France : les caves se rebiffent

Le journal du CNRS produit une série d'articles très intéressants sur le vin, en particulier celui intitulé Les caves se rebiffent.

On y lit que la viticulture française affronte de graves problèmes.

Voici en vrac quelques extraits :

  • France : 450 AOC et 140 vins de pays;
  • Plusieurs dizaines de milliers d'étiquettes qui déboussolent la plupart des consommateurs;
  • On boit moins mais mieux en France
  • AOC qui ont du plomb dans l'aile. Ainsi, l'appellation ne garantit pas la qualité d'un vin, qui peut passer avec succès devant la commission d'agrément, mais être mauvais ensuite;
  • Appauvrissement des sols, soumis des années durant à un épandage massif d'agents chimiques
  • Le marché américain: les Français, naguère leaders, ne règnent plus que sur 14 % du gâteau, contre 26 % aux Australiens;
  • Maintenant 45 pays produisent du vin;
  • Le Nouveau Monde représente 16 % des surfaces en vignes, contre 8 % en 1990;
  • Les avantages du Nouveau Monde : des conditions climatiques propices, charges sociales légères, réglementations moins sévères, produits charmeurs, étiquetage clair et attrayant.


Des pistes de solutions...
pas évidentes... à lire sur le site du CNRS