Mousseux

Barefoot Bubbly Pink Moscato, Gallo Winery

Nez «explosif», très muscaté, fermentaire, chimique, du savon… très parfum poupoune quoi!
Très sucré en bouche, mais sans lourdeur. Le caractère poupoune revient en finale.

À éviter. Il y a tellement de bons moscatos sur le marché.
78 % Moscato, 13 % grenache, 9 % chardonnay.
Alc. 8 %. Sucre >60 g/l.

En ligne (14) et dans 168 succursales.



Prix: 
14,45 $

Blanquette de Limoux, Domaine de Fourn 2013

Ce mousseux me semble encore meilleur que dans les millésimes précédents.
Plus savoureux et moins sucré.
C'est un mousseux vif, sec, élégant sur un fruité fin.
Il a une belle longue finale légèrement amère que lui donne le cépage mauzac.
Les bulles sont fines en bouche.
Pour accompagner les huîtres, les hors-d'oeuvre et les feuilletés.
C'est un vin qui s'améliore en cave. Un bon 5 à 10 ans selon les millésimes.
Vendange manuelle de mauzac avec un peu de chenin. Méthode champenoise.
Alc. 12 %.
En ligne (47) et dans 217 magasins, dont les 10 SAQ-dépôts.

Pour en savoir plus sur ce producteur Robert Bernard...

3 étoiles
Prix: 
19,55 $

Nicolas Feuillatte Blanc de Blanc 2006, Champagne

Beau jaune doré assez riche.
Très aromatique, plutôt levure, mais quand même bien fruité; un peu de beurre.
Gras et soyeux en bouche, avec une belle vivacité.
Un superbe champagne de garde.
100 % Chardonnay.
Alc. 12 %. Sucre 11 g/l.
En ligne (28) et dans 66 succursales.

4.5 étoiles
Prix: 
57,00 $

Bollinger Spécial Cuvée Brut, Champagne

Nez intense, plus levure que fruit, mais bien agréable.
En bouche, rondeur, fraîcheur, fruité et complexité.
Difficile de demander plus. Meilleur bien frais.
60 % pinot noir, 25 % chardonnay, 15 % pinot meunier.
Alc. 12,5 %. Sucre nd.
En ligne (3) et dans 145 magasins.

4.5 étoiles
Prix: 
76,25 $

Roederer Estate Brut, Anderson Valley, Californie

Un nez intense de fruit (pomme mûre, pêche) et de brioche qui rappelle carrément le champagne.
Solide, gras et bien équilibré. Rafraîchissant.
60 % chardonnay, 40 % pinot noir.
Alc. 12 %. Sucre 12 g/l.
En ligne (8) et dans 171 succursales. 

 

3 étoiles
Prix: 
34,75 $

Nicolas Feuillatte Brut Réserve, Champagne

Nez assez discret, délicat, fin, où le fruit domine.
Bonne tenue en bouche, du fruit et un peu de pain. Vraiment très bon.
Alc. 12 %. Sucre 11 g/l.
En ligne (5) et dans 362 magasins.
Un rabais de 3 $, donc 45,50 $ jusqu'au 27 novembre.

4 étoiles
Prix: 
48,50 $

Gosset Grande Réserve Brut, Champagne

Nez intense, impressionnant; fruit, très belle note d’échalote.

Gras, solide en bouche. Intéressante complexité. Un peu de brioche en finale.

43 % pinot noir, 42 % chardonnay, 15 % pinot meunier

Alc. 12 %. Sucre nd.

 

En ligne (8) et dans 10 succursales.


4 étoiles
Prix: 
72,00 $

Vitteaut-Alberti Blanc de Blancs Brut, Crémant de Bourgogne

Un nez ouvert, bien fruité (pommes, agrumes), avec une note briochée très agréable.
Du corps, une très belle mousse et de la vivacité.
Savoureux.
80 % chardonnay, 20 % aligoté.
Alc. 12 %. Sucre 14 g/l. (soit de sucre que l'an dernier.)
Dans 30 magasins.

Un nouvel arrivage est prévu pour le 15 novembre.
Vous pouvez en commander en ligne. Il y en a 360 bouteilles.

2.5 étoiles
Prix: 
25,40 $

Comment juger un vin effervescent?

La question mérite d'être posée. En effet, comment juge-t-on un vin effervescent?

Pour y répondre, on doit commencer par se demander ce que l'on cherche dans un vin effervescent.

