De la cave

Château Les Ormes de Pez 1996

Dans mes notes de dégustation sur ce vin en 2005, j’écrivais qu’il atteindrait probablement son apogée dans 3-4 ans. Le vin présentait encore certains caractères de jeunesse, dont une solide structure. Cette maison offre année après année un produit fiable. 

Quelle surprise en goûtant ce vin de nouveau récemment: un vin avancé, avec un disque orangé et dont la structure s’était effondrée. Quelle évolution en 2 ans! Comme il m’en restait quelques bouteilles, j’ai décidé d’en vérifier au moins une autre pour en avoir le cœur net. 

Autre surprise: je retrouve presque le vin d’il y a 2 ans avec peu d’évolution.  C’est le phénomène des variations entre bouteilles.  On remarque ce phénomène chez les vins qui ont atteint un certain âge et cet âge varie beaucoup selon les vins.

Il est sage lorsqu’on a plusieurs bouteilles d’un même vin, d’en répartir la consommation sur plusieurs années et de commencer à jouer prudent lorsqu’une bouteille manifeste des signes de fatigue.

Cuvée Edmond 1998

Ce sancerre 1998 du Domaine de la Moussière est à son apogée et il semble même un peu dépassé.  Il est bon, mais il faut aimer les vins à caractère oxydatif. Nous l'avons même pris pour un savennières. Il est minéral, sec, encore gras avec des saveurs de noix, d'oxydation, rancio. Il y a un an, il semblait trop boisé et vert (voir note de mai 2006).  Alors, avis à ceux qui ont quelques bouteilles de ce vin du même millésime: à ouvrir avant qu'il ne soit trop tard.

Le millésime 2000 (commenté ici) est actuellement sur les tablettes à 63 $. Il était 71 $ l'an dernier. Ces deux millésimes n'ont pas bonne réputation.

La cuvée de base Sancerre 2006 (25,10 $) de ce producteur est absolument merveilleuse.

3 étoiles
Prix: 
60,00 $

Pierre Usseglio châteauneuf du pape 1999

UsseglioLe vin est encore costaud. Il a des arômes de cuir et des notes d’écurie. Les tanins sont fermes et bien enrobés. Une belle présence en bouche. Un bon compagnon pour le gigot d’agneau.

À revoir dans deux ans.

Encépagement: 75 % grenache, 10 % syrah, 5 % cinsault, 6 % mourvèdre, 2 % counoise, 2 % muscardin. Un domaine de 17 hectares. 

 

3.5 étoiles
Prix: 
35,00 $

La Crau de ma Mère 1999

Crau

Un châteauneuf-du-pape aux arômes parfumés de cassonade et d’épices. Le vin est fin, mature et prêt à boire. C’est élégant, souple, svelte même. Un beau fruité engageant.

Assemblage 85 % grenache, les reste mourvèdre et syrah. Huit hectares sur la Crau.

La Crau est un plateau surélevé dans le secteur nord-est de Châteauneuf-du-Pape.

Producteur: Vignoble Mayard, Domaine de Père Pape.

 

3 étoiles
Prix: 
35,00 $

Farnito Carpineto 1997

Un bouquet bien expressif de cuir, de cerise et de tabac. Juteux, ample, fruité. Il semble encore jeune.
Une finale rémanente.
Le vin de la soirée.

100 % cabernet sauvignon, IGT de Toscane.
Des raisins des régions de Florence et de Sienne.

Le 2001 est 29,90$.

4.5 étoiles

Château Talbot 1997

Le vin est à son apogée avec son bouquet opulent de café frais. La bouche est fine, délicate, très agréable et persistante.
Saint-julien grand cru classé. Cabernet sauvignon 66 %, merlot 26 %, petit verdot 5 % cabernet franc 3 %.
102 hectares à 7700 pieds/ha.
Productrices: Loraine Rutsmann et Nancy Bigon-Cordier.

4 étoiles

Gallo cabernet sauvignon Estate 1994

Un cabernet très aromatique et exotique avec son bouquet de poivre, d'herbe, de thym. L'attaque est fruité, suivie d'un beau boisé. Le vin est à la fois fin et costaud; ferme, équilibré et bien fait. Encore bon pour quelques années de cave.

4 étoiles

Château Cantemerle 1996

CantemerleUn sois-disant petit vin impressionnant parmi les grands vins! Un nez aux notes végétales typiques de bordeaux. La bouche est ample. Le vin semble encore jeune, tout en rondeur, tout en fruité. Étonnant!
Un grand millésime.
Haut-médoc grand cru classé. Alc. 12,5 %. Cabernet sauvignon 50 %, merlot 40 %, petit verdot 5 %, cabernet franc 5 %. 87 hectares à 9600 pieds/ha.
Les 1998 et 2003 sont toujours disponibles à 38 et à 33 $.

