Pourquoi le vin coûte plus cher au Québec

Une publicité a attiré mon attention dans le quotidien La Presse ce matin.

On y annonce le livre de Gérald Fillion, chroniqueur économique de RDI et de Radio-Canada.

La publicité dit «Pourquoi le vin coûte-t-il plus cher au Québec?» Le livre s'intitule «Vos questions sur l'économie - 75 questions et 75 réponses».

La question sur le coût du vin est l'une de ces 75 questions.

Alors quelle est la réponse de M. Fillion?
«Comme tout monopole qui, par définition, n’a pas de
concurrent, la SAQ essaie de tirer le plus de revenus en chargeant le prix maximal en fonction du désir des consommateurs de se procurer du vin à ce prix.»

Mais quel est le prix maximum? M. Fillion explique que la SAQ le cherche «par essais et erreurs». Il donne un exemple. «Supposons que le prix actuel d’une bonne bouteille de Château Fillion (c’est un exemple fictif !) est de 50 $. La SAQ décide d’augmenter le prix de 10 % à 55 $. Si les ventes restaient constantes ou ne diminuaient pas trop, la SAQ saurait alors que son prix n’est pas trop élevé car la plupart des gens continueraient d’acheter du Château Fillion.
La SAQ continuerait d’augmenter son prix jusqu’à ce que les ventes du Château Fillion diminuent radicalement. Elle saurait alors que le prix maximum est atteint.»

Pourquoi la SAQ peut-elle hausser ses prix à volonté? «Elle n’a pas de concurrent sur son territoire qui la forcerait à garder ses prix plus bas.»

M. Fillion ajoute que la SAQ ne cache pas sa stratégie qui est de privilégier les vins de gamme moyenne en y maximisant ses profits.

D'ailleurs, nous pouvons voir à cette adresse (Rabais SAQ) des exemples de vin dont les prix ont été trop haussés et qu'on doit réduire.  Kaiken Mai the first Malbec 2007, réduit de 88 $ à 66 $; Domaine Henri Delagrange Volnay 2006, réduit de 75 $ à 56 $; Lidio Carraro Grande Vindima Tannat Brésil 2005, réduit de  79 $ à 55 $; Man O'War Dreadnought Syrah 2008, réduit de 51 $ à 38 $... Il y en a 138 aujourd'hui sur le site saq.com.

Le livre «Vos questions sur l'économie» a été écrit en collaboration avec l'économiste François Delorme, chroniqueur, consultant et enseignant.

Parmi les autres questions: Comment calculer son taux d’endettement? Auto : on loue ou on achète? Comment expliquer les variations du prix de l’essence? Qui empoche les intérêts payés sur la dette des pays? À qui le Québec vendrait-il son pétrole? (Vous pouvez voir les 75 questions ici.)

_____
Fillion, Gérald, «Vos questions sur l'économie» Les Éditions La Presse. ISBN 978-2-89705-216-4
Formats: papier (26,95 $), PDF et E-pub. 232 p.