Château Graville-Lacoste, Graves 2015

Un bordeaux élégant, sec, minéral, pierre à fusil, laine mouillée, frais, assez vif et très plaisant à boire.
Très bon.
Sémillon 70 %, sauvignon 20 % et muscadelle.
Alc. 12 %. Sucre 1,5 %.
Dans 62 magasins.

3 étoiles
Prix: 
23,50 $

Couly-Dutheil, Les Chanteaux 2015

Le chinon blanc est rare.
C'est le seul actuellement à la SAQ.
Celui-ci a de belles saveurs de chenin blanc. Fruits jaunes, papaye et une note de cire.
C'est bien glycériné. Sec, du corps. Longue finale savoureuse. Laissez-le se réchauffer dans le verre.
Sucre 5,9 g/l.
Dans 26 magasins.

3 étoiles
Prix: 
23,30 $

Henri Bourgeois Etienne Henri 2013

Un très beau sancerre très expressif.
Une bouche savoureuse avec un beau boisé.
C'est vivace, sec et très long.
Un vin original et complexe.
Sauvignon blanc fermentation en barriques (25 % neuves). Sucre 4 g/l.
Pour 5-7 ans de cave.
Dans les 3 magasins SAQ Signature.

4 étoiles
Prix: 
65,00 $

Villa Bel-Air, Graves 2014

Si vous aimez les odeurs de noix de coco dans le vin, ou si vous ne les détectez pas, ce vin pourrait vous plaire.
Il est très boisé et d'un fruité assez gras.
La texture est ronde et agréable.
La finale est sur le bois, la noix de coco.
Sauvignon blanc et sémillon.
Sucre 1,8 g/l.
En ligne (85) et dans 103 magasins.

1 étoile
Prix: 
26,35 $

Barmès-Buecher, Crémant d'Alsace 2013

Un mousseux sans bulles !
Oui, c'est étonnant, un mousseux sans bulles, du moins dans la bouteille que j'ai devant moi.
Il y a juste un petit perlant sur la langue. Toutefois, les saveurs sont délicieuses. Ça rappelle les fruits jaunes, les mangues, un peu la banane et le jus de pomme. Il y a aussi une bonne note oxydative. Il a bien tenu trois jours.
Dommage pour les bulles, il faut le boire comme un vin tranquille.
Sucre 8 g/l. Alc. 12,5 %.
Dans 30 magasins.

1.5 étoiles
Prix: 
26,35 $

Kloof Street Mullineux Chenin blanc 2015

Un vin très vif et légèrement boisé.
C'est très sec. L'alcool est bien présent.
Meilleur en se réchauffant.
Cépage: chenin. Sucre réducteur 2,7 g/l; résiduel 3,2 g/l. Acidité 5 g/l. pH 3,43.
Capsule à vis.
Dans 7 magasins.

2 étoiles
Prix: 
23,15 $

Une dégustation de vieux nebbiolos 1958-1974

​Les vins du Piémont ont une très bonne réputation, particulièrement les barolos qui sont au sommet de la pyramide. Ils commandent aussi des prix très élevés. Le prix médian est de 94 $ à la SAQ.

Ils sont suivis par les barbarescos, prix médian 74 $ à la SAQ.

Puis, les autres vins du Piémont ont une réputation de vin ordinaire. Parmi ces derniers, mentionnons les gattinaras, les ghemmes, les nebbiolos d'Alba et les langhes qui sont beaucoup moins réputés et beaucoup moins chers.

L'Académie du vin de l'Outaouais a organisé une dégustation de 10 vins de vieux millésimes de cette région. Des vins de 1958 à 1974. Plusieurs participants étaient donc plus jeunes que certains de ces vins.

Les vins de ces régions, particulièrement les barolos et les barbarescoa sont très austères en jeunesse avec des tanins rugueux et astringents. Toutefois, ils ont la réputation de bien vieillir. Il faut donc les attendre souvent plus de 10 ans. Ici ce fut une attente encore plus longue.

Ces 10 vins sont donc bien matures, ce que nous avons pu constater. Les tanins sont aussi pour la plupart de ces vins bien fondus. Ce sont des vins qui sont rendus presque délicats. Du moins, ils ont une certaine finesse et ont développé des aromes de vin mature.

Fiore Umberto, Sogno di Bacco Gran Reserva, Gattinara 1958
Berteletti Fratelli, Castello di Lozzolo, Spanna 1967
Flli Francoli Expo, Ghemme 1970
M. Mascarello & Figli tenuta, Nebbiolo d’Alba 1971
Barbaresco Produttori del Barbaresco 1974
Barbaresco Produttori del Barbaresco 1973
Barbaresco Produttori del Barbaresco 1970
Barolo Brunate 1971, Borgogno Francesco
Barolo 1971, Pio Cesare
Barolo Vigna La Rosa 1971, Fontanafredda

Fort étonnamment, ce ne sont pas les barolos qui sont apparus les plus costauds, ni nécessairement les meilleurs. Le vin le moins apprécié a été un barolo (Vigna La Rosa). Les barbarescos ont paru plus riches et plus costauds avec encore de beaux tanins. Pourtant, certains disent que les barbarescos sont la version féminine des barolos.
Notons aussi que le 1973, dit millésime très mauvais, a été très bien reçu. De plus, les trois barbarescos provenaient d'une coopérative.

