Pour la cave

Duclaux châteauneuf-du-pape 2004

D'un rouge brillant assez foncé. Un bouquet d'épices. Une masse de fruits de belle qualité. Juteux. Très agréable, d'une belle constitution. Un bel équilibre. Chaleureux comme il se doit pour un excellent châteauneuf. Assez long.
Le vin est vinifié dans les installations de Jérome Guiot au domaine du Vieux Lazaret. Encépagement composé principalement de grenache et de mourvèdre.

4 étoiles
Prix: 
36,00 $ à la SAQ | 36,00 $ à la LCBO

Coudoulet de Beaucastel 2004

Ce vin n'est pas le deuxième vin du Château de Beaucastel. Les raisins proviennent du vignoble de Coudoulet qui longe le domaine de Beaucastel. C'est une grande parcelle de 30 hectares qui est juste de l'autre côté de l'aurotoute A7 délimitant la zone d'appellation châteauneuf-du-pape. Le vin est donc dans l'appellation côtes-du-rhône. Le sol de galets roulés ressemble beaucoup à celui du Château.

Le vin se présente avec de beaux arômes de crème et de fruits chauds. Les saveurs de petits fruits chauds reviennent en bouche. Ça coule très bien sur des notes de bonbons aux fruits aux framboises. Les tanins sont de qualité, l’acidité rafraîchissante. Le tout est bien équilibré. C'est encore un peu jeune, mais déjà très bon. À boire maintenant et à mettre en cave ou dans le cellier pour un bon 4-5 ans. Un autre beau vin de la famille Perrin.

À servir frais (16 °C) avec les côtes de boeuf.

3 étoiles
Prix: 
29,90 $ à la SAQ | 29,90 $ à la LCBO

Château Lynch-Moussas 2003

Un bouquet élégant d'épices. Jeune, corpulent, massif, un peu pâteux en bouche et une note de bois.  À revoir dans deux ans. Assemblage à près de 70 % de cabernet sauvignon, merlot pour le reste. Alc. 12,5 %. 5e cru de Pauillac. Un domaine de 35 hectares produisant 220 000 bouteilles.

3 étoiles
Prix: 
47,00 $ à la SAQ | 53,95 $ à la LCBO

Château Le Haut-Castelot 2005

Haut-CastelotJe vous ai parlé il y a peu des bordeaux 2005 qui commencent à arriver sur nos tablettes au Québec. L'été 2005 fut une saison extraordinaire pour les viticulteurs en France, de Bourgogne et particulièrement de Bordeaux. La température a été superbe sur toute la ligne. Dame Nature a été clémente et a amené des raisins sains et délicieux à la vendange. Encore plus beau que 1990 et 2000. D'autant plus que les vignerons savent un peu plus maintenant comment traiter le raisin de ces belles saisons chaudes.

Il y a quelques «petits bordeaux» qui sont arrivés depuis quelques semaines. Le milieu de gamme arrive ces jours-ci. En voici un bel exemple, de la rive droite, de Saint-Émilion. Ce Haut-Castelot 2005 de J. Janoueix a de l'étoffe. Il est riche et crémeux. Il a un beau grain. Les tanins sont d'un granuleux très agréable. Il empli bien la bouche, on dit ample. D'un certain classicisme. Un bâti sérieux. De la forme. Déjà très bien, et en mettre en cave quelques années. Ses tanins accompagnent très bien les coupes tendres de boeuf, tels les chateaubriands.

3.5 étoiles
Prix: 
25,25 $

Pontet Canet 2004

Des arômes discrets de petits fruits. Une belle attaque tout en fruit. Une texture serrée. Un beau gommant pas encore délié. Tannique, profond, très long. Superbe. C'est le vin qui m'a le plus impressionné lors d'une dégustation comparative de dix bordeaux 2004. Un pauillac de grande classe à boire de 2012 à 2022.
Moins cher que le 2003.

Un domaine de 81 hectares. Encépagement: cabernet sauvignon 60%, merlot 33%, cabernet franc 5%, petit verdot 2%. Densité de plantation: 9000 pieds à l'hectare.
Voir aussi les notes compilées par Bertrand Leguern.
LCBO 673004  

4.5 étoiles
Prix: 
83,00 $

Des bordeaux 2004

Les bordeaux 2004 sont maintenant passés dans l'ombre des 2005. Après le millésime surchauffé de 2003, 2004 a la réputation d'être plus classique pour ne pas dire ordinaire. Ceux qui vendent du vin disent qu'on devrait acheter du 2004 parce qu'il est moins cher que les autres millésimes. Est-ce que cela vaut la peine?