Pour les vins tranquilles, nous recherchons la complexité aromatique et gustative, l'équilibre, la longueur en bouche, le plaisir, les sensations agréables et l'état dans lequel on se trouve après chaque gorgée.

Est-ce la même chose pour les vins effervescents?
Pas tout à fait, car on ne trouvera pas autant de complexité aromatique ni gustative dans les vins effervescents que dans les vins rouges et blancs tranquilles. Alors, on va s'attarder à autre chose.
Certains recherchent dans les bulles des saveurs de brioche, pour eux c'est un signe de qualité comme la vanille dans le vin tranquille pour d'autres. C'est en fait dû à certaines levures et à leur autolyse, comme le vanillé est dû au bois utilisé. Cette brioche peut quelquefois se transformer et être qualifiée de biscuit ou de rancio.

À la longue toutefois, on finit par se lasser de cette brioche, comme on se lasse de la vanille. Ça finit par faire répétitif, dominant, commun et vulgaire.

On peut laisser respirer le vin, le laisser se réchauffer dans le verre. Des arômes pourront alors se révéler, mais nous perdons l'effet effervescent en bouche! C'est cornélien!

L'aspect visuel alors? Oui, c'est bien beau de belles bulles qui montent dans la flute. Toutefois, le nombre et la finesse de ces bulles dépendent plus du verre que de la qualité intrinsèque du vin.

Les bulles en bouche? Oui, si elles laissent une belle impression, ne sont pas agressives, sont assez persistantes et élégantes.

Les saveurs en bouche? Les mousseux étant servis bien froids, l'on perçoit surtout le sucre s'il y en a suffisamment et l'acidité s'il y a peu de sucre. Donc ici l'équilibre entre le sucre et l'acidité devient important.

En finale alors? Là encore, les bulles, l'acidité et/ou le sucre camoufleront les flaveurs, si vraiment flaveurs il y a. Par contre, dans les très vieux champagnes de qualité — qui avec l'âge perdent de leur pétillant et commencent d'ailleurs à ressembler à des vins tranquilles —  alors oui on pourra détecter une grande complexité aromatique et gustative.

Finalement, pourquoi se casser la tête. Il n'y a pas beaucoup de grands vins effervescents comme il y a beaucoup de grands vins tranquilles. Oui, il y a de grandes étiquettes, de grands prix, mais la masse des effervescents n'est que bulles!

Alors, ne gâchons pas notre plaisir à y chercher ce qui ne s'y trouve pas et apprécions ces effervescents pour ce qu'ils sont: des vins plaisants à voir avec leurs bulles qui explosent en bouche, des vins de détentes, de fête... Certains les prennent même avec des croustilles, moi je préfère avec les huîtres ou juste comme mise en bouche.

   À vos bulles, prêt, party!

      Pour de bons mousseux voir ici vinquebec.com/mousseux

Sujets connexes :

Vouvray Brut, Vincent Carême 2013

Il y a 26 vins de Vouvray à la SAQ, tous blancs, dont 3 mousseux et 7 vins de dessert.
La qualité de ces vins est élevée.
Ce mousseux de Vincent Carême est bien fait.
C'est floral, citronné et sec.
Les bulles sont agréables et procurent une belle sensation mousseuse en bouche.
Alc. 12 %. Sucre 7,9 g/l.
Dans 25 magasins.
Il a bien accompagné les huîtres Cavendish.

2.5 étoiles
Prix: 
25,25 $

Prestige Moingeon, Crémant de Bourgogne

Des aromes et saveurs de pommes mûres et de biscuit dans ce joli crémant de Bourgogne.
À l'aération, il s'en dégage aussi des notes de miel.
Laissez-le se réchauffer, il deviendra plus savoureux.
Bel équilibre entre l'acidité et le sucre.
Chardonnay 80 % et pinot noir.
Alc. 11,5 %. Sucre  11 g/l.
En ligne (14) et dans 142 magasins, dont 5 SAQ Dépôt.

2.5 étoiles
Prix: 
20,60 $

Parés Balta Brut

Un mousseux neutre!
Le vin a peu de saveurs. L'acidité est vive. C'est un peu agressif.
On ne perçoit pas le fruit. La finale est dure.
Beaucoup moins bon que les arrivages précédents.

Alc. 11 %. Sucre 5,3 g/l. La contre-étiquette dit «vegan»!
En rabais de 1 $; ainsi qu'un 15 % dans les SAQ Dépôts.
En ligne (22) et dans 279 magasins, dont 7 SAQ Dépôts.

