Pour la cave

Charmes Chambertin Grand Cru 2005, Domaine Henri Richard

Un grand vin, très aromatique, tout en fruit mais déjà une complexité prometteuse. Bien gras en bouche, du corps, de la rondeur, des tanins présents mais très fins et bien enrobés, avec une bonne acidité. Une finale fruitée, très épicée. Persistance aromatique exceptionnelle. Beaucoup trop jeune évidemment. Du très grand pinot noir pour la longue garde.

4.5 étoiles
Prix: 
145,00 $

Château Picoron Côtes du Castillon 2005, Yvon Mau

Vin du Libournais. Encépagement : 82 % merlot, 10 % cabernet sauvignon, 7% cabernet franc, 1% malbec

Nez intense de fruits cuits, très anisé. Gras, bien sec et équilibré avec une finale astringente de jeunesse. Pour la viande rouge ou pour la cave.

2.5 étoiles
Prix: 
19,90 $

Cervaro 2007

Un vin blanc gras, bien expressif, exubérant même avec des arômes de banane séchée, de coin et de beurre.
Un chardonnay costaud, riche, ferme et presque onctueux.
Une finale très longue sur des notes de beurre.
Il rappelle certains meursaults.
Un vin d'Ombrie de la maison Antinori.
Chardonnay à 85 % et grechetto. Alc. 13 %.

Pour accompagner les plats et les sauces riches.
À mettre en cave quelques années.

4 étoiles
Prix: 
53,25 $

Serralunga Barolo 2004

On a ici un barolo bien costaud, sans être trop dur ni austère comme le sont souvent des vins de cette appellation du Piémont.
Un barolo relativement facile d'approche.
Une grande masse de tanins de qualité bien appuyés par un fruité abondant.
C'est ample, velouté et d'une grande richesse.
Déjà bon et à mettre en cave pour quelques années.
Décidément, il s'avère que 2004 est un grand millésime en Barolo.
Cépage nebbiolo.
De la maison Fontanafredda.

4 étoiles
Prix: 
49,00 $

Pesquera 2006

Un deuxième arrivage pour ce Pesquera 2006 (Un autre 6000 bouteilles). Après un 2005 peu intéressant l'an dernier, ce 2006 est dans la lignée des bons vins de ce producteur de la Ribera del Duero.

Dégusté rapidement dans une succursale de la SAQ, il m'a semblé encore plus intéressant que lors du premier arrivage de juin. Il faut dire que la bouteille avait été ouverte la veille, donc le vin est bien aéré.

Il a des arômes de pruneaux cuits (aération), de minéraux, de quelque chose qui rappelle le charbon chaud. Costaud, bien tannique, assez riche et ferme, c'est un vin qui devrait faire une belle carrière en cave. Comme nous le signale justement la conseillère en vin, Janou Landry, de la succursale sélection du Plateau de Hull, ce vin s'apprécie vraiment qu'après plusieurs années de vieillissement en cave.

Tempranillo à 100 %.

3.5 étoiles
Prix: 
29,45 $

Château Hostens-Picant 2004

Des arômes de fruits noirs. Une texture riche au beau granulé. Des tanins bien présents, compacts, de qualité et qui donnent justement cette sensation granulée en bouche. Un bel amer, et une petite note végétale en finale. Plein. Une bonne persistance gustative.
Un vin de l'appellation Sainte-Foy Bordeaux.
Un domaine de 32 hectares en rouge. Merlot à 70 %, cabernet franc 20 % et 10 % de cabernet sauvignon.
Alc. 13,5 %.
Déjà très bon et un excellent candidat pour 4-3 ans de cave.
Pour accompagner les viandes rouges, l'agneau, les gigots...

«La technique de vinification est classique bordelaise. Les fermentations alcooliques et malolactique sont effectués en cuves inox avec contrôle de température permettant les extractions de couleurs et des concentrations. Le vin est ensuite élevé en fûts de chêne (1/3 neufs) pendant une période de 14 à 18 mois. L’élevage se fait par cépage séparé et l’assemblage n’intervient qu’au terme de la période d’élevage.»

