Bio

La Coudraye, Yannick Amirault, Bourgueil 2009

Il s'ouvre sur une petite note de champignon et de terre typique du cabernet franc.
Un bourgueil au fruité gourmand et aux beaux arômes de violette.
Gouleyant, il se laisse boire avec grand plaisir.
Un vrai délice.
Alc. 13 %.

Bio officiellement depuis 2009. Sur le site du producteur on peut lire: «Le vin français connait aujourd'hui le "Bio-Boom": entre 2006 et 2007, les surfaces de vignes cultivées en biologie ont augmenté de 20 %. Mis à part les intérêts évidents en terme d'environnement et de santé (et de marketing...), c'est un gage de transparence pour vous consommateurs sur le travail effectué à la vigne.»

Le producteur suggère de servir ce vin avec de la charcuterie fine, des viandes blanches, grillades, ou poissons grillés.

Disponible dans 91 succursales.

3.5 étoiles
Prix: 
20,60 $

DIX VINS BIO

Voici une sélection de dix vins bio de bon rapport qualité-prix dégustés dernièrement et qui sont disponibles dans plusieurs succursales de la Société des Alcools du Québec.

EN ROUGE
Tajano 2009, Italie   11372918 14,95 $
Nero d'Avola Era 2009
, Italie  11015620 15,60
Les Garrigues 2008, Clavel, Languedoc 874941 18,25 $
Ijalba Reserva, Rioja 2006  478743  19, 45 $

EN BLANC
Genoli Bianco 2010  Espagne  883033 13 $
Domaine la Lieue, Chardonnay 2009 Provence 10884655 14,80 $
Alsace, Marcel Deiss 2009 10516490 22 $
Pithon Paillé, Anjou 2009 10525345  23 $  

ROSÉ
Pétale de Rose 2010
, Rosé de Provence  425496   19,35 $

MOUSSEUX
L'Hereu Raventos i Blanc Brut, Cava 2007
  11140615  19,50 $

Qu'est-ce que le vin bio? ici

Pithon Paillé, Anjou 2009

Des arômes de poire et de cire se dégagent de ce beau vin. Sa texture est moyennement grasse. C'est un vin bien sec.
La finale très longue est sur le fruit, la pomme mure. Une certaine dureté en bouche, une amertume intéressante.
Cépage: chenin. Alc. 13%.
Une capsule à vis assure la fraîcheur.
Un vin bio de Jo Pithon et Joseph Paillé.
Disponible en ligne et dans 97 succursales.
10 000 bouteilles ont été bouchées avec liège et 9000 avec capsule à vis.
Au sujet de la capsule à vis, M. Jo Pithon nous dit: «nous avons mis la moitié de cette cuvée avec liège et l'autre moitié avec vis. Nous pensons que la vis est très bien notamment pour les vins à boire dans les 5 ans ce qui est le cas.
Il y a souvent plus de fraicheur avec la vis et pas de problèmes de faux gouts,
et c'est aussi plus pratique. La vis à du mal en France par contre elle s'installe en Allemagne, en UK et en Suisse depuis 30 ans.»

   Voir aussi la section Vins bio de qualité...

2.5 étoiles
Prix: 
23,85 $

Pinot gris «Barriques» Ostertag Alsace 2008

Je crois bien qu'ils sont rares les vins d'Alsace vieillis en barrique. Ils n'ont pas besoin de cela en général. Ce sont des vins sur le fruit.
Mais dans ce cas-ci, c'est bien original et bien agréable.
Le vin est gras, il a de belles saveurs qui rappellent les fruits jaunes, les fleurs, la cire.
Le vin est d'une belle amplitude et très long.
Savoureux. Le 2009 le remplace progressivement sur les rayons.

3.5 étoiles
Prix: 
28,90 $

Cendrillon 2009

Je croyais servir un sauvignon en apéritif!
C'est un vin blanc de Touraine, en Loire, du domaine de la Garrelière aux belles saveurs de miel, de poire et de noix. Des arômes rappelant la cire. Parfaitement sec, d'une belle acidité pas trop vive. Je me suis dit que c'était probablement du chenin. Plus un vin de repas qu'un vin d'apéritif.
En fait la fiche technique dit: sauvignon 80 %, chenin et chardonnay.
Les saveurs des deux derniers cépages donnent le ton au vin.
Alc 13%.

2.5 étoiles
Prix: 
21,35 $

La France championne des vins bio

Il y a 142 vins dits «issus de culture agrobiologique» au répertoire de la Société des Alcools du Québec, selon le site internet consulté le 15 juillet. C'est peu sur un total de 7590 vins actuellement sur les rayons. Toutefois, c'est tout de même le double de ce qu'il y avait en 2008.

