DE L'ARSENIC DANS LE MÉNAGE À TROIS

Mise à jour 21 mars  

Une poursuite en action collective a été déposée en Californie contre 28 producteurs de vin. La poursuite affirme que des vins de ces fabricants contiennent des taux d'arsenic trop élevés et dangereux pour les consommateurs.

Selon la poursuite, certains vins contiendraient jusqu'à 5 fois plus que la dose maximale autorisée pour l'eau.

Un laboratoire indépendant du Colorado BeverageGrades a testé 1300 vins et a découvert que 83 d'entre eux avaient des niveaux très élevés d'arsenic inorganique. Certains auraient 50 parties par milliard d'arsenic par litre; alors que la dose maximale pour l'eau est de 10 parties par milliard.

Interrogé par le LA Weekley, le directeur du laboratoire Kevin Hicks, a déclaré que «ce que nous avons trouvé était profondément troublant. Les niveaux d'arsenic dans certains de ces vins étaient au-delà de ce qu'on n’aurait jamais pu imaginer.» Il ajoute avoir constaté que «plus les prix de ces vins sont bas, plus le niveau d'arsenic est élevé.»

Parmi les 28 compagnies poursuivies, plusieurs sont très connues au Québec, dont Ménage à Trois (Folie à Deux), Sutter Home, Fetzer, Cupcake, Beringer et Constellation.

Cette dernière, Constellation US du groupe Constellation Brands, a une usine d'assemblage de vin au Québec. Elle y assemble du vin importé en vrac qu'elle embouteille et vend à la SAQ et aux épiciers.
Sept vins de la marque très populaire au Québec Ménage à Trois de la compagne Trinchero sont mentionnés dans la poursuite. Des vins des mêmes noms sont vendus à la SAQ. (Voir liste des vins de la poursuite.)
Le Ménage à Trois (10907152) est le meilleur vendeur 2014 en argent au Québec.

Un Ménage à Trois rouge et un blanc sont aussi vendus en Ontario à la LCBO.

Un des vins incriminés est le Trapiche Malbec de la firme The Wine Group. La même marque est vendue à la SAQ et à la LCBO. Est-ce que ce vin d'Argentine est embouteillé en Californie? (Le 23 mars, la SAQ nous répond que «ce produit arrive au Québec déjà embouteillé directement de l’Argentine.»)

La poursuite indique que la plupart de ces vins se vendent moins de 10 dollars en Californie.

On dit ne pas connaître la source de cet arsenic inorganique dans ces vins, mais on mentionne qu'il pourrait provenir de résidus de pesticides mal filtrés, de clarifiant (bentonite), de filtreurs ou d'autres produits utilisés dans la fabrication de ces vins bas de gamme.

L'avocat Brian Kabateck réclame que ces compagnies rappellent immédiatement tous ces vins et les retirent des rayons des magasins.

Des compagnies viticoles répondent que les taux d'arsenic détectés dans leurs vins sont trop faibles pour nuire à la santé des consommateurs. D'autres comme Nora Feely de Ménage à Trois (Trinchero) a répondu au Wine Spectator que  «la qualité de nos produits, la santé et la sécurité de nos consommateurs est notre première priorité. Comme il s'agit d'un litige en cours, nous ne pouvons pas commenter cette poursuite».

Une autre a dit que «Treasury Wine Estates est confiant que ses produits sont entièrement conformes à toutes les directives fédérales et étatiques pertinentes».

La vice-présidente du Wine Institute, association qui regroupe les producteurs de vin de Californie, a déclaré «Nous ne pensons pas que cette poursuite est fondée, et nous pensons que la campagne de publicité est très irresponsable.»

Dans un communiqué le Wine Institute affirme que «l'arsenic est présent dans l'environnement naturel, dans l'air, dans le sol, dans l'eau et dans la nourriture. Aucune recherche n'a montré que les taux trouvés dans le vin posent un risque pour les consommateurs.»

Il n'y a pas de règle concernant l'arsenic dans le vin aux États-Unis, mais seulement pour l'eau et quelques autres aliments. Le maximum d'arsenic pour l'eau aux États-Unis est de 10 parties par milliard. On en aurait trouvé 50 dans ces vins. La norme canadienne pour le vin est de 100 parties par milliard. (100 ug /L. 0,1 ppm Normes SAQ) Donc, ces vins respecteraient les normes canadiennes.

Au Canada, comme aux États-Unis la norme pour l'eau potable est la même soit 10 parties par milliard (0.010 mg/L  ou 10 µ/L - microgrammes/litre).

Dix parties par milliard c'est vraiment un maximum. En effet, selon les spécialistes, il y a arsenic et arsenic. «La forme trivalente (inorganique) étant plus toxique que la forme pentavalente». Au Canada «la CMA recommandée est de 10 μg/l (Santé Canada, 2006a). Cette recommandation est basée sur la faisabilité technique de traitement aux échelles municipales et résidentielles. Toutefois, les concentrations d’arsenic dans l’eau potable devraient être maintenues au niveau le plus faible qu’il soit raisonnablement possible d’atteindre (Santé Canada, 2006a). Le pouvoir cancérigène de l’arsenic a été l’effet critique considéré pour justifier l’élaboration de cette recommandation.»

Ainsi l'idéal serait plutôt de 3 parties par milliard: «sur la base de ce calcul du risque unitaire, la concentration acceptable d’arsenic dans l’eau potable qui présente un niveau de risque pour la santé  "essentiellement négligeable" est de 0,3 μg/l.» (INSPQ)

C'est un maximum appelé à diminuer en fonction de la capacité des usines de filtration de l'eau. En effet, sur le site de Santé Canada, nous lisons que «la nouvelle recommandation est de 0,010 milligramme par litre et nous continuerons de la réviser pour tenir compte des nouvelles méthodes de traitement et des nouvelles données sur les risques sanitaires. Cette recommandation se fonde sur l'exposition à vie à l'arsenic contenu dans l'eau potable ; elle tient compte de la capacité de mesurer les niveaux d'arsenic et d'éliminer cette substance des réserves d'eau potable.»

Au Canada, deux vins de marque Morgen David ont été retirés l'an dernier parce qu'ils contenaient plus de 100 ug/L d'arsenic. (ACIA)

Interrogé par CBS News, l'épidémiologiste Allan Smith, directeur associé du programme de recherche Effets sur la santé de l'arsenic à l'Université Berkeley, soutient que «toutes les boissons devraient viser à satisfaire la norme de 10 parties par milliard de l'eau potable.»

La SAQ a réagi via un de ses comptes Twitter @SAQnouvelles «Confirmation de notre labo: aucune problématique pour Ménage à Trois et tous les produits commercialisés au Qc. +10 000 tests par an sont faits pour l’arsenic: tous les tests montrent des taux sous les normes fédérales».

_____
Arsenic: son nom vient du grec arsenikon «qui dompte le mâle» en raison de sa forte toxicité!

(Texte modifié le 21 mars avec des éléments nouveaux concernant Ménage à Trois, Constellation, Trapiche, SAQ et normes canadiennes.)

  Le site web de la poursuite www.taintedwine.com
  Suivre ce sujet via le  fil de presse Google (en anglais) (en français).

Sur le même sujet:
Arsenic: pas la première fois au Canada
Oui de l'arsenic dans certains vins, pas trop, mais combien et surtout pourquoi?
L'arsenic et le vin : mauvais mélange
Il y a arsenic et arsenic