Taxe élevée égale vin de piètre qualité

Les prix élevés n’encouragent pas la consommation de vin de qualité, mais plutôt la consommation de vin de piètre qualité.

C’est ce qui se produit dans les pays qui taxent fortement le vin.

C’est le cas du Canada, du Québec et de l’Irlande.

Au sujet de ce dernier pays, la meilleure sommelière d’Irlande Julie Dupouy dit que «Si en France un vin premier prix se vend 2 à 3 euros, l’entrée de gamme est de 7 à 8 € en Irlande. À cause d’importantes taxes à l’importation, les gens dépensent ces sommes pour des produits qui ne sont pas de grande qualité».  Elle affirme donc que «taxer les vins ne joue pas sur la quantité de vin consommé, mais sur sa qualité». (Magazine en ligne Vitisphère, 18 mars 2019).

Julie Dupouy ajoute que l’Irlande est déjà, de loin, le pays européen taxant le plus les vins.
Sur un prix de vente de 9 euros pour une bouteille de vin tranquille en Irlande est constitué à 54 % de taxe et droits d’accise.

C’est en gros, la même chose au Québec. Une bouteille de vin vendu 15 $ est taxée 3,47 $ et la SAQ ajoute une majoration de 6,17 $, dont une bonne partie est ce que l’on appelle la taxe théorique exigée par le gouvernement qui est cette année d’un peu plus d’un milliard de dollars.

Ce qui fait que le vin est très cher ici au Québec.

C’est ce qui explique probablement en bonne partie pourquoi les vins les plus populaires sont des vins de basse qualité.

Alors que l’entrée de gamme en France est de l’ordre de 3 à 5 $, il est de 10 à 12 $ au Québec.

La plupart des consommateurs d’ici ne peuvent donc se payer que ces vins industriels sans grande qualité.

Ainsi, les vins les plus populaires sont des produits importés en vrac et vendus dans les épiceries tels que les Smoky Bay, Wallaroo Trail rouge et blanc et le Red Revolution.

Il nous faut donc un budget conséquent et une bourse bien garnie pour nous payer de bons vins qui sont souvent à plus de 20 $.

__________

Syrah Biodynamic, Château Maris 2016

Absolument délicieux avec ses flaveurs de fruits chauds et d'épices. D'une texture assez ferme, riche d'un beau fruit.
Juteux, épicé, équilibré et assez long.
Levures naturelles, sans filtration ni collage.
Culture en biodynamie sur un domaine de 40 hectares.
Bouchon Diam.
Appellation Minervois La Livinère. Alc. 14,5 %. Sucre 2,5 g/l.
Dans 111 magasins.

D'autres vins de ce producteur...

3 étoiles
Prix: 
24,45 $

Marketing d’influence et transparence

Vous mentionnez un vin, publiez une photo ou une vidéo d'un vin que vous avez reçu d'un commerçant dans votre blogue ou dans les réseaux sociaux, vous devez indiquer clairement que vous avez reçu ce vin du commerçant.

Si vous être payés pour le faire ou récompensé, vous devez aussi l'indiquer clairement.

Les modes de communications ont beaucoup changé ces dernières années. Avec l'arrivée des nouveaux médias ou de ce qu'on appelle maintenant les réseaux sociaux, les canaux de communications dirigés vers le grand public se sont transformés.

La télévision, la radio et les journaux ne sont plus les seuls à communiquer avec le public. Il y a maintenant les sites internet, les blogues et tous les nouveaux outils formant les réseaux sociaux; soit Facebook, Twitter, YouTube et Instagram pour ne nommer que les plus populaires.

Les nouveaux médias
Une grande partie de l'information circule maintenant via ces réseaux, ces nouveaux outils.

Il y en est de même pour la publicité. Les grandes et petites entreprises préfèrent maintenant faire passer leurs messages; faire connaitre et vendre leurs produits par ces nouveaux canaux.

En délaissant la télé, les journaux et la radio trop remplis de messages publicitaires et en nous alimentant dans internet, nous pensions nous évader, nous éloigner de cette multitude de commerciaux.

Mais non, ils nous y rejoignent, mais souvent sous un mode déguisé.

Le public d'aujourd'hui fait moins confiance aux grands médias, mais plus à son entourage pour s'informer sur la qualité des produits de consommation.

Les jeunes ne regardent plus la télévision, alors pour les rejoindre les marketeurs passent par internet.

Les sondages répétitifs le démontrent. Les consommateurs se fient plus aux recommandations d'amis, de connaissances et d'individus pour évaluer les produits à acheter.

Les commerçants ont bien pris connaissance de cette nouvelle réalité et en tiennent compte dans leurs nouvelles campagnes publicitaires.

C'est ainsi qu'ils font passer leurs messages publicitaires par les réseaux sociaux. Toutefois, c'est rarement transparent. Ces nouveaux vecteurs d'information que les agences de publicité appellent «influenceurs» dévoilent rarement leurs relations avec les entreprises commerciales.

