Hausse des importations de vin d'Italie au Canada

Les Canadiens aiment beaucoup des vins d'Italie. Du moins, les importateurs, puisqu'au Canada ce sont des employés de l'État qui décident quels vins seront importés.

Le Canada a importé 282 millions de litres de vin tranquille en bouteille en 2015. Les importations d'Italie occupent la première place avec 60 millions de litres, en hausse de près de 8 % par rapport à l'année précédente.

L'Italie est talonnée de près par les États-Unis avec 55 millions de litres, en hausse de 2,5 %.

La France arrive en troisième place avec près de 48 millions de litres (ML), en hausse de 1,7 %.

Puis, c'est l'Australie (30 ML) et le Chili (20 ML) qui a vu ses ventes augmentées de 7 %.

L'Argentine est en baisse de 1 % à 18 millions L. Pendant que l'Espagne est en hausse de 14 % à 15 millions L. Suivent la Nouvelle-Zélande (10 ML); le Portugal (9 ML); l'Afrique du Sud (8 ML) et l'Allemagne avec 4 millions de litres.

Ceci pour les volumes. En dollars, ce sont toutefois, les États-Unis qui sont en première place avec des importations de 472 millions $, devant l'Italie (412 M$) et la France (374 M$).

Maintenant, du côté des vins en vrac, le portrait est un peu différent.
Pendant que nous importons 282 millions de litres de vin en bouteille, nous en importons 117 millions en vrac. Ce vrac provient surtout d'Australie à hauteur de 33 millions de litres, puis du Chili (21 ML); des États-Unis (17 ML); d'Espagne (14 ML); d'Afrique du Sud (11 ML); de France (6 ML) et d'Italie (5 ML).

En dollars canadiens, l'importation en vrac totalise 116 millions de dollars, soit 0,99 $ le litre; alors qu'en bouteille c'est 2 milliards de dollars pour une moyenne de 7,15 $ le litre ou 5,30 $ la bouteille de 750 ml. Il est à noter ici que le vin importé en vrac coute beaucoup moins cher puisqu'il revient à 0,74 $ la bouteille de 750 ml. Ce vrac est mélangé avec des vins canadiens ou vendus en bouteilles par les commerces des gouvernements provinciaux.

Les importations en vrac ont été en hausse de 13 % en 2015; en bouteille ce fut 4,7 %.
En valeur, ce fut une hausse de 8,2 % pour le vrac et de 6,4 % en bouteille.

Du côté des vins mousseux, c'est l'Italie encore qui a la faveur populaire avec 5 millions de litres en hausse de 24 %, suivi par la France avec 3 millions de litres en hausse de 16 %. Le mousseux d'Espagne est en hausse de 13 % à près de 2 millions de litres. En dollars, c'est toutefois la France qui occupe la première place avec 80 millions $, pendant que l'Italie en reçoit 42 millions et l'Espagne 13 millions $.

Le prix moyen de gros de la bouteille de 750 ml de mousseux de France est de 18,50 $; de l'Italie c'est 6 $ et de l'Espagne 5,35 $.

_____
Ces chiffres sont tirés de la dernière compilation Wine by Numbers du magazine Il Corriere Vinicolo, mai 2016.