Pour nous aider à réfléchir sur ce millésime, l'Académie du vin de l'Outaouais a organisé une dégustation de 10 vins de Bordeaux 2004. Il y en avait de la rive droite et de la rive gauche, de plusieurs appellations.

L'Insoumis 2003

Château de Tigné, vin de pays du Jardin de France
Un autre magnifique vin de Gérard Depardieu, producteur de vin et comédien. L'Insoumis est un vin blanc très original avec ses saveurs persistantes de craie, d'argile sur une fine note de caramel. C'est minéral, gras et chaleureux. 100 % chardonnay. Dans les mêmes bouteilles que celles utilisées pour le champagne Dom Pérignon. 
D'autres vins de Gérard Depardieu...
En importation privée chez Daveluy Vins Yves Michaud. 10845189 

3.5 étoiles
Prix: 
49,00 $

Château Puech-Haut Tête de Bélier 2003

Un côteaux-du-languedoc opaque au nez discret de fruits et de cuir. Un vin qui a beaucoup d'extraction. Des tanins bien faits. Un vin dense, profond et très expressif. Il serait bien d'en mettre un peu en cave pour voir ce que ça va donner. Déjà très bon. Il y a là beaucoup d'alcool, 15,3 %, toutefois il y a tellement de fruit et de matière que le tout se tient bien.

Un assemblage bien réussi de syrah, grenache, carignan et mourvèdre. 
Un vin tonique pour accompagner les mets costauds.

3.5 étoiles
Prix: 
35,50 $

Hermitage Les Bessards 2003 Delas

Un hermitage comme je les aime. Très opaque. Des arômes de graphite. Opulent, massif, des tanins costauds, mais sans aspérités. Fabuleusement long.  Dégusté chez le producteur en mai. 

À boire une par année pendant les sept prochaines années. 
Une production de 6000 bouteilles. 100 % syrah. 
Pour accompagner le gibier, les ragoûts ou une viande rouge saignante. 

Il en arrive 150 bouteilles dans les deux magasins Signature de Québec et de Montréal.

5 étoiles
Prix: 
124,00 $

Fides Pio Cesare Barbera d'Alba 2004

Pio CesareBarbera d'Alba, vous connaissez? Barbera, le cépage, Alba la région. Des vins qui ont une bonne acidité, donc des vins pour le repas.

Ce barbera d'alba du rénommé producteur Pio Cesare a un très joli fruité, des saveurs de cerise et de chocolat très agréables. C'est un barbera riche et somptueux. Alc. 14 %.

Servir à 16 °C avec le canard, le faisan, les saucisses et poulets rôtis. On pourrait le mettre en cave un bon cinq ans.

Barbera d'Alba est une des nombreuses appellations du Piémont dans le nord de l'Italie.

3.5 étoiles
Prix: 
35,75 $

Nowat 2004

AOC Côtes-de-Provence, Dupéré-Barrera
Nowat pour sans électricité.
Un vin d'une belle complexité. Des arômes intéressants de fruit et d'argile. Il s'ouvre très lentement. Le mieux serait de le carafer. C'est net et rond en bouche. Il y a là beaucoup de fruits, un fruité gras et une petite note boisée bien intégrée. Les tanins sont assez fermes. C'est profond et d'une certaine classe.

On sent là le vin nature. D'ailleurs, les producteurs n'utilisent que les levures naturelles du raisin, peu de soufre, sauf au moment de la mise en bouteilles. «Pas de sucrage, d’acidification, d’ajout de nutriment azoté ni d’enzymes (...) aucun œnologue n’intervient sur ce type de vin».

Le vin représente un bon rapport qualité-prix, il est déjà bon, toutefois je suggère de la mettre en cave au moins deux ans.  Si vous ne pouvez attendre, le carafer alors une bonne heure.
1800 bouteilles en vente le jeudi 13 septembre.

3.5 étoiles
Prix: 
28,85 $

Mas de Daumas Gassac 2003

Un vin rouge foncé brillant aux arômes retenus de fruit sur une petite note végétale. Le vin est costaud. Les tanins sont encore fermes et donnent une belle impression rugueuse. Le fruité est gras. Il y a là beaucoup de matière. C'est riche, d'une certaine austérité et encore très jeune.

Le producteur suggère de boire ce vin dans les trois ans après sa production ou après cinq ans. Nous l'avons bu dans la quatrième année. Il serait donc dans sa période ingrate. En effet, on dit que certains vins se referment pendant une certaine période lors de leur vieillissement en bouteille.