Disponible dans 50 succursales.

3 étoiles
Prix: 
25,30 $

Château de Maligny, Homme mort 2007

Un chablis fin et distingué et bien minéral comme savent le faire messieurs Durup de la maison Maligny.
Ne cherchez pas ici le gros bourgogne boisé, beurré, glycériné, non ici c'est plutôt la finesse et la subtilité.
Le chardonnay est bien agréable, d'une belle rondeur. C'est net et clair. Frais, suave. D'une belle longueur, fruit blanc et une petite note d'amande. Un raisonnable 12,5 % d'alcool. Bien digeste.
Ne le servez pas trop froid, 12-13 °C.
À mettre en cave quelques années.

«Terroir
Le Chablis Premier Cru L'Homme Mort est l'un des huit lieux-dits qui composent le climat Fourchaume. Le Chablis Premier Cru L'Homme Mort en représente la meilleure partie. Avec plus de 17 hectares en propriété, Jean Durup en est le plus important propriétaire - récoltant.»

3.5 étoiles
Prix: 
34,75 $

Domaines des Grands Chemins, Crozes-Hermitage 2006

Vous connaissez les crozes-hermitage? Ce sont ces vins du Rhône qui ne sont pas des hermitages! Des vins souvent corsés et très forts en alcool.
Ce n'est pas le cas de celui-ci qui est d'une classe à part.
Ce crozes de la maison Delas impressionne par ses belles notes de fruits noirs et de poivre. Sa texture est d'un velouté au granulé roulant et bien fin. Le fruité est gourmand et la finale nous laisse sur des saveurs de moka et d'épices. Un beau crozes.
Encore meilleur le lendemain. Laissez-le respirer, brassez-le un peu!
Syrah à 100 %. Alc. 12,5 %. Une production de 38 000 bouteilles.
Aux magasins Signature (livraison gratuite). 372 bouteilles à l'entrepôt.

4 étoiles
Prix: 
29,35 $

Follia, Barolo 2004

Il y a combien d'appellations en Italie?
477
C'était le chiffre du nombre d'appellations italiennes au 31 décembre dernier (Italtrade), soit 7 de plus que l'année précédente. Il s'en est peut-être ajouté une ou deux de plus depuis le début de l'année.

La plupart nous sont inconnues. Connaissez-vous les appellations Lessona ou encore Loazzolo, Gabiano, Faro et autre Erbaluce di Casulo?

Tout un monde encore à découvrir!

Barolo par contre vous connaissez.
C'est une appellation du Piémont, dont les vins faits de nebbiolo sont souvent costauds, très tanniques et malheureusement bien chers.

Il y en a 57 à la SAQ et la plupart sont plus de 50 $. Il n'y en a que trois de moins de 40 $, le Batasiolo, le Fontanafredda et celui-ci, le Follia de la maison Castorani.

Dans le riche millésime 2004, ce Follia est pour ainsi typique de l'image qu'on se fait des barolos. Sa teinte est orangée comme un vin qui serait déjà âgé. Il a des arômes de pelure d'orange chaude et de fruits secs dans l'alcool. On remarque une forte présence tannique en bouche, légèrement asséchante, appuyée par une acidité assez vive et par beaucoup de fruit.
Un vin tout d'une pièce, bien fait. Il s'améliore lentement. Commenté aussi en octobre dernier.
Une belle introduction au barolo disponible en ligne et dans 160 succursales.

À servir à 16-18 C avec de belles pièces de viandes rôties ou grillées.

3.5 étoiles
Prix: 
29,05 $

Marquise de la Tourette, Delas, Hermitage rouge 2006

On ne boit pas assez souvent des vins de cette belle appellation HermitageC'est une petite appellation renommée. Elle ne compte que 38 viticulteurs sur 136 hectares. Ses vins sont rares et chers.

