Contenu pour 2006

Montesa, Rioja 2003, LCBO et SAQ

Un nez aromatique de fruits écrasés, de lime et d’épices. L’attaque est épicé, le vin coule bien en bouche, c’est léger, le fruité est agréable. À l'aveugle, personne n’a reconnu là un vin de la Rioja. Atypique et moderne. Du beau petit fruit. De la Bodega Palacios Remondo. 13,5 % alc. Cépages: 45% grenache, 40% tempranillo, 15% graciano et mazuelo.

2.5 étoiles
Prix: 
21,95 $

La Vendimia Rioja 2005, LCBO

Du jeune fruit, des tanins saillants. Une belle finale sur le fruit, sur la framboise. On dirait un gamay du beaujolais, il est pourtant 100 % tempranillo. À essayer avec le filet de porc.

2 étoiles
Prix: 
15,95 $ - SAQ 17,45 $

Catena cabernet sauvignon 1997

En 2002, j’avais beaucoup aimé ce vin argentin. J’en ai donc mis en cave. Ce vin de dix ans a bien vieilli. La teinte est orangée, mais en bouche on dirait un vin encore jeune sur le bois et les tanins. Le boisé est encore très marqué. On dirait une belle saveur de poudre de café. C’est harmonieux, les mêmes saveurs reviennent en bouche. Les tanins sont encore assez fermes. À noter que l’odeur boisée était très apparente avec un verre INAO, alors que c’était plus souple et plus subtil avec un verre plus ample comme l'ouverture de Riedel.

3 étoiles

La dégustation et l’évaluation du vin

Voici un tout nouveau livre très bien fait sur la dégustation du vin. Il est écrit par un Québécois, Pierre Rajotte, qui décortique de façon magistrale les étapes de l’évaluation gustative du vin.

On pourrait dire qu’il s’agit d’un manuel accompagné d’une fiche de dégustation assez complète. L’auteur écrit que «la dégustation s’apprend, au même titre qu’une langue étrangère : on commence par accumuler des connaissances disparates puis, avec l’entraînement, on réussit à les maîtriser.» Il ajoute «un effort de plus et on arrive à communiquer. Il suffit d’appliquer une bonne méthode et de s’exercer régulièrement.» D'ailleurs, l’auteur propose une série d’exercices.

La Massa 2004, 26,35

Un IGT de Toscane aux arômes de noyaux de cerise, d’épices [poivre] et de cuir. La texture est très agréable. Les tanins sont serrés. Le vin est à la fois généreux et gouleyant. On a envie d’en boire encore plus. À quatre, on a bien sûr terminé la bouteille. Du plaisir. Un vin éclatant. Assemblage: 60% sangiovese, 33% merlot, 7% cabernet sauvignon. Dix mois en fûts de chêne français [40 % neufs] Eonologue: Carlo Ferrini.


Je préparais un plat de crevettes aromatisé à la coriandre, au zeste d’orange et au cumin sur une purée de tomate. Je cherchais un vin blanc pour ce plat. J’ai demandé une suggestion à Mme Rachel Gagnon, conseillère en vin à la SAQ de Gatineau. Elle venait de compléter un cours d’un mois à l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec.

3.5 étoiles

Arrivage du 9 décembre 2006 à Vintages (LCBO)

En plus de nombreux vins mousseux [commentés dans la catégorie mousseux], cet arrivage réserve plusieurs belles surprises:

Châteauneuf-de-Pape 2004, Vieux Donjon, 48,95 $
Nez très intense, très épicé, fines herbes séchées, note grillée; belle complexité. Rond, presque soyeux en bouche, mais tout de même solide. Bien sec, sans dureté. Jeune, mais très agréable maintenant. 700922

Cabernet sauvignon 2004, St Hallett, 19,95 $
Un cabernet opaque. Bonne intensité aromatique, très boisé avec des arômes de fruits cuits [confiture]. Gras en bouche, très fruité avec une bonne acidité. Une finale épicée [poivre] et fruitée et d'une très bonne longueur. Très sérieux pour le prix. 15164

Chambolle-Musigny Taupenot-Merme 2000

Pendant que le 2001 [57 $] arrive sur les tablettes de la SAQ, goûtons encore ce 2000. Il me paraît encore plus délicieux qu’en mars dernier. Il est plus aromatique [fruits frais, moka, tabac blond, écurie]. Les mêmes saveurs reviennent en bouche. De la qualité, velouté, délicat et bien fait. Une sensation surette bien agréable sur une longue finale. M. Taupenot et Mme Merme produisent des vins séduisants.

4 étoiles

Bosquet des Papes 1999

Un châteauneuf-du-pape au bouquet très invitant de tabac à rouler [je ne fume plus depuis 20 ans], mais ça sent encore bon. Des notes aromatiques de miel, de pelures d’orange, de mandarine. Les tanins sont plaisants. Le vin est suave, riche et long. Harmonieux. Bon encore pour au moins cinq ans. Je me souviens d'un 1986 qui était encore plus délicieux après 15 ans.

4.5 étoiles

Quintarelli valpolicella 1997

Un vin parfumé à la crème. Une belle attaque, rond, souple, facile à boire. Long. Il est prêt.

4 étoiles