Bio

DES VINS ROUGES BIO

Nous devrions connaître d'ici quelques jours la nouvelle réglementation européenne concernant la vinification des vins bio. Actuellement les règlementations étatiques ne concernent que la culture du raisin, la viticulture, mais pas la vinification, en cave, la transformation du raisin en vin.

Toutefois, des organismes de certification limitent actuellement l'usage des certains produits de vinification (voir Règles de vinification bio en France et à l'étranger)

Le règlement européen en question devrait entrer en vigueur le 1er juillet et s'appliquer à la récolte 2010. Les membres de la commission européenne en sont à la quatrième proposition de règlement. Le vote devrait avoir lieu avant la fin février.

Il couvrira la vinification des vins bio dans les 27 pays formant l'Union européenne.

Les doses de SO2 seraient limitées. Il semble qu'on discute ferme sur l'opportunité de permettre ou non l'osmose inversée, la nanofiltration, les traitements thermiques à la chaleur, l'ajout de certains acides et autres produits.

À la suite du Grenelle de l'Environnement, le plan agriculture biologique de la France prévoit de tripler les surfaces cultivées en bio d'ici deux ans, ce qui les porterait à 6 % pour la seule France.

Nous verrons donc dans quelques jours ce que cela donnera et ce qu'en penseront les vignerons et les entreprises viticoles.

La demande des vins bio serait très forte, particulièrement de la part des consommateurs de l'Europe du Nord. Les ventes de vins diminuent sur certains marchés, mais pas celles des vins bio.

Il y a quelques jours, je vous faisais le compte-rendu d'une dégustation de vins bio justement. Je vous ai parlé de vins blancs qui nous ont fortement impressionnés. Voici maintenant les rouges.

Dans l'ensemble, de très bons vins, mais avec moins d'éclat et d'originalité que les vins blancs.

Le clou de la soirée en rouge a été le Campo Quadro 2001. Un barbaresco de la maison Punset qui a fortement plu, même aux amateurs de bordeaux. Ce nebbiolo a une teinte orangée avec des arômes très expressifs qui rappellent le café et de goudron. La bouche est élégante et mature. Les tanins sont fins sur une belle acidité. Une force et une finesse. Un vin digeste, un vin de bouffe de grande classe. Déjà commenté aussi en novembre. Punset est le seul vignoble du Piémont certifié Ecocert Italia. Alc. 14 %. 
  10816679  66,75 $

La Soula, Gauby 2003
Un vin opaque, nez riche, un beau boisé. Très tannique sans être astringent. Puissant. Crémeux et bien long. Grenache, cabernet sauvignon, carignan et syrah. Alc. 14,3 %.
  10932813  50,75 $

Bernardine 2006 est dans un registre différent avec ses saveurs de crème, de fruits écrasés, de pruneaux secs et d'oranges chauffées. Quelqu'un a dit que ce vin rappelait le banyuls. En effet, il a un côté oxydé. Très bon, mais il se pourrait que la bouteille ait eu un coup de chaleur. Un coup de vieillesse prématurée. Il faudrait regoûter. Plusieurs ont bien aimé, toutefois, j'ai un doute sur la qualité de cette bouteille. Alc. 14,5 %.
  10259868  48,75 $

Hermitage Ferraton 2006
Un vin costaud avec de forts arômes et saveurs de cèdre. C'est très boisé, bien épicé sur un fruité assez gras et des tanins de grande qualité. On a dit de style américain. C'est beau.
  11154865  86,25 $ Alc. 13,5 %

La Nerthe 2004
Un châteauneuf parfumé avec un bouquet d'olives. Très syrah, gras et épice. Persistant.
Le 2005 est disponible à 53 $. Alc. 13,5 %. 

Trévallon 1999
Le vin est orangé. Il a de belles saveurs très persistantes d'oranges cuites, de zeste et de café. Plus que mature, dépassé même, j'aurais aimé y goûter il y a trois ou quatre ans.
Le 2001 sur les tablettes et 71 $. Alc. 12 %.

