Biodynamie, Alsace et Adam

L'Alsace, les grands crus, la biodynamie, les bulles, le riesling, pinot gris... des mots qui sonnent doux à nos oreilles et à nos palais!

Le vigneron Jean-Baptiste Adam est venu présenter quelques-uns de ses vins en Outaouais; à l'Académie du vin de l'Outaouais.

Vigneron en Alsace, M. Adam s'est converti à la biodynamie après une dégustation chez un ami en Loire qui lui a fait gouter des vins. Ses préférés se sont révélés être des vins bios. Il a alors abouti chez Nicolas Joly, dit le pape de la biodynamie. La conversion a été totale. Depuis 2004, il soigne ses 20 hectares de vignes selon les préceptes de la biodynamie et il en est très fier.

Donc levures indigènes, vendanges manuelles, observation et soins intensifs de la vigne et exit les pesticides.

Ses vins sont droits, précis et succulents. De plus, Jean-Baptiste Adam n'a pas succombé à la mode des cuves en acier inoxydable. Il utilise toujours de vieux foudres pour élever ses blancs.

En biodynamie, ses raisins arrivent à maturité 8 jours avant les voisins, dit-il, tout en conservant une belle acidité.

Le défi d'aujourd'hui en Alsace c'est la date de récolte qui arrive de plus en plus tôt. Il fait très chaud en Alsace, le Soleil est abondant et les changements climatiques évidents.

La dégustation commence comme il se doit avec un crémant que M. Adam exige qu'il soit servi dans un grand verre et non une flute. «C'est avant tout un vin. Il est aromatique et vineux.» Ses bulles seront alors perçues en bouche et non à l'oeil. Le Crémant Brut Les natures (bio) est sec avec ses 7 grammes de sucre. Il a des saveurs de craie, de noix, de bonbon jaune. Encoe meilleur en se réchauffant dans le verre. Les raisins sont vendangés très tôt, vers le 20 août. C'est bien bon. 34,25 $ en commande privée.

Oui, les vins de Jean-Baptiste Adam ne sont plus disponibles à la SAQ. Allez donc savoir pourquoi.

Le deuxième vin est fait du cépage auxerrois, dit aussi pinot auxerrois. Cépage typique de l'Alsace. L'Auxerrois Vieilles Vignes 2017 (34 $) est très beau, sec, d'une texture serrée, vif, minéral, assez riche et très long. Original et bien agréable à boire.

Le troisième est le Grand Cru Kaefferkopf Riesling 2015. Cru réputé et facilement vendu, ses producteurs n'avaient jamais cru nécessaire de demander de le classer en grand cru. Ils se sont ravisés il y a quelques années, sous l'insistance de M. Adam, et Kaefferkopf a été ajouté à la liste des 50 grands crus d'Alsace. Il est donc le 51e. Ce 2015 est un grand vin absolument délicieux aux fins aromes de pétrole. C'est gras, fruité, légèrement sucré (4 g/l), citron confit, floral, bonbon jaune, note de noix. Superbe et pour la longue garde. (64,10 $)

Letzenberg Pinot gris 2016 est peu aromatique, mais d'une belle bouche sucrée (33,4 g/l), ample, assez fin et très persistant. Letzenberg est un lieu dit. À 61,85 $ c'est très bon, original et cher.

Le dessert est un somptueux vin moelleux, le Vendanges Tardives, Pinot Gris 2015. Sucre (66 g/l) et acide en bel équilibre. C'est ample, gras, sucré et très persistant. (70,30 $ en commande privée auprès de l'agence IVSP).

Donc, des vins de grande qualité, à découvrir, plutôt cher, en commande privée, à mettre en cave et à apprécier sur plusieurs années.