Marketing d'influence

Aujourd’hui la quasi-totalité des entreprises a intégré le rôle primordial du marketing d’influence dans sa stratégie étude selon l'étude du groupe Cisson.

Les gens des relations publiques, des communications et du marketing évaluent les tops influenceurs par métier. Les journalistes et les blogueurs sont identifiés comme étant les principaux influenceurs par les professionnels du marketing, des relations publiques et des communications (étude Influence Cision, mars 2016)

  1. journalistes
  2. blogueurs
  3. experts
  4. associations professionnelles
  5. réseaux sociaux

On y note que «le marketing d'influence est l’ensemble des pratiques qui visent à utiliser le potentiel de recommandation des influenceurs... différentes techniques, pour certaines inspirées des relations de presse ou relations publiques peuvent être utilisées.»

Nouvelles règles
Les autorités règlementaires nationales ont donc modifié dernièrement leurs règles concernant ces nouvelles formes de publicité.

Les États-Unis sont à l'avant garde dans ce domaine. C'est probablement parce que les réseaux sociaux y sont très populaires; les commerçants très actifs et surtout parce qu'il y a eu quelques scandales retentissants.

La Federal Trade Commission a alors adopté fin 2017 ce qu'elle appelle FTC’s Endorsement Guides: information about disclosing material connections between advertisers and endorsers.

Le Canada suit et adopte de nouvelles règles pour protéger les consommateurs. C'est le Bureau de la concurrence du Canada qui présente en juin 2018 son Recueil des pratiques commerciales trompeuses - Volume 4, dont un des volets concerne Le marketing d'influence.

On veut le savoir
Le Bureau de la concurrence dit ceci «Dans notre monde numérique actuel, les consommateurs suivent régulièrement les activités quotidiennes de personnalités en ligne, sur les médias sociaux ou par d'autres moyens, qui ont des intérêts communs et qu'ils respectent. De nos jours, ces personnalités sont une source importante de renseignements pour les consommateurs pressés, notamment pour l'évaluation et la recommandation impartiale de produits.

Mais qu'arrive-t-il lorsque les influenceurs ont une relation professionnelle avec les entreprises dont ils font la promotion des produits ou des marques? Par exemple, s'ils reçoivent de l'argent ou des produits gratuits, leurs fidèles abonnés ne voudraient-ils pas le savoir? Évidemment que oui.»

Et il ajoute «C'est pour cette raison que les personnalités en ligne et les annonceurs qui ne révèlent pas leurs relations professionnelles aux consommateurs s'exposent à des conséquences graves.»

Une technique de marketing
Le marketing d'influence est une technique de marketing de plus en plus sophistiqué. Le marketing d'influence brasse de grosses affaires, dit le Bureau de la concurrence qui ajoute que

«Nombre d'entreprises consacrent dorénavant une bonne partie de leur budget au marketing d'influence, à l'embauche d'experts des médias sociaux pour surveiller les activités en ligne et à la découverte d'influenceurs...»

Et le point important «Après tout, les influenceurs ne sont qu'un autre moyen pour les annonceurs de commercialiser leurs produits, à la différence que ce moyen leur permet de cibler encore plus précisément un public spécifique que les médias traditionnels...»

Déclarer les liens importants
Il faut donc être transparent. «Les influenceurs doivent déclarer clairement les liens importants qu'ils ont noués avec les entreprises dont ils présentent les produits ou services.»

«Un lien important se définit comme toute relation entre un influenceur et une entreprise qui peut éventuellement influencer la façon dont les consommateurs évaluent l'indépendance d'un influenceur. Il s'agit souvent d'un avantage reçu d'une entreprise, comme un paiement, un produit gratuit, des rabais ou d'autres. Il peut également s'agir de tout lien d'affaire ou familial entre l'influenceur et l'entreprise.»

 

En résumé, ce que cela veut dire c'est que nous devons indiquer dans nos commentaires sur les vins et autres produits que nous mentionnons dans internet et les réseaux sociaux si ces vins nous ont été fournis par les commerçants; si nous avons été invités à une dégustation, à un voyage et si nous avons été payés ou récompensés...

Commerçants responsables
De plus, le Bureau canadien de la concurrence impute aussi une part de responsabilité aux commerçants «Les entreprises doivent comprendre que le Bureau de la concurrence considère que la Loi s'applique à eux autant qu'aux influenceurs qu'ils embauchent. De ce fait, les annonceurs peuvent être tenus responsables des indications faites par les influenceurs.»

Le Bureau canadien de la concurrence conclut ainsi son document sur le marketing d'influence.

 Dans un monde où l'on est bombardé d'informations, les influenceurs jouent un rôle de plus en plus important. Ils agissent comme guides de confiance pour les consommateurs qui partagent leurs intérêts et qui n'ont pas le temps, les connaissances ou les ressources pour faire des recherches approfondies pour chaque décision à prendre.

