Les vins de Gérard Depardieu

Le grand acteur est venu présenter ses vins à Montréal dernièrement. Ce sont des vins de grand calibre. Ils sont disponibles sur les tablettes des succursales de la SAQ depuis quelques jours.

M. Depardieu est le propriétaire de sept vignobles. Cinq sont situés en France, un au Maroc et un autre en Italie.

Nous avons eu l'occasion de déguster ses cinq vins français lors d'une présentation organisée par la firme Sopexa à Montréal, le 30 novembre. Malheureusement, M. Depardieu n'était pas présent à cette occasion. Il était déjà retourné en France.

Nous étions trois chroniqueurs de Vin Québec, Pierre Bélanger, Alain Brault et Marc André Gagnon. Toutefois, nous n'étions pas tout à fait d'accord sur les notes à donner. Notre collègue Pierre a particulièrement aimé ces vins. Nous présentons donc ici ses commentaires suivis de courtes remarques d'Alain et de Marc André. Nous y ajoutons aussi des notes techniques fournies par l'agence qui représente ces produits, la maison Daveluy-Vins Yves Michaud. À noter que ces vins n'ont pas été dégustés à l'aveugle.

Château de Tigné 1999, Anjou, Gérard Despardieu [10451438] 19,50$
Voici le premier vin d’une série de cinq présenté par son propriétaire, le comédien Gérard Depardieu. Ce vin est élaboré à 100% de cabernet-franc et on le distingue très bien dans le verre. Très beau nez, quoiqu’un peu végétal ce qui est une des caractéristiques principales du cépage, on retrouve au nez le traditionnel poivron qui révèle bien son origine. En bouche, l’attaque est soutenue par une bonne acidité et le vin nous offre une bonne dose de tanins qui sont encore très astringents. Un bon cabernet-franc, dans la lignée des crus de la réputée maison Joguet. [PB]

Nez moyen, végétal [poivron]. Bouche moyenne, champignon, très sec. [AB]

Un beau vin typique d'Anjou et bien fait. [MAG]

Notes techniques : densité de plus de 5000 pieds de vigne à l'hectare, macération 15 jours en cuve à température maîtrisée, mise en bouteille la veille d'une pleine lune.

Référence 2002, Vin de Pays d’Oc, Gérard Depardieu, Bernard Magrez [10472124] 77$
Vous avez bien lu, 77$ pour un vin du Pays d’Oc, ce n’est pas donné! Cet assemblage de merlot et de cabernet sauvignon nous donne un vin au nez très puissant qui dégage des arômes de torréfaction, de bois et de café. Le nez est explosif! En bouche l’attaque est puissante et soutenue. Très long, ce vin est marqué par le bois et les tannins sont encore très durs. Pour ceux qui aiment le style de vins supervisés par l’oenologue Michel Rolland vous vous y retrouverez sûrement. Il faut voir si ce vin pourra supporter plusieurs années en cave. J’ai une méfiance naturelle envers les vins produits par Michel Rolland, ses vins sont souvent vinifiés pour épater en jeunesse la galerie de la presse . À revoir dans cinq ans. [PB]

Très coloré. Intense, grillé, trop boisé à mon goût.
Corps moyen, beaux tannins, finale très sèche. Un vin de style Nouveau Monde [AB]

Riche, plein et beau boisé. [MAG]

Notes techniques: 8976 pieds de merlot et 5713 pieds de cabernet sauvignon, sol argilocalcaire, effeuillage au levant et au couchant, vendanges en vert, vinification en cuves de bois neuf de 40 hectolitres.

Confiance 2003, Premières Côtes de Blaye, Gérard Depardieu [10438701] 52 $
Petit domaine de deux hectares ce vin est élaboré avec 95% de merlot et 5% de malbec. Une belle robe pourpre, très foncée, nous annonce un vin très concentré. Superbe nez de beaux fruits mûrs, de cassis et d’épices, le merlot confère à ce vin beaucoup de grâce et de noblesse. Comme les autres vins de Despardieu, ce vin présente en bouche une structure ferme et tannique dominée par le bois neuf et ses arômes torréfiés. Les tannins sont fermes et serrés, mais très fins cependant. Un très beau vin de garde. Le plus équilibré jusqu’à présent. À revoir dans trois ans pour le test ultime du vieillissement! [PB]

Rubis opaque. Nez intense, fruits cuits, boisé correct.
Corps moyen, tannins verts, finale astringente. [AB]

Riche, Tannique, plein. [MAG]

Notes techniques: sol argilocalcaire, vendanges manuelles, vinification en cuve de bois de 40 hectolitres.

La Croix de Peyrolie 2003, Carole Bouquet, Lussac Saint-Émilion, Gérard Depardieu [10438698] 84 $
Très beau vin sorti d’une appellation qui donne souvent des petits vins sans intérêt. Celui-ci sort de l’ordinaire. Nez typique des merlots produits dans la grande région de Libourne. On y retrouve un petit côté grillé qui apporte une certaine complexité au vin. Très tannique et astringent en bouche, un peu dur même, c’est le vin le moins accessible des cinq vins de Depardieu présentés ici. Beaucoup de potentiel au vieillissement, selon moi ce vin sera remarquablement plaisant dans quelques années. Bravo! [PB]

Assez intense, fruité, épicé. Bonne tenue, soyeux, grillé, finale très sèche [AB]

Trop tannique, astringent, colle aux dents. [MAG]

Notes techniques: metlot, récolte manuelle, macération 6 jours à 12 °C. Deux pigeages quotidiens. Cuves comblées avec du gaz carbonique tous les soirs. Levures indigènes seulement. Vendange chauffée à 29 °C pendant 12 jours.

Ma Vérité 2002, Haut-Médoc, Gérard Depardieu [10438719] 120 $
40% de merlot, 50% de cabernet sauvignon, 5% de cabernet franc et 5% de petit verdot, recette typique du Médoc. Depardieu à réussi un tour de force en s’appropriant ce vignoble voisin du célèbre Sociando-Malet. Le prix est cependant beaucoup trop cher pour un vin qui est encore à ses premiers balbutiements. Sociando-Malet n’affiche pas ce niveau de prix et lui, il a fait ses preuves depuis longtemps! Néanmoins, nous parlons d’un très grand vin. D’un style purement Bordelais, ce vin est d’une richesse et d’une profondeur désarmante. Nez puissant, boisé et riche, en bouche il offre une grande complexité et une longueur exemplaire. Un très beau vin, encore tannique certainement, mais c’est aussi la signature des grands vins de Bordeaux. Un vin à revoir au fil des ans pour découvrir son vrai potentiel. Délicieux! [PB]

Opaque. Intense, fines herbes.Solide, tannique, très boisé [AB]

Opaque, boisé, pain grillé, délicieux, charnu, bien fait, du grand vin et surtout très long. MAG

Notes techniques: vignes de 25 ans, vinification en grains entiers par gravitation en cuve de bois. Fermentation malolactique en barriques neuves de chêne français.

En résumé, on peut dire que ce sont là de très beaux, très originaux, mais plutôt chers.

Pierre Bélanger, Alain Brault et Marc André Gagnon

   Voir aussi les commentaires sur le Lumière de l’Atlas Guerrouane 2002.

   * Les images qui acompagnent cet article proviennent du dépliant promotionnel de la maison Daveluy Vins Yves Michaud.