Informations

Carte des millésimes

Carte des millésimes à imprimer et à découper que vous pouvez glisser dans votre portefeuille. [cliquez sur la carte]

Tableaux des millésimes

Pas de privatisation de la LCBO

Le gouvernement de l'Ontario ne vendra pas son monopole de distribution d'alcool [la LCBO] et ne permettra pas la vente bière dans les épiceries.

Le ministre des Finances de l'Ontario a décidé de passer outre aux recommandations d'un comité d'étude qui affirme que le gouvernement ferait encore beaucoup d'argent en privatisant la LCBO et en permettant la vente de bière et de vin dans les épiceries.

Le comité prétend que le gouvernement ferait 200 millions de dollars de plus en privatisant ses activités de ventes.

Le gouvernement avait donné à un comité de quatre personnes le mandat proposer des moyens de tirer le maximum d'argent de la vente en gros, la vente au détail et la distribution d'alcool aux consommateurs.

La Régie des Alcools de l'Ontario [Liquor Control Board of Ontario] a 5400 employés répartis dans 600 succursales qui rapportent 1,5 milliard de dollars.

Le retour des bouteilles défectueuses (SAQ-LCBO)

Il y a de grandes différences entre les politiques de retour de vins défectueux de la SAQ et de la LCBO.

La SAQ rembourse les vins défectueux achetés il y a moins de 12 mois. Ce qui fait qu'on ne peut pas ainsi retourner des bouteilles qui ont passé quelques années dans nos caves.

De son côté, la LCBO de l'Ontario n'impose pas de limite dans le temps pour la reprise des bouteilles. La LCBO reprend toutes les bouteilles défectueuses. La seule difficulté sera qu'il pourrait être laborieux de trouver un prix dans certains cas. Toutefois, un conseiller en vin de la LCBO de la rue Rideau à Ottawa dit qu'on fera tout ce qui est possible pour trouver un prix.

En Ontario, il est préférable d'avoir son bon de caisse. Par contre, plusieurs clients ont pu se faire rembourser facilement sans ce petit bout de papier.

La consommation de vins des Québécois

Le Québécois consomme surtout du vin rouge, préférablement de France. Ses appellations contrôlées préférées sont celles de Bordeaux et de Cariñena. En blanc, il préfère l'AOC d'Alsace.

Voilà ce qu'on apprend dans le dernier rapport annuel de la Société des Alcools du Québec.

Les vins rouges représentent 77 % des ventes de vins de repas de la SAQ.

Les vins d'Alsace sont les vins blancs d'appellation les plus vendus [11,8%] suivis de près par ceux de Bordeaux [11,3 %], suivent les Muscadet [8 %], Bourgogne-aligoté 7 %, Orvieto [5,8%], et Chablis [3,8 %].

Du côté des vins rouges, il fallait s'y attendre, c'est l'appellation Bordeaux qui est la plus populaire [7,4%], suivi de Cariñena [6,8%], Côteaux du Languedoc [4%] et Corbières.

Les Québécois achètent en Ontario parce que le choix est bon

La SAQ dit perdre entre 70 et 100 millions de dollars par année parce que des consommateurs achètent en dehors du Québec.

Un article de La Presse du 30 mai, écrit par Jacques Benoît, cite deux responsables de la SAQ qui disent que ces consommateurs québécois achètent en Ontario parce que le vin y est moins cher.

Ce n'est pas la seule raison et peut-être pas la principale. Bien sur, on peut souvent payer 3 $ de moins par bouteille en Ontario. En général un vin qui se vend 14 $ à la SAQ sera 11 $ à la LCBO.

Cependant, la différence de prix est bien moins marquée pour les vins de plus de 20 $.

Mais comment alors expliquer que de nombreux Québécois achètent des vins de plus de 20 $ dans les sections Vintages de la LCBO.

La raison : le M-A-R-K-E-T-I-N-G. [À épeler comme le faisait l'entraîneur dans les Boys III].

Vive le screwcap!


