Vin argentin : c'est 95 % acidifié

Les vins argentins sont à 95 % acidifiés, dit un vigneron argentin.
Vincent Wallard affirme de plus que les vins de l'Argentine sont réduits à l'eau, parce que trop alcooleux. Il ajoute que les rendements sont trop élevés et que les vins sont levurés. Finalement il soutient qu'il n'a pas vraiment de vignerons, ou si peu, en Argentine, mais plutôt des investisseurs.

 En Argentine, d’ailleurs, le vin c’est pas la joie: C’est à 95 % levuré, à 95 % acidifié, c’est des rendements qui dépassent l’entendement. C’est une tromperie générale sur la marchandise, avec des vins qui sont mouillés, parce que vendangés à 16-17° de potentiel, c’est-à-dire invendables. Globalement, il n’y a pas de vignerons. Il y a des investisseurs." Sans compter l’inflation et "des lois protectionnistes hallucinantes. C’est Kafka".» Vincent Wallard, Domaine Cuatro Manos, dans Tronches de vin 2.

M. Wallard produit un malbec sur un vignoble collé à la Cordillère des Andes à 1400 mètres d'altitude avec un associé près de Tupungato. Un vin bio, naturel. Il dit qu'il met tout de même 15 mg de soufre parce qu'il ne veut pas prendre trop de risque vu qu'il ne contrôle pas le transport.