La syrah donne vraiment de belles choses dans ce terroir pentu. Des saveurs et des arômes très différents de la syrah de Cornas ou de la Côte-Rôtie, et très loin du shiraz.

Ce vin a un beau bouquet intense de café, d'épice et de gâteau au chocolat.
Versez-le dans le plus grand verre que vous avez et laissez-le s'exprimer lentement.
C'est superbe!

L'attaque est franche et costaude. Le vin est jeune. Les tanins, riches et très nombreux donnent une texture bien granulée. Ça roule en bouche. Une finale qui rappelle aussi le café.

Après une longue aération, il s'en dégage des saveurs de framboise et de quelque chose de minéral, qui rappelle le schiste ardoisé (celui du parc du Bic, bien sûr!).

Servir carafé et bien aéré à 18 °C. Alc. 13,5 %
Cépages, syrah évidemment, et peut contenir jusqu'à 15 % de marsanne et de roussanne.
De la maison Delas.
Disponible dans les magasins Signature (livraison gratuite).

Phéomène étrange, le lendemain, le vin a développé des arômes de légumes brûlés!

4.5 étoiles
Prix: 
71,00 $

Château Grand Chêne, Côtes du Brulhois 2005

Un nez profond de fruits noirs et d'épices.
Riche, un beau grain velouté. Complet, acidité et tanins agréables. Bel équilibre. Laisse une belle impression en bouche. Long.
Cabernet franc, tannat, merlot et cabernet sauvignon. Alc. 13,5 %.
Servir à 16 °C avec les viandes rouges.
Il serait intéressant de le mettre en cave quelques années.
Disponible en ligne et dans 40 succursales.

Côtes du Brulhois est une appellation de 312 ha située au nord-ouest de Toulouse (voir Carte).C'est une VDQS qui devrait être reconnue AOC d'ici la fin de l'année. Il n'y a que trois vins de cette appellation à la SAQ.

2.5 étoiles
Prix: 
17,95 $

Le Parvis 2005

Châteauneuf-du-Pape
Des arômes d'épices et de fleurs. Une bouche agréable, riche, épicée, chaleureuse, complexe. D'une bonne longueur. Une belle substance. Acidité fine.
Du grenache avec un peu de syrah et de mourvèdre. Producteur Ferraton.
À mettre en cave trois ou quatre ans.
Dégusté aussi en octobre 2008.
Disponible en ligne ainsi que dans 60 succursales.

4 étoiles
Prix: 
37,75 $

Ruffino Riserva Ducale Oro 2004

Un chianti classico de belle facture.
Il s'ouvre lentement sur des arômes de prune, de cuir et de gâteau brun.
Harmonieux, les mêmes saveurs reviennent en bouche.
Les tanins de ce sangiovese sont veloutés. Le vin a du volume.

C'est assez riche, jeune. Il semble encore sur la retenue.
Un bel amer en finale. Une fin de bouche agréable sur les fruits à noyau.

Dégusté à deux températures, il s'est révélé très différent. Plutôt réservé et austère à la température de la pièce, il devient éloquent, un peu plus tannique et surtout plus fruité à 16 °C.

Alc. 13,5 %.

À servir avec les viandes, veaux, steaks et plats de pâtes et tomates séchées.

Meilleur que les 2003 et 2002.
Disponible dans 65 succursales.
À revoir après deux ou trois ans de cave.

4 étoiles
Prix: 
45,25 $

Laurus 2005

  Gigondas
Des arômes de fruits chauds. Une très belle bouche. Plein. Des tanins agréables. Richesse du fruit. Chaleureux. Du soleil en bouteille.

À servir avec des mets assez costauds.

Grenache à 65 %, syrah à 30 % et cinsault à 5 %.
À mettre en cave et à revoir dans deux ans.
Dégusté aussi en mars 2008.