Vive le screwcap!

Un peu d'humour!
Une vidéo du viticulteur californien Bonny-Doon vantant les qualités du bouchon à vis.
Quelques minutes de détente.

Onze châteauneuf-du-pape


Dégustation de 11 châteauneuf-du-pape, le 22 mars à Gatineau


Voici le compte rendu de cette dégustation qui s’est faite à l’aveugle. Il y avait 11 bouteilles apportées par 11 participants. La discussion a été très animée et il n’y a pas eu consensus sur les vins, loin de là. Tous ont dit que 10 des 11 vins étaient de très grande qualité. Cependant, il n’y a pas eu unanimité dans aucun des cas.

Les vins étaient très différents par leurs arômes et leurs structures. Les notes et commentaires de chacun étaient aussi très variés. Certains vins ont été très appréciés par certains et beaucoup moins par d’autres.

La science du bouchon

Est-ce que le bouchon doit vraiment boucher?

La question semble stupide! Vous pensez? Les hommes de sciences ne s’entendent pas sur la réponse.

Si on précise la question : est-ce que le bouchon qui ferme la bouteille de vin doit être complètement étanche? Et bien, là encore la réponse n’est pas claire.

Plusieurs producteurs, œnologues et autres spécialistes du vin disent qu’il faut que le bouchon laisse passer un peu d’oxygène. Mais quelle quantité? Ça, ils l’ignorent complètement. D’autre part, plusieurs autres soutiennent que le bouchon doit être parfaitement étanche.

Dans quel monde vivons-nous? Si les spécialistes ne peuvent même pas s’entendre sur une question aussi simple.

Le magazine Wine Spectator présente dans son édition du 31 mars un dossier intéressant sur ce sujet. On y apprend des choses étonnantes.

Comment décrire le vin ?

Mais oui, comment décrire simplement le vin?

Sa couleur : grenat, violacé...
Ses odeurs : fruit, fleur, végétal...

Les sensations en bouche : tannique, corsé, souple...

L'attaque, la longueur...

TechnoResto.Org a publié deux fiches très simples sur le sujet :

  • Comment décrire le vin rouge


  • Comment décrire le vin blanc


  • Il y a aussi une Fiche de dégustation bien instructive.

    Sociando Mallet, premier cru ?

    Encore une fois, ce haut-médoc s’est classé au niveau des premiers crus à la dernière dégustation à l’aveugle du Grand Jury Européen. Les membres du GJE ont dégusté les millésimes 1985, 1990 et 2001 de dix grands vins.

    Il y avait sept grands crus classés [Latour, Margaux, Lafite, Mouton, Haut-Brion, Ausone, La Conseillante] et trois intrus [Sassicais, Montelena, Sociando-Mallet].

    Les séances se sont tenues à Venise et à Las Vegas. Parmi les 1990, Sociando Mallet s’est classé 3e derrière Margaux et Latour, mais devant Lafite, Haut-Brion, Mouton et Sassicaia.

    Le Sociando 2001 s’est classé 6e et son 1985, 7e de ce même groupe de grands vins.

    Les grands toscans

    La SAQ mettra en vente des supertoscans le 23 mars. Les quantités sont très limitées. Il faudra donc faire la queue pour les obtenir. Des agents de la SAQ distribueront des coupons dès 8 h le matin et les succursales ouvriront à 9 h 30. Voici quelques-uns de ces vins de grande réputation.

    Tignanello 2001 188821 95 $
    Solaia 2001 278630 199 $
    Pian delle Vigne 1999 566232 75 $
    Sassicaia 2001 743393 189 $
    Ornellaia 2001 908061 199 $
    Masseto 2001 349 $
    Guado al Tasso 2001 977256 99 $
    Do Ut 2002 10214441 49 $
    Le Volte 2002 878322 29 $

    Il y aura aussi des doubles et des quadruples bouteilles [3 L] de ces vins. Cette vente n’a pas lieu dans toutes les succursales.

