Une pétition demande la libéralisation du commerce du vin au Québec

Considérant que le rôle du gouvernement n’est pas d’exploiter des commerces de détail ni de décider ce que les citoyens peuvent mettre dans leurs verres...

La démarche intitulée Pétition en faveur de la démonopolisation de la SAQ vient d'être lancée sur le site français MesOpinions.com par M. Robert Michon.

Elle est adressée à Raymond Bachand, ministre des Finances et responsable de la Société des alcools du Québec.

On y demande deux choses. Premièrement, «les signataires de cette pétition demandent au Ministère responsable de la Société des alcools du Québec d’autoriser le commerce interprovincial du vin tel que le permet la Loi C-311.»

Deuxièment, «les signataires de cette pétition demandent au Ministère responsable de la Société des alcools du Québec de décréter la démonopolisation de la SAQ et de permettre l’établissement de détaillants privés de vin dans la province de Québec.»

L'auteur considère que la prohibition est abolie au Québec depuis le 1er mai 1921; que les mœurs et pratiques de consommation de boissons alcoolisées ont considérablement évolué depuis; que cinq provinces canadiennes ont permis l’établissement de magasins privés de vins ou d’alcools et leurs revenus de taxes ont augmenté depuis; que le gouvernement collecte des taxes sur plusieurs produits sans établir un monopole de distribution au détail; que le rôle du gouvernement n’est pas d’opérer (sic) (exploiter) des commerces au détail ni de décider ce que les citoyens peuvent mettre dans leurs verres et que l’établissement de magasins privés de vins augmenterait les revenus de l’État par une augmentation des revenues de taxes.

La pétition demande donc «au Ministère responsable de la Société des alcools du Québec de décréter la dé