Les trois vins des appellations mineures sont très beaux. Les deux vins les moins chers ont été parmi les préférés du groupe de 16 dégustateurs connaisseurs!

Encore plus surprenant, le vin, le plus vieux, le 1958 est apparu comme étant celui qui avait le fruité le plus jeune! En fait, il a même été servi en dernier parce que l'organisateur le trouvait, ainsi que le nebbiolo d'Alba, plus costaud que les autres!

Enfin, «Le vin de la soirée qui a (à une exception près) fait l’unanimité aura été le moins cher», note le président de l'Académie Alain Brault. Soit le nebbiolo d'Alba.

Donc, de quoi déboulonner certains mythes et certaines idées reçus.

Quelles conclusions en tirer?
Ce n'est certes pas un grand échantillon. Seulement 10 vins divins.
Mais tout de même que les vins d'une coopérative soient aussi bons et même meilleurs que certains barolos; que ses barbarescos soient plus costauds que les barolos, que les plus vieux semblent plus jeunes; que le moins cher soit jugé le meilleur et surtout que les vins des petites appellations fassent aussi bonne figure que les barolos! C'est étonnant.

Doit-on alors cesser d'acheter des barolos et plutôt encaver des barbarescos, des nebbiolos d'Alba ou des gattinaras?  Comme l'a dit l'organisateur de l'événement Pierre Bélanger, «aujourd'hui, on fait des vins différemment. Les méthodes ont changé. Les connaissances aussi.»

Je dois tout de même dire que c'est un bon coup de pied dans la pyramide!

Vous trouverez des commentaires sur ces vins dans la page Facebook de l'Académie du vin de l'Outaouais.
 

Arrivages du 17 janvier 2017

Altano Vin Biologique 2014 Bio 18$
Canet Valette Antonyme 2015 Bio 18,65$
Heinrich Blaufränkisch 2015 Bio 23,95$

Maculan Brentino 2014 19,40$
Gaba Do Xil Mencia 2014  19,55$

Louis Roche Lirac 2015  20,75$
Maison Champy Chardonnay Signature 2014 26$
Domaine Daniel Dugois Trousseau Grevillière 2013  27,15$

Château de Maligny Chablis Premier Cru Fourchaume 2015   35,50$
Banfi Poggio Alle Mura 2011   70$

Les odeurs de réduction dans le vin

Nous lisons de plus en plus dans les commentaires de vin le mot «réduction». «Une odeur de réduction, une odeur causée par la réduction».

Réduction est un mot qui devient à la mode comme le mot minéralité.

Mais qu'est-ce que cela veut dire?
On entend des vignerons parler de réduction, d'odeur de réduction. Les oenologues parlent aussi de ce défaut. Et maintenant des chroniqueurs vin et des sommeliers le répètent. Toutefois, tous ne donnent pas le même sens à ce mot.
 
Ce serait un problème très grave, un grave défaut du vin, selon certains; mais un problème passager selon d'autres.
Ce ne serait pas grave pour les vendeurs de vin, des sommeliers et des chroniqueurs vin.
Pourtant, les oenologues disent que c'est un grave défaut. «La réduction est la réaction chimique contraire de l’oxydation. Elle correspond à une captation d’électrons alors que l’oxydation est la cession d’électrons. Elle se manifeste dans les vins qui ont manqué d’oxygène et par la formation d’odeurs désagréables bien connues des vinificateurs et rejetées par les dégustateurs avertis.» (Vicente Ferreira.)
 
Les premiers disent que ces mauvaises odeurs disparaissent à l'aération alors que les oenologues disent que ces odeurs peuvent disparaitre à l'aération pas pas toutes et pas toujours.
 
Donc, beaucoup de contradictions. Certains semblent aussi confondre ces odeurs à celles causées par les Brettanomyces (odeurs de fermes, d'écurie).
 
D'autres confondent aussi cette odeur à celle des sulfites. D'autres enfin disent que les odeurs volatiles qui apparaissent et disparaissent sont de la réduction. Il y a là beaucoup de confusion.
 
La réduction serait le contraire de l'oxydation. La réduction dans le vin, c'est lorsque le vin manque d'oxygène et des molécules se transforment pour former des composés soufrés. Des molécules perdent un atome qui est remplacé par un atome S, du soufre. Ces molécules donnent des odeurs au vin. Certaines sont tenaces, d'autres moins.
 
Premier stade
Au premier stade de la transformation par manque d'oxygène, il y a la formation du sulfure d'hydrogène (H2S) qui a une odeur d'oeuf pourri ou d'égout. C'est une odeur très déplaisante, mais volatile et qui disparait généralement à l'aération.
 