C'est un classique du Languedoc à mettre en cave pour quelques années et à boire d'ici 2013. 

3.5 étoiles
Prix: 
39,50 $

Château de Rouillac 2003

RouillacAOC Pessac-Léognan
Voici un très remarquable bordeaux aux arômes d'épices et de fumé dus à un beau boisé.
La bouche est ferme, les tanins sont ronds, bien présents et même massifs. Mais le tout est bien enrobé d'un fruité de grande qualité. C'est bien intégré, d'une grande richesse et d'une certaine opulence.

On a ici un bel exemple d'un vin tannique et boisé. Toutefois, le boisé n'est pas la saveur dominante. Les tanins sont massifs, mais pas astringents. Il y a une belle acidité, et une telle qualité de fruit que le tout est harmonieux et surtout bien plaisant à boire.
À essayer et à mettre en cave quelques années.

3.5 étoiles
Prix: 
34,25 $

Château Angélus 2001

Salle de dégustation Château AngélusSaint-Émilion, premier cru classé.
D'un rouge très foncé et brillant.
Un bouquet élégant sur des arômes de framboise. Des saveurs de moka. Une attaque fruitée. Une belle amplitude en bouche. Crémeux. Du très grand vin à boire au cours des dix prochaines années.

L'assemblage peut varier énormément d'une année à l'autre à Angélus. Ce 2001 est composé de merlot à 60 %, cabernet franc à 25 % et de cabernet sauvignon à 15 %. Un domaine de 23 hectares. Production de 75 000 bouteilles. Dégusté au domaine en octobre 2006.

Lors de la visite, Coralie de Bouard, la jeune dame du château nous explique que le vin n'est pas filtré et pas collé depuis le millésime 1994. Le moût reste sur ses lies neuf mois. Il se forme une «gelée» à la surface qui redescend, donc pas besoin de blanc d'oeuf. Coralie nous montre aussi un nouvel appareil qui sert au tri des raisins juste après la vendange. C'est en fait une soufflerie qui pousse les petits raisins non mûrs et les rafles qui sont ainsi éliminés.

J'ai eu aussi le plaisir de goûter le 2006 en barrique au domaine. Il avait un taux potentiel de 16-17°. Une bombe de tanin et de saveurs qui rappelle le bleuet. J'avais noté, bon et bel avenir, 5 étoiles. 

La photo a été prise dans la salle de dégustation du domaine. Une fenêtre originale au niveau du plancher et qui permet de voir la vigne.

4.5 étoiles
Prix: 
237,00 $

Barolo 2001, Andrea Oberto

Un beau Barolo de facture moderne, fruit riche, presque sucré. La présence du bois se fait sentir au début mais disparaît presque complètement derrière la complexité du vin.  Épices, chocolat, léger cuir et anis. Une structure impeccable si l’on n’aime pas les Baroli trop tanniques; belle ampleur en bouche, rond et texture serrée. Difficile de trouver mieux à ce prix si l’on peut vivre avec quelques concessions au goût du jour. 
  LCBO

3.5 étoiles
Prix: 
51,15 $ à la LCBO

Mas la Plana 2000

Un classique! Ce Mas La Plana de la maison Torès est très beau dans ce millésime 2000. C'est profond, ample, riche, assez costaud, mais ça coule bien quand même. Il est prêt à boire, mais sera encore meilleur dans quelques années. Un vin espagnol opulent.

Dégusté ici en double bouteille (86 $). Le vin vieilli lentement, il a peu bougé depuis deux ans (voir la note de septembre 2006).

Ce vin est disponible en plusieurs millésimes à la SAQ: 1991, 1994, 1996, 1997, 1999, 2000. Ce qui permet de faire une belle verticale.

Le 2000 est le meilleur millésime qui j'ai dégusté ce vin. Voir les notes des autres millésimes ici.

Appellation Penedès. Cépage cabernet sauvignon. 29 hectares. Alc. 14 %.

4 étoiles
Prix: 
41,25 $

Riesling Fürstentum 2002 Paul Blanck

Nez riche de miel et d’abricot (semble légèrement botrytisé) et quelques effluves de pétrole. Belle présence en bouche où l’on retrouve sensiblement les mêmes parfums associés à une minéralité. Le vin n’est pas complètement sec, mais une acidité bien relevée lui confère une vivacité rafraîchissante. Texture tendue. Sérieux et délicieux. 