DES VINS BLANCS BIO

Qu’est-ce qu’un vin bio?
C’est un vin fait sans utilisation de produits de la mort, ces produits dont les noms se terminent en cide qui signifie tuer: fongicides, herbicides et insecticides.

Michel Chapoutier nous dit dans la revue Cellier du printemps 2009 que «si vous utilisez la puissance de la mort contre une nuisance, vous l’obligez à résister et à accélérer sa capacité de reproduction.»

Un vin bio c’est un vin fermenté avec ses levures naturelles. Il ne faut pas assassiner la flore indigène, les levures du terroir pour les remplacer par une levure importée. C’est comme prétendre fait une symphonie avec un seul instrument ajoute M. Chapoutier. Le bio est basé sur le préventif «en donnant les moyens à la plante de se défendre elle-même, on arrive à des résultats étonnants.»

C’est ce que nous avons pu constater lors d’une dégustation de vins bio à l’Académie du vin de l’Outaouais. Ces vins nous ont impressionnés par la qualité, la complexité, et surtout la variété de leurs arômes.

Les vins blancs en particulier ont suscité l’émerveillement. Ils sont tous très typiques de leur appellation respective, sans exagération, sans esbroufe. Ils se distinguent par leur éclat, leur finesse et leur ampleur. Il n'y a pas là une saveur unique dominante, mais plusieurs qui se superposent, se succèdent dans un kaléidoscope étonnant.

Le premier vin de la série de quatre, le Sauvage 2006, de Pascal Jolivet, s’ouvre sur de discrets et fins arômes d’herbe. On reconnaît là, à l’aveugle, le sauvignon. La bouche est ronde, généreuse, tout en restant dans un registre de finesse et d’élégance. Une finale très longue de pomme croquante.

Servir avec les crustacés, les poissons cuisinés au beurre, les volailles.
  Alc. 12,5 %. Bio. 6000 bouteilles, sans filtration. 10945083  53 $

 

Le deuxième vin est très doré avec des flaveurs de fruits confits, c'est costaud, minéral, très bon et chaleureux. Cette Coulée de Serrant, Savennières 2006 de Nicolas Joly est fort jeune, mais déjà abordable et bien bonne. C’est surprenant pour un chenin de savennières qui nécessite souvent des années avant d’attendrir ses excès acides. Je constate d'ailleurs depuis quelque temps que les savennières semblent prêts plus tôt. On n’a plus à les attendre dix ans.

Alc. 14,5 %. Sept hectares en biodynamie. Rendements faibles de 20-25 hl/ha. Filtration et sulfitage légers. Bois neuf à 5 %.

  111 $ au Québec  10222088, 89 $ en Ontario 88229  

 

Chante-Alouette Hermitage 2005 de Michel Chapoutier explose avec ses jolies saveurs de papaye, de bonbons jaunes et de caramel. C’est floral, exubérant, riche, fruité et extrêmement long. Déjà bon, mais à mettre en cave pour 10-15 ans et à reboire régulièrement.

Pour accompagner homard, poissons,volailles en sauce, viande blanche, chèvre, bleu, plats épicés, curry «et sans oublier les volailles cuisinées aux champignons ou aux truffes sur un vieux millésime.»

  Alc. 14,5 %. Biodynamie. Cépage marsanne  140541  74,25 $ 

 

La tournée des blancs se termine par un cocktail de fruits exotiques, un Pinot gris Hengst, Alsace Grand Cru 2005 du domaine Josmeyer. C’est très fruité, onctueux, le sucré est fin, c’est minéral, bien expressif, pas introverti du tout. On se demande combien de grammes de sucre. On avance 8 ou 9, en fait il y en a 17 g/l qui sont appuyés sur une acidité éclatante. Un étalon (hengst) qui définit bien ce qu’est un excellent pinot gris.

À servir avec les homards en sauce, les risottos aux champignons, les plats chinois et marocains.

  Alc. 14 %. Biodynamie.  10446508   50,50 $ 

 

Donc, quatre vins blancs plus que recommandables, à boire et à mettre en cave.