    Pesquera Crianza 2001

    Si vous avez manqué l'arrivage de ce Pesquera 2001 à la SAQ, l'été dernier, ou s'il ne vous en reste plus, c'est le moment de faire des provisions. La LCBO en met quelques caisses sur ses tablettes ces jours-ci. Il y en a peu : une ou deux caisses par succursale.

    C'est un vin qui vaut beaucoup plus que 30 $. Il est déjà très bon et est un bon candidat pour dix ans de cave d'un très bon producteur : Alejandro Fernández.

    Nouveaux millésimes à la SAQ (Février)

    millésime 2000. Sa cuvée ordinaire dans le millésime 2002 est à 30 $. L'année 2001 a été un très grand millésime en châteauneuf, du niveau de 1999.

    Domaine la Souco Papale 2001, Châteauneuf-du-Pape, 905687, 32 $
    C'est un retour sur les tablettes.
    D'un rouge très brillant, des odeurs d'agrumes. Une attaque fruitée, un goût de cerise et de poivre, suave. L'acidité est bien présente. Un Châteauneuf-du-Pape léger. Dégusté en septembre 2004.

    René Balthazar Cornas 2002, 480277, 45 $
    Le 1998 était impressionnant. Toutefois, il faut noter que 2002 est un mauvais millésime dans le Rhône. Il a plu beaucoup. Ce fut l'année des inondations, surtout dans le sud de la région. Dans les mauvais millésimes, les vins vieillissent plus rapidement.

    Des frais de bouchons de


    Le gouvernement de l'Ontario permet depuis quelques semaines aux restaurateurs d'autoriser les clients à apporter leurs bouteilles de vin.

    Jusqu'à maintenant, seulement une vintaine de restaurants sur les 17 000 de la province le font.

    Des frais de bouchon de 1 $ à 60 $
    Deux d'entre eux sont à Ottawa : le East India Company, et le Beckta. Cependant, ils ne le permettent pas à tous les jours, et ils imposent des frais de bouteilles très élevés. Le East India demande 10 $ et le Beckta facture 20 $.

    Un tour de France à la LCBO

    Les sections Vintages de la LCBO consacrent leur arrivage du début février à la France. On nous présente une belle sélection de vins de plusieurs régions. Nous avons trouvé là des vins de Bordeaux et de Bourgogne de grande qualité et à prix plutôt raisonnable.

    Parmi les vins de cet arrivage, nous vous suggèrons en particulier le Château Clos Dubreuil, le Beaune Les Grèves de Louis Jadot et deux très beaux champagnes. Voyez les notes de dégustation de Marc André Gagnon et celles de Benoit Guy Allaire.

    D'autre part, les rédacteurs de Vintages ont modifié sensiblement le catalogue mensuel pour y inclure une foule d'informations sur les régions viticoles de France. On peut aussi retrouver ce dossier sur le site web de Vintages.

    La Collection Les Classiques de Vintages (Hiver 2005)

    La LCBO lance sa vente d'hiver de la Collection Les Classiques. C'est une sélection parmi les meilleurs produits de la société des alcool de l'Ontario. Les Québécois peuvent commander, mais doivent prendre livraison des bouteilles dans une succursale de la LCBO.

    Vous voulez un Château l'Angélus à 219 $, un Latour à 339 $, un Pétrus 2001 à 989 $. C'est le moment de réserver ces bouteilles. Bien sûr, ce sont des vins très chers, toutefois, il y a là d'autres vins qui sont à des prix qu'on pourrait qualifier de plus raisonnables. En voici quelques-uns :

    Privatisation de la SAQ

    Est-ce que ce serait avantageux pour le consommateur?
    Le dossier de la privatisation de la SAQ refait surface ces jours-ci. Du point de vue du consommateur, est-ce que la privatisation serait une bonne chose? À moins de réduire énormément les taxes sur le vin, on peut craindre que la privatisation entraîne une diminution du niveau de qualité des vins offerts.