1 étoile
Prix: 
17,95 $ à la SAQ | Rabais de 1 $ jusqu'au 10 octobre.

Hungaria, Grande Cuvée Brut

Le Canada a importé 153 millions de litre de mousseux de Hongrie au cours des 6 premiers mois de 2016.
Cette Grande Cuvée Hungaria doit bien représenter l'essentiel de cette importation.
Ce n'est pas cher pour un mousseux. Moins de 14 $.
C'est bien fait, c'est bon. Pas complexe. Il n'a pas ce goût de brioche que l'on retrouve trop souvent dans les champagnes. Les bulles ne sont pas aussi fines que dans les champagnes, pourtant c'est bon. Le taux de sucre est moins élevé que dans l'arrivage précédent, soit 7,7 g/l au lieu de 8,6.
Il a une bonne acidité, donc il est sec en bouche. Il a bien paru en apéritif et avec les huîtres d'Irish Point.
Alc. 11,5 %.
En ligne (47) et dans 398 magasins.

   Liste de bons mousseux classés par prix.

2 étoiles
Prix: 
13,95 $ à la SAQ | 12,85 $ à la LCBO

Fiol, Prosecco extra-dry

Il est parmi les proseccos les moins chers à la SAQ et c'est bien bon.
Des saveurs d'orange sur de grosses bulles rafraichissantes.
Les bulles sont bien pétillantes en bouche.
C'est assez sec, non prétentieux et bien digeste.
Le cépage est la glera.
Alc. 11 %. Sucre 17 g/l. (14 en Ontario) Pression interne de 5 Bars.
Le mot fiol viendrait du dialecte vénitien du 15e siècle et signifie garçons ou filleul.
Dans 58 magasins au Québec.
En ligne (32) en Ontario et dans de nombreuses succursales de la LCBO.
Rabais de 3 $ en Ontario jusqu'au 14 août.

2.5 étoiles
Prix: 
16,95 $ à la SAQ | 16,15 $ à la LCBO

Louis Bouillot, Perle Rare, Crémant de Bourgogne 2012

Un mousseux sec assez fruité aux bulles délicates. (Lorsque je mentionne les bulles, c'est en général des bulles en bouche. Car l'aspect visuel des bulles dépend du verre.)
Ce vin a de belles saveurs de caramel fin et de miel.
C'est assez consistant, long et agréable à boire.
Il sera plus savoureux après s'être réchauffé légèrement dans le verre.
Pinot noir et chardonnay.
Alc 12 %.  Sucre 7,7 g/l.
En ligne (29) et dans 38 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
22,95 $

Segura Viudas Reserva Cava Brut

Il fait la job, comme on dit.
Beau, bon, pas cher!
Un bon mousseux pour l'apéritif.
C'est frais, assez vivace, d'un fruité assez sec.
Les bulles sont agérables.
Bien équilibré.
De plus, bien bouché, il sera encore meilleur le lendemain.
Alc 12 %. Sucre 9 g/l.
En ligne (33) et dans 361 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
15,55 $ à la SAQ | 14,95 $ à la LCBO

Wolfberger Crémant d'Alsace Brut

Pourquoi se casser la tête! Ce mousseux fera l'affaire.
C'est bien fait, fruité assez sec. Rafraichissant, gourmand, coulant.
Rien n'accroche. C'est bien équilibré.
Idéal à l'apéritif.
Pinot blanc, pinot gris et riesling.
Servez-le à 6-8 degrés.
Alc. 12 %. Sucre 8,2 g/l.
Dans 197 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
20,95 $

Veuve Ambal, Brut Prestige Crémant de Bourgogne

Un mousseux peu acide aux belles saveurs de noisette et de brioche comme les champagnes.
C'est frais et ample. La finale est sur des saveurs de biscuit.
Chardonnay et pinot noir.
Alc. 12 %. Sucre n.d.
En ligne (23) et dans 20 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
24,85 $

Bulles Rosée Framboise, Coteau Rougemont

Voici un mousseux rosé de cidre bien rafraichissant!
Un cidre aromatisé et gazéifié
C'est d'un sucré fin.
Les bulles sont agréables.
C'est léger et plaisant à boire.
Peu alcoolisé : 7 %.
Un bon apéritif à servir frais de 4 à 8 degrés.
Capsule à vis.
Une production de 13 000 bouteilles.
Sucre de 44 g/l.
Du vignoble et cidrerie Coteau Rougemont.
Dans 48 magasins.

