Georges 2011

Si vous aimez les odeurs de cuir et d'écurie dans vos vins, celui-ci vous plaira peut-être. L'odeur de cheval est très forte, mais ce n'est pas une odeur de cul de cheval, mais plutôt de selle de cheval et cette odeur ne camoufle pas tout le fruité. Visiblement le vin est contaminé par les fameuses levures Brettanomyces. Ce qui lui donne un certain caractère. C'est d'une texture assez serrée. Il y a là plus de tanins que de fruit. Des tanins bien secs. L'acidité est vive. La première gorgée est intéressante, mais le vin lasse vite. Une deuxième bouteille avait le même caractère, mais en légèrement plus accentué coté écurie.
Un vin qui ne fera pas l'unanimité. Ça semble être un deuxième arrivage du même millésime.
La contrétiquette est presque poétique. «Succulentes notes fruitées qui viennent s'enfourner dans un âtre à la carrure virile, mais au lieu d'y rencontrer la bête, on en ressent une sensuelle enveloppe câline dans laquelle on a vite envie de se blottir.» Au lieu de câline, je dirais plutôt chevaline.
Producteur Georges Puy Parahy.
Alc. 13,5 %. Sucre 2,5 g/l.

Le site de la SAQ indique qu’il n’y en pas en écurie, mais il y en a. 

1 étoile
Prix: 
16,95 $