Deuxième stade
Au deuxième stade ce sulfure d'hydrogène peut réagir avec l'éthanol et l'éthanal et formé du mercaptan sous plusieurs formes. Il y a mercaptan d'éthyle qui a une odeur d'allumette. Ça aussi c'est volatil et ça disparait généralement à l'aération. Des auteurs mentionnent le méthanethiol (MeSH) (CH3SH) (notre image en haut de cette page) ou mercaptan méthylique avec des odeurs plus fortes de chou pourri, de marais. C'est d'ailleurs du methanethiol que l'on ajoute au gaz naturel et au propape inodores pour les rendre détectables dans nos villes. À ce stade d'odeur, c'est irréversible dans la plupart des cas.
 
Troisième stade
Puis arrive un troisième stade, celui de la formation des sulfures et disulfures. Ces composés sont dits non volatils, leur degré d'ébullition est très élevé. Vous avez beau passer le vin en carafe, ça ne disparait pas. Ces sulfures et disulfures éthyle, diméthyle ont des odeurs d'ail, d'ognon, de choux, de choux cuit, de chou-fleur et parfois de caoutchouc, selon les auteurs.
 
D'autres chercheurs mentionnent encore d'autres noms de molécules, mais je crois que je vous ai suffisamment assommé avec ces noms chimiques et savants.
 
Ce qui compte pour nous consommateurs ce sont les aromes et les odeurs et leurs noms communs.
 
En résumé, les odeurs causées par le manque d'oxygène par la réduction sont des défauts, certaines odeurs disparaissent à l'aération, d'autres non.
 
Donc, ne croyez pas ces vendeurs qui vous disent que ce n'est pas grave, que ce vin qui sent mauvais s'améliorera, ce n'est pas toujours vrai.
 
«Reductive off-odors are a not infrequent outcome of wine production, particularly of bottle aging and are responsible for an important proportion of faulty wines.» (Les mauvaises odeurs réductrices ne sont pas un résultat peu fréquent de la production de vin, en particulier du vieillissement en bouteille et sont responsables d'une proportion importante de vins défectueux.) (Vicente Ferreira)
 
En terminant, une suggestion aux chroniqueurs de vin et sommeliers: cessez d'utiliser ce terme fourre-tout de réduction et dites-nous carrément et simplement le nom de l'odeur que vous détectez.
 
Voici maintenant un tableau simple des effets de la réduction et des actions à prendre en tant que consommateur.
La réduction: odeurs et actions
Odeurs Action
Oeuf pourri, allumettes. Aérez
Croupi, égout, marais, ail, ognon, maïs. Aérez
ou retournez
Choux cuit, légume pourri, soupe au chou, caoutchouc, caoutchouc brûlé, choufleur. Refusez
Retournez

Si vous voulez des tableaux plus complets et plus compliqués, suivez les liens suivants.

__________
Sources
H2S et mercaptans : les découvertes de Vincente Ferreira
http://oenoppia.com/content/download/565/3019/file/PRIX%20OENOPPIA%20SIV...

Understanding and managing reduction problems, V. Ferreira. E Franco-Luesma, U. Zaragoza
http://www.homebeerwinecheese.com/UNDERSTANDING%20REDUCTION.pdf

Gestion de l’oxygène en cours de vinification et conservation des vins de syrah
http://www.institut-rhodanien.com/download/787

Les mauvais goûts du vin
http://www.craaq.qc.ca/documents/files/Documents/EVIG1501/barret.pdf

Effet de l’obturateur sur l’évolution de la qualité sensorielle du vin, Thèse
http://www.theses.fr/2011BOR21902.pdf

Controling reductive wine aromas, K.J. Kaiser Brock University
https://brocku.ca/ccovi/files/uploads/Karl_Kaiser_-_Controlling_reductiv...

Kicking up a Stink: Treatment for Sulfur Off-Odors, Anna Katharine Mansfield, Cornell University
http://www.fruit.cornell.edu/shared/pdfs/SulfurOffOdor.pdf

Factors impacting sulfur-like off odors in wine, B. Zoecklein, Virginia Tech
http://www.apps.fst.vt.edu/extension/enology/downloads/SLOFactorsFinal.pdf

Prevention and treatment of reductive aromas, Lab Enartis
http://www.enartis.com/upload/images/03_2016/160316232816.pdf

Mercaptans and other volatile sulfur compounds in wine, Jamie Goode
http://www.wineanorak.com/mercaptansinwine.htm

Paço do Conde Branco 2015

Un très bon rapport qualité/prix!
Un très beau vin fruité, fruits frais et fruits tropicaux.
C'est souple, ample, frais, plein de saveurs et savoureux.
Original et très surprenant pour le prix.
Finale fruitée délicieuse.
Servir de 8 à 12 degrés.
Cépages: antao vaz et arinto. De la région d'Alentajo.
Alc. 12,5 %. Sucre 4 g/l.
En ligne (26) et dans 75 magasins.