2 étoiles
Prix: 
16,05 $

Pureté de Silex, Crémant de Loire

Bien meilleur que l'arrivage précédent. J'avais écrit en avril 2015 «Un vin légèrement pétillant, bien simple.»
Ce nouvel arrivage (3e semaine de mars) est beaucoup plus intéressant.
C'est un mousseux léger, assez fin et agréable à boire.
Il est sec sur une acidité contenue. Il a bien accompagné le crabe ainsi que le homard.
Sucre 5 g/l.
Dans 48 magasins.

Dans la même catégorie, essayez aussi les mousseux suivants:

  • Veuve Ambal Brut Prestige, Crémant de Bourgogne   12889134 24,85 $
  • Amalia Brut Tselepos, Grèce  11901103  24,55 $
  • Un peu plus riche, le Grand Lys, Crémant de Bourgogne 2008  12798540  33,75 $
  • Plus de bulles et plus vif, le toujours aussi bon Laurens Clos des Demoiselles 2013 10498973 23,05 $
3 étoiles
Prix: 
20,10 $

Raventós I Blanc, Manuel Raventós Gran Reserva Personal 2007

Le prix (69 $) surprend. On n'est pas habitué à ce prix pour un cava d'Espagne.
C'est le prix d'un champagne et il est d'ailleurs aussi bon que plusieurs champagnes.
Les bulles sont fines. Le fruité est bien agréable. C'est sec.
La finale est savoureuse et longue.
Il se dégage une certaine élégance de ce vin mousseux d'Espagne.
Cépages: xarel-lo et parellada. Culture en biodynamie. Méthode champenoise. Sept ans sur pupitre avant d'être dégorgé.
Le producteur, la famille Raventos i Blanc n'écrit plus cava sur ses bouteilles, mais plutôt Conca del Riu Anoia. (Voir pourquoi ici Cava un jour — Conca toujours)
Dans quelques magasins seulement.

4 étoiles
Prix: 
69,00 $

Triple Zéro, La taille aux Loups

Triple zéro, triple sec!
Un nouvel arrivage de ce vin.
Il est 2,25 $ plus cher et me semble moins complet que le précédent.
C'est un vin pétillant et non un vin mousseux.
C'est-à-dire qu'il contient moins de dioxyde de carbone que le vin mousseux.
À 20 degrés, sa pression est de moins de 2,5 bars; alors que pour les mousseux c'est plus de 3 bars.
Le vin ici a de belles saveurs de pomme et une fine note de brioche. L'effet perlant des bulles sur la langue est léger.
Servi froid, le vin semble plutôt dur. Il est triple zéro, donc pas sucré du tout. Son taux de sucre n'est que de 1,6 g/l. Servez-le à 10-12 degrés.
Ce n'est pas vraiment un vin d'apéritif. Il est peu fruité et peu gras. Toutefois, sa bonne acidité fait qu'il accompagne bien les huîtres et les crevettes.
Triple zéro pour zéro chaptalisation (sucrage pour donner de l'alcool), zéro liqueur de tirage (sucrage pour donner des bulles) et zéro liqueur d'expédition (sucrage pour donner du goût sucré).
En culture bio non certifiée. Levures indigènes. Vendanges manuelles.

En ligne (45) et dans 60 magasins.
 

2.5 étoiles
Prix: 
27,95 $

Si c'est écrit Extra-sec, c'est que ce n'est pas sec !

L'autre jour, j'ouvre une bouteille de vin effervescent, un prosecco, un mousseux d'Italie.
Je le verse, et à la surprise de plusieurs, le vin n'est pas sec. Il a une belle saveur sucrée. Quelqu'un me fait remarquer qu'il est pourtant écrit «Extra-Sec» sur la contre-étiquette!

Je réponds que si c'est écrit «Sec» ou «Extra-Sec» que ce n'est pas sec!
Un mousseux vraiment sec sera étiqueté «Brut nature» ou «Non dosé» ou encore «Dosage zéro».
Il contiendra alors moins de 3 grammes de sucre au litre (3 g/l).

Un vin mousseux étiqueté «Brut» pourrait aussi paraître sec, si sont acidité est élevée. En effet, la réglementation européenne sur l'étiquetage réserve cette mention de «Brut» à des vins mousseux qui ont moins de 12 grammes de sucre, avec une tolérance allant jusqu'à 15 grammes.

