Pour la cave

Château La Croix des Moines 2003

Lalande de Pomerol
Voici un très beau vin souple, féminin disent certains. Je dirai tout simplement élégant. Bien minéral, vif et d'un joli fruité sur une assez longue finale. Le producteur Jean-Louis Trocard dit que 2003 a donné des vins moins acides sur ses sols argileux. «Il a fait très chaud, les vins sont moins acides et vont donc vieillir plus vite.» 

On a ici un vin de charme. Un vin tout en finesse. «Quand on est sur de jolies graves comme celles-là, il faut faire des vins en finesse.» D'ailleurs M. Trocard refuse de se plier à la «mode des vins costauds.» Il veut continuer à faire des vins de facture classique, des vins de repas, des vins digestes; et cela, malgré les demandes d'un de ses fils qui voudrait bien faire une cuvée plus «moderne», du genre de celles désirées par les chroniqueurs de vins américains.

Ces sols de grave, de gravelle, de cailloux ronds sont plus chauds pour la vigne, on récolte donc plus tôt. Ce vin est fait de merlot à 80 % et des deux cabernets pour le reste. À 75 % en barrique neuve. Répondant à une question sur l'ajout de copeaux de bois: «on peut ajouter des tanins de chêne, c'est permis en oenologie, comme l'ajout de jus concentré. Des copeaux? Je n'ai pas d'état d'âme, si ça peut permettre à certains de produire des vins peu chers. Il y a tellement de petits producteurs qui ont peine à vivre à Bordeaux. Moi, j'ai de la chance, je suis sur de beaux sols.»

M. Trocard suggère de boire son vin dans des verres très amples, très grands, afin de les aérer lentement et ainsi de les boire à toutes les étapes de leur aération. «Certains aiment les boire plus fermes, d'autres plus tendres.»
Un régal à prix raisonnable. 
Il suggère d'accompagner celui-ci avec le veau, la volaille et le gibier à plumes.

3 étoiles
Prix: 
24,85 $

Podere Castorani 2003

Ne pas confondre avec le Coste delle Plaie du même producteur. C'est aussi un montepulciano-d'abruzzo, mais il est élevé en barrique.  Il fait un séjour de 12 mois en fûts et barriques de France, de Russie et du Missouri. Mais fort heureusement, il ne goûte pas le bois. Il est toutefois plus costaud que son jeune frère. Les tanins sont plus fermes. Le vin est riche. On lui fait faire une macération préfermentaire à froid pendant huit jours à 7 °C. Pas de filtration. Un vin assez costaud, équilibré. Bien agréable. Encore jeune et un peu sérieux, il faut le laisser aérer un peu.  Alc. 13,5 %.

3 étoiles
Prix: 
33,00 $

Les Forts de Latour 2004

La lettre circulaire de la SAQ indique 87 $. Le même vin dans le millésime 2003 est 284 $! Le 2000 est 299$. Le 2001 est 129 $ en Alberta. Je croyais à une erreur de prix. Mais non, le 2004 est au même niveau en Colombie-Britanique à 89 $ et dans l'Alberta semi-privatisée 89 $ au Kensington Wine Market et 111 $ au The Wine Cellar.

Le 2004 n'est pas encore sur les tablettes au Québec. Il le sera dans quelques jours.

C'est un très beau vin qui a une très belle réputation. C'est le deuxième vin du Château Latour. Oui, le petit vin du grand château. En fait, pas tout à fait, car il y a un troisième vin.

Dégusté côte à côte au Château, le troisième m'a semblé aussi bon que le deuxième. Les Forts de Latour 2004 a plus de matière que le simple Pauillac de la maison. Ses saveurs sont plus persistantes. J'ai noté de la rigueur, mais moins d'ampleur. Mais quelle ampleur dans la variation de prix!

En France, il est 95 € à ChateauNet,  113 € à Vitis Epicuria, 145 € à Lavinia à Paris et 205 € à 1855.com.  
En passant, il reste du 1996 à 125 $ à la LCBO.

3 étoiles
Prix: 
87,00 $ à la SAQ | C.-B. et Alb. 89 $

Clos de l'Oratoire des Papes 2005

Les châteauneufs 2005 commencent à arriver! J'ai bien l'impression qu'on va avoir du beau vin à mettre sur nos tables à Noël. En effet, tout comme à Bordeaux, 2005 semble avoir été béni des Dieux en Châteauneuf-du-Pape. Il faut en profiter, en espérant que les producteurs et la SAQ ne haussent pas trop les prix.