La déclaration des liens importants n'est pas qu'une question de protection du consommateur ou d'application de la loi; elle a son importance pour la réputation de l'influenceur et de l'annonceur.»

Lignes directrices sur la divulgation
D'autre part, le Comité directeur sur le marketing d’influence de l'Association canadienne des annonceurs publie en janvier 2019 un document intitulé Influencer Marketing Disclosure Guideline – Lignes directrices sur la divulgation.

On y explique très bien ce qu'il faut faire pour une communication transparente.

Lien matériel
Et on définit un lien matériel ainsi «Tout lien entre une entité qui offre un produit ou un service et une personne qui donne son appui, un critique, un influenceur ou une personne qui fait une représentation susceptible d’influer sur le poids ou sur la crédibilité de la représentation. Ce lien inclut : des avantages et des incitatifs, tels qu’une compensation financière ou autre, des produits gratuits avec ou sans condition, des rabais, des cadeaux, des inscriptions à des concours et à des promotions et toute relation de travail.»

Influenceur
On définit influenceur ainsi «Une personne qui possède le potentiel d’influencer les autres, indépendamment du nombre de fans qu’il peut avoir. (...) Cette influence peut s’exercer dans un blogue, sur un site de média social ou dans d’autres publications médias.»

La divulgation
La divulgation a pour but d’offrir transparence et honnêteté à toutes les parties.

Chacune de ces pratiques exemplaires a pour but d’attirer l’attention des consommateurs et de s’assurer que la divulgation est claire, bien en évidence et comprise pas tous.

Telles sont les principales lignes directrices de ce document.

Il donne même des exemples «Si j’ai reçu des marchandises d’une entreprise, je le précise clairement dans le texte du billet...»

Produits gratuits et compensation financière
C'est encore plus précis ici «Les influenceurs doivent préciser la nature du lien matériel (soit des produits gratuits, une compensation financière, une invitation exclusive à un évènement)...»

Cette divulgation doit être faite clairement, facilement identifiable par le consommateur sans qu'il soit besoin de chercher.

Cette divulgation doit aussi suivre le billet si on le fait suivre sur d'autres plateformes.

À canif ouvert
L'organisme d'autorégulation américain est encore plus clair en donnant l'exemple d'un blogue de canif.
«Even if you don’t think it affects your evaluation of the product, what matters is whether knowing that you got the knife for free might affect how your audience views what you say about the knife. It doesn’t matter that you aren’t required to review every knife you receive. Your viewers may assess your review differently if they knew you got the knife for free, so we advise disclosing that fact.» (FTC)

(Traduction ​«Même si vous ne pensez pas que cela affecte votre évaluation du produit, ce qui compte, est de savoir si le fait de pouvoir obtenir le couteau gratuitement peut affecter la manière dont votre public perçoit ce que vous dites à propos du couteau. Peu importe qu'il ne soit pas nécessaire de publier chaque couteau que vous recevez. Vos lecteurs pourraient évaluer votre critique différemment s’ils savaient que vous aviez le couteau gratuit, nous vous conseillons donc de divulguer ce fait.»)

D'autres pays ont aussi adopté de telles règles dont le Royaume-Uni, la France, la Belgique, l'Italie et l'Australie. Vous trouverez les liens vers les règlementations des autres pays à la fin du document Lignes directrices.

Finalement, tout cela est tout simple. Il s'agit donc d'être tout à fait transparent avec le lecteur, l'abonné, l'auditeur.

Il n'est toutefois peut-être pas nécessaire d'être aussi expressif que cette blogueuse qui remercie un agent sur Facebook pour l'envoi d'échantillons, mais tout simplement d'indiquer «échantillon reçu», «produit reçu» «bouteille de vin reçu» «vin fourni par le producteur» ou quelque chose du genre. De plus, cette mention doit être attachée et conservée par ceux qui republient votre billet..


______________

Le recueil des pratiques commerciales trompeuses - Volume 4 - Le marketing d'influence, Bureau de la concurrence du Canada, juin 2018

Lignes Directrices sur la Divulgation, Comité directeur sur le marketing d’influence, Association canadienne des annonceurs, janvier 2019

Les influenceurs doivent dévoiler l’identité de ceux qui les influencent! Bureau d'avocat Lavery, juin 2018

The FTC’s Endorsement Guides: What People Are Asking, Federal Trade Commission, Septembre 2017

Les influenceurs sous la loupe des autorités règlementaires canadiennes, Marie-Laurence Delainey Radio-Canada, janvier 2019.

Étude : Influenceurs : quête commune du marketing, des RP et de la communication, Cision, 2016
 

Cidrerie du Minot, Point 5

[Échantillon reçu] *

Au début, j'étais méfiant, un cidre mousseux désalcoolisé! Je m'attendais à quelque chose de peu savoureux. Mais non, c'est bien bon. C'est très aromatique. Ça sent la pomme à plein nez. C'est agréable en bouche, bien sucré, ample et succulent, sur une longue finale.
Le prix aussi m'a surpris: 11,05 $.
Bravo, c'est une belle réussite.
Un bel apéritif.
Alc. 0,5 %. Sucre 86 g/l.
Dans 93 magasins.