On dit qu'en général la majorité des gens détecteront le sucre dans le vin à partir de 3 ou 4 grammes.
Cependant, si le vin est très acide, soit avec 6 à 7 grammes d'acidité en équivalence tartrique pour les vins hors France (ou 4-5 en équivalence H2SO4 pour les vins français) le seuil de perception montera alors à 5 ou 6 g/l de sucre pour une majorité de consommateurs.

Donc, en résumé, lorsque c'est écrit «Sec» ou «Dry» sur une bouteille de mousseux, c'est sucré!

Ces imprécisions sur le niveau de sucre des vins mousseux sont dommageables et nuisent aux ventes de ces vins. En effet, plusieurs consommateurs hésitent à acheter des vins mousseux craignant de tomber sur un vin sucré. Un mousseux sucré avec des fruits de mer ou du poisson ne fait pas bon ménage.

Voici donc les 7 mentions qui sont autorisées pour les vins mousseux sur le territoire de l'Union européenne et leur équivalence en grammes de sucre par litre.

Mentions Teneur en sucre

Brut nature
Extra brut
Brut
Extra dry
Sec
Demi-sec 
Doux

- 3 g/l
0 - 6 g/l
- 12 g/l
12 - 17 g/l
17 - 32 g/l
32 - 50 g/l
50 g/l et +

Il faut ajouter à ces chiffres la tolérance de 3 grammes.
En effet, le règlement dit que «la teneur en sucre ne peut être ni supérieure ni inférieure à plus de 3 g/l à l’indication figurant sur l’étiquette.»

Vous voyez ainsi que «Sec» c'est très sucré; soit jusqu'à 10 fois plus que ce qui est dit sec pour un vin non mousseux.
Ceci s'applique à tous les mousseux d'Europe: champagne, cava, prosecco, crémant et autres.

______

Source : Confédération nationale des producteurs de vins et eaux-de-vie de vin à appellations d’origine contrôlées, Maj : 05/2012 Guide d'étiquetage. (PDF)

Gramona Brut Reserva 2011

De très beaux aromes qui rappellent les oranges et les fruits tropicaux dans ce vin effervescent d'Espagne. Des bulles amples. Un vin d'un bel équilibre. Le vin est encore bon même rendu à la température de la pièce. Ce qui en dit beaucoup sur la qualité du vin.
Délicieux en apéritif et avec les belles huîtres des Îles-de-la-Madeleine.
Cépages: xarel-lo et macabeo.
Alc. 12 %. Sucre 5,1 g/l.
En ligne et dans une cinquantaine de magasins.

3 étoiles
Prix: 
26,55 $

Santi Nello Prosecco

Un mousseux de la région de Prosecco en Vénétie sur un beau fruité sucré (17 g/l de sucre).
Il est dans la catégorie dite extra-sec, donc pas très sec. Ce qui peut en confondre plusieurs. Un mousseux sec sera dit non dosé, brut nature, extra brut. Il sera presque sec si c'est indiqué brut. Par contre, si c'est écrit sec ou extra-sec, c'est que ce n'est pas sec! C'est comme ça! (Voir Si c'est écrit «Extra sec», c'est que ce n'est pas sec).
Ce prosecco a de belles saveurs de fruits tropicaux et de litchi.
Des bulles fines.
Belle sensation en bouche.
Un mousseux succulent à l'apéritif et avec les plats épicés.
De la maison Botter.
Alc. 11 %.
En ligne et dans plus de 200 magasins.

2 étoiles
Prix: 
16,90 $

Parés Baltà Cava Brut

Un mousseux très vif, d'une grande acidité.
Les bulles sont fines. Le fruité est en retrait.
Le vin est un peu sévère et peu savoureux.
Une deuxième bouteille prise le lendemain a révélé un vin moins acide, mais peu savoureux!
Moins intéressant que les arrivages précédents.
Alc. 11,5 %. Sucre 4,9 g/l.
En ligne et dans 195 magasins.

1 étoile
Prix: 
17,95 $

Laurens, Clos des Demoiselles, Crémant de Limoux 2013

Le vin de la semaine du 4 mars ! 

Encore meilleur que le 2012!
Un vin mousseux de grande qualité.
Le vin est savoureux et bien aromatique.
Il a de belles saveurs qui rappellent un peu la crème chaude, les biscuits.
Les bulles en bouche sont élégantes sur un fruité agréable.
La finale est persistante.
Chardonnay, chenin et pinot noir. Vendanges manuelles. Méthode champenoise.
30 hectares, engrais organiques uniquement.
L'un des meilleurs rapports qualités-prix parmi les mousseux.
Était 23,25 $ le 1 mars; a été haussé à 24,80 $ le 2 mars.
Dans 90 magasins.

