Les vins du Québec feront leur entrée dans la section «Spécialités» de la SAQ

Dès le début avril, des vins produits au Québec seront disposés sur les belles tablettes de la section de prestige de la SAQ sous la banderole «Vins du Québec». En théorie on pourra y retrouver les 71 vins québécois acceptés par la Société des alcools du Québec.

Ça fait longtemps que les producteurs de la province demandent que leurs vins soient regroupés.

Depuis quelques années, ces vins sont rangés dans les présentoirs «Terroirs d’ici». Mais les producteurs disaient que c’était un endroit fourre-tout, où leurs vins étaient mêlés avec les cidres, cidres de glace, et autres produits. Ils demandaient d’avoir une section comme tous les autres vins du monde. Il y a une section vins de France, vins d’Italie…

La situation devenait de plus en plus gênante d’autant plus que depuis quelque temps certaines succursales ont réservé une partie de leurs tablettes de spécialités aux vins de l’Ontario!

L’automne dernier, le président Sylvain Toutant avait promis de regrouper dans les semaines suivantes ces vins sous ce qu’il appelle la «valence [sic] Vins du Québec». Un comité avait été formé pour négocier avec les producteurs. Toutefois, deux membres du comité, messieurs Mériaux et Proteau ont dû quitter abruptement la société d’État, à la suite d’événement dont on a parlé abondamment ces derniers temps.

Banderole «Vins du Québec»
Donc, finalement on pourrait retrouver regroupés 28 vins blancs, 16 apéritifs, 4 rosés, 13 vins rouges et 10 vins blancs doux de type vendange tardive sous une banderole Vins du Québec.

Selon les producteurs, ceci donnera aux consommateurs une meilleure idée de ce qui se fait au Québec et améliorera les ventes.

Est-ce que ces vins seront disponibles sur l’ensemble du territoire? Ça reste à voir. La disposition des vins sur les tablettes de la section régulière est décidée par le siège social à Montréal. Elle est en gros la même dans toutes les succursales. Dans certains cas, les employés reçoivent des photos de tablettes bien garnies et doivent placer les vins comme sur les photos!

Par contre, ce n’est pas le cas pour la section Spécialités où c’est le directeur de la succursale qui décide, avec ses conseillers en vins, des produits qui seront commandés à l’entrepôt et offerts aux clients.

Les producteurs ne sont pas tous convaincus que la section des spécialités est la meilleure pour eux. Quelques-uns disent que c’est loin au fond du magasin et auraient préféré avoir un groupe de tablettes à l’entrée avec les produits courants.

La SAQ doit faire l’annonce de la mise en place de cette nouvelle sous-section «Vins du Québec» dans quelques jours.