L'Alberta suspend son boycottage des vins de la Colombie-Britannique

Le gouvernement de l'Alberta a décidé de suspendre son boycottage des vins de sa voisine à la suite de la décision du gouvernement de la Colombie-Britannique de porter l'affaire du pipeline devant les tribunaux.

L'Alberta veut tripler le débit du pipeline Kinder Morgan-Trans Mountain qui traverse sa voisine pour exporter vers l'Asie son pétrole issu des sables bitumineux.

La Colombie-Britannique refuse cette forte augmentation du transport du pétrole invoquant un risque pour l'environnement. Elle a demandé une étude d'impact. L'Alberta, en représailles, a alors décrété un embargo sur l'achat de vin de sa voisine.

La Colombie-Britannique a, cette semaine, porté l'affaire devant les tribunaux leur demandant de statuer sur son droit de faire une telle étude sur l'impact environnemental de triplement du pipeline.

L'Alberta suspend alors son boycottage en attendant que l'affaire soit entendue par un tribunal.

L'Alberta invoque son droit constitutionnel d'exporter son pétrole; alors que la Colombie-Britannique invoque son droit aussi constitutionnel de protéger son environnement.

Au début du mois, le gouvernement de l'Alberta avait interdit l'achat de vin de sa voisine.