4 étoiles

Clerc Milon 1995

Des arômes de fleur et de poussière ou de fougère. La bouche est plus intéressante. Il y a beaucoup de fruit. C'est rond, une certaine puissance, une belle présence, petite amertume en finale. Long.
Appellation Pauillac.
Cabernet sauvignon (51 %), merlot (37 %), cabernet franc (12 %). 
43 hectares. 160 000 bouteilles.
Appartient au groupe Rothschild (Mouton-Rothschild).

4 étoiles

York Creek Ridge petite sirah 1996

Le vin est très évolué avec son bouquet pénétrant de cèdre, de tabac et de bois de crayon. Il a un beau boisé en bouche. C'est sec. Assez fin. Une longue finale fumée. Après plusieurs gorgées, il peut sembler trop boisé, mais le vin est intéressant et a beaucoup de caractère et son nez est superbe.

3.5 étoiles

Castell'in Villa chianti classico riserva 1997

Malheureusement très peu ouvert. À l'aération, on perçoit toutefois de petites notes de poivre. C'est sec, un peu aride, sévère. Il a une belle présence quand même. C'est ample et long. Sangiovese.
Le 2003 est 33,75 $ à la SAQ. BCT

3.5 étoiles

Château Pontensac 1997

Nez végétal. Le vin est très sec, austère. Il est tout de même assez chaleureux. À côté de grands vins, il souffrait de la comparaison. Potensac, un cru bourgeois du Médoc, appartient au Château Léoville Las Cases.
Le 2003 est 35 $ à la SAQ.

3 étoiles

Barbaresco 2000 Cantina del Pino

Teinte orangée. Un très beau vin. Gros. Une masse de tanins de belle qualité. Du vieux cuir. Très long. 100 % Nebbiolo. À conserver encore.

3.5 étoiles

Clos St-Thomas, Les Émirs 1999

Clos St-ThomasAprès avoir passé une semaine à déguster chaque jour deux vins jeunes, j'avais envie de boire un vin évolué. J'ai donc sorti cet émir du Liban de ma cave. Il a les allures d'un vin mature aux couleurs de briques pâles et à la teinte orangée. On voit de fines particules en suspension, ce qui est normal après plusieurs années de repos. Le bouquet de pruneaux secs et de tabac est très agréable. Le vin est rond, suave, tout est bien fondu. Une belle présence en bouche. Une longue finale sur les pruneaux, le tabac et le thé vert. Harmonieux.

Un autre bel exemple que certains «petits vins» peuvent très bien vieillir et gagner en étoile. Ce vin se vendait 18 $. Le 2006 est 16 $ à la SAQ.

Assemblage: cabernet sauvignon, grenache, cinsault et carignan.

De la même maison, il y a aussi Les Gourmets à 13,30 $ et le Château à 24  $.

3.5 étoiles
Prix: 
18,10 $

San Lorenzo 2000

Après quelques années de cave, ce rosso-conero de la maison Umani Ronchi est encore bien frais. Il est tout en fruit, les tanins appuient bien ce fruité. Tout cela est sérieux, d’un bloc et bien serré. 
Le 2003  sur les tablettes est d’un bon rapport qualité-prix.

3 étoiles

Vignaserra 1998

Un Langhe de Roberto Vierzio frais, riche, fruité sur une note de cassonade. Une belle impression veloutée en bouche. Fin, chaleureux. Dommage que le nez soit sur la retenue. Un nebbiolo de grande qualité. 
Nebbiolo à 80 % avec un peu de barbera d’alba et de cabernet sauvignon.
Le 2000 est actuellement sur les tablettes à 52 $.

4.5 étoiles

Mas de Daumas Gassac 1995

Un très beau bouquet de cuir et d’écurie. Toutefois, le vin est asséchant en bouche sur une finale amère. On aurait dû le boire plus tôt, il y a deux ou trois ans. 
C’est le 2003 qui est disponible à la SAQ à 38,75 $.

2 étoiles

Patrimo Feudi du San Gregorio 2000

IGT Irpinia
Un vin rouge foncé et très vanillé. Il semble encore très jeune. Il a une belle attaque, c’est costaud, riche et ample. Une bouche superbement texturée. La vanille, le boisé reviennent en finale. Un impressionnant vin du sud de l’Italie de l’œnologue Riccardo Cotarella.
Cépage Merlot.
C’est le 2003 qui est actuellement sur les tablettes à 123 $.

4 étoiles

Mas de Daumas Gassac 1995

Un très beau bouquet de cuir et d’écurie. Toutefois, le vin est asséchant en bouche sur une finale amère. On aurait dû le boire plus tôt.
C’est le 2003 qui est disponible à la SAQ.