3 étoiles
Prix: 
30,50 $

Morgon Les Charmes, Grande Exception, Monternot 2006

Vous servez ce vin à l'aveugle à des amis et ils diront que c'est un bourgogne.
En effet, ce morgon fait vraiment penser à un bon pinot noir de bourgogne. Il est rouge pâle très brillant et pinote. On retrouve quelquefois ces flaveurs typiques du pinot de Bourgogne dans certains morgons, moulin-à-vent et fleuries.

Il a des arômes de fumée, d'épices, de poivres. Les mêmes saveurs reviennent en bouche. C'est léger, doté d'une acidité rafraîchissante. Les tanins sont fins et élégants. C'est suave et très long. Une jolie finale sur les petits fruits et le poivre.

Un vin digeste : la bouteille se vide très facilement.

Cépage gamay. Alc. 13 %.
Servir frais à 12-14 °C.
Déjà bon et à mettre en cave un 4-5 ans.

Une petite production de 9100 bouteilles du cuvage de Monternot, de la maison Mommessin. 1,2 hectare planté densément, 10 000 pieds/ha.
Morgon est après Brouilly l'appellation la plus étendue des crus du Beaujolais.
Disponible en ligne et dans une quarantaine de succursales.

3.5 étoiles
Prix: 
20,40 $

Hermitage, Chante-Alouette, Chapoutier 2005

Ce n'est pas tous les jours qu'on a l'occasion de goûter un hermitage blanc.
Celui-ci est somptueux. Il a un bouquet complexe dominé par des notes florales.
En bouche, c'est ferme, gras et ample. Les saveurs de fruits jaunes, de miel, de coing persistent sur une très longue finale. Un régal. Il a été pris en fin de repas sur les fromages manchego, asiago et montboisier. Cépage marsanne.
Accords suggérés par le producteur :«Foie gras, langouste, homard, poissons, volailles en sauce, viande blanche, chèvre, bleu, plats épicés (excellent avec le curry) et sans oublier les volailles cuisinées aux champignons ou aux truffes sur un vieux millésime.»

4.5 étoiles
Prix: 
73,25 $

Pesquera 2006

Retour dans un registre plus traditionnel pour ce millésime 2006 après un méconnaissable 2005.

Le bouquet de ce 2006 est merveilleux. Épicé et légèrement vanillé avec de beaux arômes de framboise. Cette saveur de framboise revient d'ailleurs en bouche. Les tanins sont assez fermes. L'acidité est légère. La finale est agréable quoiqu'encore bien boisée. Une finale sur les petits fruits et un après-goût de bois de santal.

Tempranillo à 100 %. Vieilli 18 mois en barriques de chêne américain. Alc. 14 %.

Ce bel espagnol chaleureux et réconfortant de la Ribera del Duero a bien accompagné un plat de poulet aux arachides sous la pluie de Charlevoix.

Pesquera tinto est un vin qui vieillit généralement très bien (voir Une dégustation verticale de Pesquera). Je suggère d'en mettre quelques bouteilles en cave pour 5 ou 6 ans.
Disponible dans 127 succursales.

3 étoiles
Prix: 
29,45 $

Maria Vittoria 2005

Si vous voulez votre dose de resvératrol, essayez ce chianti classico bien costaud, gras, plein, ferme, capiteux, riche et bien long en bouche.
Il est déjà bien bon et pourrait faire sagement quelques années de cave.
Sangiovese à 90 % avec un peu de colorino et de merlot.
Une petite production de 6000 bouteilles.
Producteur : Le Filigare.

4 étoiles
Prix: 
38,50 $

Riesling Goldert Pfaffenheim 2007

Un riesling grand cru Goldert d'une très belle fraîcheur.
C'est minéral, légèrement pétrolé.
Des saveurs de litchi et de pomme.
Assez gras, bien sec, minéral aussi en bouche.
D'une belle vivacité. Une très belle finale.
Un riesling de grande qualité.

