Bouchonné comme un bébé carotte

Vous avez peut-être déjà retourné une bouteille de vin qui sentait mauvais, qui sentait la cave humide, le carton mouillé ou la poussière. Au restaurant, vous dites au sommelier que le vin est bouchonné. Il aurait été contaminé par une molécule appelée TCA (trichloroanisol).

Par contre, avez-vous déjà retourné un plat, une salade, un jus ou un dessert parce qu'ils étaient bouchonnés? Pourtant, ça peut se produire, car certains aliments peuvent être contaminés par ce TCA, en particulier les légumes racines.

Ainsi, les pommes de terre, les betteraves, les champignons, l'ail, les pommes, les bleuets, les oranges et particulièrement les bébés carottes.

Un sommelier bouchonné
Il pourrait même vous arriver de devoir retourner le sommelier lui-même parce que son tablier est bouchonné. En effet, on peut retrouver le TCA sur les tissus.

Qu'ont donc en commun ces produits, légumes, fruits, vin et même tissus pour être contaminés par la trichloroanisol et sentir le carton mouillé, le liège, la cave humide, le grenier ou le journal détrempé?

Ils ont tous été nettoyés par un produit chloré. Prenons l'exemple des mini carottes si pratiques et si populaires. Ce sont des carottes découpées en petits morceaux, formés en bâtonnets, sablés et blanchis sous la pression d'un produit contenant du chlore, puis fourrés dans un sac de plastique étanche. Et voilà, vous avez ainsi créé un milieu propice à la reproduction de cette molécule TCA.

Vous mangez beaucoup de mini carottes? Alors, vous serez vous-même bouchonnés, ou plus exactement vous vous habituez à cette odeur et ne la détecterez peut-être plus.

C'est bien ce qui désole des enseignants en sommellerie et en vinification qui constatent que les jeunes de la génération bébé carotte sont plus nombreux à être incapables de reconnaitre un vin bouchonné.

C'est le cas de la professeur émérite Linda Bisson qui enseigne un cours d'introduction à la production de vin à l'université Davis de Californie. Interrogée par Esther Mobley du San Francisco Chronicle, l'enseignante dit qu'au début de sa carrière, seulement 1 pour cent de ses élèves ne détectaient pas les vins bouchonnés, mais que maintenant ils sont beaucoup plus nombreux à être insensibles aux odeurs du TCA.

Génération bébé carotte
Une génération insensible à l'odeur de bouchon!
Mme Bisson attribue cela à la forte consommation de ces mini carottes en emballage hermétique plastique. «Ce qui les expose à un risque élevé de développer le TCA», dit-elle.

Elle ajoute que «pour ces jeunes, ce n’est pas négatif. Cette odeur que nous détestons tant leur rappelle les carottes miniatures que leurs mamans mettaient dans leurs boites à lunch. Ce gout est lié à d'agréables souvenirs d'enfance. Donc, ces jeunes sont maintenant parfaitement heureux de boire ce vin qui nous fait mal au coeur.»

Nous avons élevé nos enfants aux produits lessivés au chlore, hyper nettoyés, transformés, conditionnés, usinés et voilà le résultat: ils aiment les vins que nous n'aimons pas. De belles chicanes à table!

Allez, je vais renvoyer le sommelier bouchonné et cesser d'offrir ces produits usinés.

__________________
A corked carrot? When taint extends far beyond wine, John Bonné, San Francisco Gate, 2011
How To Tell If Your Wine Is Corked: It's Not Always A Smell, Katie kelly Bell, Forbes, 2013
Corked……vegetables? Wiinemonkeys, 2015
The mysterious case of the cork-tainted carrots, Esther Mobley, San Francisco Chronicle, 7 février 2019
Du chlore dans les mini-carottes? Protégez-vous
Les mini-carottes ne sont pas de vraies carottes? Faux
, Université Laval
Les carottes miniatures sont-elles de vraies carottes? Canalvie
Au cas où vous ne le saviez pas, les mini-carottes, c'est une grosse arnaque, Huffpost Hawaii,  2016
Les goûts de bouchon, Institut français de la vigne et du vin.