Le vin comme performance culturelle

Le cas du Cirò DOC en Calabre

Vincent Fournier est anthropologue et grand amateur de vin.
Il est aussi l'animateur du site Sommelier Virtuel.

Il a passé quelque temps en Calabre auprès des vignerons pour préparer son doctorat en anthropologie.

Vincent Fournier nous rapporte que les vignerons disent «Voici pourquoi notre vin est typique, traditionnel et authentique.»

Cette typicité, cette tradition et ce sens de l'authenticité varient dans le temps. Ce n'est pas immuable. Tout ça se modifie selon les progrès techniques, les besoins des marchée, etc.

«Jusqu’aux années 1970 et 1980, les producteurs locaux réussissaient à vendre leur vin assez aisément ; les acheteurs étaient des consommateurs davantage préoccupés par le prix d’un aliment que par une rhétorique entourant la qualité du produit.»

Aujourd'hui, «les consommateurs deviennent plus exigeants. Ils choisissent leurs vins avec circonspection et se tournent de plus en plus vers des producteurs individuels comme gage de qualité.»

Mais qu'est-ce que la typicité et l'authentique si on transforme, si on modifie, si on évolue?

«La recherche de la qualité s’accompagne d’une contrepartie technologique et scientifique importante. Tout le monde s’entend pour parler de tradition, de typicité et d’authenticité. Encore faut-il savoir comment la tradition s’accommode de l’oenologie moderne, des cépages internationaux, des centrifugeuses à osmose inverse, des levures de cultures et d’autres éléments n’entretenant aucun lien avec la tradition.»

On ne fait plus de vin comme autrefois; alors, comment faire de l'authentique qui va plaire au public et surtout se vendre.

«Les producteurs tiennent à offrir un vin suffisamment semblable à ce que le marché définit comme étant du vin, tout en étant idéalement suffisamment distinct pour être spécifique. Pour les viticulteurs, trop de technologie dénature le vin, tandis que pour les producteurs, la technologie est indispensable. Elle permet même, selon certains producteurs, d’obtenir un produit plus typique.»

«On peut par conséquent parler de la production de vin en tant que performance culturelle. Nous verrons que la DOC joue un rôle central dans ce travail de définition de la tradition et de la typicité, non sans imposer quelques contraintes.»

Vincent Fournier dit que l’objectif de son livre est «de mettre en lumière certains effets méconnus des systèmes contemporains de réglementations propres à ce type de produits, ainsi que la logique culturelle qui leur est sous-jacente, à partir de l’étude anthropologique d’un cas : le vin de Cirò en Calabre.»

Un petit livre bien intéressant à lire pour celui qui s'intéresse à l'aspect culturel, sociétal de la production du vin. Le vin est un produit commercial, mais aussi culturel. Au fil des chapitres - L'Histoire de la viticulture à Cirò - La mondialisation du vin - La logique des indications géographique ... on en vient à mieux comprendre le vrai sens des mots authentique, typique, tradition et autres qui accompagnent la culture de la vigne et la commercialisent du vin.

Le vin comme performance culturelle
Le cas du Cirò DOC en Calabre
Vincent Fournier
Édition Del Busso.
164 pages.    ISBN 978-2-923682-53-8
19,95 $