À boire sur les prochains 10 à 15 ans. Alc. 12,4 %. Disponible au Québec et en Ontario.
LCBO  31575

3.5 étoiles
Prix: 
37,75 $ à la SAQ | 37,00 $ à la LCBO

La Parde de Haut-Bailly 2004

La Parde est le deuxième vin du Château Haut-Bailly. C'est un bordeaux aux notes végétales assez intéressantes. Il a de la mâche. Il tient bien en bouche. De corps moyen et assez long. Dégusté au château en octobre dernier. Il devrait être sur les tablettes de la SAQ dans la troisième semaine d'août. À mettre en cave pour deux ou trois ans.

3 étoiles
Prix: 
36,75 $

Grand Veneur Les Origines 2004

Un châteauneuf-du-pape rouge foncé, presque rustique et très jeune. Costaud, bien tannique, un peu végétal et une petite amertume en finale.

Ce vin est encore vraiment dans sa prime jeunesse. À revoir dans deux ans.

«Les Origines» est la cuvée de prestige du domaine Alain Jaume.
Assemblage: 50 % grenache, 30 % syrah et 20 mourvèdre. Alc. 14,5 %
Le 2001 nous avait bien impressionné.

3.5 étoiles
Prix: 
56,00 $

Vieux Château Palon 2003

PalonUn montagne-saint-émilion aromatique, très épicés, des arômes de bois de santal et une note de cuir. Ces épices reviennent en bouche. Il y a là beaucoup de matière. Le bois est très perceptible, et bien appuyé par un fruité délectable. C'est bien structuré, encore jeune et les tanins sont de belle qualité. C'est un vin qui a une certaine étoffe. C'est volumineux et assez long. Une finale sur le fruit et le bois.

Je crois bien que ce vin pourra s'améliorer encore après quelques années de cave. Un beau mariage avec le confit de canard et les viandes rouges assez relevées. Alc. 13 %. 12 à 15 mois en barrique de chêne renouvelée à 50 %.

C'est un jeune domaine de Grégory Naulet qui en est ici seulement à son troisième millésime sur cette propriété de cinq hectares.

3.5 étoiles
Prix: 
33,55 $

Château Rouget 2004

Ce n'est pas Pétrus, mais c'est quand même un pomerol bien intéressant et pas mal moins cher. Le vin est encore jeune, et au moment de la dégustation en octobre dernier chez le producteur, il s'était refermé. Ce n'est que temporaire nous dit le vinificateur. Il a quand même de belles saveurs de petits fruits et une belle suavité. Si vous voulez le boire maintenant, passez-le en carafe. Il serait préférable d'attendre encore trois ans. Les magasins Signature viennent d'en recevoir quelques doubles bouteilles (1500 ml).
Assemblage: 85 % merlot et 15 % cabernet sauvignon. Dix-huit hectares, 80 000 bouteilles.

3.5 étoiles
Prix: 
1500 ml 110 $

Poggio alle Mura 2001

Poggio Alle MuraUn brunello di Montalcino opaque, très riche et dont les saveurs persistent longtemps en bouche. Une très belle attaque. Une belle structure ample. Les tanins sont bien succulents. De l'équiilibre. Du grand vin à mettre en cave quelques années.

Ce brunello est un assemblage de trois clones de sangiovese sélectionnés après plusieurs années de tests sur 650 clones. La maison a fini par choisir 15 clones pour l'ensemble de sa production. Trois entrent dans la composition de celui-ci.

Pour accompagner les mets riches, rôtis, sauce champignon...

Un vin non filtré. Alc. 13,3 %; pH 3,63; sucre 0,75 g/l.

4 étoiles
Prix: 
76,00 $

Barolo Ginestra 2001, Paolo Conterno

Nez ouvert et assez complexe, du cuir, du fruit (cerise), épicé, fines herbes (anis, estragon, thé) et un peu de sucre d'orge. Bien fruité en bouche, assez corsé et tannique, avec une note végétale. Une finale grillée, noyau de cerise et astringente. Beaucoup trop jeune. Un Barolo de style plutôt traditionnel, pour la longue garde.  

4 étoiles
Prix: 
54,00 $ à la LCBO

Mont-Redon Châteauneuf-du-Pape 2004

Mont_RedonCe 2004 arrive à l'instant sur les tablettes de la SAQ. C'est un châteauneuf-du-pape de très belle constitution. Il a des arômes et des saveurs d'épice et des tanins bien serrés. C'est un rouge bien consistant. «Je cherche à préserver le fruit», dit Jean Abeille. 
On a là un vin sérieux aux saveurs persistantes.

Assemblage:
65 % de grenache, 15 % de mourvèdre, 10 % de cinsault, 5 % de mourvèdre et 5 % de counoises, muscardins et vaccarèse. Alc. 14,5 %.
«Nos châteauneuf rouges atteignent leur plénitude entre la 4e et 8e année», nous dit le producteur.

