CHRONIQUE VIN OU PUBLICITÉ (suite)

Je reviens aujourd'hui sur cette histoire de publicité caméléon sur le vin dans le quotidien en ligne leSoleil.

C'est une forme de publicité particulièrement adaptée à internet. Elle vise, entre autres, à éviter d'être cachée par les bloqueurs de publicité et à ressembler aux articles des journalistes et ainsi se fondre dans le décor. Le lecteur ne se rend pas toujours compte que c'est de la publicité.

Ce type de publicité est appelé publicité intégrée; publicité caméléon ou encore publicité native de l'anglais native advertising.

Publicité caméléon

«La publicité native est une méthode de marketing actuellement en vogue auprès des annonceurs», écrit l'Union des consommateurs. «Elle vise principalement à se fondre dans le décor», ajoute l'Union des consommateurs dans un rapport de recherche.

Le 5 novembre dernier, l'Union des consommateurs a publié une étude bien étoffée sur le sujet. «Publicité native : entre information et mirage.» Le résultat de recherche sur le terrain. 

«Diverses méthodes sont utilisées par les médias d’information pour distinguer les contenus publicitaires des contenus journalistiques ? La divulgation du caractère publicitaire devrait toujours être explicite, claire et sans ambigüité. Or, notre recherche terrain nous a amené à constater que les bonnes pratiques constituent l’exception plutôt que la règle. Le lecteur pourra donc être manipulé par l’utilisation d’un discours incitatif qui prend la forme d’un article journalistique. Mais il y a pire : c’est le droit constitutionnel du public à une information indépendante et de qualité, assise fondamentale de l’exercice démocratique, qui est menacé.»

Les chercheurs ont constaté que les médias canadiens n'étaient pas transparents.

Les pratiques de la grande majorité des quinze médias canadiens analysés ont été jugées répréhensibles.»

L'union des consommateurs fait des recommandations aux médias d'information et aux publicitaires, dont :

  • une divulgation du caractère publicitaire d’un contenu à toutes les étapes (hyperlien et contenu) par:
  • l’utilisation d’une mention explicite du caractère publicitaire d’un contenu, avec un terme clair:«publicité» ou «contenu publicitaire», apposé à proximité du contenu et du lien;
  • la différenciation visuelle entre les contenus publicitaires et les contenus journalistiques et celle des liens qui mènent vers ces contenus;
  • des emplacements distincts qui séparent la publicité de l’information;
  • l’identification de l’annonceur (par apposition du logo ou autre);
  • l’utilisation d’une combinaison de plusieurs méthodes de divulgation;
  • l’utilisation d’un avertissement clair et visible, à proximité du contenu, sur l’implication respective du média et de l’annonceur dans la rédaction du contenu;

À l'évidence, le journal leSoleil n'a suivi aucune de ces recommandations. 

__________

L'Union des consommateurs est un organisme à but non lucratif qui regroupe 13 groupes de défense des droits des consommateurs. Les Associations coopératives d’économie familiale (ACEF)

Publicité native : entre information et mirage (2018 - PDF 162 pages)
  Un résumé