Sylvain Fadat, Domaine d'Aupilhac

Certains vins sont connus par le nom du domaine, d'autres par le nom du vigneron. Ici, je crois bien que Sylvain Fadat est plus connu que son domaine.

Il faut aller chez Sylvain Fadat, sa cave est au milieu du village de Montpeyroux. Ce qui est assez original, car en général, les caves sont loin à la campagne.

Il faut dire que Montpeyroux est un petit village. Devant la maison de Sylvain c'est la grand-rue, derrière c'est le vignoble. Au rez-de-chaussée, c'est boutique de vin.

La cave a été créée en 1989. Les premières cuves ont été des citernes de camion-citerne recyclées. La cave n'en était pas vraiment une puisqu'elle n'avait pas de toit.

Maintenant tout est bien rabouté et au frais. Il faut aller dans cette cave et goûter syrah, mourvèdre et carignan à même les barriques. De pures délices.

Domaine d'Aupilhac c'est Aupilhac et Cocalières.
Aupilhac, c'est 13 hectares à 100 mètres d'altitude orientée sud-ouest sous le château du Castellas (XIe siècle). C'est mourvèdre, carignan, syrah, grenache et cinsault.

Puis Cocalières, un plateau de 8 hectares achetés à 350 mètres d'altitude. Pas cultivée depuis deux siècles. Avec le réchauffement climatique, il faut monter la vigne pour conserver la fraîcheur et obtenir de belles acidités. Sur ce plateau, près de la bergerie, on a de la roussanne, de la marsanne, de la rolle (souvent appelé vermentino), du grenache blanc, du grenache noir et d'autre syrah et mourvèdre.

«Le but est de produire des vins qui auront, grâce à l‘altitude, des équilibres acidités/alcool plus élevés ainsi que des arômes plus frais sans que la profondeur et la sève du vin en soient diminuées.»

Mourvèdre et carignan sont les cépages principaux du domaine.
Les vendanges sont à la main, les levures sont indigènes, et le tout est bio.

«Nous mettons l'ensemble de nos vins en bouteilles par gravité, sans passer par un filtre. Les périodes choisies sont en fonction du cycle lunaire c'est-à-dire en lune décroissante, montante et période fruit.»

La maison fait gîte: deux appartements de deux chambres. C'est beau et bien entretenu. À 36 kilomètres de Montpellier.

Sur la place de Montpeyroux, il ne faut pas manquer la terrasse du Mimosa, sa cave à vin et son bistrot, où nous a mené un autre vigneron réputé du coin, Olivier Julien.  Entrez et voyez la sélection extraordinaire de vins de la région et d'ailleurs.

Domaine d'Aupilhac
Des vins dégustés sur place.

Lou Maset 2012
Fruité, souple et léger. 11096116  14,35 $

Montpeyroux 2010
Fruité épicé, Rude encore bien jeune. pH 3,45. Il faut carafer et attendre.
Le 2011 a des tanins plus fins, pH 3,6, à boire avant le 2010.  856070  20 $

Les Cocalières rouge 2010
Un bon cran au-dessus des précédents. Très bon.
Le 2011 encore plus fruité, épicé et très long.  11096108   28 $

Le Clos Aupilhac Montpeyroux 2009
Riche, beau fruit sur beaux tanins.
2010, grappes entières, carignan, mourvèdre et syrah. Costaud, riche et ample. Tanins magnifiques.  11990476   61,75 $

Les Servières 2012
Cinsault centenaire. Beau petit fruité, sec, long et original.

Le Carignan 2011
Une belle texture tannique sur une masse de beaux fruits. Un régal. Des vignes de 60-70 ans. Carignan, mourvèdre et syrah.

La Boda 2010
Serré, d'une belle astringence. Jeune. Mourvèdre et syrah.

Nous avons goûté de vieux millésimes chez Sylvain Fadat. Le 1994 encore très bon. Des vins pour la garde!

www.aupilhac.com