 

[*] Nous recommençons à indiquer [Échantillon reçu] dans nos commentaires si le produit a été fourni par un producteur ou son représentant. Ce qui est le cas ici. Ceci dans un souci de transparence et en conformité avec les nouvelles règles canadiennes et internationales sur la divulgation des liens entre les communicateurs et les commerçants. Nous expliquerons bientôt plus en détail en quoi ces règles touchent notre travail de communication sur le vin.
2 étoiles
Prix: 
11,05 $

La Clave, Raul Pérez, Bierzo 2015

Le vin a une odeur de bouchon, de liège, de cave humide. Au début, c'est léger, mais on ne sent pas de fruits. Puis au bout de quelques minutes à l'aération cette odeur de cave humide devient de plus en plus détestable. Un bien mauvais vin. À retourner.
En ligne (139) et dans 194 magasins.

Prix: 
23,60 $

Les influenceurs influencent-ils vraiment ?

On a vu ces derniers temps des palmarès des plus grands influenceurs sur le vin. «10 influenceurs à suivre sur Instagram»; «5 influenceurs dans le vin à suivre absolument»; «Top 20 best wine Instagram accounts to follow»; «Top 40+ Wine Influencers»; «Top Wine Influencers In 2019 You Need to Pay Attention To»; «Top wine influencers in the beverage industry»; «Top Wine Influencers’ global list is out»...

Ce sont des listes de personnes qui ont des milliers d'abonnés dans Facebook, Twitter et Instagram *. Certaines d'entre elles affichent 10 000 amis, abonnés, suiveurs, suiveux ou followeurse comme on dit en parisien.

Ce qui est étonnant c'est que plusieurs des noms de ces palmarès me sont totalement inconnus. Je n'ai jamais entendu parler de plusieurs d'entre eux!

Que valent ces chiffres? Sont-ils des indices d'influence?
Jusqu'à maintenant on utilisait dans internet l'expression «Visiteurs» pour indiquer le nombre de personnes qui consultent un site ou une page internet. Un site internet a 1000 visiteurs; un blogue a 1000 visiteurs par jour. Ceci indique que 1000 personnes sont venues dans ce site dans cette journée.

Suiveurs est-ce la même chose que visiteur?
Est-ce que 10 000 suiveurs est équivalent de 10 000 visites?

Prenons l'exemple d'une personne qui est suivi par 10 000 personnes dans Twitter. Si chacun de ces abonnés ne suit que cette personne ou quelques autres, il y a de fortes chances que ces 10 000 personnes voient sa publication. Toutefois, dans la réalité ce n'est pas le cas. Car lorsque l'on regarde le nombre de personnes que suivent ces comptes d'influenceurs, nous constatons que chacun en suit des centaines, voir des milliers.

Alors quelles sont les chances que ces abonnés voient votre publication quotidienne? Si ces abonnés suivent des centaines ou des milliers de personnes et en admettant que chacun de ces influenceurs ne publie qu'un article par jour, ça veut dire que vos suiveurs ont la possibilité de voir défiler des centaines ou des milliers de billets sur leur téléphone (et plus, si ces personnes publient plusieurs fois par jour.)

Qu'elle est alors la probabilité que votre publication quotidienne, que votre belle photo, que votre suggestion ou recommendantion de vin, que votre phrase, que votre mot clic soit vu?

Une sur cent ou une sur mille? Et là encore, si votre publication est par hasard vue par un de vos 10 000 suiveurs, pendant combien de temps la verra-t-il? Une seconde ou quelques secondes.

Quelques secondes, c'est bien peu pour influencer une personne. Qu'elle est alors l'influence que l'on peut avoir en si peu de temps? De plus, ce sera votre post parmi tant d'autres. Est-ce que votre suiveur sera influencé par votre image, votre phrase parmi des centaines vues dans sa journée?

Nombre de suiveurs: 10 000; 100 000
Ce sont de gros chiffres, n'est-ce pas? Toutefois, il ne faut pas se laisser influencer par ces gros chiffres, car ils représentent une très courte visibilité dans une multitude d'images et de phrases.

Il faut aussi noter que certains de ces influenceurs demandent de l'argent aux producteurs afin de vous influencer.

Certains de ces supposés influenceurs affirment être à la fois consultant, ambassadeur de marque, journaliste et avouent même travailler pour des grands fabricants de vin!

En terminant, disons qu'ici à Vin Québec nous ne cherchons pas à vous influencer, mais plutôt à vous informer.

