La consommation de vins des Québécois

Le Québécois consomme surtout du vin rouge, préférablement de France. Ses appellations contrôlées préférées sont celles de Bordeaux et de Cariñena. En blanc, il préfère l'AOC d'Alsace.

Voilà ce qu'on apprend dans le dernier rapport annuel de la Société des Alcools du Québec.

Les vins rouges représentent 77 % des ventes de vins de repas de la SAQ.

Les vins d'Alsace sont les vins blancs d'appellation les plus vendus [11,8%] suivis de près par ceux de Bordeaux [11,3 %], suivent les Muscadet [8 %], Bourgogne-aligoté 7 %, Orvieto [5,8%], et Chablis [3,8 %].

Du côté des vins rouges, il fallait s'y attendre, c'est l'appellation Bordeaux qui est la plus populaire [7,4%], suivi de Cariñena [6,8%], Côteaux du Languedoc [4%] et Corbières.

Les vins français forment 43 % des vins vendus à la SAQ, les vins italiens arrivent en deuxième place [17,8%], puis l'Espagne [9,8%], l'Australie [7,2%], l'Argentine [7%], États-Unis [5,1%], Chili [3%] et Canada [1%].

Les vins de 10 à 15 $ représentent 38 % des ventes; ceux de moins de 10 $ forment la même proportion et les bouteilles de plus de 15 $ concernent 22 % des ventes.

Le rapport de la SAQ cite Statistique Canada qui dit que les Québécois consomment en moyenne 17 litres de vin par année [Chiffre de 2003]. Cette consommation est en hausse constante depuis 1999, alors qu'elle était de 14 litres. Le Québécois consacre 215 $ par année à l'achat de vin, soit 72 $ de plus qu'en 1999.

Pendant ce temps, la consommation de bière reste assez stable [93 litres et 368 $]. La consommation de spiritueux a augmenté de 2,6 litres en 1999 à 4,1 litres en 2003, soit 80 $ par personne de plus de 15 ans.

Source : Rapport annuel 2005 de la SAQ