La SAQ dans la bonne direction

La SAQ a réduit le prix de 1600 de ses 7900 vins de 90 cents en deux mois|
«On ne peut que se réjouir de cette nouvelle.»
C'est la réaction enthousiaste du président de la principale association d'agences de vin au Québec, Lucien Davalan.

Pourquoi la SAQ baisse-t-elle ses prix?
C'est la résultante politique et économique d'une situation où on était allé un peu trop loin, nous dit le président de l'Association québécoise des agences de vins, bières et spiritueux (l'AQAVBS).

Cette association regroupe 60 agences qui représentent 3200 producteurs de vin qui commercialisent 95 % des vins vendus par la SAQ.

L'écart de prix entre la SAQ et la LCBO de l'Ontario était devenu beaucoup trop grand, entre 1 et 3 $ par bouteille.
C'est une situation qui commençait à être inacceptable pour le public, dit M. Davalan qui ajoute qu'il faut revenir plus proche de la réalité du consommateur.

La SAQ vise-t-elle ainsi à augmenter ses ventes en volume?
L'objectif n'est pas d'augmenter les ventes en volume, mais de revenir à un niveau de prix plus réaliste plus acceptable.

Comment est financée cette baisse? Est-ce que c'est payé par les producteurs?
C'est la SAQ qui absorbe ce 90 cents. Elle allège ses coûts de fonctionnement et d'administration. De plus, les ventes en supermarché (épicerie) se sont accrues et donnent un bénéfice supplémentaire à la SAQ.
Une partie des achats se déplacera peut-être des épiceries vers les succursales de la SAQ.

La SAQ veut modifier le calcul de ses marges et s'approcher de celle de la LCBO.
L'objectif de la SAQ est d'arriver à la parité avec les prix de la LCBO. Elle a donc pris le bon chemin. Elle s'en va dans la bonne direction, affirme le président de l'AQAVBS.

Il soutient aussi que les acheteurs de la société d'État négocient bien les prix avec ses fournisseurs et obtiennent les meilleurs prix possible au Canada.

Lucien Davalan termine en disant qu'il faut aussi que les médias continuent de faire leur travail, de suivre ce qui se passe et d'informer la population, ce qui permet de rajuster le tir de temps en temps.