3 étoiles
Prix: 
12,30 $

Finca Los Alijares Graciano 2009

Très aromatique, fruits noirs écrasés.
Costaud, corsé, ample, charnu.
De beaux tanins bien marqués sur un fruité abondant.
Sec. Des saveurs de mures, de bleuets.
Longue finale aromatique et gustative.
Un peu gros peut-être, mais bien intéressant.
Cépage graciano. Région Castilla de la Mancha.
Alc. 14,5 %. Sucre 2,6 g/l.
En ligne (11) et dans 57 magasins.

3 étoiles
Prix: 
19,15 $

Boschino 2014

Des odeurs chevalines.
Une bouche sèche, sure et amère.
Pas de fruit, décharné. Finale surette.
Déplaisant. De la piquette.
À éviter.
San Fabiano Calcinaia.
En ligne (465) et dans 108 magasins.

Prix: 
15,25 $

Forte hausse des ventes de mousseux au Québec

Les ventes de mousseux décollent finalement au Québec.

Les Québécois se sont découvert un engouement pour les bulles au cours de la dernière année.

La hausse a été très forte, soit de 26 % pour les mousseux hors Champagne pour les 12 derniers mois se terminant au début de novembre.

Pour ce qui est des champagnes, la hausse a été de 8 %.

Il y a 751 champagnes à la SAQ qui ont totalisé des ventes de 20 millions de dollars. Les ventes des 362 mousseux hors Champagne ont représenté 18,7 millions de dollars.

Du côté des vins tranquilles, il y a eu une forte hausse de 16 % des ventes de vins de Sicile et de Sardaigne. Ces 254 vins ont totalisé 10 millions de dollars.

Les vins d'Afrique du Sud ont connu une hausse de 12 %.

Par contre, les vins de Bordeaux ont chuté de -10 %. C'est 2258 vins pour 44 millions de dollars.

Ces chiffres ne comprennent pas les ventes dans les 10 SAQ-Dépôts.

Si vous voulez boire de bon mousseux, c'est ici vinquebec.com/meilleursmousseux

Codorniu Clasico Brut

Un mousseux bien simple, agréable, bien pétillant.
Belle saveur de pomme. Sec, d'une belle acidité et pas cher.
Cava méthode champenoise.
«Il fait la job», comme disait un collègue.
Sucre 11 g/l (SAQ) 10 g/l (LCBO). Alc. 11,5 %.
En ligne (110) dans 263 magasins, dont les 10 SAQ Dépôts.

2 étoiles
Prix: 
14,25 $ à la SAQ | 13,95 $ à la LCBO

Pathos, Agiorgitiko 2014

L'aubaine du jour !
Un vin rouge grec léger, peu acide, non tannique et très coulant.
La texture est lisse. Le vin se boit facilement.
Cépage agiorgitiko (saint-george). Se prononce a-ior-i-ti-ko.
Servir frais à 12-14 degrés.
De la maison Tsantali.
Alc. 12,5 %. pH 3,57. Acidité 5,14 g/l (tartrique). Sucre 2 g/l.
Dans 162 magasins.

2 étoiles
Prix: 
10,80 $

La SAQ bouge

La direction de la SAQ avait insatisfait les consommateurs par sa politique de prix élevé du vin.
Les critiques étaient nombreuses et continuelles.

Le gouvernement était aussi insatisfait de la performance de la SAQ et entendait bien les critiques du public.

Le ministre des Finances Carlos Leitao a dit et répété que le gouvernement allait revoir le modèle d'affaires de la SAQ. Le message est clair : améliorer votre fonctionnement sinon nous, le gouvernement, allons nous en occuper. Autrement dit : agissez, sinon nous allons agir.

La direction de la société d'État semble avoir compris le message qui est en fait un ordre. Elle a commencé à réduire ses dépenses et à améliorer son efficacité pour répondre aux attentes du gouvernement. Elle a ajouté de nouveaux vins à petit prix à son répertoire. Elle réduit aussi ses prix des vins les plus populaires pour satisfaire les consommateurs et tenter de réduire les critiques.

Dans tout business, il en faut pour tous les goûts, pour tous les prix. C'est la même chose dans le commerce du vin comme dans le domaine de l'automobile et du logement. Il faut des produits de tous les prix pour toutes les bourses.

La SAQ, en monopole, avait considérablement réduit son offre de vin à moins de 15 $, pour les remplacer par des vins plus chers; pensant ainsi faire beaucoup plus d'argent plus facilement.

Toutefois, des consommateurs sont de plus en plus bien informés. Certains médias font bien leur travail. Ce n'est pas parce que c'est plus cher que c'est nécessairement meilleur.

La direction de la SAQ s'est attiré ainsi les critiques du public et du gouvernement. Elle se devait d'agir. C'est ce qu'elle fait ces jours-ci en réduisant de 90 cents le prix de 1600 de ses 8000 vins.

Et elle dit qu'elle va continuer afin d'arriver au même niveau de prix que paient nos voisins de l'Ontario. Un vin acheté 5 $ nous est revendu 15 $. Il y a encore de la marge.

