Informations

Purger les AOC du tiers des producteurs

Que-ChoisirUne association de défense des consommateurs français demande d'exclure le tiers des producteurs des appellations d'origine contrôlées (AOC).

L'association Que-Choisir affirme que 30 % des producteurs qui utilisent le label AOC en sont indignes.

Après une enquête auprès de membres de la filière vinicole, le groupe demande d'imposer un contrôle gustatif pour avoir le droit de mentionner l'AOC sur son étiquette. «Parce que c'est le stade le plus représentatif de la qualité du vin tel qu'il est bu par le consommateur.»

Baisse de la production de vin en Italie et en France

ItalieEn Italie, on s'attend à ce que la récolte de raisins soit inférieure de 13 % à celle de l'an dernier. Ce serait la plus petite des 50 dernières années avec 43 millions d'hectolitres, soit du même niveau que celle de 1957.

La récolte 2007 est aussi devancée de 10 à 20 jours dans plusieurs régions par rapport à la moyenne des 70 dernières années. Elle a commencé aussi tôt que début d'août dans certaines zones du sud.

Tout ceci serait dû au printemps très chaud et aux températures torrides du mois d'août particulièrement dans le sud, selon Giuseppe Martelli, grand patron de l'Assoenologi, l'association des oenologues italiens.

Choisir un vin

Marc André Gagnon, Bodeaux, oct. 2006Quand vient le moment d’acheter une bouteille, très souvent l’amateur averti sait, avant même de franchir le seuil de son fournisseur attitré, quel vin précisément il veut ajouter à sa collection. Tel n’est pas le cas de la grande majorité de ceux qui entrent dans un magasin de la SAQ.

Devant les rayons bien garnis, bien des amateurs restent perplexes. Comment choisir entre toutes ces bouteilles? Certains y vont au hasard et d’autres adoptent la pire des solutions, se laisser séduire par une étiquette aguichante. Alors, trop souvent, la déception est grande quand, après avoir débouchonné la bouteille, ces imprudents goûtent leur vin.

Forte hausse des ventes à la LCBO et à la SAQ

Les ventes continuent d'augmenter à la LCBO. Au cours du premier trimestre de l'année 2007-2008, les ventes de vin a augmenté de 17,7 % dans les succursales de la société des alcools de l'Ontario (LCBO).

La performance de la section de produits fins Vintages a été particulièrement remarquable: une hausse de 25 % des ventes de vin et d'alcool pour ces mois d'avril, mai et juin par rapport à la même période l'an dernier.

La section des bières artisanes de l'Ontario a connu une croissance encore plus forte, soit 42 %.

Selon un communiqué de la société d'État de l'Ontario, «la LCBO est en voie de réaliser des ventes nettes de plus de 4 milliards de dollars d'ici la fin de l'exercice financier (31 mars 2008) et de remettre un quatorzième dividende record consécutif de 1,325 milliard de dollars au gouvernement de l'Ontario.»

Les ventes totales de la LCBO ont augmenté de 8,5 % par rapport à la même période l'an dernier.

D'autres chiffres:
Vente de coolers: + 23 %
Bière en général: + 20 %
Spiritueux: + 14,4 %

Pendant ce temps, les ventes de la SAQ ont connu une hausse de 11,4 % lors de ce premier trimestre. Les ventes nettes ont totalisé 549 millions de dollars pour les mois d'avril, mai et juin.

L'achat moyen des consommateurs en succursale a été de 37,60 $.

Pour les chiffres de l'an dernier voir: 

Bordeaux 2006 à la SAQ

Courrier vinicole Bordeaux 2006Après la LCBO, la SAQ lance à son tour son opération Bordeaux primeurs 2006 via son Courrier vinicole. Après un millésime 2005 superbe, on s'attend à ce que la vente des 2006 soit difficile.

Le directeur du Courrier vinicole, Denis Marsan, dit dans sa lettre de présentation que la dégustation des 2006 fut très difficile «on remarquait dans certains cas un manque de volume de bouche, un creux apparent et une matière qui manquait de maturité.»

Finalement, 80 produits ont été sélectionnés sur 750 dégustés. Il en avait sélectionné plus de 110 en 2005 et 65 en 2004.

Les pays les mieux représentés sur les tablettes de la SAQ?

Quels sont les pays les mieux représentés sur les tablettes de la SAQ?
Les mieux représentés du point de vue de la quantité.

