Libre-échange bénéfique au vin de France

Cinq millions de bouteilles de vin et de spiritueux français de plus exportés au Canada !

Ce serait le résultat du traité de libre-échange entre le Canada et l'Union européenne (AECG) depuis octobre 2017.

«Aujourd’hui, concrètement, nous exportons plus de 5 millions de bouteilles supplémentaires (au Canada) et réalisons un supplément de chiffre d’affaires d’environ 40 millions d’euros», écrit Antoine Leccia, président de la Fédération des exportateurs de vins et de spiritueux de France.

Dans un communiqué, M. Leccia affirme que «pour les vins et spiritueux français, sur la période allant d’octobre 2017 à juin 2019, la progression des exportations a été de +4% en volume et +6% en valeur. Elle a bénéficié à toutes les catégories de produits, vins mousseux (+5%), vins tranquilles (+7%) et spiritueux (+4%).»

Pourtant, l'accord appelé AECG n'est pas encore entériné officiellement par tous les parlements européens. Il est tout de même entré en vigueur de façon provisoire en septembre 2017.

M. Leccia, président aussi d'Advini, espère que les parlementaires français ratifieront cet accord qui leur est profitable.

Les producteurs français de fromage profitent aussi de cet accord. Pourtant, d'autres comme des éleveurs ne sont pas satisfaits et protestent contre les standards d'élevage canadiens moins élevés que ceux de l'Europe.

L'Accord économique et commercial global (AECG) entre le Canada et l’Union européenne approuvé par le Parlement européen doit être ratifié par les 38 assemblées nationales et régionales d'Europe.