Les temps changent. Le vin était un produit de luxe au Québec, on acceptait donc qu'il soit surtaxé. Aujourd'hui, le vin est un produit de consommation courant, on accepte maintenant moins bien de le payer si cher.

Léa Blanc, Vin de rhubarbe 2015

Un produit de la Gaspésie!
Bu dans un restaurant de Rimouski.
C'est assez surprenant. J'étais septique, mais le produit est bon.
Il dégage de fins aromes de rhubarbe. La bouche est assez ronde, d'un sucré léger sur une belle acidité.
Je dirais même fruitée! Demi-sec. C'est équilibré.
Un produit original de chez nous. De la ferme Bourdages Tradition à Saint-Siméon, près de Paspébiac.
Alc. 11,7 %. Sucre 22 g/l.
En ligne (11) et dans 35 magasins.

Toutefois, est-ce que l'on peut vraiment appeler cela vin de rhubarbe? Le vin n'est-il pas par définition du jus de raisin fermenté? (Voir Définition de vin dans internet.)
Dans le Règlement sur les aliments et drogues du gouvernement canadien, nous lisons ceci «Le vin:  a) doit être une boisson alcoolique produite par la fermentation alcoolique complète ou partielle de raisins frais, de moût de raisin, de produits dérivés uniquement de raisins frais ou d’un mélange de plusieurs de ces ingrédients;»(C.R.C., ch. 870) B.02.100 [N].(19-12-2016) laws-lois.justice.gc.ca

Voir aussi le reportage de Radio-Canada sur ce Premier vin de rhubarbe à la SAQ.

2 étoiles
Prix: 
15 $ le 375 ml.

La SAQ dans la bonne direction

La SAQ a réduit le prix de 1600 de ses 7900 vins de 90 cents en deux mois|
«On ne peut que se réjouir de cette nouvelle.»
C'est la réaction enthousiaste du président de la principale association d'agences de vin au Québec, Lucien Davalan.

Pourquoi la SAQ baisse-t-elle ses prix?
C'est la résultante politique et économique d'une situation où on était allé un peu trop loin, nous dit le président de l'Association québécoise des agences de vins, bières et spiritueux (l'AQAVBS).

Cette association regroupe 60 agences qui représentent 3200 producteurs de vin qui commercialisent 95 % des vins vendus par la SAQ.

L'écart de prix entre la SAQ et la LCBO de l'Ontario était devenu beaucoup trop grand, entre 1 et 3 $ par bouteille.
C'est une situation qui commençait à être inacceptable pour le public, dit M. Davalan qui ajoute qu'il faut revenir plus proche de la réalité du consommateur.

La SAQ vise-t-elle ainsi à augmenter ses ventes en volume?
L'objectif n'est pas d'augmenter les ventes en volume, mais de revenir à un niveau de prix plus réaliste plus acceptable.

Comment est financée cette baisse? Est-ce que c'est payé par les producteurs?
C'est la SAQ qui absorbe ce 90 cents. Elle allège ses coûts de fonctionnement et d'administration. De plus, les ventes en supermarché (épicerie) se sont accrues et donnent un bénéfice supplémentaire à la SAQ.
Une partie des achats se déplacera peut-être des épiceries vers les succursales de la SAQ.

La SAQ veut modifier le calcul de ses marges et s'approcher de celle de la LCBO.
L'objectif de la SAQ est d'arriver à la parité avec les prix de la LCBO. Elle a donc pris le bon chemin. Elle s'en va dans la bonne direction, affirme le président de l'AQAVBS.

Il soutient aussi que les acheteurs de la société d'État négocient bien les prix avec ses fournisseurs et obtiennent les meilleurs prix possible au Canada.

Lucien Davalan termine en disant qu'il faut aussi que les médias continuent de faire leur travail, de suivre ce qui se passe et d'informer la population, ce qui permet de rajuster le tir de temps en temps.

Emilio Moro, Tempranillo 2014

Le vin de la semaine  

Quel beau vin !
De beaux aromes de fruits noirs sur une note de terre ou de champignon, ainsi qu'une fine note florale et boisé espagnol.
La bouche est ample, pleine et énergique.
De la gueulle, du caractère!
Les tanins sont agréables et équilibrés.
Le tout est gouleyant et bien digeste. La bouteille est vide.
Servir à 14-16 degrés.
Cépage tempranillo. Douze mois en fûts de chêne américain et français.
Une production de 600 000 bouteilles.
Région Ribeira del Duero.
Alc. 14 %. Sucre 1,8 g/l.
Déjà délicieux et à mettre en cave pour 3-4 ans.
Dans 70 magasins.