____
(*) Le cas d'Instagram est particulier. En effet, il serait possible d'acquérir instantanément des milliers de «followers» en déboursant quelques dollars (https://true-followers-24.site/sns/followers). On pourrait aussi acheter des «Likes»  https://www.followerspascher.com/) (Voir ici aussi https://www.google.com/search?client=firefox-b-d&q=acheter+des+abonnes+i...). Voir cette courte vidéo Acheter Des Followers Instagram (à partir de 5€).

Pour consulter ces palmarès, c'est ici dans Google en français et en anglais.

Sur le même sujet, voir aussi
Influenceur ? Non, juste journaliste en vin, Hervé Lalau
Les faux influenceurs et Instagram, Fabien Lainé

 

 

Château Mondésir, Blaye, Côtes de Bordeaux 2015

Le vin de la semaine    

Un beau bordeaux succulent et pas trop cher.
C'est rond, assez ample, velouté sur de très beaux tanins.
Le fruité est succulent. La texture est bien agréable.
Un bon bordeaux d'un bon rapport qualité/prix.
Merlot à 100 %. Pas de bois, élevage 18 mois en cuve béton.
Une production de 40 000 bouteilles. Du Domaine Mondésir-Gazin en appellation Blaye Côtes de Bordeaux.
Alc. 13,5 %. Sucre 2,4 g/l.
En ligne (16) et dans 145 magasins.

Ne pas confondre avec le Château Mondésir-Gazin Blaye 2014 (Merlot et gamay) 29,75 $ actuellement aussi à la SAQ. En effet, AOC Blaye et Blaye Côtes de Bordeaux sont deux appellations différentes. (Voir Blaye, nos AOC)

3 étoiles
Prix: 
19,75 $

Le meilleur sommelier du monde est Marc Almert d'Allemagne

Le meilleur sommelier du monde 2019 est Marc Almert d'Allemagne.

Les trois finalistes étaitent Raimonds Tomsons (Lettonie), Marc Almert (Allemagne) et Nina Jensen (Danemark).

En direct, la finale du Concours du meilleur sommelier du monde à Anvers en Belgique.

https://youtu.be/kOkzefqPcN0

Voici la liste des 19 demi-finalistes
Martin Bruno (Argentine), Avril Loïc (Australie), Antoine Lehebel (Belgique), Pier-Alexis Soulière (Canada), Reeze Choi (Chine), Nina Jensen (Danemark), David Biraud (France), Marc Almert (Allemagne), Julie Dupouy-Young (Irlande), Satoru Mori (Japon), Wataru Iwata (Japon), Raimonds Tomsons (Lettonie), Martynas Pravilonis (Lituanie), Andrea Martinisi (Nouvelle-Zélande), Piotr Pietras (Pologne), Julia Scavo (Roumanie), Aleksandr Rassadkin (Russie), Vuk Vuletic (Serbie) et Fredrik Lindfors (Suède).

Il y avait 66 candidats.

Halos de Jupiter, Côtes du Rhône 2016

Un vin rouge très aromatique sur des notes de fruits chauds.
Une très belle attaque.
C'est savoureux: épices, petits fruits et violet.
C'est coulant tout en étant ferme. C'est souple tout en ayant une belle structure tanique.
Un vin juteux et étonnant.
Grenache 80 % élevé en béton et syrah en barrique. Les raisins proviennent des deux rives du Rhône. L'oeuvre de Michel Gassier et de Philippe Cambie.
Une production de 26 000 bouteilles.
Alc. 15 %. Sucre 4,3 g/l.
En ligne (24) et dans 97 magasins.
Très bon. 90/100

3 étoiles
Prix: 
17,90 $

Rully, Jaffelin 2016

Il y a 9 vins de cette appellation Rully de la Côte Chalonnaise en Bourgogne à la SAQ présentement.
Celui-ci a une belle bouche ronde, beurrée, tendre et bien agréable.
Joli nez sur des aromes de pain frais.
C'est ample et plutôt riche.
Une finale beurrée plaisante.
Ne le servez pas trop froid à 10 degrés.
Chardonnay récolté à la main et élevé 18 moins en barrique dont un tiers en futs neufs.
Alc. 13 %. Sucre nc.  [Échantillon reçu]
En ligne (18) et dans 24 magasins.

   Rully est une appellation de 360 hectares, dont 254 en blanc. Située entre Bouzeron et Mercurey dans le sud de la Bourgogne.

3 étoiles
Prix: 
32,75 $

Un Québécois parmi les demi-finalistes au concours du meilleur sommelier du monde

Un Québécois parmi les demi-finalistes du Concours du meilleur sommelier du monde.

Pier-Alexis Soulière a réussi les deux premiers jours d'épreuves de ce concours réputé qui se tient cette année à Anvers en Belgique.

Il y avait 66 candidats, 19 seulement ont été retenus pour la demi-finale.

Le deuxième candidat canadien Carl V. Lepage (Restaurant Toqué, Montréal) n'a pas réussi toutes les épreuves.

