LES VINS CHERS SONT-ILS VRAIMENT MEILLEURS ?

LE COMBAT DES GAMMES

Est-ce que les vins haut de gamme sont toujours meilleurs que les vins de milieu de gamme ?

Autrement dit, est-ce que les vins chers sont meilleurs que les vins moins chers ? Dans une même appellation, est-ce que les vins de plus de 70 et 100 $ sont meilleurs que ceux de 30-50 $ ?

La question est intéressante. La réponse est plus difficile à démontrer. Toutefois, l'exercice est très intéressant. C'est d'ailleurs ce qui a été fait le 9 octobre dernier à l'Académie des vins de l'Outaouais.

Les 16 dégustateurs avaient à juger à l'aveugle 10 vins présentés en 5 volées. Dont, chaque fois deux vins de même région, mais dont l'un était de 2 à 3 fois plus cher.

Je vais présenter ici mes commentaires sur ces vins ainsi que les préférences des participants à l'activité.

 

1ere volée: deux mousseux

Bailly Lapierre Vive-la-Joie 2010   30 $
Très aromatique, brioché comme un champagne. Il goute ce qu'il sent. Jolies bulles fines en bouche. Plus élégant que le Satèn et bien persistant.  Crémant de Bourgogne 

Ca'del Bosco Satèn 2010   74 $
Moyennement aromatique, aromes de biscuit. Très gouteux, très riche, beurré, caramel, costaud, moins de bulles en bouche que le précédent. Alcool marqué. Très long. Plus complexe. Franciacorta   

  71 % des participants à l'activité ont préféré le vin le moins cher.

2e volée: deux vins de Chablis

William Fèvre Chablis Les Clos 2014      124 $
Très beau nez avec une note d'échalote. Très belle attaque. Saveurs d'ananas et de caramel. Alcool marqué. Bien long.  

Jean Dauvissat, Chablis Vaillons 2012    40 $
Foncé, parfumé. Note de patate crue. Léger, peu de fruits, alcool marqué.  

   21 % des participants ont préféré ici le vin le moins cher.

3e - Deux vins de Bourgogne

Clos des Mouches 2009, Chanson     94 $
Petits bonbons acidulés, poivre, cannelle et fumée. Chaleureux et assez complexe. 

Ladoix 1er Cru, Michel Mallard 2009   55 $
Très aromatique, fruité cerise, ferme, un peu asséchant, acide et alcooleux.

   64 % des participants ont préféré ici le vin le moins cher.

4e - Deux vins de Bolgheri en Italie

Caccia al Piano, Ruit Hora 2013      14 euros
Fruits noirs, terre et crème. Riche et costaud. Chocolaté. Une très belle texture d'un beau granulé. Complexe.   

Le Serre Nuove dell'Ornellaia 2011     70 $
Aromatique, menthe. Ample. Très beaux tanins, riche et costaud. D' une pièce. 

   79 % des participants ont préféré le vin le moins cher.


Pour la 5e et derniève volée - deux vins du même producteur

Coudoulet de Beaucastel, Côtes du Rhône 2010   29 $
Très aromatique, cannelle et lavande. Chocolaté, kirch, cuir, bien sec et ferme. Longue finale chocolatée et épicée.   

Château Beaucastel, Chateauneuf du pape 2010   100 $
Beau nez invitant. Ferme et serré. Plutôt d'un pièce, unidimensionnel manque de fruits et un peu asséchant.   

   Ici, 43 % des participants ont préféré le vin le moins cher.

En résumé, j'ai préféré le vin le moins cher 2 fois sur 5 et la pour la moyenne des participants 3 fois sur 5 le vin le moins cher a été jugé le meilleur! C'est tout de même étonnant. Le président de l'Académie du vin de l'Outaouais, Alain Brault, conclut cette dégustation en disant que «l’exercice est rassurant : pas nécessaire d’hypothéquer sa maison pour se monter une belle cave, faut juste savoir choisir».

Donc, un vin plus cher n'est pas nécessairement meilleur et ça peut être le contraire, comme il a été constaté ici dans ce petit échantillon.

Les vins les plus chers le sont souvent parce qu'ils ont une meilleure réputation ou qu'ils sont d'une appellation plus renommée. Toutefois, ce n'est pas une garantie qu'ils seront meilleurs.

Des vins de milieu de gamme peuvent souvent être meilleurs que des vins de haut de gamme.

Vous pouvez consulter le compte-rendu de cette dégustation dans le site de l'Académie du vin de l'Outaouais ainsi que dans sa page Facebook.