3.5 étoiles
Prix: 
26,45 $

Peraclos, Montagne Saint-Émilion 2012

Très aromatique, empyreumatique, bois brulé qui se dissipe à l'aération.
Le fruité est ample et collant.
La texture est bien serrée sur des tanins fermes.
La finale est sur le bois, le fruit et les tanins.
Un vin de caractère.
Merlot à 80 % complété de cabernet franc et de cabernet sauvignon.
Rendement 37 hl/ha.
Élevage en barriques neuves (50 % chêne français, 50 % chêne hongrois).
Alc. 13 %. Sucre 0,3 g/l. acidité 3,44 g/l. pH 3,58.
En ligne (2) et dans 78 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
21,05 $

Domaine Gardiés, Les Glaciaires 2015

Un vin blanc aromatique, floral et invitant.
D'une belle fraicheur en bouche avec des saveurs agréables de fruits tropicaux.
Le vin est sec, bien équilibré et gourmand.
Cépages : grenache blanc 40 %, roussanne 40 % et macabeo.
Sur les terroirs des hauteurs de Vingrau.
Dans 27 magasins.

3 étoiles
Prix: 
24,75 $

Les Terres Rouges, Saumur-Champigny 2015

Domaine de Saint-Just
Un très beau vin fait de cabernet franc. C'est fruité et épicé.
Les aromes sont typiques du cabernet franc de la Loire,  les fruits noirs, les champignons, la betterave.
La texture est très belle à la fois souple et ample. Un fruité enveloppant, des framboises sucrées.
Ça caresse la bouche sur une longue finale.
Digeste. Alc. 13 %. Sucre <1,2 g/l.
Dans 48 magasins.

En décembre 2015 était 20,60 $; puis 21,20 $ en juillet 2016 et 0,40 $ de plus aujourd'hui.

3 étoiles
Prix: 
21,80 $

Vivolo Merlot 2015

La série Vivolo est composée de 4 vins. Celui-ci est le Merlot 2015.
Il dégage de beaux aromes de petits fruits.
La bouche est fruitée et légère sur des notes d'épices fines.
La texture est lisse et peu tannique.
Un vin facile à boire.
Bouchon de plastique.
Bon.
Sucre 2,8 g/l.
De la Vénétie, Casa Vinicola Botter.
En ligne (2) et dans 398 magasins, dont 9 SAQ Dépôts.

2 étoiles
Prix: 
11,20 $

Masi les prix baissent au Québec

Les prix d'un même vin peuvent varier beaucoup entre l'Ontario et le Québec.
Nous avons comparé les prix des vins de la maison Masi à la LCBO et à la SAQ en novembre 2015 et aujourd'hui.
Ces prix qui étaient très éloignés en 2015 tendent à se rapprocher.
La LCBO a haussé les prix de plusieurs de ces vins, tandis que la SAQ a réduit de 0,90$ le prix de plusieurs de ses vins.

Les différences de prix qui étaient de -4,75 $ à +4,55$ en novembre 2015 (voir Masi c'est plus cher au Québec) sont maintenant de -0,95 $ à +4,80 $.


Comparaison des prix des vins Masi entre la LCBO et la SAQ
Novembre 2015 et janvier 2017
  Ont SAQ
  Nov 2015
11 janv 2017
Nov 2015 11 janv 2017  
Masi Modello blanc 11,95$ 12,95$ 13,95$ 13,15$ +0,20$
Modello delle Venezie Rosso Masi 12,95$ 13,95$ 14,95$ 14,05$ +0,10$
Tupungato Passo Doble Masi 14,95$
13,95$ 16,95$
16,05$ +2,10$
Masi Bonacosta 15,00$ 16,45$ 16,95$ 16,05$ -0,40$
Pinot Grigio/Verduzzo Masianco Masi 15,00$
réduit à 14,00$
16,95$ 16,95$
16,05$ -0,90$
Campofiorin Masi  19,95$
réduit à 16,95$
21,95$ 21,50$
réduit à 20,50$
20,90$ -0,95$
Brolo Campofiorin Oro Masi 2010 26,95$ 26,95$ 26,95$ 26,05$ -0,90$
Amarone Classico Costasera Masi 39,95$
réduit à 36,95$
42,95$ 42,25$ 41,35$ -0,90$
Amarone Riserva Costasera Masi 2009 69,95$ 69,95$ 65,25$   _
Montepiazzo
  21,95$   26,75$ +4,80$
Grandarella
  24,75$   26,35$ +1,60$

Voir les différences de prix en novembre 2015 pour ces mêmes produits.

Le nombre de vins à bas prix augmente à la SAQ

La direction de la société des alcools du Québec recommence à offrir plus de vin à bon prix.

Après avoir diminué fortement l'offre de vin à bon prix, les patrons de la SAQ font marche arrière et haussent maintenant l'offre de vin à bon prix.

 

L'offre de vins à moins de 15 $ remonte ainsi à 660 après un creux à 510 en 2014. Elle est maintenant au niveau de 2013.

L'offre de vins à moins de 10 $ qui était à 183 en 2009, avait été réduit à 90 en 2012, puis était presque disparu à 23 en 2014, elle est finalement remontée aujourd'hui à 64.

 

C'est dû à deux décisions de la SAQ. Premièrement un accroissement de l'offre de vin à petit prix et deux réductions de prix de 50 cents en novembre dernier et de 40 cents aujourd'hui.