L’idée m’est venue de faire cette petite recherche en lisant un article du journal Les Affaires où on écrivait que les vins de l’Afrique du Sud étaient trop peu nombreux sur les tablettes de la SAQ.
Je ferai remarquer qu’il y en a quand même plus que de la Provence et de l’Allemagne.

Bordeaux 2006 à la LCBO

Bordeaux 2006La société des alcools de l'Ontario (LCBO) lance sa campagne de Bordeaux Primeur 2006, alors qu'il reste encore de nombreux bordeaux 2005 à écouler.

Il faut dire que les prix des 2005 sont très élevés. Mouton Rothschild ne se vend pas à 850 $, tout comme Cos d'Estournel à 299 $, Montrose 169 $, Ducru 269 $, Léoville 439 $, Yquem 999 $ et Cheval blanc à la modique somme de 1099 $.

Les prix de certains 2006 sont cependant moins élevés: Les Forts de Latour est réduit de 169 $ à 139 $, Cos tombe à 189 $, Pichon-Baron de 199 $ à 139 $; le populaire Sociando de 67 $ à 63 $.

La tournée des vignobles de Bordeaux du Courrier vinicole

La division Courrier vinicole de la SAQ organise encore cette année un voyage d'une semaine à Bordeaux. Dix-huit châteaux parmi les plus grands: Latour, Margaux, Pétrus, Mouton, Sociando, Yquem...

L'an dernier, avant de décider de participer à un tel voyage, je cherchais de l'information sur Internet afin de savoir s'il valait la peine de dépenser une telle somme – 4000 $ – pour ce voyage.

Je n'ai alors rien trouvé sur le web, pas de commentaires, pas de comptes rendus de voyage, aucun écrit d'un participant à un voyage précédent.

J'ai fini par y aller après avoir parlé à un collègue qui avait fait la tournée des années auparavant.

Je me suis alors promis de publier quelques commentaires afin d'aider les personnes intéressées à prendre une décision éclairée sur la valeur d'une telle excursion.

Les primeurs de Bordeaux de la frime ou non?

L'opération de dégustation et de vente en primeur des vins de Bordeaux qui a lieu tous les mois d'avril, est-ce sérieux ou de la frime?

On entend et on lit de plus en plus de critiques sur cette opération qui attire une centaine de journalistes et près de 5000 acheteurs qui se précipitent sur la place de Bordeaux pour goûter les vins jeunes de 6 mois et encore en barrique.

Le chroniqueur Stephen Brook y va d'une charge à fond de train dans le supplément Bordeaux 2007 de la revue Decanter.

Le sucre des vins alsaciens

Zind Indice 4Je vous disais il y a quelque temps qu'il était très difficile de s'y retrouver dans les vins alsaciens, car certains sont secs et d'autres sucrés. 

Plusieurs consommateurs hésitent même à acheter des vins d'Alsace car ils craignent de tomber sur un vin sucré alors qu'ils cherchent un vin sec.

Toutefois, il y a un producteur qui indique le niveau de sucre sur ses étiquettes. Si vous regardez attentivement cette étiquette de Zind Humbrecht, vous noterez sous le taux d'alcool: INDICE 4. On a affaire ici à un vin moelleux.

Ce chiffre va de 1 à 5.

Une comparative Bordeaux, Toscane et Californie

Il est toujours intéressant de comparer les cabernets sauvignons de plusieurs régions, surtout lorsque les vins ont un certain âge.

Chacun apporte une bouteille d'un peu plus de 10 ans. On déguste à l'aveugle, et quelques-uns essaient de deviner la provenance des vins. Les autres profitent du plaisir de boire de grands vins.

Aucune déception dans cette brochette de Talbot, Clerc Milon, Cantemerele, Potensac, York Creek, Gallo, Farnito, et Castell'in Vina.

Voir les vins du 16 juin dans la section De la Cave...

Véronique Rivest - Femme du vin 2007

Notre championne sommelière nationale Véronique Rivest remporte le concours Femme du vin 2007.

«Le Wine Women Awards est un concours international destiné à reconnaître et mettre en valeur le talent des femmes qui se passionnent pour le vin.»

À Paris, 391 candidates de 30 pays se sont présentées à ce deuxième concours. Il y a deux catégories : amateur et professionnelle.

«Les épreuves de la finale ont pour objectif de juger l’approche personnelle, l’expérience, le talent de communicatrice et la passion des candidates pour le vin au-delà des connaissances générales et des techniques du monde vinicole.»