2 étoiles

Château Saint-Benoit Grande Garde 1998

Quel beau châteauneuf-du-pape mature avec ses saveurs de fines herbes, de garrigues et de petits fruits acidulés, genre canneberge. Un plaisir à boire. Souple, fin, délicat et savoureux. Pleine maturité. Servir frais à 15 °C. 

4 étoiles

Villa de Capezzana 1998

Un beau fruité, un carmignano agréable et frais. Des saveurs de cuir et d'épinette. Les tanins sont secs, un peu asséchants. Le vin est à maturité, et peut-être même sur son déclin.
Le 2004 est 29,50 $ à la SAQ.
Dégustation précédente en janvier 2003.

3 étoiles

Gewürztraminer Cuvée des Comtes d’Éguisheim Léon Beyer 1997

Ce vin nous offre un nez d’abricot, de miel et de cire qui rappelle un peu certains vins botrytisés; bien que délicieux au niveau des saveurs, il nous a un peu déçus. Le sucre résiduel ne pose pas de problème puisqu’il est accompagné d’une belle acidité. Mais il y a un creux, une dislocation dans la structure, et surtout le vin est alcooleux. À boire maintenant. [Cave à 13 °C]

3 étoiles

Château Potensac 1996

Deux ans plus tard… Ce vin que nous avions déjà beaucoup aimé en 2005 commence cette année sa période faste. Un nez généreux d’épices et de fourrure avec une délicate touche herbacée qui lui confère une note de fraîcheur. Un vin qui se dirige vers tout ce que l’amateur de Bordeaux recherche: profondeur, complexité, structure serrée et élégante, longueur et... regrets que ce ne soit pas un magnum! Il n'est plus trop tôt pour le boire mais a au moins 5-8 ans devant lui.

4 étoiles

Ornellaia 1997, Bolgheri DOC Rosso Superiore

65% cabernet sauvignon, 30% merlot, 5% cabernet franc. Couleur montrant de l’évolution. Nez fruité, mais surtout végétal [petits pois en boîte] et un peu médicamenteux. Corps moyen, avec d’assez beaux tannins. Le boisé se fait sentir en fin de bouche qui est très sèche et surtout très végétale. Très persistant. L’Ornellaia 1997 avait été cassé 9ième meilleur vin de l’année et noté 96/100 en 2000 par Wine Spectator. On s’attendait à mieux.

3 étoiles

Megas Oenos 1998

Un vin grec à maturité sur des arômes de tabac et d’échalotes. Une belle texture suave, fin, presque délicat. Il a bien évolué depuis sa première dégustation en 2004.

Norton Privada 1997

Rouge brillant, tente orangée. Costaud. Beaucoup de fruit, de beaux tanins. Très long. Encore assez jeune. Du gras, de la crème. Une belle expression de tanin. Une longue finale complexe sur des notes de tabac. C’est le 2002 qui est actuellement sur les tablettes de la SAQ à 22,85 $. J’avais vraiment aimé ce vin au moment de l’achat en 2000. Je me disais qu’il pouvait se bonifier après quelques années de cave. En effet, c’est une réussite.

3.5 étoiles

Volnay Les Santenots 1998 Vincent Girardin

Vin complexe où l’on retrouve un caractère animal, des épices, et des arômes de terre. L’acidité est un peu élevée. Le vin fait très peu Bourgogne mais s’avère des plus intéressants. Prochaine bouteille dans 4 à 5 ans. Cave à 13° C

3 étoiles

Château Cantemerle 1996

Les Bordeaux 96 déçoivent rarement. Ce cinquième cru classé en fait encore la démonstration. Un nez généreux, parfumé nous séduit d’emblée. Cassis et effluves de gravier mouillé dominent. Les éléments structurants sont en parfait équilibre. Corps moyen où la finesse l’emporte. À boire maintenant et dans les deux ans. Cave à 13° C

3.5 étoiles

Domaine Charbonnière, Cuvée Mourre des Perdrix 1998

D’autres millésimes ont été commentés sur ce site. Toujours très bon mais on aurait pu s’attendre à plus d’ampleur d’un 98. Au nez comme en bouche on retrouve herbes et graines de framboise. Le vin est équilibré et soyeux mais on souhaiterait plus de richesse. À boire dans les deux ans.

3 étoiles

Cabernet Sauvignon Gran Reserva Santa Carolina 1997

Surprise! Non seulement ce vin conservé par curiosité est-il toujours buvable après 10 ans, mais il est bien meilleur qu’en jeunesse. Aucun relâchement dans la structure; la couleur est celle d’un vin près de la maturité – rouge tirant sur le brun - ; mais c’est au niveau des saveurs qu’on est agréablement surpris : on ne retrouve plus ces notes de caoutchouc chauffé qui gâtent tant de vins du Chili. À boire

3 étoiles
Syndiquer le contenu