    Privatisation et réduction de taxe
    Il faut bien s'entendre sur le terme privatisation. Bien sûr si le gouvernement dit qu'il abandonne son système spécial de taxation sur le vin et permet alors sa vente en le taxant comme les autres produits alimentaires, alors là oui, il y aura un avantage, car le prix des vins pourrait être réduit énormément et devenir ainsi du même niveau de prix que ce qui est en vigueur sur un marché libre comme aux États-Unis.

    La pompe à air, est-ce utile?

    On m'a demandé souvent ces derniers jours si ces pompes étaient utiles et efficaces. Ce sont de petits instruments qui permettent de retirer l'air des bouteilles de vin déjà entamées afin de les préserver. La réponse est assez simple: ce sont des gadgets nuisibles.

    Je ne suggère pas d'utiliser ces gadgets que je considère comme étant innéficaces et même qui endommage le vin. Ils sont nuisibles parce qu'ils nous empêchent de bien goûter les vins.

    En général, les vins que nous achetons sont souvent trop jeunes et pas vraiment prêts à boire. Nous devrions les conserver de quelques mois à quelques années en cave afin de les laisser mûrir. De plus, les producteurs-exportateurs ajoutent une bonne quantité d'anhydride sulfureux et autres produits gazeux qui permettent de les protéger d'une trop rapide oxydation.

    Donc, pour bien apprécier une bouteille de vin jeune, nous devrions la passer vigoureusement en carafe afin de l'oxyder un peu, de la dégager des gaz protecteurs et de révéler ses aromes.

    Toutefois, si on ne peut pas procéder ainsi si on ne prévoit pas boire toute la bouteille.

    Un nouvel arrivage en Ontario

    Les lecteurs de l'Ontario sont choyés ces jours-ci. Il n'y a pas de grève à la LCBO. Mais c'est une toute autre situation au Québec.

    Je suggère donc à ceux qui en auront l'occasion d'aller faire un tour dans les sections Vintages des succursales de la LCBO en Ontario durant le week-end du 8 janvier.

    On y trouvera plus de 50 nouveaux produits. Certains représentent de réelles aubaines du point de vue qualité-prix, comme les deux Mas des Bressades et le Castel Pujol. On y fera aussi des découvertes intéressantes comme ce vin rouge allemand : le Dornfelder. Il y a aussi d'autres vins pour de plus grandes occasions.

    Il y aura un deuxième arrivage le 22 janvier que je commenterai plus tard.
    Voir la liste de mes suggestions.

    Des arômes artificiels dans du vin sud-africain

    L'important producteur de vin sud-africain, KWV, a admis que deux de ses sept vinificateurs ont ajouté des arômes artificiels dans deux de ses produits.

    Même si l'Afrique du Sud permet l'ajout de copeaux de bois dans son vin, comme beaucoup de producteurs du Nouveau Monde, il est illégal d'y ajouter des saveurs artificielles.

    Les deux employés fautifs voulaient ainsi accroître le goût de poivron vert de ces sauvignons blancs. Ils ont été congédiés. Les deux produits en cause sont le Laborie Sauvignon Blanc 2004 et le Reserve Sauvignon Blanc.

    L'un des vinificateurs avait utilisé un arôme synthétique utilisé dans les jus de fruits, alors que l'autre a fabriqué son propre extrait de poivron vert.

    Les dirigeants de la compagnie ont ordonné la destruction des 56 000 litres de vin contaminé et ont dit espérer que cela ne nuira pas à la réputation de KWV.

    Le vignoble français en crise

    Les 100 000 vignerons français produisent beaucoup plus de vin qu'ils peuvent en vendre.

    Les agriculteurs français expriment leur colère. Plusieurs milliers d'entre eux ont manifesté dans sept villes de France, mercredi. Ils ont plusieurs choses à reprocher au gouvernement. Entre autres, ils n'ont vraiment pas aimé la dernière déclaration du ministre de la Santé qui a associé le vin au cancer.