Servir à 10-12 °C.

Il a bien accompagné les cuisses de poulet enrobées de sésame.
Accords suggérés par la maison de production «Accompagne avec bonheur amuse bouche sucré ou salé (kougelhopf ou bretzels alsaciens). Convient bien aux entremets, saumon fumé, andouillette grillée, petites entrées fraîches et salades printanières. Incomparable et heureux avec les asperges, ou encore avec un filet de rouget au beurre d’orange.»

Ces grands rieslings vieillissent très bien.

Pour en savoir plus sur le terroir Goldbert, voir le texte de Victor Canales, sur la maison Pfaffenheim.

3.5 étoiles
Prix: 
33,25 $

Barolo Borgogno, Brunate 2004

Les bons barolos à bon prix sont rares. Celui-ci acheté en Ontario est particulièrement bien réussi.
Oui, c'est tannique, c'est un nebbiolo, mais ce n'est pas rêche, c'est bien enveloppé d'un fruité juteux.
Il a des saveurs de cerises légèrement sucrées. La texture est bien serrée.
C'est très beau. À servir avec un plat assez costaud.
À mettre en cave et à revoir dans de deux ou trois ans.

3 étoiles
Prix: 
49,95 $

Château Croix-Mouton 2005

Un beau retour dans un excellent millésime!
Rouge foncé presque opaque.
Fruité, des framboises bien mûres. Des tanins bien consistants.
Une masse de fruit sur des tanins bien enrobés comme on dit.
Un vin assez ferme, sans être trop tannique. Riche, velouté et long.
Il laisse une belle bouche.
Il donne encore plus de plaisir après une bonne période d'aération.

Principalement merlot. Un grand millésime à mettre en cave quelques années.

À prendre en écoutant une chanson. Je sais. Mais quelle chanson!

3 étoiles
Prix: 
25,65 $

Coste Rubin 2004

Il y a 23 vins de l'appellation Barbaresco à la SAQ. Les prix vont de 29,75 $ à 266 $.
Celui-ci est un des moins chers, mais quel beau vin!

Des saveurs d'épices, de café et de cerise sucrée. L'acidité est élevée et les tanins sont fermes — c'est quand même un nebbiolo — mais tout est bien équilibré, non agressif. De la mâche. Une belle matière soutenue en bouche. Déjà très bon et un candidat pour quelques années en cave.
Alc. 13,5 %. Servir à 16 °C dans un très grand verre.

Le 2001 est maintenant bien ouvert, exubérant même, avec une texture tannique enveloppante.

Ce 2004 est disponible en ligne et dans 63 succursales.

Un produit de la maison Fontanafredda.

4 étoiles
Prix: 
35,50 $

Clos Saint Michel Cuvée Réservée 2006

Un joli châteauneuf du pape qui s'ouvre sur des arômes de fines herbes et d'épices.
Une belle texture au granulé fin. Les tanins de belle qualité emplissent bien toute la bouche.
Un fruité délicat. Séveux. Une finale sur les épices. Un vin élégant.
Il est préférable de le carafer afin de permettre à ce vin bien jeune de se révéler pleinement.
À mettre en cave quelques années.
Grenache 40 %, syrah et mourvèdre 30 %. Alc. 14,5 %.
16 000 bouteilles.
Frank et Olivier Mousset.
Voir aussi leur châteauneuf entrée de gamme Clos Saint Michel 2006.

4 étoiles
Prix: 
47,75 $

Jean-Luc Colombo, Les Ruchets, Cornas 2005

Un vin très jeune, opaque, violacé. Beau nez discret. Une belle attaque, gras, plein, acidité vive. Ferme. Des notes de fines herbes et de gomme de pin. Persistance gustative.
Plusieurs n'ont pas aimé ce vin, le trouvant trop rude ou de facture bien moderne.
Il est vraiment trop jeune. À revoir dans 3 ans.
Disponible dans les magasins Signature et à Mont-Royal.

