LE VIN CANADIEN N'EXISTE PAS

Connaissez-vous le vin canadien ?
Ce serait difficile, car il semble bien que le vin canadien n'existe pas !
Il y a du vin québécois, bien sûr; ainsi que du vin ontarien et du vin de Colombie-Britannique, mais du canadien... là pas certain.

Chacune des provinces productrices protège son marché et limite l'invasion ou l'intrusion du vin canadien dans son territoire de monopole.

Au Québec, la SAQ a 137 vins (tranquilles) des trois autres provinces. C'est 137 sur 10178 vins.*
En Ontario, la LCBO dans son répertoire de 12 800 vins, indique 1215 vins du Canada. Toutefois, ils sont presque tous de l'Ontario. Ils n'ont que 59 vins de Colombie-Britannique et 4 du Québec.

En Colombie-Britannique, la société d'État BC Liquor indique dans son répertoire de 2700 vins, 300 de la province et 11 vins de l'Ontario.

Il semble bien que si le vin canadien existe, il ne voyage pas.

À regarder ces chiffres, nous constatons que le monopole du Québec est plus ouvert aux vins du reste du pays que les autres monopoles des provinces productrices. Le Québec IMPORTE plus de vin canadien que les autres provinces !

C'est tout de même étonnant de constater que le vin canadien ne circule pas au pays !

Pourquoi?
Est-ce que ce sont les monopoles provinciaux qui bloquent les vins des autres régions?
Est-ce que les producteurs de chaque province ne sont pas intéressés à EXPORTER dans d'autres régions?
Est-ce que les consommateurs de chaque province ne veulent pas consommer les vins du reste du Canada?

À la SAQ, la porte-parole Linda Bouchard nous répond : «Actuellement, entre autres, la SAQ a des discussions et des rencontres avec des producteurs de l’Ontario. Nous souhaitons élargir l’offre, le tout doit se faire au rythme de ce que les producteurs peuvent nous fournir.»

En effet, sont-ils intéressés à vendre du vin aux Québécois? Et les Québécois sont-ils intéressés à acheter du vin ontarien ?

En effet, a-t-on besoin d'un autre chardonnay?

Le vin canadien est-il bon ?
Certains le disent de calibre international. Il aurait gagné des médailles à l'étranger! Pourtant, il ne circule même pas dans son propre pays!
Il faudrait qu'il fasse ses preuves.
Est-il concurrentiel ? Peut-il concurrencer les vins du Languedoc, du Portugal et d'Espagne à 15 $?

Les barrières artificielles entre les provinces semblent tellement infranchissables que les producteurs n'essaient même pas, sauf rares occasions, de faire connaitre leurs produits chez leurs voisins !

On nous dit qu'il y a du bon vin canadien. Toutefois, lorsque l'on regarde le prix des vins mentionnés, c'est 30 et 40 $. À ces prix-là, on a du très bon vin européen.

Est-ce que ces vins sont originaux ? Ils sont en grande majorité faits de cépages français: chardonnay, cabernets, sauvignon et merlot. Des tentatives d'imitation de vin français!

Si chacun reste dans son petit coin de pays, la viticulture canadienne va rester folklorique bien longtemps encore.

Alors, qu'est ce que c'est que du vin canadien, du vin ontarien, du vin britannocolombien ? On le cherche. Il n'a peut-être pas encore été inventé.

  (*) Il s'agit ici des vins tranquilles à l'exclusion des mousseux, des fortifiés et des vins de dessert.