Le vin de Jacques Parizeau serait retiré des tablettes

Non, ce ne serait pas pour des raisons politiques, mais tout simplement parce que le vin ne se vendrait pas très bien. Dans un article du Journal de Montréal, et repris sur le site Canoë, on écrit qu’il «est à ce point mauvais qu’on ne reverra probablement plus ce rouge sur les tablettes de la SAQ.»

L’ancien premier ministre du Québec a un peu moins d’un hectare de vignes dans la belle région de Collioure qui produit des vins forts en alcool. Le Coteau de l'Élisette est embouteillé par la coopérative locale, la Société coopérative viticole Le Dominicain.

Les cuvées 2000 et 2001 avaient reçu une bonne critique des journaux. Mais la cuvée 2003, commandée en plus grande quantité [965 caisses] s’écoule très lentement.

Je suis toutefois prêt à parier une Cuvée de l’Élisette que cette mauvaise nouvelle fera vendre plus rapidement le restant des stocks!

Voici ce qu’écrivait notre collègue Alain Brault qui a testé ce vin le 28 mai 2005.


Collioure « Cuvée Coteau de l'Élisette » 2003, SAQ 19,25 $
Le vin de Jacques Parizeau. Dans le passé, on l’a qualifié de « joli vin », de « rapport qualité-prix intéressant »; à chacun de juger. Ce millésime est d’un rubis très clair [pour du grenache]. Il possède une bonne intensité aromatique, au caractère chimique, végétal, avec un fruité franc, mais simple. En bouche, pas très corsé, de beaux tannins accessibles, plutôt acide. Le fruit y est [cerise, pruneau] mais le côté végétal revient et l’alcool se fait sentir. Pas très persistant. Certainement pas un vin de garde. À boire bien frais. 10374541





Liens externes :
Le vin de Parizeau imbuvable Mathieu Boivin, Journal de Montréal;
Coteau de l'Élisette, cuvée 2000, Le Devoir