Hausse des surfaces bio de 50 %

La popularité des vins bio s'accroît rapidement depuis quelques années particulièrement en France. En dix ans (1998-2008), le nombre d'exploitations est passé de moins de 500 à 2300, la surface bio de moins de 5000 ha à 15 000. Il y a eu tout un bond en 2008, ou le nombre d'hectares en conversion bio était de 12 000 ha, soit près de 5 000 de plus que l'année précédente. (chiffres AIVB)

Depuis deux ans, il y a eu une hausse des surfaces bio de 50 %, selon Bio-Marché.  La surface totale bio s'établit donc à environ 30 000 hectares aujourd'hui en France, soit 3,3 % du total des vignes). 

Je vous parlerai bientôt de quelques rouges bio.

Château Pech-Latt vieilles vignes Corbières 2008

Un vin rond épicé, fumé, des arômes fermentaires. Très jeune. Un fruité légèrement sucré. Des saveurs de bonbons. Moderne.
Carignan, syrah, grenache et mourvèdre. Un domaine de 120 hectares.

2.5 étoiles
Prix: 
21,45 $

Revelette 2007

Un vin opaque, costaud, rustique, rugueux, simple, tout d'une pièce.
Pour accompagner des mets costauds.

2 étoiles
Prix: 
19,05 $

Un jour sur terre 2007

Un vin de Cahors absolument opaque. Il est rouge, presque mauve.
Le nez est assez discret avec des arômes de terre cuite.
Justement, le vin n'est pas vieilli en barrique de bois, mais plutôt en jarre de terre cuite pendant 18 mois.

Le vin est assez gras, bien fruité. Les tanins sont bien enrobés. La texture est lisse.
C'est agréable. Assez costaud, mais pas rugueux.

Il a bien accompagné les pâtes sauce à la viande, mais pas du tout de pâté à la viande!

Contrairement à plusieurs vins jeunes, le vin n'est pas meilleur le lendemain. Et même, il a perdu beaucoup de ses saveurs le surlendemain.
Un beau cahors bien lissé et bien agréable.
Alc. 13,5 %

Sur la contre-étiquette, on lit «La porosité de la terre permet une oxygénation lente et continue, comme la barrique, mais sans apporter aucun arôme supplémentaire. Le vin conserve ainsi les seules particularités de son cépage, le malbec, et de son terroir.»

Disponible en ligne et dans plus de 70 succursales.

3 étoiles
Prix: 
25,50 $

Château Le Puy 2004

Un bordeaux original avec ses arômes de fruits murs, de feuilles sèches, de fleurs et de graphite. C'est rouge pâle. Bien serré en bouche, assez costaud, une acidité vive, une note de cuir, un bel amer en finale, des notes de noyaux, de poivre et de cuir de vin mature. Un vin différent qui laisse une belle impression en bouche. Digeste.

Un taux d'alcool bien raisonnable de 12 %.
Assemblage de merlot à 85 %, cabernet franc à 14 % et 1 % de carmenère.
Une production en biodynamie.

Le vigneron Jean-Pierre Amoreau a servir de modèle à l'auteur de la bande dessinée Les Gouttes de Dieu.

Un domaine de 50 hectares en Côtes de Francs, dont 25 en vignes. «Nous préservons une sorte "d'insecterie" dans un rapport de un sur un entre la vigne et la végétation... (bois, animaux, étang) ... ainsi quand il y a une attaque de nuisibles, nos vignes n'ont pas besoin de traitements, les prédateurs viennent les manger.»

Peu de soufre
«les vins à peine soufrés ne sont pas élevés en stockés en cave mais dans leur chai non climatisé. Le vin est une matière vivante et il faut l'habituer à vivre à différentes températures. Ainsi nos vins voyagent très bien.» Un texte à lire La beauté naturelle d'un grand bordeaux.

Disponible en ligne et dans plus de 150 succursales.
Aussi au format de 500 ml (17,20 $). Très pratique au restaurant, pensez à réduction de la limite d'alcool permise (50 mg) qui s'en vient.

Le bouchon est recouvert de cire. N'essayez pas de l'enlever passez tout simplement la tige du tirebouchon à travers, la cire s'enlèvera en même temps que le bouchon.