Qu'est-ce que des vins issus de culture agrobiologique? C'est tout simplement ce qu'on appelle des vins bio. C'est-à-dire des vins qui sont faits de raisins provenant de vignes qui n'ont pas été aspergées d'insecticide, d'herbicide, de fongicide, ni d'engrais chimique. (Sauf le soufre et le sulfate de cuivre)

Ces viticulteurs «renouent avec des traditions ancestrales comme le fumage naturel des terres avec des composts ou la lutte contre les insectes nuisibles par l’utilisation de leurs prédateurs naturels.» (www.vins-bio.com)

Ces pesticides peuvent se retrouver dans la bouteille. Certains disent «à l'état de trace». Les fongicides seraient les plus utilisés et les plus susceptibles de se retrouver dans le vin et donc absorbés par l'humain.

Saint-Joseph 2009, Domaine Vincent Paris

Un pur délice! Un fruité pure, engageant, net.
Des arômes de syrah qui rappellent le bacon, les épices, le poivre, un peu comme pour un Côte-Rôti. Délectable. Enjoleur. C'est souple, une texture lisse sur une pointe tannique de qualité. Un vin suave.
On en redemande.
Bio non certifié.
Importation privée Sélection Caviste.

4 étoiles
Prix: 
28,95 $ à la LCBO | 26,75 $ en importation privée

Nero d'Avola Era 2009

Un vin bio de Sicile à la texture assez ferme et au fruité très agréable.
Je l'ai servi avec les pâtes, mais il aurait mieux fait sur une pièce de viande.
Le vin se boit très bien, rien n'accroche. Il a des saveurs bien fruitées et une texture qui rappelle la framboise.
Pas compliqué, pas complexe, bien fait, laisse une belle bouche et est bien digeste.
Servez-le frais à 14 °C.
Aussi bon que le 2007.

Disponible dans 113 succursales. (87 au 22 juillet)

2.5 étoiles
Prix: 
15,60 $

La Bernardine, Chapoutier, Châteauneuf-du-Pape 2007

Vinification en cuve de béton, ce qui permet de mieux réguler les températures, nous dit Michel Chapoutier. Le grenache est aussi très sensible à l'oxydation, les grandes cuves permettent de le protéger.
Ce châteauneuf-du-pape a de très beaux arômes d'épices et de chocolat. Les mêmes saveurs reviennent aussi en bouche avec une note qui rappelle les dates. Malgré ces 15,5 % d'alcool affiché, le vin n'est pas alcooleux du tout. C'est déjà très bon et ça devrait s'améliorer au cours des cinq prochaines années.
Grenache et syrah.
Disponible dans 38 succursales.

4 étoiles
Prix: 
50,25 $

Les Meysonniers 2009

Crozes-Hermitage blanc de Michel Chapoutier
Le cépage est la marsanne, qui serait le résultat d'une mutation de la syrah.
C'est un vin floral, salin, bien tendu, bien fait, d'une pièce.

Michel Chapoutier dit qu'il préfère utiliser les levures indigènes, reflets du terroir. Il compare le jeu de ces levures aux instruments d'un orchestre. Le vin devient ainsi une symphonie.
Du beau vin!
Pour accompagner les poissons et les fromages.
Disponible en ligne ainsi que dans 23 succursales.
 

3 étoiles
Prix: 
30,50 $

Riesling Herrenweg, Barmès Buecher, Alsace 2008

Il y a six vins de cette maison actuellement disponible à la SAQ, dont quatre rieslings.
Celui-ci c'est le Herrenweg. Herrenweg, ce n'est pas un grand cru, mais un lieu dit.

Ce qui m'a poussé à acheter ce riesling, c'est la petite discussion réapparue sur internet la semaine dernière au sujet des arômes pétrolés des rieslings. Discussion lancée par Michel Chapoutier. Certains disent que c'est une qualité, d'autres comme M. Chapoutier affirment plutôt que c'est un défaut. Enfin, entre les deux, plusieurs considèrent que c'est un des arômes typiques du riesling qui peut être agréable pourvu qu'il soit fin.

En tant que journaliste, ce que je peux dire c'est que l'on sent fréquemment cette odeur dans le riesling, surtout d'Alsace et du Nouveau Monde. Le nom de cette molécule très aromatique est trimethyl dihydronaphtalène, ou 1,1,6-trimethyl-1,2-dihydronaphtalène, communément appelée TDN. De plus, comme pour la plupart des odeurs, 30 % des gens ne la sentiront pas à moins qu'elle soit à forte dose.

