Le champagne

En Champagne, la culture de la vigne remonte aux premiers siècles de notre ère, à l’époque gallo-romaine. Dès le haut Moyen Âge, l'évêque de Reims, Saint Rémi (437-530), fut le grand précurseur de la renommée du « vin de rivière ». Il identifia le vignoble dit des versants, sur les rives de la Marne, aux environs d'Épernay et de Hautvillers.

Avant le XVIIe siècle, il n'est pas encore question de vin de mousse, ni même de vin de Champagne, mais d'un vin tranquille appelé vin de France. Très tôt, ce vin s'est cependant taillé une belle réputation auprès des grands du royaume. Sa bénéfique influence sur les relations humaines était appréciée, puisque, disait-on, il favorise « les heureuses dispositions de la nature ». Traduction : il fait pisser.

François Ier s'était lui-même donné le titre de Roy d'Aÿ et de Gonesse pour signifier qu'il régnait sur un royaume qui donnait le meilleur blé (Gonesse) et le meilleur vin (Aÿ) au monde. Ce vin d'Aÿ, aujourd’hui le champagne, était le plus souvent un vin rouge assez peu intéressant en vérité. S'il avait si bonne réputation à la cou