3 étoiles
Prix: 
24,15 $

Bonterra Viognier 2007

Un vin blanc floral bien agréable. Ample, brillant.
Il est assez gras en bouche. Il a une texture miellée, mais il n'est pas sucré. C'est bien sec.
L'acidité est fine sur une petite note minérale (crayeux).
La finale est florale avec des saveurs qui rappellent la poire ou la pêche.
Un bel exemple de ce que peut donner le viognier.
Alc. 13 %.
Encore meilleur après une bonne période d'aération. Peut se conserver plusieurs jours au frigo.

Disponible en ligne et dans 71 succursales.

3 étoiles
Prix: 
24,00 $

Blés 2006

Parlant de vin naturel, en voici un qui est très bon et pas cher.

C'est un vin d'Espagne qui nous arrive dans un nouveau millésime.

Il a des arômes de végétaux secs, de fougère séchée, de tabac blond, de balsamique.
La texture est lisse, le fruité est jeune. Après aération, le vin dévoile des arômes variés plus parfumés de fruits frais. C'est bien plaisant.
Ces arômes et saveurs persistent très longtemps. Un signe de qualité.
Une surprise à ce prix!

Cépages : monastrell (mourvèdre) à 60 %, cabernet sauvignon 20 % et bobal à 20 %.

Un crianza de la région de Valence. Producteur Domimio de Aranléon.
Le sud de Valence serait la région d'où provient ce beau cépage, le mourvèdre.
Blés désigne la plante qui croît entre les vignes dans cette région.
La limite de SO2 autorisé pour les vins bio en Espagne est de 100 mg/l.

Accords suggérés par le représentant : «En apéritif, avec des entrées variées (tapas, canapés), avec des grillades mixtes (saucisses, cailles, porc et volaille), le thon rouge saisi, les abats et le boudin noir grillé.»

Le Blés est plus intéressant cette année que dans le millésime 2004.

Ce vin actuellement dans la section des vins de spécialité sera en produit courant dès juin 2010.
Disponible dans 144 succursales (21 décembre)

3 étoiles
Prix: 
15,30 $

Château La Tour de l'Évêque 2005

Côtes de Provence
Le vin est étonnant avec ses arômes animaux, cuir, cheval, cumin, thé et peut-être rose fanée.
C'est bien épicé en bouche.
Les tanins sont fins. C'est assez élégant, juteux.

Les arômes perçus au nez, cumin, cuir et thé, reviennent en rétroolfaction et assurent une longue finale.
Est-ce que ces arômes sont dus à la présence d'une bonne quantité de brettanomyces? Ou est-ce parce que c'est un produit bio?

La deuxième bouteille a des odeurs de foin brulé, de paille chaude. C'est suret et presque âcre en bouche. Désagréable!
Est-ce un mauvais lot?

Gérard Margeon, dans son livre Les cent mots du vin, écrit que «la découverte d'un vin "bio" ne laisse personne indifférent. Les premières réactions sont tranchées...des sensations déconcertantes et inconnues...bouscule les critères habituels... Ils ne s'imposent pas par la puissance au sens d'une richesse sucrée ou alcooleuse... Ils vont à rebours de beaucoup de profil d'aujourd'hui qui se veulent "sécurisants" parce que linéaire... les rouges délaissent le plus souvent les notes classiques de fruits rouges, pour des arômes de fleurs.»

Syrah et cabernet sauvignon. 30 000 bouteilles.
Alc. 13 %.

Prix: 
18,30 $

Campo Quadro Punset Barbaresco 2001

Un vin bio superbe!
Il est difficile à décrire tellement c'est différent et original. Ne cherchez pas l'opulence ici, mais il y a beaucoup de force dans ce vin. C'est séveux et sérieux. L'acidité est vive. J'aime ces vins vifs.

Le fruité est fin et succulent. Les saveurs se rapprochent ici de la cerise et du cuir. Les tanins sont raffinés.  La finale est un peu salée, ce qui ajoute à la complexité. C'est extrêmement long. L'ensemble est élégant. Du très beau jus!