3.5 étoiles
Prix: 
24,80 $

Prestige Moingeon, Crémant de Bourgogne Brut

Dans le site de la SAQ, il est indiqué que ce vin est du millésime 1995. Pourtant, sur l'étiquette de la bouteille, il n'y a pas de millésime d'indiqué.

C'est un mousseux assez fin, mi-léger, mi-corsé. Il a de belles saveurs qui rappellent les pommes fraiches. Les bulles sont fines en bouche. Il y aurait 11 grammes de sucre, mais l'acidité est vive et équilibre ce sucre. Le vin parait ainsi bien sec.
Un bel apéritif. Laissez-le se réchauffer un peu et il sera un bon compagnon à table.
Chardonnay à 80 % et pinot noir en récolte manuelle. Élaboration selon la technique champenoise.
Alc. 12 %. Sucre 11 g/l.
En ligne et dans 142 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
20,05 $

Raventos i Blanc, De la Finca 2011

Un délice !
Quel beau mousseux! Bien meilleur que de nombreux champagnes deux fois plus chers!
Très aromatique si vous le servez dans un grand verre. Poire, beurre, caramel fin, cire, miel, biscuit fin. Des aromes que l'on retrouve parfois dans des champagnes de garde. Le vin a un bon tonus en bouche, un corps assez ferme, c'est d'un fruité sec, les bulles sont fines, l'acidité est vive et non agressive. La finale est fruitée et calcaire. D'une belle tension.
Il sera intéressant d'en mettre quelques bouteilles en cave.

Cépages: 45 % xarel-lo, 30 % macabeu, 25 % parellada. Récolte manuelle.
Culture en biodynamie. Vinification méthode champenoise. Aucune liqueur d'expédition n'est ajoutée, donc pas de sucre ajouté. Du vrai!
Alc. 12 %. Sucre 3,8 g/l.
Raventos, un magnifique domaine situé à 50 km de Barcelone, au coeur de la région viticole du Penedès
En ligne (6) et dans 25 magasins.

Au sujet de cette maison, lisez Raventos i Blanc — Cava un jour, Conca toujours

4 étoiles
Prix: 
31,25 $

Comment se forment les bulles dans les verres de mousseux

La quantité, la grosseur et le nombre de bulles dépendent du verre.
Elles peuvent donc varier d'un verre à l'autre.

Les bulles se forment dans des cylindres microscopiques.
Ces cylindres sont généralement de fines particules de cellulose, de textile laissées par le linge à vaisselle ou par l'air ambiant.

Des fabricants de verre font aussi parfois des incisions au fond des flutes pour concentrer les bulles.

Le vin entre dans ces cylindres, s'y forme alors une bulle au fond du verre ou au milieu de la cellulose.

Sous la pression, cette bulle se divise, sort du cylindre et agglomère le gaz carbonique en remontant à la surface.
Cette opération se fait de 1 à 30 fois par seconde, avec une moyenne de 15 bulles au début.

La grosseur et la finesse des bulles dépendent de l'âge du mousseux et de la hauteur du verre. Il reste moins de bulles dans les vieux mousseux, donc les bulles sont plus fines.

De plus, plus le verre est haut, plus la bulle grossira en montant à la surface. Plus de deux millions de bulles peuvent s'échapper de la flute.

Image tirée du livre Les vins effervescents - Du terroir à la bulle

Ces renseignements sont tirés du livre Les vins effervescents - Du terroir à la bulle de Gérard Liger-Belair et Joël Rochard, Dunod.

Voilà pour le visuel. Le plus important c'est la sensation que procurent les bulles en bouche et ici c'est le fruité, le sucré, l'acidité et l'âge du vin qui font que la bulle sera fine, évanescente, grossière ou agressive.

À Vin Québec, lorsque nous parlons des bulles dans nos commentaires de mousseux, nous faisons référence aux bulles en bouche et non aux bulles dans le verre qui seront forcément différentes de celles dans votre verre.

Pour en savoir plus sur ce sujet, lisez aussi ce texte.
Si vous cherchez de bons mousseux, voir ici vinquebec.com/meilleursmousseux

Syndiquer le contenu