Mario Primo, Piccini 2016

Une bouteille trapue.
Sur la fiche technique de ce vin, on dit que le producteur veut faire un chianti de style classique des années 1930. Il a donc ajouté deux cépages blanc (malvasia et trebbiano) aux rouges sangiovese et canaiolo. Les raisins rouges et blancs sont vinifiés ensemble comme on le faisait autrefois. Il utilise aussi les levures indigènes. Le vin repose 4 à 5 mois en cuve de ciment. L'objectif est de faire un chianti frais et fruité. On suggère de le servir froid à 10 degrés.

Il est rouge pâle. Un nez fin de fines herbes et d'épices. Assez aromatique. Les mêmes saveurs reviennent en bouche en plus ce celle de fruits secs. C'est peu tanique et très sec. Juteux et suave. Petit amer en finale. Un vin bien original à servir les plats légers. Je l'ai servi à 10, mais je le préfère à 14 degrés. Sangiovese 80 %; canaiolo 10 %; malvasia 5 % et trebbiano 5 %.
Sucre 1,7 g/l. Alc. 12 %. Bouchon de liège aggloméré.
Dans près de 50 magasins.

2 étoiles
Prix: 
15,95 $