Pier-Alexis Soulière fera donc face à 18 autres concurrents pour les prochaines épreuves.

Il aura de la forte concurrence, entre autres, du candidat de la France David Biraud et du meilleur sommelier d'Europe Raimonds Tomsons qui représente la Lettonie.  

Voici la liste des 19 demi-finalistes
Martin Bruno (Argentine), Avril Loïc (Australie), Antoine Lehebel (Belgique), Pier-Alexis Soulière (Canada), Reeze Choi (Chine), Nina Jensen (Danemark), David Biraud (France), Marc Almert (Allemagne), Julie Dupouy-Young (Irlande), Satoru Mori (Japon), Wataru Iwata (Japon), Raimonds Tomsons (Lettonie), Martynas Pravilonis (Lituanie), Andrea Martinisi (Nouvelle-Zélande), Piotr Pietras (Pologne), Julia Scavo (Roumanie), Aleksandr Rassadkin (Russie), Vuk Vuletic (Serbie) et Fredrik Lindfors (Suède).

Pier-Alexis Soulière avait remporté le titre de meilleur sommelier des Amériques en mai dernier. L'année précédente, il avait gagné le concours du meilleur sommelier du Québec. Il a aussi le titre de Master Sommelier. Il est sommelier au restaurant La Chronique à Montréal.

Auparavant, il a travaillé en Californie, à New York, à Londres et en Australie.
Il a étudié à l'École hôtelière de la Capitale à Québec, à l'ITHQ de Montréal et à l'Université du vin  de Suze-la-Rousse en France.

Mercredi, ces 19 professionnels subiront six épreuves: questionnaire sur la viticulture et l’œnologie, les accords et les techniques de service, dégustation à l’aveugle de vins avec commentaire dans une langue seconde, identification de boissons, service du vin, accords avec vin et autres boisons, et scénario commercial.
 
Les noms des trois finalistes seront dévoilés vendredi matin. Puis le grand gagnant devrait être connu vendredi midi.

Albet i Noya, Petit Albet, Brut Reserva 2016

Un mousseux espagnol, léger, agréable et citroné.
C'est sec et minéral sur de jolies bulles fines.
Finale sur une note rappelant les oranges.
Pas très ample, mais bien fait.
Cépages: macabeo, xarel-lo et parellada. Vendanges manuelles.
Méthode champenoise. Rendement 7500 kg/ha. Élevage de 15 moins en bouteille. Région du Pénédès. Dégorgement en octobre 2018.
Alc.12 %.  Sucre 6 g/l. Acidité 3,55 g/l. pH 3,05. Acidité volatile 0,2 g/l. SO2 total 90 g/l.
En ligne (60) et dans 101 magasins.

2 étoiles
Prix: 
21,40 $

Wakefield, Promised Land, Chardonnay 2017

De beaux aromes de petits fruits blancs se dégagent de ce chardonnay non boisé d'Australie.
C'est plutôt léger sur des saveurs de pêche et de citron.
C'est vif et l'alcool est assez marqué.
Longue finale citronnée.
Capsule à vis.
Servir à 10 degrés.   [Échantillon reçu]
Alc. 13 %. Sucre 4 g/l.
En ligne (7) et dans 103 magasins, dont 3 SAQ-Dépôts.

2 étoiles
Prix: 
14,55 $

Felsina, Chianti Classico Riserva 2015

Un nez discret de petits fruits rouge.
Un chianti ferme, tanique, costaud à la belle texture bien serrée.
Pour la table.
Très bon sangiovese encore bien jeune et fait pour encore quelques années de cave.
Sucre 2,2 g/l.
En ligne (15) et dans 65 magasins.

3 étoiles
Prix: 
33,50 $ à la SAQ | 38,95 $ à la LCBO

Moraza, Tempranillo, Rioja 2017

Un très beau tempranillo juteux, non vanillé et agréable.
Il a de très beaux tanins sur un fruité coulant.
D'une belle présence en bouche et d'un certaine élégance.
Longue finale agréable.
Un rioja non boisé, fermenté et élevé en cuve béton.
Tempranillo 100 %. Levures indigènes.
Rioja Alta. Sucre 1,3 g/l.
En ligne (2) et dans 102 magasins.

3 étoiles
Prix: 
18,60 $

Barco Reale di Carmignano, Capezzana 2015

Aromatique, fruits rouges et noirs. C'est invitant.
Belle attaque sur de beaux tanins qui lui donne une belle texture granulée.
C'est serré, sèveux, tannique, vif et plutôt corsé.
La finale est longue et rappelle les cerises.
Un beau vin bio de Toscane.
Alc. 13,5 %. Sucre 1,8 g/l.
Dans  75 magasins.