3 étoiles
Prix: 
88,75 $

Guigal, Vignes de l'Hospice, Saint-Joseph 2002

Un nez trop discret sur des arômes d'épice. Une belle attaque sur la rondeur. Un fruité bien persistant. Du beau jus. Une belle fluidité. Uni. Une finale très longue sur le fruit. 2002 a été l'année des inondations en Vallée du Rhône. 100 % syrah. Élevage en chêne neuf pendant 30 mois. À revoir dans deux ans.
Une des quatre bouteilles était vraisemblablement oxydée.
Le vin était 80 $ et a été réduit à 56 $.

3.5 étoiles
Prix: 
56,00 $

La Mouline 2004

On n'a pas souvent l'occasion de goûter ces grands vins. Ils sont très chers, comme celui-ci à près de 300 $. On peut y parvenir en se regroupant ou en participant à une activité d'un club de dégustation, comme ce fut le cas ici à l'ASQO.

Les vins de Côte-Rôtie sont généralement de très grande qualité. Ce sont des vins qui vieillissent bien et qui s'apprécient aussi en jeunesse. Ils sont rarement rudes, souvent souples et très fins. Mais ça ne les empêche pas d'être puissant, comme c'est le cas ici avec cette Mouline 2004 de la maison Guigal.

Côte-Rotie (200 hectares de vigne) est située dans la partie nord du la vallée du Rhône. Les vins y sont tous rouges, mais faits d'un cépage rouge, la syrah et d'un blanc le viognier. Ce dernier est ajouté pour apporter de la finesse et de l'arome à la syrah. Il y a deux secteurs : la côte blonde et la côte brune.

La Mouline est faite de raisins provenant de la côte blonde. Le nez est plutôt discret, encore sur la retenue. L'attaque est ronde et élégante. Puis un fruité bien gras emplit toute la bouche. Le vin est bien vineux, c'est-à-dire que sa bonne teneur en alcool, tout en restant équilibrée, intensifie ses caractères aromatiques et gustatifs avec une impression de chaleur. Très beau en tout.

C'est un vin riche, mais pas opulent. Une richesse dans la retenue. C'est dommage que ce ne soit pas le cas aussi pour le prix.

Un vin encore bien jeune, déjà très bon et qui pourrait s'ouvrir et donner plus de plaisir dans quelques années. Le producteur évalue sa durée de conservation à 20 ans.

Malgré son élevage très long de 42 mois en pièces neuves, le boisé n'est pas apparent.
Il y a 11 % de raisin blanc viognier dans ce vin. Un rendement de 32 hl/ha.

Disponible à la succursale Beaubien et dans les deux magasins Signature.

Pour en connaître plus sur les vins de cette appellation voir www.cote-rotie.com

4.5 étoiles
Prix: 
297,50 $

Pairolero Sottimano Barbera d'Alba 2006

Une barbera d'Alba bien costaude, plus riche que l'an dernier. L'effet millésime. Grasse et très fruité. Une belle présence en bouche. Vivace. Encore bien jeune, un peu fermée, à revoir l'an prochain.
Cépage barbera, levures naturelles, pas de filtration ni de collage, région Piémont. Était 29 $ dans le millésime 2005.

3 étoiles
Prix: 
33,50 $

Le Volte

Nous avons dégusté quelques millésimes de ce vin ces derniers jours.
Les 1998, 1999, 2001 et 2007.

Le 2007 est très jeune. Son nez est discret sur des notes d'humus et de champignon. Costaud dès l'attaque. Il a une belle présence tannique, mais pas astringente. C'est chaleureux (alc. 13,5 %), robuste, d'une belle rugosité. D'une pièce. Il est encore bien jeune.
Après trois jours au frigo, le vin est encore meilleur. Il développe de belles saveurs de framboise. (éditée le 6 mai)
Il faudrait le revoir dans deux ans. Sangiovese 51 %, merlot 34 % et cabernet sauvignon 15 %.
Disponible dans 106 succursales.

