Cépages

Syrah

La syrah, au féminin.

Cépage très coloré. Le cépage de l'Hermitage, Côte-Rôtie et Cornas.

«Côte-Rôtie (80 % minimum), Crozes-Hermitage (85 % minimum), Hermitage (85 % minimum), Saint Joseph (90 %), Gigondas (15% minimum de l’encépagement  associé ou non avec le Mourvèdre), Côtes du Rhône (cépage principal), Côtes du Rhône Villages (20 % minimum de l’encépagement en association avec le Mourvèdre), Costières de Nîmes, Coteaux du Tricastin, Côtes du Luberon, Côtes du Ventoux.» 1

Il est aussi utilisé en Châteauneuf-du-Pape, quoique de moins en moins. Il devient par contre populaire dans le Languedoc.

Elle donne des vins épicés, aux arômes de fumée, de bacon, de réglisse, de poivre...
«Fruits rouges et noirs (cerise, framboise, cassis), violette, épices, poivre, fumé, truffe, cuir, réglisse, musc, menthe poivrée, grain de café, tabac, venaison, humus, brûlé, fumé, goudron, chocolat, églantine.» 2

Il porte le nom de shiraz en Australie où il donne des vins très différents.

La syrah est un cépage autochtone français. Elle n’est pas originaire de la ville iranienne de Chiraz, comme on l’a longtemps cru. En 1998, des chercheurs de l’Université Davis de Californie, Carole Meredith et Jean-Michel Boursiquot, ont découvert, en faisant des recherches sur l’ADN des cépages, que la syrah est un croisement entre la mondeuse blanche de Savoie et le dureza [duazé, petit duret], un cépage presque disparu de l’Ardèche. Les résultats de ces recherches ont été confirmés en 2001.

Mourvèdre

Le mourvèdre est un cépage tardif, peu productif. Ses baies à la peu épaisse contiennent beaucoup d'antioxydants ce qui donne un vin qui résiste bien à l'oxydation, donc un bon potentiel de garde.

Il permet de produire des vins très tanniques, peu coloré et capiteux. Il peut développer des arômes complexes.

Il est souvent utilisé en assemblage avec le grenache et la syrah.

C'est un cépage méridional. Il ne peut être cultivé au nord de Chateauneuf-du-Pape. Il est tardif. Il ne mûrit qu'à la fin de septembre et même à la mi-octobre. Il donne un bon 13° d'alcool. La période des vendanges est très courte. Cultivé trop top, il donne un jus insipide; trop tard, on aura l'impression de boire du jus pruneau.

Torrontes

Le cépage torrontes (torrontés) typique de l'Argentine donne des vins très aromatiques, voir celui d'Etchart, et celui d'Infinitus.

Selon Susana Balbo, oenologue réputée d'Argentine, ce cépage serait un croisement du muscat d'Alexandrie et du criolla chica (appelé mission en Californie). Il est cultivé dans la province de Salta, particulièrement dans la région de Cafayate. Salta est au nord de Mendoza.  Le climat y est plus frais. Il y a trois types de torrontés, riojano, mendocino et sanjuanino. Le premier est le plus fruité et donne les vins de meilleure qualité. C'est le cépage blanc emblématique du pays.

Dans la province de San Juan, on l'appellait malvasía, dans cette de Mendoza, on l'a déjà pris pour du moscato d'asti.

Le torrontes serait aussi parent avec un cépage qu'on appelle au Chili muscat d'Autriche qu'on fait pousser à haut rendement (200 hl/ha) pour produire du pisco.

Il y a aussi un cépage dénommé torrontés en Espagne, mais il n'aurait aucun lien de parenté.

Accords
Servir en apéritifs ou encore avec les mets épicés, les mets asiatiques.

Le cépage bonarda

Le mot regroupe plusieurs cépages différents.

Il y a plusieurs types de bonarda en Italie et un en Argentine.

Le bonarda argentin est en fait le cépage corbeau, appelé aussi douce noire et charbonneau, cultivé en Savoie. C’est ce qu’a découvert l’ampélographe français Paul Truel, lors d’un voyage à Mendoza, en 1970.

Il aurait été apporté en Argentine par des Italiens du nord, qui l’appelait bornarda-barbera.

Le dolcetto nero serait le même cépage.

De l’Argentine ce cépage aurait été aussi apporté en Californie, où on l’appelle charbonno.

Selon Oz Clark, le bonarda du Piémont «est censé être un hybride issu de gattinara et de ghemme d’une part, de nebbiolo et de croatina d’autre part.»

Il ajoute qu’en Lombardie et en Émilie-Romagne, ce bonarda est nommé uva rara.

Toujours selon M. Clark, dans d’autres régions, ce qu’on nomme bonarda, bonarda di gattinara, bonarda di cavaglia, bonarda grossa et bonarda picola, bonarda pignola seraient des sous-variétés de croatina. Puis, la bonarda novarese serait un clone.

Primitivo

Cépage rouge des Pouilles en Italie.

Il donne des vins assez puissants, sombre et très fruité dans la région de Salento.

Il a une appellation qui porte son nom: Primitivo du Manduria.

Syndiquer le contenu