Déjà bon, mais on peut en mettre un peu en cave.

Une petite production de 7000 bouteilles.
Cépage nebbiolo.

Punset est un domaine géré par Maria Marcarino, une des rares femmes viticultrices de la région piémontaise. C'est le seul vignoble du Piémont qui a complètement converti sa culture de la vigne aux méthodes certifiées biologiques (Ecocert Italia). Donc, on n'utilise pas de pesticides, d'insecticides, ni d'engrais chimiques.
Disponible en ligne et dans une trentaine de succursales.

4 étoiles
Prix: 
66,75 $

Alsace 2007 Marcel Deiss

Un lecteur m'écrit me suggérant de parler plus souvent des vins bio.
Il dit s'inquiéter de la présence de pesticides dans le vin.
En fait, on boit du vin bio plus souvent qu'on pense.

Même si le site de la SAQ énumère seulement 124 vins issus de l'agriculture biologique, il y en a plus que cela. Beaucoup?

Pourquoi ne sont-ils pas indiqués comme tels? Je ne le sais vraiment pas. On me dit que certains producteurs préfèrent ne pas s'identifier bio!

Quoi qu'il en soit, ce vin du producteur alsacien Marcel Deiss est bio, même plus, il est produit en biodynamie.

C'est un vin blanc doré aux arômes de laine mouillée et de fruits exotiques. On a aussi des saveurs de fruits exotiques, d'agrumes en bouche. Le vin est légèrement sucré.

C'est un assemblage de pinot blanc, auxerrois, pinot noir, riesling, pinot gris, gewurztraminer, muscat, chasselas et de sylvaner sur un lot de deux hectares. Une production de 13 300 bouteilles.

2.5 étoiles
Prix: 
24,70 $

Château de la Tour de l'Évêque blanc 2008

Un nez frais de pêche et d'abricot sur une note de fumée et de miel.
Une très belle attaque. Les saveurs de fruits blancs reviennent en bouche avec en plus une nuance de poire mûre.
Assez gras, persistant, minéral et chaleureux. Sec. Finale minérale, et longue.
Ce terroir est appelé Pierre à Feu, et on a l'impression d'en avoir un peu dans ce beau liquide.

Cépages : rolle et sémillon.
Vendanges manuelles, Côtes de Provence. Alc. 13,5 %

D'autres vins de cette maison.

Pour en savoir plus sur ce domaine Tour de l'Éveque.

3 étoiles
Prix: 
18,75 $

Bonterra Chardonnay 2007

Un beau nez de fruits jaunes, de noix et de beurre. Un gras velouté en bouche. Rond et bien fait. Un vin consistant. Alcool bien marqué. Une finale sur une note de caramel. Alc. 13,5 %.

2.5 étoiles
Prix: 
19,95 $

Bott Geyl, Les pinots d'Alsace, les Métiss 2006

Le vin s'appelle Les Métiss. C'est un assemblage de pinots : pinot blanc (35 %), pinot auxerrois (35 %), pinot gris (20 %) et pinot noir vinifiés en blanc (10 %).

L'Alsace nous avait habitué aux vins de cépages, de cépage unique, un riesling, un pinot gris, un pinot blanc, mais pas de mélanges. Maintenant que les vins de cépages sont devenus la mode ailleurs; en Alsace, on retournerait à l'ancienne mode (ou nouvelle): on fait des mélanges, des assemblages.

Pourquoi pas! Ici c'est bien réussi.
Le vin est bien aromatique avec ses arômes et saveurs d'ananas et de papayes séchées. L'attaque est ronde, plaisante. Le milieu de bouche est léger, puis on a un beau retour en finale sur de longues saveurs qui rappellent les noix et les pêches mûres. C'est sec avec une petite sensation fruitée sur une acidité vive. Un petit combat fruit (sucre) et acide bien intéressant. Il y a une bonne amertume en finale. Ma foi, il y a là une certaine complexité!