Hausse des bénéfices de la SAQ

Le bénéfice net de la SAQ s'accroit de 8,1 %.

Les ventes totales de la Société des Alcools du Québec atteignent un chiffre record de 2,9 milliards de dollars. C'est une augmentation de 7,8 %.

Le bénéfie est de 710 millions. L'an dernier, il était de 657.

La part du vin dans les ventes dépasse maintenant les 76 %. La croissance est surtout due aux activités dans les succursales, alors que les ventes en restauration et dans les épiceries stagnent.

Au cours de la dernière année, 7 nouvelles succursales ont été ouvertes et 38 succursales ont été agrandies.

Toute une émission sur le rosé!

Rosé TSRVous voulez en savoir plus sur le vin rosé, regardez cette émission de 28 minutes présentée à la télévision suisse romande, intitulée Vins rosés: du soufre sous certaines robes.

Il se vend plus de 2,5 milliards de bouteilles de rosé dans le monde, soit environ une bouteille de vin sur 13.

Un vin peu coloré, mais dont la couleur est un élément primordial de l’acte d’achat.

LCBO: profit de 1,2 milliard sur des ventes de 3,8 milliards de dollars

La vente de vin et de l’alcool est très profitable en Ontario.

La commission des liqueurs de l’Ontario, la LCBO, annonce des ventes records de 3,8 milliards de dollars pour la dernière année. Ce qui donne un bénéfice inégalé de 1,2 milliard de dollars, sans compter les taxes. Cette somme sera remise au gouvernement de la province.

Les ventes nettes ont donc augmenté de 6,4 % et les profits de 7,6 %. C’est la 13e année consécutive que la LCBO augmente son dividende. «Les baby-boomers, qui ont plus de revenus que jamais, essayent de nouveaux produits et des produits de plus haute qualité» contribuent à ces hausses de vente, selon le président de la LCBO, Bob Peter.

BON À SAVOIR

Voici quelques petits trucs qui vous rendrons la vie plus facile sur le nouveau site:

  • Cliquez sur le titre du produit pour en savoir plus.
  • Les catégories, Qualité-Prix, Région, Couleur ..., vous guideront vers d’autres vins du même type.
  • Cliquez sur le numéro de code du produit (SAQ:10273109) pour accéder directement à la fiche de la SAQ et connaître ainsi les disponibilités du vin en succursale.

VIN QUÉBEC NOUVEAU

Du changement à Vin Québec, la mise en page est un peu différente. La présentation, les rubriques, les menus sont renouvelés.

Ce n’est qu’un début. Le site tourne maintenant sur une nouvelle plateforme plus flexible et plus performante.

Je vous épargne les détails techniques. Toutefois, je peux vous dire qu’il sera plus facile de s’y retrouver. Le site est aussi maintenant conforme aux spécifications de mise en page pour les personnes qui ont une vision plus faible. La dimension du texte peut être modifiée à volonté pour répondre aux besoins de chacun.

Les catégories, régions et groupes sont mieux organisés. De plus, en cliquant sur le code produit vous serez redirigés vers la fiche-produit du le site de la SAQ.

Le gewurztraminer à table

gewurztraminerQuel magnifique cépage! C'est bon, c'est épicé, c'est jovial, mais avec quoi peut-on l'accorder? Ses saveurs particulières, parfois de poivre, de pamplemousse, de rose, de litchi, sa minéralité souvent exacerbée nous fait douter des accords met-vins possible.

Bien sûr, il accompagne bien les plats asiatiques, les mets épicés, mais quoi d'autre?

Alex Heinrich, de la Cave vinicole de Pfaffenheim nous fait de belles suggestions.

En voici quelques-unes :

  • Cuisine marocaine, japonaise et mexicaine.

 

Peut-on comparer les notes des journalistes de différents pays?

Pas vraiment!
On s’étonne souvent des notes et des descriptions très différentes données à un même vin par des journalistes et chroniqueurs de différents pays.

Pourquoi un Château de Beau-Mélange obtient-il une note supérieure aux États-Unis, une note moyenne au Québec et une note inférieure en France?

La réponse est bien simple, il ne s’agit tout simplement pas du même vin. Même si les bouteilles ont la même étiquette, elles ne contiennent pas toujours le même vin.