3 étoiles
Prix: 
22,20 $

Rosso Conero, Moroder 2015

Il n'y a que trois vins de cette appellation Rosso Conero à la SAQ. Cette une appellation de la région des Marches en Italie. Le cépage principal de l'appellation est le montepulciano.
Celui-ci de la maison Moroder est costaud.
C'est un vin ferme, bien structuré sur de beaux tanins. C'est vif et généreux.
Le fruité est ample. La finale est chaleureuse.
Un très beau vin bio, opaque sur des saveurs de fruits noirs.
Cépage montepulciano 100 %. Vendanges manuelles. Une production de 30 000 bouteilles.
Alc. 14,5 %. Sucre 3,8 g/l.
En ligne (23) et dans 124 magasins.

3 étoiles
Prix: 
20,65 $

Solensis, Gérard Bertrand 2017

Un beau vin bio aromatique, fruits rouges élégants.
Belle bouche ample, fruitée (fruits rouges et noirs), assez vive sur de beaux tanins.
De la mâche. Le tout est rond et bien enveloppé.
Un beau vin joufflu et agréable.
Syrah et grenache vinifiés séparément.
«Une partie des Syrah est sélectionnée pour une macération préfermentaire à froid, procédé qui consiste à maintenir les raisins à environ 10°C pendant quelques jours afin de révéler le potentiel fruité.»
Alc. 13 %. Sucre 3,5 g/l.
En ligne et dans plus de 100 magasins.

      D'autres vins de Gérard Bertrand...

3 étoiles
Prix: 
18,35 $

Don David, Syrah Reserve 2017

Surprenant pour le prix !
Aromatique, empyreumatique, fruits noirs. C'est invitant.
Gras, ample, costaud, serré et joufflu.
Beaucoup de beaux tanins. C'est très fruité et très jeune.
De la belle matière.
Sucre 2,5 g/l.
En ligne et dans plus de 100 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
15,95 $

Trenel Beaujolais Bio 2016

Nez fin de gamay.
Jolie bouche ample, vive, légèrement veloutée, assez riche qui donne un vin moyennement léger. Un beaujolais gouleyant.
Finale juteuse sur des notes de canneberge.
Servir frais.
Macération en grappes entières.
De la maison Chapoutier.
Alc. 12,5 %. Sucre 1,8 g/l.
En ligne et dans plus de 100 magasins.
Un nouvel arrivage, commenté aussi juin dernier.

2.5 étoiles
Prix: 
20,00 $

Rabl, Loss, Grüner Veltliner 2017

Le monde du vin a aussi ses modes. Il y a eu la mode des vins grecs; la mode des vins du Jura et maintenant la mode des grüner vertliner. C'est le nom en allemand du cépage velteliner vert très répandu en Autriche.
Il y a aujourd'hui 45 vins de ce cépage à la SAQ, dont 40 de l'Autriche. C'est plus que le muscadet et l'assyrtiko.

Celui-ci de la maison Rabl est léger, frais, aromatique, parfumé, muscaté et fruits tropicaux; pas trop acide et agréable à boire avec des mets légèrement épicés.
Capsule à vis. Acidité 5,8 g/l. Sucre 1,9 g/l.
En ligne et dans plus de 100 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
19,80 $

Désiré Petit, Crémant du Jura Rosé

Un rosé rouge savoureux sur des notes de fraises et de petits fruits rouges. C'est ample et sec sur de jolies bulles.
Une belle saveur rappelant les jus de fraise.
Bien agréable.
100 % pinot noir.
Bouchon Diam.
Alc. 12 %. Sucre 6,2 g/l.
En ligne et dans une soixantaine de magasins.
 

3 étoiles
Prix: 
26,65 $

Domaine d'Aupilhac, Cuvée Aupilhac, Montpeyroux 2015

Un très beau vin du Languedoc à la fois costaud et élégant.
Sa texture est d'un beau granulé agréable.
C'est riche et persistant.
Le vin est encore jeune.
Carignan, mourvèdre, syrah, grenache et cinsault.
Culture en biodynamie.
Élevage en petits foudres et barriques non neuves pendant 20 mois.
Alc. 13,5 %. Sucre 1,8 g/l.
Dans une centaine de magasins.

Monpeyroux est une petite appellation très qualitative à 40 kilomètres à l'ouest de Montpellier. Ce n'est de 296 hectares de vignes sur des sols argilocalcaires au pied du massif du Larzac; 19 caves particulières et 1 coopérative. La production annuelle est de 1,5 million de bouteilles.

     D'autres vins de ce domaine d'Aupilhac...

3 étoiles
Prix: 
23,25 $

Pieropan, Ruberpan, Valpolicella Superiore 2015

Délicieux!
Un valpolicella pâle, fin et élégant.
C'est juteux, sur un fruité fin et une saveur de gelée de fruits, de cerise.
Souple, plutôt léger, très agréable. Sec.
Belle finale suave et légèrement épicée.
Cépages: corvina, rondinella, corvinone, croatina et autres cépages locaux.
Servir frais à 14 degrés.
Alc. 14 %. Sucre 5,9 g/l.
En ligne et dans une centaine de magasins.

