Du vin québécois chez Metro

Finalement, 408 ans après la fondation de Québec, les Québécois auront le droit d'acheter du vin du Québec dans leurs épiceries!

Aussi invraisemblable que cela puisse paraître, il était interdit aux épiciers québécois de vendre du vin québécois. Que de chemin fait très lentement au pays du froid depuis la venue de Samuel de Champlain.

Le réseau des épiceries Metro annonce que l'on pourra acheter du vin du Québec, à côté du vin d'Italie, de Californie et d'ailleurs dans plusieurs de ses 208 supermarchés.

Des vins des Domaine de Lavoie, du Domaine du Ridge, du Coteau Rougemont, du Domaine Côtes d’Ardoise, du Vignoble Gagliano et autres auront leur place sur les rayons de l'épicerie. De plus, il ne sera plus illégal d'afficher les cépages. Oui, c'était interdit!

Au moment où on légalise la vente du pot, on légalise la vente du vin de chez nous.

«Nous avions donc très hâte de pouvoir appliquer ce principe aux vins du Québec et de faire découvrir à nos clients de nouveaux produits d’ici», déclare Marie-Claude Bacon, directrice principale, service des affaires de Metro. « Nous nous y préparions depuis longtemps et avons multiplié les rencontres avec les vignerons du Québec afin d’offrir à nos clients un maximum de produits et certaines exclusivités.»

«Un parcours simplifié pour le consommateur, qui pourra planifier et accorder repas et vins du Québec lors d’une seule visite à l’épicerie».

Elle vendait jusqu'à maintenant des vins importés en vrac et embouteillés au Québec.

Les épiciers du Québec peuvent maintenant se procurer du vin d'ici sans passer par la SAQ et en négociant librement avec les vignerons de la province.

Metro est la seule grande entreprise canadienne de distribution alimentaire à avoir son siège social au Québec. Elle a 600 magasins sous la bannière Metro et Super C. La maison fondée en 1947 à un chiffre d'affaires de 12 milliards de dollars.