Il y a plusieurs explications à ce phénomène:
Les cuves spécifiques aux marchés distincts;
L’embouteillage à la demande;
Les échantillons.

Véronique Rivest se prépare pour 2010

La meilleure sommelière du Québec et du Canada, Véronique Rivest, sort grandie du concours du Meilleur sommelier du monde. Elle se serait classée dans la dix premiers, sixième selon des résultats non officiels. Les dirigeants du concours qui se tenait à Rhodes, en Grèce, n’ont pas révélé la position des finalistes, mais selon Véronique, elle serait en sixième place.

C’est le suédois, Andreas Larsson qui a été couronné meilleur sommelier du monde parmi 45 candidats d’autant de pays. M. Larsson était déjà meilleur sommelier d’Europe.

Les trois places suivantes sont allées à Gérard Basset, du Royaume-Uni, Éric Zwibel, de France, et Paolo Basso, de Suisse.

Arrivage de Cellier du 17 mai 2007

Le deuxième arrivage de Cellier du mois de mai présente quelques vins intéressants des Amériques. Par contre, plusieurs de ces produits sont plutôt chers compte tenu de ce qu’ils offrent. De plus, certains ont des odeurs et des saveurs pour le moins étranges.

Il y a toutefois de très beaux produits, tels le Eroica, le Doña Paula, le Easton House et quelques autres. Commençons par les plus beaux.

Eroica 2005 27,50 $
Un très beau vin blanc doré très expressif avec ses arômes de pamplemousse, de minéraux. Un vin fin et légèrement sucré. Il est gras en bouche, le sucré est délicat sur une acidité vive et rafraîchissante. Très bon.
Le taux de sucre est de 14 g/l, mais c'est bien équilibré par un taux d'acidité de 4,9 g/l.

Le vin mode d’emploi

Le sous-titre: Petit traité de dégustation.
Le livre de Jacques Vivet commence bien avec la section «Attention aux contrevérités!» L’auteur nous dit que ce n’est pas parce qu’il y a un dépôt ou que le vin est troublé qu’il n’est pas bon. «Il faut savoir que ces vins très brillants, beaux à regarder, sont le fruit d’une filtration très violente et qu’ils se trouvent ainsi dépouillés de leurs bons tanins et de leurs arômes les plus subtils.»

Plus loin, il reprend la maxime «Blanc sur Rouge, rien ne bouge, Rouge sur Blanc, tout fout le camp» pour nous dire que «ce précepte reste en vigueur en matière de circulation maritime, mais il n’a aucun rapport avec l’ordre dans lequel on sert les vins.

On veut 702 millions de dollars

Les gens de la SAQ sont très précis. Le gouvernement voulait 702 millions de dollars, la SAQ fait donc des bénéfices de 702 millions de dollars!

Dans un article que j’ai publié le 15 juin de l’an dernier au sujet des profits records de la SAQ en 2006, j’écrivais qu’on s’attendait à encore plus pour 2007: «Le gouvernement du Québec s’attend à avoir 702 millions l’an prochain.»

Eh bien, cette semaine, le quotidien Le Soleil écrit «L'exercice financier annuel terminé au 31 mars dernier fait état d'un bénéfice net d'au moins 702 millions $»!

Vous voulez 702, on vous donne 702. C’est du beau travail, n'est-ce-pas?

Non, ce n'est pas un nouveau vin australien, ce n'est pas un BIN 702, mais bien un BIS 702.

Vente aux enchères à la SAQ

La Société des Alcools du Québec se lance dans la vente de vin aux enchères sur Internet, un peu comme eBay.
Vous voulez un Pétrus 1945, allez-y, faites une offre, l’enchère commence à 0 $.
La vente se déroulera du 8 au 15 mai.
Les produits sont déjà affichés sur le site iegor.net. Il y a 250 lots de 1 à 20 bouteilles.

Le bouchon n’est pas le seul responsable de «l’odeur de bouchon»

Une odeur de bouchon dans un vin obturé avec un bouchon de plastique ou avec une capsule à vis! Oui c’est possible.

En fait, c’est une odeur qui ressemble à ce qu’on appelle le goût de bouchon. C’est une forte odeur de moisi. Dans ce cas-ci, ce n’est pas dû au TCA, mais au TBA. [Brome au lieu de Chlore]

Les molécules responsables de cette odeur sont très semblables et ont longtemps été confondues.

On diminue le taux d’alcool des vins

En avez-vous assez de ces vins qui titrent à 14, 15 et même 16 degrés d’alcool?