Ici, dans ce riesling de la maison Barmès Buecher, la note pétrolée n'est pas dominante, elle est à peine perceptible. D'ailleurs plusieurs ne la sentiront pas. On a plutôt des arômes et des saveurs de miel, de litchi, de pêche et d'un soupçon d'abricot sur un ensemble floral. On a deux sensations en bouche. En premier, c'est le mielleux, le gras, on a l'impression d'un petit sucré. Puis en fin de bouche et en finale, l'acidité prend le dessus avec une bonne note citronnée, calcaire et même surette. Comme une pomme sure. Au total, la finale reste plus sur le fruit acidulé que sur le fruit sucré. Donc une certaine complexité en bouche.
Le tout est parfaitement digeste et très agréable.

Alc. 13 %. Bouchon aggloméré. Sucre résiduel 3,4 g/l. Acidité élevée: pH 3,1.
L'acidité est un des éléments essentiels de la constitution du vin, de sa texture et de son goût.
Un pH de 3 à 3,3 est considéré comme élevé. 3,4 à 3,5 moyen, 3,6 à 4 faible en acidité.
Le calcul est exponentiel. Un vin au pH de 3,2 est deux fois plus acide qu'un autre au pH de 3,5.

Il serait intéressant de mettre ce vin en cave. Les rieslings dotés d'une belle acidité peuvent donner des saveurs étonnantes après 5-10 ans de cave.
Disponible dans 54 succursales.

3.5 étoiles
Prix: 
26,35 $

Falanghina Taburno, La Rivolta 2008

Connaissez-vous le cépage falanghina? L'appellation taburno?
En Campanie, près de Naples.
Probablement pas.
Voici une belle occasion de faire connaissance.

Un vin blanc or vert, aux jolis arômes de fruits jaunes.
Très goûteux, d'une belle présence en bouche. Chaleureux et très agréable à boire.
Sec, minéral, doté d'une belle acidité. Un vin blanc assez sérieux.
Servir avec la volaille, les pâtes aux moules, les poissons au four, les légumes...
Vendanges manuelles. Élevage en cuve inox. Alc. 13 %.
Domaine La Rivolta.
Disponible dans 46 succursales.

3 étoiles
Prix: 
19,35 $

Alsace, Marcel Deiss 2009

Un vin aux arômes et aux saveurs rappelant les fleurs, minérales et épicées.
Légèrement sucré.
C'est un assemblage de plusieurs cépages et on dirait qu'on les goûte l'un après l'autre.
Un vin assez complexe.
La finale est fruitée et minérale.
Attention, ça se boit comme du bonbon!
Alc. 13, 5 %.

Disponible dans 87 succursales.

2.5 étoiles
Prix: 
22,10 $

Tajano 2009

Ce nouveau vin au répertoire général se présente avec de jolis arômes de fruits noirs. Il était 16,25 $.
Suit une belle attaque sur le fruit.
Des tanins enrobés lui donnent une belle présence en bouche.
Puis suit une délicieuse et longue finale sur le fruit frais.
Un vin très agréable et surprenant pour le prix.

Cépage montepulciano.
Montepulciano d'Abruzzo de la maison Umani Ronchi.

Disponible en ligne et dans 180 succursales. (231 au 22 juillet; 236 au 25 juillet)

3 étoiles
Prix: 
14,95 $

Domaine la Lieue, Chardonnay 2009

Bien aromatique. Floral.
Une attaque sur les abricots et les pêches bien mûres.
Assez ample. Sec. Une finale un peu chaude.
Persistant.
Alc. 14 %.

Disponible dans 48 succursales.

2 étoiles
Prix: 
14,80 $

Domaine Gauby, Les Calcinaires 2009

Un vin du Roussillon tout d'une pièce, hermétique, un peu dur, mais assez bien.
Levures indigènes. Sans enzymage, sans chaptalisation, sans acidification.
Disponible dans 80 succursales.

2 étoiles
Prix: 
23,80 $

Pétale de Rose 2010

Les consommateurs français préfèrent les rosés pâles, nous dit une étude de Vinitrac; le rosé pâle intermédiaire dit «saumon».

«L’enquête montre aussi que lorsqu’ils boivent un vin rosé plutôt foncé, les consommateurs s’attendent à un vin fruité et peu amer. Le rosé très clair laisse attendre moins de fruité, plus d’amertume et moins de plaisir. C’est en buvant un rosé pâle, ou pâle intermédiaire qu’ils s’attendent à avoir le plus de plaisir.» (La Vigne)

Ce Pétale de Rose arbore justement cette couleur saumonée.
Il dégage de jolis arômes de fleurs. C'est net et invitant.
Ce n'est pas un rosé fluet, dès la mise en bouche, on est surpris par le gras enveloppant de ce vin. Le fruité est riche. La texture est ronde. Ce n'est pas alcooleux comme beaucoup de rosés. La finale est longue, agréable et laisse une belle bouche. Un vin digeste et succulent.
Encore meilleur que les millésimes précédents.