    De plus, la consommation de vin en France a baissé de 3 %, alors que la production a augmenté de 9 %. La récolte a été beaucoup plus abondante cette année à cause notamment du beau temps.

    Cependant ce qui complique les choses, c'est que les exportations diminuent. L'euro est trop élevé par rapport au dollar américain.

    Combien vaut cette bouteille ?

    Vous voulez connaître la valeur des bouteilles que vous avez en cave. Le site Wine-searcher.com vous aidera. Vous avez reçu des bouteilles en héritage, votre beau-père vous donne un vieux margaux, un ami veut vous vendre une bouteille « à prix d'ami », et vous voulez connaître la valeur de ces bouteilles. Le site wine-searcher.com présente une partie des stocks de plus de 4000 négociants, courtiers, distributeurs et producteurs de vin. On y retrouve aussi le stock de la SAQ. La base de données contiendrait les 8244 vins de notre monopole. Par contre, la LCBO n'est pas listée. Un contact à Wine-Searcher nous a dit qu'ils ont de la difficulté à obtenir la liste à jour des stocks.

    La version gratuite de l'accès à cette base de données est assez efficace. Le site est mis à jour par quatre personnes, deux en Angleterre et les deux autres en Nouvelle-Zélande.

    Dix ans plus tard, les 1994

    Est-ce qu'il est temps de boire les vins de notre cave. On entend souvent dire que les vins produits depuis quelques années vieilliront moins longtemps que les vins des années 60 et 70. Qu'en est-il au fait? Est-ce qu'un vin est trop vieux après dix ans?

    Il faut dire de prime abord que la plupart des producteurs font leurs vins pour être bus jeunes. Toutefois, il y a certains vins, qu'on appelle les grands vins, qui sont fait pour la longue route et qui s'améliorent en vieillissant.
    Pourquoi d'ailleurs fait-on vieillir le vin? Tout simplement parce que certains vins développent des aromes particuliers en prenant de l'âge. Ces vins s'affinent, dégagent des odeurs tertiaires. On parle alors de bouquet. Ce sont des odeurs de champignon, de feuilles, de sous-bois, etc.

    Des vins du Québec

    Même s'il y a grève à la SAQ et qu'on ne veut pas traverser les piquets de grève, on peut se procurer du vin ailleurs : directement chez les producteurs du Québec. Ils sont une trentaine maintenant.

    On en trouve dans plusieurs régions de la province. Il y en a même six dans les environs de Québec et deux dans les Laurentides.

    Vous trouverez sur le site de l'Association des vignerons du Québec des renseignements sur ces vignobles et les indications routières pour s'y rendre.
    Vous connaissez sûrement l'Orpailleur, à Dunham, je vous suggère aussi le Marathonien à Havelock et le Cep d'Argent à Magog.

    Il serait préférable de téléphoner avant d'y aller. Vous trouverez aussi leurs coordonnées sur le site Québec Information.

    J'ai dégusté il y a quelques semaines, deux vins du Cep d'Argent.

    Guides de vin 2005 : Phaneuf - Chartier

    C'est la saison des guides du vin au Québec. Les guides Chartier et Phaneuf viennent d'arriver sur les rayons des librairies en ce début novembre. Les deux guides sont presque du même format cette année. Ils sont de plus imprimés sur du papier de grande qualité.

    Le Phaneuf en est à la 24e édition. Chartier à sa 9e. Le premier recense 2000 vins, le deuxième : 1000. François Chartier accompagne chaque vin de suggestions d'accord avec des mets. Le guide Phaneuf présente, pour la deuxième année, ses tables de millésimes évolutives et reproduit plusieurs de ses articles déjà publiés.

    Les sections Cave à vin de Chartier et Bon à savoir de Phaneuf sont fort instructives.

    Le guide Chartier promet une nouveauté : une mise à jour gratuite sur Internet. Cependant, elle ne sera disponible que d'avril à septembre.

