Le Lapeyrie 2018

«Ce boulot consiste à vous dénicher la crème des vins qui sont disponibles en bonne quantité sur les tablettes de la SAQ.»

Philippe Lapeyrie commence le marathon de dégustation en janvier à raison de trois jours par semaine. Ils retiennent 125 bouteilles «abordables et toujours faciles à dénicher.»

Philippe n'est pas un sommelier snob ni un buveur d'étiquette. Son top vin commence en blanc avec un vin de Moldavie à 6,15 $ et se termine par La Moussière à 28,85 $. Son top rouge démarre avec le Agarena à 8,30 $ et va jusqu'au Montus à 28,85 $.

Chaque vin mérite deux pages. Au sujet du moldave Crama Regala il dit préféré un «vin timide qu'un autre qui sent la crème solaire, le caramel, la noix de coco, le sapin sent-bon à la vanille...»

Au sujet du Agarena d'Espagne il précise qu'au cours des 15 dernières années c'est dans le centre et le sud de l'Espagne qu'il a trouvé les bouteilles les moins chères sur place dans les boutiques spécialisées à 1,6 et 1,8 euro, soit 3 $. la même chose en France à et et 4 euros. Ce ne sont pas de grands crus, «mais on est parfois vachement surpris», dit Philippe.

Donc, tout le contraire d'un sommelier snob que ce Philippe.

À la fin du guide, il nous livre, entre autres, son top mousseux et son top vins du Québec.

Il y a là un bon nombre de belles suggestions de vins pas trop chers, de bonne qualité et disponible en bonne quantité dans un bon nombre de succursales. Un guide utile qui en est déjà rendu à la septième édition.

C'est le premier guide vin de la saison. À surveiller aussi la sortie des guides des Méchants raisins; de Jean Aubry et de Nadia Fournier.

Le Lapeyrie 2018
Philippe Lapeyrie, Édutions de l'Homme, 295 pages.
19,95 $ et aussi en format numérique à 14,99 $.