Sucre résiduel: 2,8 g/l. Acidité: 5,2 g/l. Une production de 21 000 bouteilles.
Levures indigènes seulement. Le producteur écrit que «le vin ne subit aucun levurage, ni collage, ni chaptalisation, ni acidification, ni enzymage.»

Certifié bio AB. «Aucun insecticide, fongicide, acaricide de synthèse, ni désherbant n’est employé, seul du Soufre et du Cuivre et l’application de préparats biodynamiques (501), de tisanes (ortie, prêle, camomille etc..) pour préserver et stimuler les défenses naturelles de la vigne.»

Accords gastronomiques suggérés par le producteur:  «terrines de campagne, tartes flambées, poissons panés, galantines, baeckaoffa, Jambon fumé (Serrano, San Daniel) et parmesan Reggiano.»

Goûtez aussi le Pinot gris Sonnenglanz 2005 de ce producteur Jean-Christophe Bott.

3 étoiles
Prix: 
19,65 $

Chateau la Lieue 2008

Un très beau bouquet de fruits, de framboises. Une certaine complexité. Une profondeur étonnante pour un vin de ce prix. Une bouche ronde, agréable, des tanins fins.
Une finale assez persistante.
Un vin digeste à servir froid. Il a bien accompagné la pizza aux légumes.
Il me semble encore meilleur que lors de la dégustation précédente en juin.

Coteaux du Varois en Provence.
Cépages : grenache, carignan, mourvèdre et cabernet sauvignon.

3 étoiles
Prix: 
13,65 $

Elena 2004

Un vin foncé au joli mélange d'arômes de cuir neuf et de violette.
Riche en attaque. Il y a là énormément de tanins. C'est ample et assez corsé. Chaleureux. De la matière. Beaucoup d'extraction.
Un vin solide encore tout d'une pièce.

Producteur Barès Baltà.
Merlot et les deux cabernets.
Levures indigènes. Alc. 14 %.
Région du Penèdes.

3 étoiles
Prix: 
19,05 $

Bonterra Sauvignon 2008

Un sauvignon bien herbacé avec des arômes de poivron vert et de groseille.
Muni d'un beau fruité croquant, le vin est vif, sec et très persistant.
Capsule à vis. Alc. 13,1 %.

Bonterra est une des rares maisons californiennes à produire du vin bio.
  D'autres vins de Bonterra...

2.5 étoiles
Prix: 
19,95 $

Hermitage, Chante-Alouette, Chapoutier 2005

Ce n'est pas tous les jours qu'on a l'occasion de goûter un hermitage blanc.
Celui-ci est somptueux. Il a un bouquet complexe dominé par des notes florales.
En bouche, c'est ferme, gras et ample. Les saveurs de fruits jaunes, de miel, de coing persistent sur une très longue finale. Un régal. Il a été pris en fin de repas sur les fromages manchego, asiago et montboisier. Cépage marsanne.
Accords suggérés par le producteur :«Foie gras, langouste, homard, poissons, volailles en sauce, viande blanche, chèvre, bleu, plats épicés (excellent avec le curry) et sans oublier les volailles cuisinées aux champignons ou aux truffes sur un vieux millésime.»

4.5 étoiles
Prix: 
73,25 $

Domaine St-André de Figuière, Vieilles Vignes 2007

Un bouquet très aromatique d'épices, de fines herbes, de thym dans ce joli vin des Côtes de Provence.

Bien épicé aussi en bouche, léger, fruité fin.
Peu tannique. D'une belle finesse, comme sur un nuage.
Un vin jeune déjà mature et bien original.

À essayer avec les plats bien aromatisés aux fines herbes.

Mourvèdre à 60 %, syrah pour le reste.

Les vignes sont cultivées biologiquement depuis 1979 (sans insecticide, sans désherbant, sans produit de synthèse et sans engrais chimique). Certifié ECOCERT. Pourtant, il n'apparaît pas dans la section des vins agrobiologiques sur le site internet de la SAQ.

3 étoiles
Prix: 
26,45 $

Parés Baltà Brut Selectio Cava

Un vin pétillant bien agréable. Des arômes de pain blanc. Une belle fraîcheur. Succulent et savoureux.
Ses saveurs persistent très longtemps en bouche.
Un vin pétillant bien élégant.
Une belle découverte.

