Frais de gestion élevés à la SAQ

La direction de la Société des alcools a annoncé hier qu'elle mettrait fin à la publication de ses trois magazines Cellier, Tchin Tchin et Le courrier vinicole.

Le mois dernier, la SAQ avait annoncé qu'elle supprimerait 90 emplois pour alléger sa structure administrative.

De plus, hier, la vice-présidente principale de la SAQ a dit à une journaliste du journal La Presse que la SAQ ouvrira le magasin de l'avenir à l'automne à Montréal. Mme Catherine Dagenais a déclaré que la SAQ «veut créer une succursale "fluide"» Il y aura «un mur avec des photos de produits et des codes à barres pour les acheter au moyen de son téléphone».

Des photos de produits au lieu des bouteilles de vin dans un magasin comme ici dans une station de métro de Montréal. Pour réduire les coûts.

De plus Mme Dagenais a dit espérer que les ventes par internet soient décuplées d'ici deux ou trois ans.

La société d'État est en train de tenter de réduire ses frais administratifs.

En août dernier, la Commission Robillard avait constaté que «la SAQ est l’agence provinciale ayant le ratio des frais d’administration sur les ventes nettes le plus élevé, à l’exception de Terre-Neuve-et-Labrador.»

Par la suite, le gouvernement du Québec a demandé à la SAQ d'améliorer son efficience. C'est ce que semble essayer de faire la direction de la SAQ.

C'est que les frais administratifs de la SAQ sont jugés trop élevés. Si l'on compare avec les autres sociétés des alcools au Canada, l'on constate une grande différence dans les dépenses.

Pour des ventes presque du même niveau de 2,5 milliards à 3 milliards de dollars, trois provinces ont des frais administratifs très différents.

Pour des revenus assez prêts de ceux du Québec, la société des alcools de la Colombie-Britannique a des frais administratifs deux fois moindre que ceux de la société des alcools du Québec; soit 321 millions contre 634 millions $ au Québec. Pour ce qui est de l'Alberta, c'est 20 fois moins: soit seulement 32 millions de dollars.

Ce qui veut dire que pour 1 dollar de vente, la société des alcools du Québec dépense 0,21 $; alors que celle de Colombie Britannique en dépense la moitié soit 0,11 $ et l'Alberta 20 fois moins, une cenne!

 

Ventes et frais d'administration de trois régies des alcools du Canada 2014-2015

Québec Colombie-
Britannique
Alberta
Ventes 3000 2800 2500
Frais d'aministration 634 321 32
       
Ratio dépenses/ventes 0,21
0,11
0,01
Ces chiffres sont tirés des données de Statistiques Canada, Tableau CANSIM 183-0025, 10 mai 2016