    Consommation de vin : le Québec société distincte

    Les Québécois dépensent plus d'argent pour le vin que pour les spiritueux. Ils sont les seuls au Canada à agir ainsi. Ils déboursent en fait presque trois plus pour les vins que pour les spiritueux. [1,3 milliard contre 0,5 milliard $]. En Ontario, c'est 1,2 M pour 1,5 M $. Dans les autres provinces, il se consomme de deux à quatre fois plus de spiritueux que de vins, selon les derniers chiffres de Statistique Canada.

    D'autre part, Statistique Canada nous confirme aussi que la consommation de vin rouge est toujours plus importante que celle du blanc au pays.

    Les ventes de vins ont atteint presque 145 $ par habitant en 2002-2003 au Canada. Ces vins proviennent à 70 % de l'extérieur du pays. Les consommateurs québécois ont acheté plus de 40 % de tout le vin rouge vendu au Canada.

    Les ventes de vin rouge canadien ont augmenté de 15 %, celles du blanc de près de 8 %.

    Les gagnants du jury du Ottawa Wine Show

    Le jury du Ottawa Wine Show publie la liste des médaillés 2004 de son concours.
    Un jury de 30 personnes, dont font parti les deux rédacteurs de Vin Québec, a jugé plusieurs centaines de vins présentés à ce concours. Chaque juré dégustait plus de 50 vins. La dégustation se faisait à l'aveugle. On ne connaissait que les cégages des vins.

    Catalogue Les Classiques de Vintages (Automne 2004)

    Voici quelques notes sur des vins du catalogue Les Classiques de la LCBO de l'automne 2004.

    Solengo 2001 Argiano - Cépages bordelais, crème, vanille, riche, extraordinaire. 97 $ 19/20

    Belguardo Maremma 2001 Mazzei - Gas, costaud ample. 79 $ 18,5/20

    Volnay 2002 Clos des Chênes, Bouley - Succulent, aromatique et très long. 89 $18,5/20

    Giramonte 2000 Frescobaldi - Chocalat, réglisse, costaud. 79 $ 18/20

    Clos Canon 2000 - Très agréable, facile 55 $ 18/20

    Phélan-Ségur 2000 - exubérant, fruité, plein et très long. 75 $ 18/20

    Gruaud-Larose 1995 - Suave et presque délicat. 129 $ 18/20

    Carbonnieux - gras et très sauvignoné 59 $.18/20

    Malbec Catena Alta 2001 - Suave, très bien fait, de la classe 59 $ 18/20

    Bin 707 - Ouvert et très riche. 99 $ 18/20

    Artemis Stag's Leap - Aromatique et délicieux.

    Le bouchon de liège remplacé par la capsule à vis

    Si la tendance se maintient, la capsule à vis en aluminium va remplacer le bouchon de liège sur les bouteilles de vin. Les dernières expériences semblent démontrer que la capsule à vis en aluminium est plus efficace que le bouchon de liège pour conserver le vin. Le bouchon de liège n'est pas de qualité constante, ne bouche pas toujours hermétiquement et donne quelquefois un mauvais goût au vin. Après de nombreuses expériences, l'industrie semble avoir trouvé un produit très efficace pour remplacer les bouchons de liège et de plastique.

    Bordeaux 2003 primeur

    Vous voulez acheter un Château Margaux 2003 à 475 $ ? C'est possible si vous payez 40 % du prix maintenant et la balance à la livraison à l'automne 2006. Ce prix vous semble élevé pour un Margaux, un Lafite ou un Latour! Pourtant, c'est peut-être une aubaine. Ces vins sont encore en barrique, et ils pourraient coûter plus cher après leur embouteillage.
    La SAQ et la LCBO viennent de lancer leurs campagnes d'achat de Bordeaux primeur.

    On dit que le millésime 2003 a été très bon en Bordelais, du niveau des 2000 et des 1982.

    Voici quelques liens qui pourraient vous aider à faire vos choix, ou tout simplement à en savoir plus sur ces Bordeaux de l'année 2003.

    Syndiquer le contenu