Cépages : xarel.lo, chardonnay, maccabeu, parellada.
Alc. 11,5 %.
Méthode traditionnelle champenoise.
Non Millésimé.
Encore meilleur que l'an denier.

En culture agrobiologique depuis 1790, certifié écologique.

Disponible en ligne ainsi que dans 33 succursales.

3.5 étoiles
Prix: 
36,25 $

Château La Lieue 2008

Un très beau fruité. Un vin riche aux notes légèrement terreuses.
Des tanins bien présents. Rustique, mais tout de même de qualité.
Une belle longueur. Une sensation agréable en bouche.
À servir avec des mets assez consistants.

On dit que les vins biologiques contiennent en général plus de resvératrol.
Alors à votre santé!
Grenache, carignan, mourvèdre et cabernet sauvignon.

Appellation Coteaux Varois en Provence.

Vous le trouverez dans la nouvelle section des vins agrobiologiques dans plus de 400 succursales.

2.5 étoiles
Prix: 
14,00 $

Pinot gris Sonnenglanz, Bott- Geyl 2005

Un vin gras, légèrement sucré et très savoureux.
Des saveurs de pommes très mûres et doucement sucrées.
Ample et bien agréable.
À servir avec les mets épicés et les desserts.
Disponible en ligne et dans une vingtaine de succursales.
Aussi bon que le 2003.
Sonnenglanz est l'un des 51 grands crus d'Alsace. Producteur Bott-Geyl. Bionynamie.

Sur le site vinalsace.com on lit «C’est le vin blanc d’Alsace qui accompagne avec le plus de panache les mets habituellement réservés aux vins rouges.»

3.5 étoiles
Prix: 
40,75 $

Bonterra Zinfandel 2007

Des arômes de petits fruits et d'humus.
Une belle attaque, une texture lisse et un beau fruité, une note d'amande (boisé).
Il n'a pas des saveurs de bonbons comme d'autres zinfandels.
Fruité, rond et joufflu.
Servir frais.

Le producteur dit que ses saveurs de «framboise rouge, mûre, poivre blanc et noir et de prune riche» vont bien avec des mets qui contiennent : «poivre, origan, cannelle, clou de girofle, sauge, lavande, sauces à réduction de baie...» « Du thon poivré, viandes grillées, spaghetti aux boulettes de viandes épicées...»

D'autres vins de la maison Bonterra...

2.5 étoiles
Prix: 
22,05 $

Irouleguy, Domaine Ilaria 2005

Vous avez déjà bu des vins de l'appellation Irouleguy?
Le Pays Basque.
Il n'y a qu'un vin de cette AOC à la SAQ.
C'est un vin tendre, juteux, aux belles saveurs de fruits, de cerises, de fines herbes.
Il y a aussi de petites notes d'épices et de cuir.
C'est légèrement crémeux. Une texture fine. La finale est longue sur de délicates saveurs de fruits à noyau.
Ça fait penser à un Bandol léger! Digeste.
Bien agréable et une belle découverte.

Alc, 12,5 %. Rendement 25 hl/ha.
Assemblage de tannat à 55 %, de cabernet sauvignon à 35 % et de cabernet franc à 10 %.

Pas de bois, cuves inox. «Les vignes amendées avec du compost de fumier de cheval, traitées qu'avec du soufre, du cuivre, de l'argile ou du lithotame.»

3 étoiles
Prix: 
22,80 $

Cazes, Marie-Gabrielle 2006

Un vin rouge très odorant aux notes de fruits chauds.
De très beaux tanins, riches et bien enveloppés. Du beau jus. Une belle extraction de fruits.
Une grande richesse aromatique.
Syrah, grenache, mourvèdre et carignan.
Côtes du Roussillon, Domaine Cazes

3 étoiles
Prix: 
19,45 $

Expression de Granit 2007

Un muscadet qui a du caractère. C'est floral, agréable, léger. Un fruité fin. Une belle acidité.
Frais et vif. Un vin délicat aux belles saveurs assez persistantes.
Cépage melon de Bourgogne. Domaine de l'Écu.
Bio depuis 1975, Biodynamie depuis 1996. Domaine de 21 ha. 120 000 bouteilles.

