La SAQ ne veut plus de hausses de prix

La direction du monopole québécois des vins avertit ses fournisseurs qu'elle ne veut plus de hausse de prix d'ici la fin de son année financière, soit d'ici le 31 mars 2017.

C'est tout un changement. Car la SAQ permettait — certains diront incitait — ses fournisseurs à hausser les prix de leurs vins — des vins d'ailleurs déjà payés et déjà sur les tablettes. Ces permissions-incitations intervenaient 7 fois par année.

Toutefois, aujourd'hui, la direction de la SAQ a décrété qu'elle n'accepterait pas de hausse de prix sur les vins.

Elle annule donc ses trois prochaines fenêtres du 9 novembre, 1 février et 29 mars où des hausses étaient permises ou encouragées.

Le président de la SAQ a annoncé la semaine dernière qu'il allait ordonner une baisse de prix de 50 cents sur 1600 vins au répertoire. Il lui faut donc interdire les hausses qui auraient miné son objectif.

Le président de la SAQ, Alain Brunet, veut ramener le prix de ses vins de moins de 20 dollars au même niveau que ceux du monopole ontarien (LCBO) d'ici 3 ans. L'écart actuel est souvent de 2 dollars.

Je ne veux pas décourager le président Brunet, mais il a encore pas mal de chemin à faire avant d'accoter la LCBO. Car juste aujourd'hui cette dernière annonce l'arrivée d'un certain nombre de bons vins pour sa section Vintages du 12 novembre. Malgré le fait que la SAQ soit le plus gros importateur de vin du Canada, la LCBO affiche des prix bien inférieurs.

  LCBO SAQ
Conde de Valdemar Reserva 2009 19,95$ 23,25$
Miraval rosé 2015 22,95$ 24,95$
Wolfberger Alsace Brut 18,95$ 20,95$
Cathedral Cella Shiraz 2014 16,95$ 18,95$
Porcupine sauvignon 16,95$ 18,10$
Guicciarda Ricasoli 24,95$ 28,35$
Otazu Premium 2012 17,95$ 19,95$

 

    Voir aussi Pourquoi la SAQ baisse ses prix.

Dans la série Comprendre la SAQ