Raventos i Blanc — Cava un jour, Conca toujours

Connaissez-vous l'appellation Conca del Riu Anoia?

Ce n'est pas une appellation officialisée. Toutefois, c'est sous cette appellation que veut produire la maison Raventos i Blanc, près de Barcelone, dans le Penedès en Espagne.

Elle commercialisait ses vins sour la dénomination Cava jusqu'ici, mais elle rejette maintenant cette appellation.

Cava qui veut tout simplement dire «cave» en catalan et en espagnol est le nom qu'on donne aux mousseux espagnols produits dans plusieurs régions du pays de la Catalogne à la Rioja en passant par la Navarre.

La famille Raventos i Blanc dit qu'on produit de tout en cava, du bon et du moins bon. Elle réclame maintenant une appellation plus rigoureuse afin de produire et de garantir un mousseux de meilleure qualité sur un terroir mieux délimité.

Donc, la famille ne veut plus mettre le mot «Cava» sur ses étiquettes, mais plutôt «Conca del Riu Anoia» du nom de la région qui borde la rivière Anoia. Nous finirons par dire tout simplement Conca.

Manuel et son fils Pepe* ne veulent pas faire des imitations de champagne, mais des vins typiques de leur terroir, de leur cépage. De plus, ils font des vins millésimés. Ils ne veulent pas mélanger les millésimes comme en Champagne. Le millésime reflète le terroir d'une année, dit Manuel. (* Pepe n'est pas grand-père, mais est le diminutif de Joseph en Espagne.)

La région de Penedès est bien plus chaude que la champagne, alors les raisins sont plus sucrés, moins acides et on n'a pas besoin d'ajouter du sucre pour l'améliorer ou pour obtenir un bon taux d'alcool. De plus, les millésimes y sont de qualité plus régulière alors on n'a pas à accumuler de réserves pour relever les mauvaises années.

Rappelons aussi que la première bouteille de cava utilisant la méthode champenoise de prise de mousse en bouteille a été produite par Josep Raventós i Fatjó en 1879 au vignoble Codorníu.

Le domaine Raventos i Blanc
Aujourd'hui, la maison Raventos fait le cava (oups!) le conca, avec les cépages xarello, parellada, macabeu et monastrell. (On écrit zarello, xarel-lo et xarel·lo.)

Raventos ne met pas de liqueur d'expédition dans certains de ces concas. Ce qui donne des vins bien secs,  bien tendus, aux notes calcaires bien marquées, la mousse est fine et non agressive.

Raventos c'est 80 hectares, dont 60 de vignes.
La bodega est située juste en face de celle de Codorníu, des cousins.
Une partie des raisins est achetée chez des producteurs des environs.
La production totale est de 700 000 bouteilles.

Les vins
Les vignes sont très belles. On sent un effort certain pour préserver l'environnement dans le vignoble.
Le terroir est calcaire et ça se sent et se goûte dans les vins. La finale en bouche est souvent calcaire, on a une impression de craie et ceci n'est atténué par aucun sucre, créant même une certaine sensation de sécheresse. Ce qui en fait des vins plus de table que d'apéritif.

Le taux d'acidité très élevé — à un pH inférieur à 3 — fait que ces vins résistent admirablement bien à l'oxydation et s'améliorent après quelques années de cave. (voir Importance du pH)

Deux vins de la maison Raventos sont disponibles actuellement à la SAQ. Le de Nit 2010 rosé et L'Heureux. (Voir les commentaires plus bas.)

La maison Raventos i Blanc fait d'autres vins, dont le Silencis, non disponible au Québec, un vin tranquille pure xarel-lo, gras, parfumé et au fruité très persistant.

Il y a 346 mousseux et champagnes sur les rayons de la SAQ aujourd'hui, dont de 226 de France; 59 d'Italie et 21 d'Espagne.

  Site internet de Raventos i Blanc www.raventos.com