3 étoiles
Prix: 
29,60 $

Onix, Priorat 2017

Très beau nez; fleurs et fruits blancs.
Des saveurs de pêche et une légère touche de miel.
C'est frais, plaisant et bien équilibré.
Cépages: grenache et macabeu.
Producteur Vinicola del Priorat.
Alc. 13,5 %. Sucre 1,2 g/l.
En ligne et dans près de 100 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
22,60 $

L'École no 41, Frenchtown 2016

Un beau vin velouté, rond, peu acide sur des tanins bien enrobés.
Une texture d'un granulé agréable.
C'est d'un fruité assez ample.
Une belle persistance gustative et légèrement vanillée.
Cépages: merlot 77 %; cabernet sauvignon 28 %; syrah 14 %; grenache 9 %; malbec 5 % et cabernet franc 3 %.
Bouchon de plastique. Sucre 2 g/l. Alc. 14,5 %. Acidité 6,5 g/l. pH 3,65
Une production de 60 000 bouteilles.  [Échantillon reçu]
En ligne (22) et dans 81 magasins.

L'école no 41 «Construite en 1915, l'école est située dans la localité historique de Frenchtown, une petite collectivité à l'ouest de Walla Walla, dans l'État de Washington. Le nom Frenchtown tire son origine des nombreux Canadiens français qui se sont établis dans la vallée au début des années 1800.» (Trialto)  C'est maintenant le chai de Megan et Martin Clubb.

2.5 étoiles
Prix: 
29,90 $

Gulfi, Nerojbleo 2013

Un très bon vin rouge de Sicile. C'est fait du cépage nero d'Avola. Il s'ouvre sur de beaux aromes de petits fruits.
En bouche, on perçoit l'évolution du vin. Il a atteint une certaine maturité. Il a des saveurs de prune, des tanins fondus. C'est vif, juteux et assez corsé.
La finale est chaleureuse.
Vendanges manuelles, bio. Alc. 13,5 %. Sucre 2,5 g/l.
Dans une cinquantaine de magasins.

3 étoiles
Prix: 
25,95 $

Stefania Pepe, Cuore di Vino Pepe Rosso 2006

Acidité volatile ?
Un vin qui n'a pas fait l'unanimité lors d'une dégustation à l'Académie du vin de l'Outaouais. Il s'ouvre sur des aromes de chocolat brun, de gâteau au chocolat et de tomate séchée. Il y a aussi une bonne note d'acidité volatile, de vinaigre, que certains ont détecté; d'autres non. Un participant a même dit que cela sentait la térébenthine.

La bouche est juteuse, d'une certaine complexité. C'est original. Mais l'amertume est bien prononcée. Certains aiment; d'autres beaucoup moins.
Ici encore, tout dépend du niveau de perception de chacun. Certains sont très sensibles à cette odeur d'acidité volatile; d'autres non. Alors, on aimera, ou on n'aimera pas. Et c'est la même chose pour l'amertume.

La fermentation alcoolique produit de l'acidité acétique (un des principaux acides volatils) en plus ou moins grande quantité. Le vin est dit «marchand» s'il y en a moins que 1,35 g/l (exprimé en équivalence tartrique); s'il y en a plus, c'est considéré comme un défaut. De plus, cette acidité volatile peut aussi être produite par après dans la bouteille par oxydation de l'éthanol ou par la chaleur. On parle alors de piqure acétique.

D'autres bactéries, ainsi que des levures Brettanomyces et même le bois des barriques peuvent aussi produire de l'acide volatile.

L'acidité volatile est souvent accompagnée d'un développement d'acide d'éthyle (acétate d'éthyle) qui sent le dissolvant de vernis à ongles ou la colle et qui peut provoquer une sensation de brulure ou de dureté en fin de bouche.

Pour en savoir plus sur l'acidité volatile des vins, voir ce résumé dans le site Vinairium et le document PDF préparé par la maison Séguin-Moreau.
 

2.5 étoiles

Il Tarocco 2013

Un chianti classico riserva très solide, très costaud, corsé, riche et ample.
C'est du sérieux, sur des tanins bien fermes et bien enrobés d'un fruité juteux.
Un sangiovese qui a beaucoup de caractère et qui pourrait s'affiner après quelques années supplémentaires en cave.
Producteur Torraccia di Presura.
En ligne (84) et dans 104 magasins.

3.5 étoiles
Prix: 
32,25 $

Shaya, Rueda 2017

Le vin fait du cépage verdejo dégage des aromes invitants de fleurs, de pêche et de cire.
La bouche est assez ample avec des saveurs rappelant la pêche et la poire. D'une belle présence en bouche. Serré, sec et rafraichissant.
La finale est longue, fruitée et légèrement salée.
Alc. 13,5 %. Sucre 1,6 g/l. Région de Rueda, ouest de l'Espagne.
Dans 25 magasins.

3 étoiles
Prix: 
20,65 $
Syndiquer le contenu