«Après des années de sècheresse, depuis 2008 nous connaissons des pluies supérieures à la normale régionale: autour de 1000 mm par an! Avec des automnes et des hivers très arrosés!» écrit Mme Sumeire sur son blogue.

Servir pas trop froid à 13-14 °C comme un jeune rouge et non pas comme un blanc frappé. À l'apéritif, avec les poissons, les volailles, les sauces relevées, les pâtes, les salades, les plats asiatiques...

Ce n'est pas un rosé industriel. L'équipe de Régine Sumeire n'utilise pas de désherbants chimiques, mais des labours; pas d'engrais chimiques, mais des fumures animales. De plus, les raisins sont cueillis à la main et triés, puis mis dans le pressoir sans foulage, «Seule une légère pressée est effectuée pour obtenir le maximum de délicatesse et de parfum».

Un assemblage de 40% cinsault, 35% grenache, 11% syrah, 5% mourvèdre, 3% cabernet sauvignon, 3% ugni, 2% sémillon et 1% rolle.
Alc. 13,5 %

Disponible dans la section des produits réguliers de 401 succursales, donc presque tous les magasins de la SAQ.

3 étoiles
Prix: 
19,35 $

L'Hereu Raventos i Blanc Brut, Cava 2007

Un mousseux aux petites bulles fines.
De belles flaveurs florales sur une note de pain.
C'est bien sec, et même un peu asséchant en milieu de bouche, ce qui surprend; puis en finale on a un beau retour de bouche.

Cépages: macabeo, xarel et paralledo. Vendanges manuelles.
Méthode traditionnelle champenoise.

Disponible en ligne et dans plus de 50 succursales.

2.5 étoiles
Prix: 
19,50 $

Pinot noir Le Clos Jordanne Village Reserve Niagara 2007

Bien froid, ce vin a des arômes et des saveurs de petits fruits et de vanille, mais en se réchauffant, il dévoile un goût métallique, puis une finale asséchante et un peu âcre.

Prix: 
26,45 $

Pont Neuf 2009

Un fruité et des tanins légers.

1 étoile
Prix: 
14,60 $

Genoli Bianco 2010

Un très beau vin blanc de la Rioja.
Des arômes de pêches et de tilleul.
Une bouche fraîche et vive. Droite, de belle tenue.
Une finale assez longue sur des saveurs qui rappellent les ananas et le citron.
Un vin blanc sérieux, bien équilibré et impeccable.
Cépage viura. Taux d'alcool raisonnable.
Alc. 12,5 %

Un très beau rapport qualité-prix. Disponible en ligne ainsi que dans 133 succursales.

3 étoiles
Prix: 
13,00 $

Poggio della Costa 2009

Grechetto Civitella d'Agliano i.g.t.
La première bouteille était légèrement bouchonnée et le vin fade.
La deuxième est beaucoup plus intéressante avec ses belles saveurs de fleurs blanches, de surreau et de citron.
La bouche est minérale, saline même.
Fin, assez chaleureux sur une belle finale, ce vin blanc a du caractère.
Il a bien accompagné un riz aux crevettes légèrement épicées.
Moins cher et aussi bon que le 2007.

Vendanges manuelles, pas de bois, levure sèche sélectionnée.
Cépage grechetto. Ce serait le seul vin de ce cépage à la SAQ. Alc. 14 %. Un produit de Sergio Mottura. Région du Latium.
Disponible en ligne et dans 79 succursales.
 

3 étoiles
Prix: 
19,80 $

Pure Cabernet Franc 2006, Domaine de Brau

C'est une bouteille que j'ai rapportée de France. En mars 2010 je participais à une semaine de dégustation de vins du Languedoc au monastère de Valmagne. Il y avait des centaines de vins de toutes les appellations du Languedoc sur des tables.

Des AOC surtout, mais dans le coin le plus éloigné de la sacristie, un peu à part, il y avait une table de Vin de pays d'oc.

Entre les dégustations de deux AOC, je décide donc d'aller me détendre en dégustant les vins de pays. J'y ai fait une belle découverte: ce Pure Cabernet Franc 2006 du Domaine de Brau. Une collègue plus dégourdie que moi est allée par après en quêter deux bouteilles.

J'en ai rapporté une. Je viens de la boire. Bien sûr, il ne goûte pas la même chose que l'an dernier sur place. C'est toujours ainsi. Il me semble plus léger, déjà mature! Mais quel beau vin! Il a de belles saveurs de fines herbes, c'est léger, élégant et légèrement poivré. Des saveurs de petits fruits acidulés et une note terreuse typique du cabernet franc. Une belle finale. Nous avons vidé la bouteille en mangeant des pâtes aux champignons, olives et tomates séchées.