Ce Clos de l'Oratoire à l'étiquette très papale me semble bien réussi. Il dégage de très beaux arômes de petits fruits, de fruits chauds. Il a une belle matière en bouche. C'est consistant, mais pas trop extrait. C'est vivace, vif, l'acidité est bien marquée. Assez costaud, un peu pointu. Plus sur l'acidité que sur le fruit, il a fait belle impression à table avec la dinde et le pâté à la viande, la fameuse tourtière du Lac-Saint-Jean, pas trop sèche cette fois-ci.

3.5 étoiles
Prix: 
C.-B. 48 $ — Qué. 38,25 $

Amarone Campolongo Torbe Masi 2000

Des saveurs de tapenade et une note de poivre. Un amarone chaleureux, capiteux, savoureux et opulent. Oui c'est cher, mais c'est tellement bon. Alc. 16 %.
Assemblage: 70 % corvina, 25 % rondinella et 5 % molinara.

À servir avec des plats très costauds, des sauces relevées. 

Qu'est ce que l'amarone?

5 étoiles
Prix: 
89,00 $

Pintia 2004

Un tempranillo produit par la célèbre maison Vega Sicilia dans l'appellation Toro. Le vin est opaque. L'attaque est tannique, puis une masse de fruits envahissent la bouche. J'ai l'impression que ce vin n'est encore vraiment prêt à boire. Je suggère de le mettre en cave quelques années.
600 bouteilles à la SAQ.

3 étoiles
Prix: 
55,00 $

Tignanello 2004

Parmi les cinq supertoscans présentés à la presse spécialité, ce jour-là, ce fut le plus élégant. Quelques jours plus tard, dégusté de nouveau à côté du Solaia, la différence était énorme. Ce dernier est très tannique, alors que le Tignanello est raffiné. Il y en a pour tous les goûts.

Le nez est plutôt sur la retenue avec de fins arômes de fruit et de cuir. La bouche est agréable. Il y a un beau fruité, de la fraîcheur. De la matière, mais tout en finesse. Distingué, élégant et d'une longue finale. D'une belle facture. 
En somme, un vin digeste et très plaisant à déguster. 
Il est déjà bon et je suis certain qu'il sera encore meilleur après quelques années de cave.

C'est un gros vendeur. Il est près de 100 $ et la société d'État compte bien en vendre plus de 11 000 bouteilles.  Il est 10 $ de plus que le 2003.

Assemblage: sangiovese à 80 %, complété de cabernet sauvignon à 15 % et d'un peu de cabernet franc. Maison Antinori. IGT Toscane.
Il sera disponible le jeudi 8 novembre dans la section des vins de Cellier.

Voir aussi les notes sur les Tignanello 1995, 1997, 1998, 2000 et 2003.

4 étoiles
Prix: 
99,00 $ à la SAQ | 90,00 $ à la LCBO

Sassicaia 2004

Le premier supertoscan. Un bouquet fruité distingué. Une masse de jolis fruits. Des tanins agréables. Beaucoup de tout, mais en belles proportions. Acidité plus légère que les autres supertoscans présentés ce jour-là. D'une belle classe. Éclatant. 
Il en a près de 2800 bouteilles à la SAQ.

Tenute San Guido. Appellation Bolgheri-Sassicaia, Toscane. Composé principalement de cabernet sauvignon et d'un peu de cabernet franc. Au même prix que l'an denier. 

Voir aussi les notes sur les Sassicaia 1997, 2002 et 2003.

 

4.5 étoiles
Prix: 
Alb. 147 $ - Qué. 159 $

Ornellaia 2004

Opaque. Un nez discret d'herbes et d'olives. Beaucoup d'extraction, du fruit en masse, des tanins un peu collants. Chaleureux. Une finale assez longue sur le fruit. Très jeune. Je me suis demandé: est-ce que c'est plaisant? Qu'est-ce qui reste en bouche? Est-ce que ça va bien évolué?

Plusieurs chroniqueurs jugent les vins en essayant de deviner ce qu'ils deviendront dans quelques années. Ils se basent alors sur l'historique du produit, leur expérience de ce vin, de la qualité des tanins, d'autres analysent le niveau d'acidité. Ils donnent alors une note qui tient compte du potentiel estimé du vin. Personnellement, je juge le vin comme il est aujourd'hui au moment précis où je le bois.

Supertoscan d'appellation Bolgheri. Plus de 4000 bouteilles à la SAQ.

3.5 étoiles
Prix: 
149,00 $

Masseto 2004

Le plus cher des supertoscans. Un vin opaque, astringent. Plein, Expressif. Très fruité. Beaucoup de saveurs et très long. Corpulent. Un vin pour les collectionneurs. 
Seulement 510 bouteilles. Il est du même prix que le 2003 et 40 $ moins cher que 2001.
Cépage merlot. IGT de Toscane. Tenuta dell’Ornellaia.

