CHRONIQUE VIN OU PUBLICITÉ

Est-ce une chronique vin ou une publicité ?

Une mention apparue dans la page Facebook du journal LeDroit a attiré mon attention ce matin.

On y lit que « Cette semaine, Sébastien Légasse, notre chef sommelier, vous présente...» des vins. En cliquant sur le lien, ça nous même à un article du journal leSoleil intitulé «Les précieux conseils d'Alfred» et c'est signé « Contenu partenaire Alfred + Groupe Capitales Médias» !

Le Alfred en question est une entreprise qui vend du vin (Voir www.alfred.vin). D'ailleurs, le même article apparait dans le blogue de ce vendeur. La firme Alfred agit comme agent de la SAQ. Tel me mentionné dans le site de la compagnie : «Alfred a l’autorisation de La Société des alcools du Québec (SAQ) afin d’agir à titre d’agent de la SAQ afin d’effectuer l’achat et la vente de vin entre ses membres et en assurer lui-même ou par le biais de partenaires...»

Et que veut dire «Contenu partenaire » ? De la publicité cachée ?


L'article commence par « Cette semaine, Sébastien Légasse, notre chef sommelier, vous présente... »

Le chef sommelier du journal leSoleil, ou plutôt le Chef de Service expertise produit de l'entreprise Alfred, comme il apparait dans la page Linkedin de M. Légasse. (*)

Au journal leSoleil, Monsieur Gilles Carignan, éditeur adjoint et vice-président information, me répond qu' «il n’y a rien de caché: l’appellation "Contenu commandité" qui présente l’article indique bien, selon nos règles habituelles, qu’il ne s’agit pas d’un contenu rédactionnel maison, mais d’un contenu produit par un partenaire, dans ce cas-ci Alfred, que nous relayons. Le titre ne saurait être plus clair.»

Pourtant, cette indication «Contenu commandité» n'apparait pas du tout dans l'article ni dans la page vin du journal. Elle est peut-être ailleurs, mais je ne l'ai pas trouvée!

Pourquoi ne pas indiquer clairement «Publicité» au lieu de «Contenu partenaire» ?
C'est présenté comme des suggestions d'un sommelier, alors que celui-ci travaille pour un vendeur de vin.
Qui paie qui ici ?

Cette publicité apparait aussi dans les quotidiens La Tribune; Le Quotidien; Le Nouvelliste et LeDroit qui y ajoute la signature de Caroline Chagnon! Elle apparait aussi dans les comptes Twitter de ces médias (Voir ici). Elle apparait aussi dans le moteur de recherche de Google, sans aucune mention de son caractère commercial publicitaire.

De plus, le lecteur est invité à partager cet article sur les réseaux sociaux comme pour les autres articles du journal !

Il n'y a donc pas ici de distinction nette entre l'information et la publicité !

Pourquoi agir ainsi ?

_______

* Le Soleil a remplacé dans l'article «notre chef sommelier» par «chef sommelier d'Alfred».