En janvier dernier à Millésime bio-Montpellier, le Pure Pinot Noir et le Pure Fer Servadou 2009 de la même maison m'avaient aussi étonné. Ce domaine est en culture bio depuis 1989.

Je compte bien retrouver ce genre de vin fin mars en Languedoc.
Des vins de ce domaine sont disponibles de temps à autre au Québec en importations privées auprès de l'agence Syl-Vins.

3.5 étoiles

Monte Fiore 2009

Un sangiove des Marches bien souple, au fruité plus sucré qu'acide. C'est juteux, assez vineux.
D'un bel après-goût fruité, cerise légèrement sucrée.
Acidité légère. Costaud, finale chaude. Alc. 14 %.
Producteur Domodimonti.

2.5 étoiles
Prix: 
20,25 $

Feuille de Garance, Côtes du Rhône 2009

Un de mes amis qui aime beaucoup des vins du Rhône me dit qu'il a maintenant beaucoup de difficulté à trouver des vins de cette région qui ne soient pas trop alcooleux.
En effet, c'est un réel problème. Il fait bien chaud dans ce coin et depuis le torride millésime 2007, plusieurs vins semblent manquer de fruit et déborder d'alcool, ce qui laisse une bouche brûlante.
Est-ce que le Rhône sera encore capable, vu le réchauffement climatique, de produire des vins équilibrés?
Il faut chercher les vins fruités, l'abondance de fruit compense le trop-plein d'alcool.

Ce «petit vin» du Rhône remplit cette condition avec son fruité adorable.
C'est vraiment un joli vin avec son fruité épicé, juteux, bien agréable sur une texture fine, lisse et bien coulante.
C'est très syrah. Je l'ai déjà mentionné, il ne faut souvent que 20-30 % de syrah pour donner cette personnalité au vin.
Digeste.
Grenache 60 %, syrah 30 % et cinsault 10 %. Récolte manuelle. Bio. Pas de filtration, pas de bois.
Alc. 14 %.

Disponible en ligne et dans 33 succursales.

Au sujet des taux élevés d'alcool, Marie-France Marquis explique très bien ce problème dans cet article Taux d'alcool dans le vin: c'est la débandade.

3 étoiles
Prix: 
16,90 $

Domaine du Seigneur, Laudun Côtes du Rhône Villages 2005

Un très beau vin un peu trop fort en alcool!
Le vin s'ouvre sur des arômes d'épices, de fumée et de fruits chauds.
L'attaque est puissante. Le vin nous apparaît tout de suite bien costaud. Il y a là beaucoup de fruits, de tanins et d'alcool.
Le fruité framboise, des saveurs de kirsch, d'épices et de poivre sur un tanin de belle qualité.
Ce qui donne une texture étoffée, vineuse, fruitée et juteuse.
Il y a toutefois un déséquilibre dû à la finale alcooleuse. C'est un très beau vin, qui serait excellent s'il n'y avait pas cette sensation de brûlure en finale.
Alc. 15 %.
Le 2007 dégusté au laboratoire Natoli est plus fin.
Disponible et dans 44 succursales.

3 étoiles
Prix: 
27,15 $

Huet, Le Haut-Lieu, Vouvray 2007

J'ai acheté ce vin il y a quelque temps pour le laisser vieillir. Mais une occasion s'est présentée et je n'ai pas pu résister.
Il a de belles flaveurs de pêche, de citron, de papaye et d'ananas. C'est à la fois minéral et gras, tout en restant fin.
Le fruité est légèrement sucré et bien équilibré par une bonne acidité.
À laisser en cave pour 3-5 ans.

Il en reste encore un peu dans le réseau. Le site de la SAQ indique qu'il y en a dans 17 succursales, dont 5 succursales qui en déclarent 1. Je ne sais trop pourquoi, mais chaque fois que je me présente dans une succursale où on indique qu'il reste 1 bouteille d'un produit, on ne la trouve jamais!

3.5 étoiles
Prix: 
27,90 $

Quelques belles découvertes au salon Millésime Bio 2011

Plus de 500 vignerons ont présenté leurs vins au salon Millésime Bio de Montpelier (France) en janvier. Ce salon qui en est à sa 18e édition prend de plus en plus d'ampleur. Il n'est pas ouvert au public, mais seulement aux acheteurs de par le monde qui viennent y faire des découvertes. Les journalistes aussi y sont admis.

La plupart des producteurs présents cette année sont de France, du Languedoc surtout; plus quelques italiens, espagnols, mais peu.

Une surprise, un producteur égyptien : Egybev

Une petite table, trois bouteilles, un rouge de deux millésimes et un blanc. Le premier rouge est bien rustique, le deuxième mieux, par contre le blanc est très agréable! Son nom : Jardin du Nil blanc 2010, dans une bouteille en forme de quille. Les cépages cultivés en blancs sont le vermentino, le chardonnay et le bannati; en rouge, cabernet sauvignon, syrah, merlot et petit-verdot.