Nombre de vins à moins de 15 $ à la SAQ
Nov 2012
Nov 2013 Nov 2014
Nov 2015
8 nov 2016
10 jan 2017
11 jan 2017
992 651 510 572 574 627 660

Nombre de vin à moins de 10 $
90 30 23 31 33 53 64

Pendant ce temps, l'offre de vin de 15 à 20 dollars s'est maintenue de 1400 à 1700. C'est 1417 aujourd'hui.
Ces chiffres sont ceux des vins tranquilles au format de 750 ml.

Une deuxième baisse des prix du vin à la SAQ

La direction du monopole des vins au Québec annonce une nouvelle baisse de prix des 1600 vins courants à son répertoire. La baisse sera de 0,40 $ demain. Elle fait suite à une baisse de 0,50 $ en novembre dernier.

«Cette révision de prix en vigueur demain répond à une demande exprimée par la clientèle», écrit le président de la SAQ Alain Brunet dans un bref communiqué de presse.

Les vins courants sont produits en grandes quantités par de très gros fabricants. Ils sont sur les rayons dans les allées centrales des magasins de la SAQ, par opposition aux vins de spécialité qui sont en général le long des murs ou dans la section Cellier. Ces derniers sont aujourd'hui au nombre de 6200.

Plus de 800 des 1600 vins courants sont aussi vendus dans les SAQ Dépôts à 15 % moins cher que dans les succursales ordinaires.

La SAQ dit que les vins courants et ceux en approvisionnement continu représentent 80 % de ses ventes totales de vin.

La direction du monopole vise ainsi à vendre ses vins au même niveau que ceux du monopole ontarien LCBO. La LCBO vend en général les vins courants 1,50 $ moins cher que la SAQ.

La direction de la SAQ avait fortement réduit son offre de vins à bon prix ces dernières années.

Le nombre de vins à moins de 15 $ est ainsi passé de près de 1000 en novembre 2012 à 570 en novembre 2016. Il est aujourd'hui à 627.

Ce qui a entraîné une stagnation de ses ventes en volume à partir de la fin 2014 dans les succursales de la SAQ. Par contre, les ventes de vin en épicerie continuaient de croitre d'un bon rythme.  Finalement, la direction de la SAQ a été très critiquée pour sa mauvaise gestion des prix. Entre autres, au printemps dernier, la Vérificatrice générale du Québec a reproché à la SAQ de ne pas chercher à obtenir les meilleurs prix de ses fournisseurs. Ce qui avait été dévoilé ici même dans ce site dès 2012.

Nombre de vins à moins de 15 $ à la SAQ
Nov 2012
Nov 2013 Nov 2014
Nov 2015
8 nov 2016
10 jan 2017
992 651 510 572 574 627

Cette réduction de 40 cents ne s'applique pas aux vins dits de spécialité, ni aux vins vendus par la SAQ aux épiciers et dépanneurs.

Les surprises de l'année

Il y a des vins qui nous surprennent plus que d'autres. Des vins qui nous étonnent par leur très beau rapport qualité/prix. Des vins très bons et pas trop chers.

En rouge ce fut surtout le Mas des Capitelles, La Catiède, Faugères 2013 à 17,65 $ qui nous a semblé superbe et a obtenu 4 étoiles.
Puis, un Faugères encore le Mas Olivier, Faugères 2013 17,90 $ qui a obtenu 3,5 étoiles.

Encore moins chers, nous avons eu le Monasterio de Las Viñas, Crianza 2008 à 12,35 $; ainsi que le très beau Des Challières, Ventoux 2015 à 13,35 $ et le Duque de Viseu 2014 à 14,95$. Ces trois vins ont obtenu la mention «très bon», 3 étoiles, soit l'équivalent des 90 points de nos confrères des États-Unis.

À moins de 10 $, il y a eu aussi le Medoro Sangiovese 2013 à 9,45 $, pour 2,5 étoiles.

Il est souvent plus difficile de trouver de très bons vins blancs à bas prix. Toutefois, l'année 2016 nous a donné de belles surprises en blanc, particulièrement avec le Château Jolys, Cuvée Jean 2013, 4 étoiles à 24,25 $ ainsi que le Gaun, Chardonnay, Alois Lageder 2014 à 26 $. Puis, pour 3,5 étoiles le Lois, Fred Loimer, Grüner Veltliner 2014 à 18,35 $ et le Bianco di Morgante 2014 à 18,90$.

Le meilleur rapport qualité/prix en blanc est probablement le très bon (3 étoiles) Peñascal Verdejo 2015 à 12,10 $. Notons aussi le Lac des Roches 2014 à 12,50 $; le Cusumano, Angimbé 2015 à 14,75 $ ainsi que le Genoli 2015 à 15,55 $.

À moins de 12 $, La Sablette, Sauvignon blanc 2015 à 11,55 $ à obtenu 2,5 étoiles. Notons aussi le Giacondi Nero d'Avola 2014 à 9,10 $ qui a obtenu 2 étoiles.

Certains de ces vins sont possiblement encore disponibles dans ces mêmes arrivages; sinon il faudra surveiller le prochain millésime.

