Du vin d'une autre province, pas demain la veille

 

Extrait du budget du Canada
Éliminer les
obstacles
fédéraux au
commerce
interprovincial
de l’alcool
Pour faciliter le commerce intérieur, le gouvernement entend supprimer l’exigence fédérale selon laquelle l’alcool transporté d’une province à l’autre doit être vendu ou consigné auprès d’une régie des alcools provinciale. Les provinces et les territoires continueraient de réglementer la vente et la distribution de l’alcool sur leur territoire.
Extrait du budget fédéral canadien 2019, Bâtir un Canada meilleur, page 143   

La semaine dernière, je vous ai parlé de ce paragraphe énigmatique du discours du budget déposé par le ministre canadien des Finances le 19 mars dernier. Le gouvernement fédéral y dit qu'il veut éliminer les obstacles fédéraux au commerce interprovincial de l'alcool.

Est-ce à dire que nous pouvons faire venir du vin des autres provinces?
Après plusieurs courriels et des réponses vagues du ministère fédéral des Finances, j'ai finalement reçu une réponse claire en fin d'après-midi.

C’est donc dire qu’il en reviendra à chaque province et territoire de déterminer si les individus, bars, et restaurants pourront acheter directement des producteurs.
(Relations avec les médias, ministère des Finances Canada)

Donc, nous tournons en rond ici. Le fédéral veut bien faciliter le commerce intérieur, mais si les provinces ne veulent pas, il sera seul à danser.