Il y a trois producteurs de vins en Égypte me dit André Hadji-Thomas, d'origine libanaise et directeur général d'Egybev. C'est le seul producteur bio. Pourtant, ajoute-t-il, il est facile de faire bio dans ce pays très chaud et très sec. (Kouroum)

Domaine du Closel

Puis quelques tables plus loin, une productrice de Savennières. Son vin était connu au Québec. Le Domaine du Closel. Des savennières d'une grande richesse, moins sévères que plusieurs autres vins de l'appellation.  Évelyne de Pontbriand me dit Évelyne de Pontbriandqu'elle élève ses vins comme elle a élevé ses quatre enfants, soit le plus sainement et le plus naturellement possible. Bio bien sûr!

C'est dommage que ces vins ne sont plus au Québec, Clos du Papillon et Les caillardières. La vigneronne de caractère a eu un imbroglio avec la SAQ. Lire à ce sujet le texte Une productrice en colère contre la SAQ, septembre 2008. Je lui demande si elle est toujours en colère :«Oui, je suis toujours en colère.» Mais elle me dit cela avec un grand sourire. Elle est bien polie Mme de Pontbriand. (Closel)

Brocard à Chablis

Des chablis de belle qualité produits par la maison Jean-Marc Brocard qui utilise la capsule à vis sur une partie des bouteilles exportées. «Pas pour le marché français», nous dit-on. Le Français n'est pas prêt pour la capsule. Les avantages de la capsule à vis «La capsule à vis garantit le respect des arômes et la régularité de qualité. La capsule à vis évite les vieillissements prématurés; la dégradation du fruit des vins rouges; les défauts de pureté, d’amaigrissement et bien sûr l’apparition du fameux "goût de bouchon" » (Brocard)

Il n'y a pas que la capsule à vis, le bouchon de verre est aussi utilisé par certains producteurs bio, comme la maison Loacker qui fait des vins dans le Sud-Tyrol et en Toscane. Des vins amples et bien costauds. (Loacker)

Alsace bio

Il y avait 24 producteurs alsaciens à ce salon de vin bio. Un au hasard, André Stentz, en culture bio depuis 1984. On lit sur son site internet que «le sol n'est pas ce support inerte qu'il faut remplir d'engrais. Les sols sont des milieux complexes et vivants qu'il faut comprendre et stimuler.» (Stentz)

Ses vins sont savoureux et éclatants. Son pinot noir bien agréable. C'est rare qu'on a l'occasion de goûter un bon pinot noir d'Alsace. André Stentz nous dit que «depuis quelques années, on a appris à mieux travailler nos rouges. Le plus important en rouge, c'est la macération.» Est-ce que la Bourgogne aura un concurrent?

En parlant de Bourgogne, mentionnons les beaux chardonnays du Domaine Dominique Cornin. (Cornin)

Des médaillés

En marge du salon s'est tenu un concours du vin bio. Parmi les gagnants notons : Champagne André et Jacques Beaufort, Pierre Frick, Pech-Latt, Loacker, Château Couronneau, Albert i Noya, La Nerthe, Gérard Bertrand, Clot de l'Oum, Egybev, Château Romanin, Château de Caraguilhes et le Domaine du Closel.

Vous trouverez la liste des médaillés à cette adresse challenge-millesime-bio.com.

La viticulture bio progresse

La viticulture bio est en nette progression en France. En 1998, il y avait 498 exploitations déclarées bio, 20 ans plus tard en 2008 c'est 2301 exploitations qui se disent bio. Le boom s'est fait en 2007, 2008 et 2009 avec des hausses annuelles de surfaces bio de 20 et 25 %. Pour 2009, la conversion bio est en hausse de plus de 50 % en Midi-Pyrénées, en Languedoc-Roussillon et dans le Rhônes-Alpes. (1)

«Le marché mondial du bio est passé de 15 milliards de USD de chiffre d’affaires en 1999 à 50,9 milliards de USD en 2008» «L’Allemagne est le débouché historique des vins IAB français et européens (36% de l’export sur l’ensemble des exposants à Millésime Bio 2010)» (2)

Tout savoir sur le vin bio

Si vous vous demandez qu'est-ce que le vin bio? Lisez les informations sur ce site www.millesime-bio.com Qu'est-ce qu'un vin bio? La réglementation; La charte de vinification; Les règles de vinification en France et à l'étranger, etc.

Les champagnes André et Jacques Beaufort

Une très belle découverte au salon Millésimes bio, les champagnes du domaine André et Jacques Beaufort.

