Québec, le plus gros exportateur de mout de raisin aux États-Unis !

Nous revenons aujourd'hui sur ces chiffres étonnants mentionnés par l'American Association of Wine Economists (AAWE).

Dans un tableau publié dans Twitter le 29 octobre dernier, le Canada est présenté comme étant le plus gros exportateur de vin en vrac aux États-Unis avec 92,6 millions de litres.
 

Ces chiffres viennent de Comtrade et sont confirmés par Statistique Canada. De plus, d'après Statistique Canada, la plus grande partie de ce vin en vrac provient du Québec; soit 77 millions de litres (Le reste de l'Alberta). C'est très étonnant puisque le Québec ne produit que 3 millions de litres de vin par année et consomme presque tout le vin en vrac qu'il importe; soit 45 millions de litres.

Nous avons suite à cela publié un article sur ce sujet le 30 octobre : Le Canada serait le plus gros exportateur de vin en vrac aux États-Unis

Statistique Canada ne peut expliquer ces chiffres étonnants. Toutefois, le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec (MAPAQ), nous donne maintenant une explication.

Selon le MAPAQ, il s'agit ici de mout de raisin; «ce n'est pas vraiment du vin.»

«Effectivement, la catégorie que vous avez identifiée [Code SH : 220429 : vins de raisins frais, incl. vins enrichis et mouts de raisin dont la fermentation a été arrêtée par addition d'alcool, en conteneurs de> 10 l, (excl. vin mousseux) ] contient surtout les mouts de raisin en vrac destinés à la fermentation. Et le prix des catégories/qualités importées (1,22 $/L) par le Québec est globalement plus élevé que le prix (0,42$/L) des catégories exportées par le Québec. Je répète : ce n’est vraiment pas du vin», nous répond Yohan Dallaire Boily, relationniste au MAPAQ.

Donc, il s'agit de 77,4 millions de litres de mout de raisin destiné à la fermentation.

Mais d'où viennent alors ces millions de litres de mout de raisin. Le MAPAQ n'a pas répondu à cette question.

C'était 9 millions en 2019; 36 millions en 2014 et 77 461 551 litres en 2018. Le mystère reste entier. Il ne s'éclaircit pas, il s'épaissit.