Pour en savoir plus sur ce domaine lire notre article Un châteauneuf-du-pape non parkerisé.

3.5 étoiles
Prix: 
37,00 $

Brolio 2005

Les années se suivent, mais ne se ressemblent pas. Ce chianti classico donne des choses très différentes d'une année à l'autre. La recette et les conditions de récolte ne sont pas les mêmes. Ce 2005 est violacé, opaque et très jeune. Il a de belles saveurs de café. Beaucoup de matière. Gras, de beaux tanins. Une amertume en finale, sureau, végétal et cuir. Encore très jeune, un peu rugueux, à revoir dans un an. Un peu cher. Dans la section des produits régulier en Ontario et au Québec.

Dégusté en même temps que le 2004, il est moins raffiné, mais plus costaud. Alors, choisissez selon votre goût. Les deux millésimes sont actuellement sur les tablettes. Le 2004 s'écoule vite. Tous les deux n'ont toutefois pas la prestance du 2003 qui était bien supérieur.

2 étoiles
Prix: 
23,95 $ à la SAQ | 23,95 $ à la LCBO

Château de Parenchère, Cuvée Gazaniol 2004

GazaniolUn bordeaux supérieur très fruité, assez riche, aux tanins bien faits. Du corps. Une belle finale sur le fruit. Assemblage merlot et cabernet sauvignon à parts égales.

La cuvée Gazaniol est la cuvé de luxe du Château de Parenchère. Le producteur Jean Gazaniol suggère de l'attendre de six à sept années après la récolte. Une propriété de 65 hectares.

Élevage en barriques de chêne neuf qui sont renouvelés à 30 %.  Microoxygénation. Alc. 13 %. Le prix a diminué de 1,20 $ ces derniers jours.
À voir le vidéo (6 min) sur le site du producteur www.parenchere.com

3 étoiles
Prix: 
26,55 $

Monasterio de la Viñas Gran Reserva 1996

J'ai regoûté ce vin dernièrement, et il semble encore jeune et surtout très vanillé. Il faut dire que les vignerons en produisant un Gran Reserva visent justement à obtenir un vin pour amateurs de vin très boisé. Ici, c'est bois de santal et vanille. Celui-ci a plus de 10 ans et le boisé n'est pas fondu. Est-ce qu'il ne fondra jamais? Est-ce que le reste, fruit, tanin, s'effondrera avant le bois? Les tanins sont déjà très souples. Je l'ai trouvé un peu moins intéressant qu'en février. Il se peut que la nourriture s'y prêtât moins: du poulet grillé. Il faudrait un met plus costaud, plus épicé, des saucisses épicées peut-être, pour marier ses saveurs d'épices et de vanille omniprésentes.
Carafer, servir froid.

2 étoiles
Prix: 
18,45 $

Château Langoa Barton 2002

Teinte opaque, très jeune. Bordeaux classique au nez. Charpenté, très sec, avec une bonne acidité. Finale pointue. Beaucoup trop jeune. À revoir dans 5 ou 6 ans. 

3.5 étoiles
Prix: 
62,00 $ à la SAQ | 58,00 $ à la LCBO

Ségla 2001

Le second vin de Rauzan-Ségla est plutôt discret, assez fin et même léger. Il a une belle finale longue et savoureuse. Il vient tout juste d'arriver sur les tablettes de la SAQ. Alc. 13 %.
La double bouteille est 91 $.
Dégusté en septembre 2006 lors de son arrivée en Ontario.

3 étoiles
Prix: 
47,25 $ à la SAQ | 50,15 $ à la LCBO

Château Musar 1998

Du grand vin! C’est le plus grand vin du Liban et un des plus grands vins du monde. Ce 1998 est plus abordable que d’autres millésimes dans ce sens qu’il a moins ces arômes aigres, de figues chauffées et d’oxydation qu’on retrouve souvent dans d’autres millésimes.

On a ici un vin fin, somptueux, à la texture à la fois ferme et délicate. Des arômes d’épices fines et de cerise. Les tanins sont bien fondus. C’est savoureux, suave et très long. Une réduction de fruit après une lente et longue cuisson.  Un réel délice.  Déjà très bon, mature, mais s’améliorera encore. Le meilleur Musar que j’ai bu. 

Passez-le en carafe si possible, il sera encore meilleur. Servir à 18 °C avec l’agneau. 

4.5 étoiles
Prix: 
51,00 $
Syndiquer le contenu