Je ne suis pas un inconditionnel des pétillants. Plusieurs me semblent d'ailleurs trop pétillants. Leurs bulles sont souvent très agressives, l'acidité exacerbée et de trop nombreux champagnes goûtent la même chose, soit la pâtisserie, la brioche. Cette saveur serait due à une levure largement utilisée dans la région. Plusieurs aussi semblent goûter la liqueur d'expédition.

C'est avec ces appréhensions que j'ai abordé Jacques Beaufort au salon Millésime Bio fin janvier à Montpellier.

Il était derrière une petite table avec deux cuves de glace remplie de bouteilles. Le premier verre qu'il nous présente contient bien peu de bulles. C'est tout en finesse, élégant et léger. Bon, voilà nous avons goûté. Merci beaucoup. «Non, ce n'est pas tout, Je fais deux champagnes: le Polisy et l'Ambonnay.» Bon, goûtons l'autre. Encore meilleur, plus de bulles, mais toujours discrettes. Elles soutiennent le fruit au lieu de l'écraser. Puis a suivi un grand nombre d'autres bouteilles de champagne brut des deux domaines Polisy et du grand cru Ambonnay. Je lui dis merci et lui tends la main pour lui dire bonjour. Il me dit «vous ne voulez pas en goûter d'autres!?» Il y en a d'autres! Généreux, il nous fait alors goûter plusieurs millésimes de ses demi-secs des deux vignobles. Plus riches et plus costaud à cause du sucre. Tous très bons, je suis ébloui.

Du champagne bio, ce n'est pas très courant dans cette région bien chimique. Il n'y a pas si longtemps, on y étendait les déchets de Paris en guise d'engrais jusqu'à ce qu'on se rende compte que c'était toxique!

Jacques Beaufort est bio par nécessité. «À la suite d'allergies, en 1969, causées par l'emploi de produits chimiques de synthèse, nous avons dû rechercher d'autres traitements pour nos vignes en préservant notre santé. C'est pourquoi, depuis 1971, nous cultivons nos vignes en protégeant l'environnement dont nous faisons partie.»

«C'est pourquoi, depuis 1974, nous expérimentons les huiles essentielles qui limitent l'évolution des champignons parasites, et depuis 1980, nous explorons le domaine de l'homéopathie. Mais il faut bien avouer que dans certaines années difficiles au plan climatique, la nature se montre maître chez elle.»

M. Beaufort suggère de ne pas boire ses champagnes froids, «ne les frappez pas, "cela casse" la mousse et cache les bons bouquets de nos vins.» Il recommande plutôt de les servir comme les grands vins blancs à 10-12 degrés.

Les champagnes Ambonnay et Polisy du Domaine A&J Beaufort sont distribués en importation privée au Québec par l'agence Raisonnance.

Site du domaine champagnebeaufort.com

Est-ce que le vin bio est meilleur?

Lab Natoli et CoeC'est une question qui m'est souvent posée lorsqu'on parle de vin bio.

Un vin bio est un vin qui est fait avec des raisins qui n'ont pas été contaminés par des produits chimiques. Des raisins qui proviennent de sols sains dont la faune microscopique n'a pas été détruite par de puissants pesticides, insecticides et autres phytosanitaires.

Est-ce que cela se reflète au niveau du goût?
Une chose est certaine, il y a des goûts, des saveurs, des arômes, des textures qu'on retrouve dans le vin bio et qui ne sont pas dans les vins issus de la viticulture chimique.

Comment expliquer cette différence?
Jean-Paul Mas, des Domaines Paul Mas, nous dit que «le vin bio n'est jamais semblable au vin conventionnel. Je ne sais pas trop pourquoi. Je suppose que c'est dû à la présence de minéraux que la vigne va chercher dans le sol non contaminé. Ces minéraux combinés à des enzymes qui s'y accrochent, s'y développent et donneraient des vins si différents.»

Toutefois, il ajoute que cela ne se fait pas en un jour. «Après des dizaines d'années de destruction par des produits chimiques qui tuent la vie sur et dans le sol, ça prend une bonne dizaine d'années de culture bio avant que le sol ne retrouve son état normal, sain et original.»

Alors, quoi de mieux pour vérifier si le vin bio est meilleur que d'aller en déguster.

Un dimanche, le 23 janvier, je me pointe en compagnie d'un groupe de collègues de Scandinavie et du Québec au laboratoire oenologique Natoli & Coe près de Montpellier (France). Il est formé d'une équipe d'oenologues qui conseillent les viticulteurs de la région et d'un peu plus loin. Ils ne conseillent pas que les vignerons bio. Ils nous ont préparé une dégustation de 40 vins bio du Languedoc et du Roussillon. Des vins qui sont exportés en Norvège, en Suède, en Finlande et au Québec, puisque nous étions un groupe de journalistes provenant de ces pays où la vente du vin est réservée à un monopole.