Le 2001 est superbe, à point. D'une belle acidité, juteux. Les tanins sont bien enrobés. Le vin est mature quoique dans la deuxième bouteille il paraissait plus jeune (l'effet bouchon). Il a servi de mise en bouche (1er vin) lors d'une dégustation de vins de Toscane. Il a bien paru à côté de vins beaucoup plus chers. Il faut dire ici que ce 2001 est mature ce qui n'était pas le cas des grands vins de Toscane. 

Le 1999 est à maturité assez avancée avec ses saveurs de tabac. Il est coulant, léger. D'une belle texture soyeuse. Suave. Les deux bouteilles étaient du même niveau.

Le 1998 est dépassé avec des saveurs de tabac intense et de pruneaux. Il est maintenant très fluide, léger. Les tanins sont complètement assouplis. C'était le cas des deux bouteilles. Dix ans, ce fut trop pour ce vin.

Le Volte est un IGT de Toscane produit par la maison Ornellaia.

Prix: 
29,75 $

Corte Pavone, Brunello di Montalcino 2003

Un suberbe brunello. Très aromatique, des notes d'olives. Profond. Du caractère, séveux et chaleureux. Il reste une petite note de bois. Il n'a pas encore digéré tout son bois, comme on dit.
Une longue finale sur le fruit et le chocolat.

Il est obturé avec un joli bouchon de verre. On conserve alors la bouteille debout.

Tenute Loacker. 13 hectares. 85 % sangiovese, 9 % cabernet sauvignon, 6 % merlot.

Deux dollars de moins si on le commande en ligne avant samedi.
Le prix a été haussé de 5 $ depuis février.

Cette maison fait aussi le très beau Valdifalco.

4.5 étoiles
Prix: 
73,00 $

Giorgio Primo Chianti Classico 2000

Le dernier vrai chianti de cette maison.

J'ai bien l'impression que c'est la dernière fois que nous voyons un chianti de cette maison. Dans cette version 2000, c'est un toscan encore classique majoritairement sangiovese.

Un vin de caractère au nez discret, mais à la bouche chaleureuse. Un chianti doté d'une belle acidité comme il se doit. Les tanins sont bien faits et bien appuyés sans être rudes. C'est un vin superbe. Costaud et élégant. J'ai noté «je veux le boire», une note suprême.
Du grand vin.
À carafer, servir à 16 °C.
Ce fut le vin préféré de plusieurs lors d'une dégustation de vins de Toscane organisée par l'Académie du vin de l'Outaouais.
À mettre aussi en cave et à revoir dans deux ans.

Aujourd'hui, ce bon producteur ne fait plus de chianti.

Depuis le millésime 2003, Giampaolo Motta produit ce vin sous l'étiquette IGT, très appréciée aux États-Unis, ce qui lui permet d'utiliser une plus grande proportion de merlot (40 %) et de cabernet sauvignon et de petit verdot (10 %) et surtout de le vendre plus cher. Dans l'échelle de prix des chiantis il le trouvait trop cher, alors que dans la classe des supertoscans, il dit qu'il est parmi les moins chers.

Plusieurs producteurs de Toscane sont d'avis que le merlot va à merveille avec le sangiovese.

Il utilise des techniques modernes : microoxygénation, nombreux batonnages... Oenologue : Carlo Ferrini.

Il obtient ainsi de bien meilleures notes chez les chroniqueurs américains (93-94 au lieu de 88-90)

Alors, apprécions encore un vrai chianti dans ce millésime 2000. Il en reste très peu sur les tablettes. Il est remplacé par le 2004 qui n'est plus un chianti, mais un IGT qui ne contient plus que 50 % de sangiovese.

4.5 étoiles
Prix: 
88,00 $
Syndiquer le contenu