4 étoiles
Prix: 
299,00 $

Solaia 2004

Des cinq supertoscans dégustés ce jour-là, ce fut celui qui me sembla le moins intéressant. Bien sûr, il a un beau fruité jeune. C'est massif. Mais ça colle aux gencives. Le vin est astringent. Si vous aimez le genre, ça va. De toute manière, il faudrait le revoir dans quatre ou cinq ans afin de voir si les tanins écraseront encore le fruité. 
3500 bouteilles à la SAQ.
Assemblage: cabernet sauvignon à 75 %, sangiovese pour 20 % et un peu de cabernet franc.
Le 2003 m'avait pourtant beaucoup plu. Il en reste d'ailleurs quelques bouteilles.

3 étoiles
Prix: 
159,00 $

Barbaresco Pelissero Vanotu 2003

De très beaux arômes de parfum et de menthol qui évoluent lentement dans une des deux bouteilles. L’autre était moins intéressante. Une belle attaque. Une certaine astringence. Le fruit réussit à sortir quand même. La menthe revient en bouche. Une finale sur le bois (trop à mon goût). Est-ce que tout ça va bien se fondre avec le temps? 

3 étoiles
Prix: 
74,00 $

Barbaresco Produttori 2001

Rouge pâle. Tannique, des tanins rudes, des notes d'iode. Chaleureux. Il faut aimer les vins astringents, ou attendre de nombreuses années dans l'espoir que ça s'assouplisse.
Une production de 150 000 bouteilles de la coopérative Produttori.

2.5 étoiles
Prix: 
31,75 $ à la LCBO

Barbaresco Gaja 2003

Ce monsieur vend ses vins très cher! La double bouteille est 362 $. 
Ce barbaresco s'ouvre lentement. C'est frais et d'une belle constitution. Les tanins sont bien marqués et de qualité. Chaque gorgée est différente. Il y a un certain boisé. C'est brillant, étoffé et équilibré. La production n'a été que de 30 000 bouteilles en 2003, alors qu'elle est habituellement de 70 000.

4 étoiles
Prix: 
362 $ le magnum

Barolo Pio Cesare 2003

Belle attaque, puis des tanins agressifs et un peu collants prennent presque toute la place. C'est ferme. La finale sur le fruit et sur une note de caramel. On dit que certains barolos ne sont bons que dix ans après la récolte! Attendons. 
Alc. 14,5 %.

2.5 étoiles
Prix: 
59,00 $ à la SAQ | 62,95 $ à la LCBO

Marchese Antinori Chianti classico 2001

Ce Chianti classico se vend très bien. Il y a eu au moins trois renouvellements de commande (trois arrivages) au Québec cette année. Il n'en reste toutefois plus en Ontario. Ça se comprend, c'est un vin de grande qualité. De plus, le prix a été réduit de 37 $ à 33,75 $ à la SAQ. J'y ai goûté de nouveau dernièrement lors de la visite de nombreux producteurs italiens au Québec. Je dois dire que même parmi les plus grands, des vins plus chers, il m'a beaucoup impressionné. Il faut préciser ici que les autres étaient des 2003 et des 2004. 

Il me semble encore meilleur que lors de la dégustation de septembre 2006. Le vin est costaud, riche, surprenant. Des notes de cerises noires. Des tanins riches et ronds. Plein de saveurs. Très persistant. D'un équilibre irréprochable. Il vieillit très bien.

4 étoiles
Prix: 
33,75 $

Barolo Prunotto Bussia 2001

Des arômes de fruits, de cerise et de cuir. Une belle attaque, c'est riche, ample. Une masse de beaux tanins. C'est puissant, long, riche et très agréable. Une finale qui rappelle les olives. 
Les raisins sont récoltés dans le vignoble de sept hectares de la propriété dans la zone de Bussia. Bien sûr 100 % nebbiolo.
Acidité: 5,45 g/l. Alc. 14 %. Servir à 17 °C avec des filets de boeuf ou du gibier.

4.5 étoiles
Prix: 
CB 90 $ — Qué. 71 $

Barolo Prunotto 2003

Voici un beau barolo de belle qualité et relativement pas cher. Malgré le millésime très chaud de 2003, le producteur a pu faire ici un vin bien équilibré. Le vin se présente très bien en bouche, l'attaque est douce, puis on a l'impression que le fruit et les tanins s'étendent lentement et progressivement dans toute la bouche. Riche, du corps. Une belle constitution.
Acidité: 5,5 g/l. Alc. 14 %.
À servir avec les plats de viande rouge accompagnés de champignons.