Le premier vin dégusté en ce dimanche matin me laisse une très belle impression. Il se nomme Pinot Noir Pur 2009 du Château de Brau, exportation privée au Québec, 22 $ (Syl-Vins), en Ontario et en Alberta. C'est jeune, bien fruité sur une note d'humus. C'est frais et original, je lui donne trois étoiles (très bien) ***.

Un autre vin de la même maison, le Fer Servadou 2009 21 $ (Québec IP Syl-Vins, Alberta) a un beau fruité que je qualifie d'original, riche, de texture lisse, il laisse une belle bouche fraiche. Très bien aussi ***.

L'an dernier, un vin de cette maison, le Cabernet Franc 2006 m'avait beaucoup impressionné.

Je continue avec le Saint Bart Vieilles vignes du Clot de l'Oum, Roussillon 2008, très foncé, rond, expressif, d'une belle bouche jeune, ample et assez élégante. (vini-vins) ***

Puis deux vins que je trouve insatisfaisants, le Canon du maréchal 2010 de Cazes, peut-être pas encore fait ainsi que le Pinot noir 2009 Les Chemins de Bassac. Par contre La Cuvée Marie Gabrielle Roussillon 2009 de Cazes (SAQ) est bien meilleure avec son fruité raffiné et sa structure assez fine **1/2; ainsi que l'élégante Cuvée Isa 2007 (17 $ Qc Ip Raisonnance) de Bassac ***.

Ensuite, une remontée en flèche avec Les Fontanilles, Corbières 2008 du Domaine des 2 Ânes, ample, riche, du corps, plus de tout, très long. Très bien (IP Planvin 20 $) ***1/2 (Norvège, Suède et Québec). L'Enclos 2008 de la même maison, d'un bel équilibre, séveux et plein ***1/2. Puis le Classique, Corbières 2009 du Château des Caraguilhes, disponible en Colombie-Britannique ***.

On redescant avec Le Roc des Mates, Pic Saint-Loup 2007 du Château Caseneuve, correct *. Par contre Les Calcaires 2008, de la même appellation et de la même maison nous séduit par sa belle longueur gustative. Il faut toutefois l'aérer longuement, il dégage au début des arômes un peu étranges. (Québec et Suède) **1/2

Les Garrigues 2008 du Domaine Clavel (Norvège, Suède et SAQ) est très bien, du fruit, du corps, une jolie finale **1/2. De la même maison, le Bonne Pioche 2009 (Québec, Suède, Norvège) AOC Pic-Saint-Loup est moins tannique, plus souple, d'un fruité bien agréable. **1/2

Dans un registre bien différant la Cuvée Laudun par Philippe Faure-Brac, Dom. Duseigneur Rhône 2007 (Québec Réserve et Sélection), souple et élégante ***.

Mentionnons aussi la Cuvée Plaisir 2009 du Domaine Monplesy (Québec, Suède) d'un riche fruité avec une sensation pétillante en bouche **1/2. Son rosé Plaisirs interdits 2010 est un beau vin de party **.

Parmi les 12 blancs, nous trouvons moins d'éclats, sauf pour le Cine Panetonne 2009 du Clot de l'Oum (Qc, On et CB), costaud, gouteux, cire, pêche, d'une belle personnalité *** et les mousseux du Domaine Delmas disponibles en Scandinavie. Son crémant de Limoux et surtout sa Blanquette ancestrale sont particulièrement bien réussis.

Le bio est-il meilleur?

Après la dégustation de 40 vins, peut-on finalement répondre à la question?
Oui, il y a de très bons vins bio. Il y en a aussi de moins bons. La proportion de bons vins et surtout de très bons vins l'emporte dans cet échantillonnage. Ce sont des vins encore jeunes, plaisants à boire, d'un fruité agréable. Il y a eu quelques mauvaises odeurs, mais pas trop, moins que dans les vins chimiques.

Donc, si les prix sont raisonnables, ces vins seront bien attirants, surtout qu'on aura encore plus l'impression de boire un produit sain, un breuvage santé.

Où trouver ces vins?
Ils sont ou seront disponibles au Québec, si indiqué, mais pas nécessairement à la SAQ, certains sont en importation privée, ce qui ne facilite pas la recherche. J'ai indiqué lorsque connus les liens vers la maison d'importation, sinon il faut aller voir sur les sites saq.com ou raspipav.com.

__
Cette visite au Laboratoire oenologique Natoli & Coe et la tournée de presse a été faite à l'invitation de l'AIVB-LR dans le cadre du salon Millésime Bio 2011.

Syndiquer le contenu