Voir la liste des vins commentés au cours des 365 derniers jours et classés par rapport qualité-prix.
 

Castorani, Cadetto Montepulciano d'Abruzzo 2013

Nez fruité ample.
Texture ronde et un peu pâteuse. Tanins enveloppés.
Boisé, saveurs de pâtisserie, finale vanillée.
Un vin peu acide et facile à boire.
Style Nouveau-Monde.
Cépage et appellation montepulciano d'Abruzzo, vendanges manuelles.
Alc. 13,5 %. Sucre 5,6 g/l.
En ligne (17) et dans 175 magasins.

2 étoiles
Prix: 
18,55 $

Château La Branne, Médoc 2012

Très aromatique, café et fumé.
Belle texture granulée et tannique.
Assez ample, de la mâche, du relief.
Un peu rude.
Beau boisé.
Cabernet sauvignon 52 %, merlot 46 % et 2 % de petit verdot.
Alc. 12,5 %. Sucre 2,3 g/l.
Dans 48 magasins.

2 étoiles
Prix: 
22,75 $

La dégustation du vin n'est pas affectée par le calendrier lunaire

Le vin serait meilleur en jour «fruit» et moins bon en jour «racine», selon des adeptes du calendrier lunaire.

Ce ne serait pas vrai selon une étude menée en Nouvelle-Zélande et publiée au début du mois.

Le calendrier lunaire est utilisé en culture biodynamique. Il prescrit que certains gestes agricoles doivent être faits à certains jours selon ce calendrier qui calcule la position de la lune en axe avec certaines constellations d'étoiles. Il y a ainsi des jours fruit, fleur, feuille et racine. Les semis de certaines plantes doivent être faits certains jours et pas d'autres, de même pour la taille, la récolte et ainsi de suite.

Des amateurs de vin appliquent ce calendrier à la dégustation du vin disant que les vins seront meilleurs les jours fruit.

Des vendeurs de vins organisent même leurs dégustations à la presse seulement les jours fruit. (La Lune influencerait les dégustateurs de vin?)

Il y a aussi une application pour téléphone intelligent qui nous dit quand les astres seront bien alignés pour la dégustation de nos vins. (La Lune influence-t-elle le goût du vin?)

Des chercheurs de Nouvelle-Zélande ont démontré que le vin n'est pas meilleur les jours fruit.
Dominique Valentin, Phil Reedman, Claire Grose et James A. Green ont fait déguster à l'aveugle 12 pinots noirs de Nouvelle-Zélande à 19 professionnels du vin (moyenne de 18 ans d'expérience) à 4 reprises sur 2 jours. On leur a demandé de juger les vins selon 20 critères.

Les 12 vins jeunes vins (2012-2013) sous capsule à vis (30-50 $) ont été servis dans le même ordre les 4 fois. Ces tests ont démontré que les vins n'étaient pas meilleurs ou plus mauvais selon les jours fruit et racine du Calendrier lunaire de Thun.

«En conclusion, les résultats rapportés dans la présente étude ne fournissent aucune preuve à
l'appui de la notion que le goût de vin est associé au cycle lunaire», disent les auteurs de l'étude Expectation or Sensorial Reality? An Empirical Investigation of the Biodynamic Calendar for Wine Drinkers.

Il y avait là des vins en agriculture bio et conventionnelle. Les vins en agriculture conventionnelle ont été jugés meilleurs. Les vins ont été achetés directement des producteurs, conservés à 14 degrés et montés progressivement à la température ambiante de 22 degrés.

Le seul vin en biodynamie n'a pas démontré lui non plus de différence de qualité selon les jours.

Les auteurs ont analysé aussi d'autres facteurs tels que la pression atmosphérique, l'humidité, l'ensoleillement, la vitesse du vent et la pluie. Il n'y a pas eu de différence dans la qualité exprimée sur ces vins selon les jours.

Toutefois, d'autres études ont démontré que d'autres facteurs, s'ils sont connus des dégustateurs, peuvent eux réellement influencer la perception du goût du vin. Ces facteurs sont le prix de la bouteille, le poids de la bouteille, la réputation du producteur, la musique et le lieu de dégustation.

Les auteurs terminent en disant qu'une question reste en suspend : à savoir pourquoi certains vins apparaissent meilleurs certains jours et moins bien d'autres jours?

Des réactions originales dans la webosphère:
Si l'expérience avait été menée sur les pinots noirs de Bourgogne, les résultats auraient été différents.
Les bordeaux tanniques sont eux influencés par la Lune.
La Lune influence les vins naturels, mais pas les autres.
La biodynamie n'étant pas scientifique, elle ne peut donc pas être mesurée scientifiquement.
Et la meilleure : la Lune n'a aucune influence en Nouvelle Zélande!

L'étude peut être consultée ici : Expectation or Sensorial Reality? An Empirical Investigation of the Biodynamic Calendar for Wine Drinkers, Plos One, 3 janvier 2017.

Syndiquer le contenu