4 étoiles
Prix: 
47,00 $ à la SAQ | 48,95 $ à la LCBO

Riesling Cuvée Théo, Domaine Weinbach 2005

Du grand vin! Un riesling minéral, bien sec. Un beau fruité. Un bouquet délicat et frais. Une belle longueur minérale et fruitée. Tout est en équilibre. On éprouve un grand plaisir à boire ce vin. Déjà très bon, il profitera d'une garde de quelques années en cave. De la grande classe, il fera honneur à votre assiette de poisson.

4 étoiles
Prix: 
43,00 $

Monasterio de Las Viñas gran reserva 2001

Ce vin se présente avec un boisé floral qu'on retrouve souvent dans les vins d'Espagne. L'attaque est souple, puis on a une masse de tanins bien supportés par le fruit. C'est consistant, serré, ferme et volumineux. Le vin est encore très jeune. Le boisé n'est pas apparent en bouche. Ça se complète par une longue finale agréable. Le vin coule bien et se laisse boire.

C'est un produit de belle qualité à bon prix. Appellation Cariñena. Cépages: grenache, tempranillo, carinena et cabernet sauvignon. Alc. 13 %.

 

3 étoiles
Prix: 
18,45 $

Pian delle Vigne 2001

Le climat de 2001 a permis de produire des vins remarquables dans le nord de l'Italie. Ce brunello di Montalcino en est un bel exemple. Il est encore dans sa jeunesse, sur le fruit. Il est floral, fruité. On a en bouche de belles saveurs d'épices. C'est un vin costaud. 
Il est déjà bon et pourra s'améliorer encore pendant une bonne dizaine d'années. 

Le vin est élaboré dans des barriques de 30 à 100 hl pendant deux ans. On n'utilise pas de bois neuf.

Le 2001 qui est déjà disponible en Ontario sera placé sur les tablettes de la SAQ à la mi-novembre.

4 étoiles
Prix: 
C.-B. 75 $ - Ont. 62 $ - Qué. 60 $

Condado de Haza 2004

Opaque, des arômes de fruits et de chocolat. Beaucoup de matière en bouche. Riche, puissant, corpulent même. Il a beaucoup de tout. C'est parfumé et très long. 
Bien meilleur que la bouteille ouverte en février qui devait être défectueuse.
100 % tempranillo. 18 mois en fûts de chêne américain. DOC Ribera del Duero.

3.5 étoiles
Prix: 
24,30 $ à la SAQ | 24,95 $ à la LCBO

Guado al Tasso 2003

Un supertoscan irrésistible, tout en jeunesse, riche, tannique, fruité, ample, d'un bel équilibre. Le boisé est présent, mais pas trop marqué.

C'est un vin encore très jeune et à mettre en cave afin de le revoir dans deux ans lorsque ses tanins et son boisé se seront un peu assouplis. Le vin pourra ensuite continuer à s'améliorer en vieillissant une bonne dizaine d'années. Il est actuellement disponible à la SAQ (80 $ - 977256) et en magnum à la LCBO (199 $ - 986562)

Sa richesse tannique en fait un bon compagnon des viandes de boeuf, d'agneau et de lapin bien relevées de sauces au poivre ou aux tomates séchées.

4 étoiles
Prix: 
80,00 $

Quietud 2002

Un magnifique vin de la région de Toro en Espagne. C'est crémeux, costaud, riche tout en étant bien équilibré. 
Toutefois, le lendemain le boisé est devenu beaucoup plus apparent.
À mettre en cave quelques années. Alc. 14,5 %. 
Cépage: tinta de toro; serait apparenté au tempranillo. Vieillissement: 20 mois en barriques (1/3 neuves) françaises à 70 % et américaines pour le reste.
Oenologue: Jean-François Hébrard.

Il n'y a que quatre vins de cette appellation à la SAQ.

La région de Toro est située à l'ouest du pays, près du Portugal. Le climat sec et continental bénificie de près 3000 heures de soleil par année. Un cycle végétatif de 230 jours.

Pour en savoir plus sur l'appellation Toro: www.dotoro.es (espagnol et anglais)

3.5 étoiles
Prix: 
32,75 $

Domaine Mathieu châteauneuf-du-pape 2004

La première bouteille, a été retournée, le vin était terne et le nez pas net.
La deuxième était plus intéressante avec un bouquet de gomme d'épinette ou de sapin. Capiteux, chaleureux en bouche, mais pas alcooleux. Des saveurs de fruits secs sur une belle fin de bouche.