2.5 étoiles
Prix: 
20,80 $

Jo Pithon Anjou, Les Blanches Bergères 2006

Un très beau vin blanc au bouquet invitant.
Du fruit, de la cire, du chocolat blanc!
Une belle attaque. Le vin est gras et vif en même temps.
Des saveurs de noix.
C'est bien sec.
Les saveurs persistent longtemps.
À l'aveugle, mes amis on crut que c'était un savennières.

Un chenin de belle qualité.

Chez le producteur, on nous que dit que ce vin peut se garder encore 18 mois. Ce n'est pas un vin de garde. «Il s'accorde très bien avec une viande blanche grillée, du poisson en sauce
ou alors des crustacés cuits.»
Alc. 13,5 %.

Les Blanches Bergères, 3 hectares, 15 000 bouteilles. Élevage moitié cuves bois, moitié barriques.
Disponible en ligne et dans près de 90 succursales.

3.5 étoiles
Prix: 
28,85 $

Arbois Savagnin, Stéphane Tissot 2005

Un très beau vin de caractère oxydatif.
Il fait vraiment penser à un fino mais sans le côté alcooleux de ces xérès.
Le vin est gras, bien consistant et chaleureux.
Les notes de noix et d'amandes sont bien agréables.
Persistant.
Original et aussi bon que le 2003.

Élevage : ouillé pendant 6 mois, puis 2 1/2 ans sans ouillage, sous le voile de levure, où il acquiert ce goût très particulier qu'on retrouve aussi dans les vins jaunes.

Le cépage : savagnin. Très peu de soufre, puisque déjà protégé de l'oxydation par ce mode particulier d'élevage.

Prêt à boire et selon son producteur a un potentiel de garde de 30 ans.
«Vigne conduite en bio, certification Ecocert. Les vignes sont cultivées sans désherbant, sans engrais chimiques ni produits de synthèse. Nous utilisons pour traiter la vigne du soufre, du cuivre et des tisanes de plantes. Fabrication et apport de notre compost.»

Accords : mets épicés, curry, huîtres, champignons, viandes blanches et apéritif. Ce vin accompagnera très bien les fromages. Essayez-le avec les champions canadiens tels les Kénogami (Fromagerie Lehmann), Le Baluchon bio, Alfred Le Fermier,  et autres gagnants du Grand prix des fromages canadiens 2009 (Reportage audio 21 min).

Au sujet de ce cépage, lire cette belle histoire de viticulteurs australiens qui plantent de l'albarino, pour se rendre compte plus tard que c'est en fait du savagnin.

3 étoiles
Prix: 
28,70 $

Montipagano Montepulciano d'Abruzzo 2007

Un nouveau vin qui vient s'ajouter à la petite section de 115 vins biologiques, des vins issus de l'agriculture biologique.

Un beau montepulciano foncé aux jolies saveurs de fruits écrasés.
Pas de bois apparent.
De la mâche, du beau fruit, plein et assez solide.

Servir à 17 °C avec des plats costauds.
Cépage montepulciano à 100 %.

Embouteillé par Umani Ronchi.
Alc. 13,5 %.
Certifié agrobiologique par Suolo et Salute.

2.5 étoiles
Prix: 
16,80 $

En Bollery 2005

Domaine de la Vougeraie, Bourgogne grand ordinaire, Terres d'en Face

Une belle présence en bouche, minéral, fruité, acidité bien plaisante. Assez long.

Un bourgogne, on s'attend à goûter du pinot. C'est du gamay noir à jus blanc. Très bon.

Sans levurage ni enzymage. Aucun soutirage, pas de collage. Fût neuf 30 %.

Agrément bio depuis 2001.

Disponible en ligne ainsi que dans 64 succursales.

3 étoiles
Prix: 
26,70 $
Syndiquer le contenu