Il semble que certains consommateurs veulent un retour aux vins plus digestes.

Les producteurs de plusieurs pays sont sensibles à ce ras-le-bol de l’hyperalcoolisé et ont commencé à réduire les taux d’alcool de leurs vins.

Les viticulteurs du Nouveau Monde ont été les premiers à réagir. Les Français suivent depuis quelque temps.

Les millésimes sur le site de la SAQ

Je crois que je l’ai déjà mentionné ici, mais juste pour y revenir un peu, mentionnons que le millésime des vins qui est indiqué sur le site de la SAQ ne correspond pas toujours à celui des produits effectivement sur les tablettes.

Prenons l’exemple du Crozes-Hermitage de Guigal noté cette semaine. Le vin que j’ai dégusté et noté est le 2002. On me fait remarquer que le site de la SAQ donne le millésime 2004 pour ce produit. Toutefois, le vin en tablette est bien le 2002.

Les arômes du vin

Quels sont les arômes du vin?
Les odeurs, les arômes, les senteurs, le bouquet sont des éléments essentiels à l’appréciation du vin, comme de tout produit alimentaire d’ailleurs.

Un vin qui ne sent pas n’est pas un grand vin, ni même un vin moyen. L’intensité et la qualité des odeurs du vin sont responsables d’une grande partie du plaisir qu’on ressent en prenant cette boisson.

Certains auteurs disent qu’on peut déceler plus de 500 odeurs dans le vin. C’est beaucoup. De plus, des dégustateurs mentionnent les arômes primaires, secondaires et tertiaires. Comment s’y retrouver?

Je vous présente ici quelques extraits de deux auteurs qui parlent des arômes du vin. C'est une tentative de résumer tout ça, de faire le point.
Des extraits des auteurs Michel Dovaz et Raphaëlle Dedourge.

L’arôme c’est l’ «odeur perçue par olfaction [au nez] ou par rétro-olfaction [en bouche].

Arômes primaires ou variétaux désignent les arômes du raisin que l’on retrouve dans le moût puis dans le vin tel quel.
Les vins qui ont ces arômes doivent être bus jeunes.

Les arômes secondaires naissent lors de la fermentation. […]

La fermentation malolactique apporte des notes lactées du type crème fraiche ou beurre frais. Ils disparaissent après une année ou deux. Les vins qui brillent par des arômes primaires et secondaires ne gagnent pas à vieillir.

Les arômes tertiaires se développent en cuve, en fût ou en bouteille, dans un milieu réducteur, sans oxygène. Ils constituent le bouquet d’un vin, lequel commence à se manifester lors de l’élevage sous bois.

Peut-on battre le Fuzion à moins de neuf dollars?

Il y a sept vins rouges argentins de moins de 10 $ en vente au Québec actuellement, cinq à la SAQ et deux chez les dépanneurs.

Le plus populaire est le Fuzion de la firme Zuccardi. Le site Internet de la SAQ indique qu’il y en a 1600 bouteilles à Beloeil et 1100 à Marieville!

Un autre challenger pointe le nez, ou plutôt le goulot. Il vient d’arriver sur le marché. C’est le Malbec de la maison Flichman qui veut essayer de ravir des parts de marché au bien établi Fuzion. Il veut être calife à la place du calife.

Comment se comparent ces deux vins. J’ai déjà parlé du Fuzion, qui est ici depuis trois millésimes et qui est un des meilleurs rapport qualité-prix de la SAQ. Il est vraiment pas cher, 8,20 $, et bien bon.

Arrivage de Vintages (LCBO) du 17 mars

Lors de chaque arrivage, il y a toujours quelques vins qui nous épatent. Soit parce que ce sont de grands vins, soit que ce sont des découvertes qui nous plaisent par leur bon rapport qualité-prix.

C’est le cas ici pour l’arrivage de Vintages de la LCBO du samedi 17 mars.

Il y a là un Fitou de grande qualité, un barolo pas trop cher et bien impressionnant, un La Nerthe toujours aussi bon et quelques autres vins bien intéressants.

Cuvée des Ardoises 2003, Château des Erles, Fitou, 16,95 $

Un très beau nez d’épices, de poivre et de fruits variés. Très agréable en bouche, les épices reviennent. Un vin de grande qualité. Surprenant à ce prix. Le vin de l’arrivage.

Syndiquer le contenu