À revoir dans deux ans. 85 % de grenache, 5 % de mourvèdre.

3 étoiles
Prix: 
34,50 $

Riserva Ducale Oro 2003

Un classique! Toujours la grande classe, texture serrée, nez sur la retenu, fruits noirs, notes de cuir et d'épices fines. De l'équilibre en tout. Peu démonstratif, ce n'est pas le genre, un peu strict même. Séveux. Une belle longueur.

Ce n'est pas un vin de dégustation, par contre à table il montre toute son élégance. 

Un chianti classico de la maison Ruffino. Assemblage: 85 % sangiovese, et colorino, cabernet sauvignon et merlot.
À mettre en cave un bon cinq ans.

À servir avec les plats accompagnés de champignons, tomates, ails.

Il sera aussi disponible en Ontario à compter du 27 octobre.

3.5 étoiles
Prix: 
44,50 $ à la SAQ | 44,95 $ à la LCBO

Château Valandraud 2003

ValabdraudJ'ai beaucoup entendu parler de ce vin qui a été le premier vin de garage. Ses producteurs Jean-Luc Thunevin est son épouse Murielle Andraud sont au Québec ces jours-ci.  Ils ont invité des journalistes à déguster leurs vins. J'avais donc bien hâte de goûter ce produit mythique, ce vin culte comme on dit.

Je m'attendais à boire un vin hyperconcentrer, très boisé, très tannique, un blockbuster, un vin bodybuildé comme disent nos amis les Français.

Quelle surprise de constater que le millésime 2003 qui nous était présenté était parfaitement buvable, digeste, équilibré. Il y a là beaucoup de matière bien sûr, c'est plein, ample et rond, mais rien de trop costaud, ni de corpulent. Tout simplement un superbe vin.

4 étoiles
Prix: 
355,00 $ à la SAQ | 449,00 $ à la LCBO

Virginie de Valandraud 2003

Un bouquet discret de fruits qui s'ouvre lentement. L'attaque est sur le fruit, puis on a beaucoup de tanins fins. Une belle amplitude, une jolie note végétale et une légère amertume rafraîchissante en finale. Le vin est jeune, plaisant et de qualité. Il a une texture fruité-tannique qui laisse une très longue impression savoureuse en bouche.

Ce n'est pas le second vin du Château Valandraud. «Il ne s'agit pas de vignes plus jeunes, nous dit Jean-Luc Thuvenin, mais plutôt d'une sélection parcellaire différente. Virgnie est le nom de notre fille.»

Il est moins profond que le grand vin du domaine. Il est excellent, donc quatre étoiles. C'est ici qu'on verrait peut-être l'utilité de la notation sur 100. L'un pourrait avoir 91 et l'autre 93.

AOC Saint-Émilion Grand Cru. Un domaine de 4 hectares de merlot (65 %), de cabernet franc (30 %) et de malbec.

Disponible aussi à The Cellar en Alberta no 15632,  114 $.

4 étoiles
Prix: 
82,00 $

Arbois Savagnin Stéphane Tissot 2003

Un vin qui sort de l'ordinaire au caractère oxydatif très marqué. Au nez, on dirait un xérès. C'est un vin blanc extraverti, original et costaud. Les saveurs de noisettes sont persistantes.

Trois ans d'élevage sur lies et sous voile de façon à obtenir un vin de style oxydatif donnent ce vin qui nécessite peu de soufre. On y met 1 à 3 g/hl de soufre avant fermentation, puis plus rien. Donc, un produit intéressant pour les personnes allergiques au soufre.

Le savagnin serait le cousin du gewurztraminer.

Vignes en conduite bio. Alc. 13,5 %.

Accords suggérés par le producteur: huitres poivrées, mets au curry, au safran, aux champignons, viandes blanches, fromage de type Comté, et apéritif.

À lire: le compte-rendu d'une dégustation des vins de Stéphanne Tissot à l'école de dégustation Grains Nobles.

3 étoiles
Prix: 
27,35 $

Saint Benoit Grande Garde Châteauneuf du Pape 2004

Rouge plutôt pâle. Des arômes de poivre. Beaucoup de fruit en bouche. Costaud. Une finale chaude. Capiteux. Ample et très long. À revoir dans deux ans.

Assemplage: 39 % grenache, 33 % mourvèdrre, 22 % syrah et 6 cinsault.

La Grande Garde est la cuvée de base de ce domaine de 26 hectares.

3.5 étoiles
Prix: 
37,25 $ à la SAQ | 33,95 $ à la LCBO
Syndiquer le contenu