TAUX DE SUCRE DANS LE VIN: INDICATION DE L'ACIDITÉ

La Société des alcools du Québec indique le taux de sucre dans le vin depuis 2015. C'est le chroniqueur vin du journal Montreal Gazette, Bill Zacharkiw, qui aurait convaincu le président de la SAQ de l'époque, Alain Brunet, d'ajouter la teneur en sucre aux fiches des vins dans le site internet de la société d'État. Cette teneur en sucre est aussi indiquée sur les rayons de la SAQ.

La société des alcools de l'Ontario (LCBO) faisait la même chose depuis un certain temps.

SUCRE OU ACIDITÉ

Depuis ce temps, cette indication semble devenir assez populaire auprès d'une partie de la clientèle. Toutefois, elle est interprétée bien différemment de ce qui était prévu à l'origine. En effet, elle est maintenant comprise comme étant une indication du niveau d'acidité dans le vin, surtout en ce qui concerne les vins rouges. C'est un étrange retournement!

Le monde du vin se divise en deux : les amateurs de vin de style Nouveau Monde et ceux qui préfèrent les vins de type européen. Ou dit autrement: les amateurs de vins bien fruités et ceux qui préfèrent les vins plutôt acides. Ou encore entre ceux qui préfèrent les Liano, Yellow Tail et Ménages à trois et ceux qui aiment les vins plus tendus.

C'était plus simple il y a quelques années, mais depuis quelque temps, des producteurs européens font aussi des vins de type Nouveau Monde et quelques producteurs du Nouveau Monde font quelquefois des vins de style européen.

Alors, comment s'y retrouver?  — En regardant le taux de sucre!

Les amateurs de vins européens détestent tomber sur un vin de style Nouveau Monde, qu'ils qualifient de mou, de pâteux, d'épais, de sucré. Ils préfèrent les vins vivaces, vifs, voire croquants et tendus.

En fait, ces vins de type Nouveau Monde ne sont pas très sucrés — de 6 à 15 grammes au litre — mais ils sont plutôt peu acides. Ils contiennent peu d'acidité et leur pH est souvent supérieur à 3,6. Mais comme ni le taux d'acidité ni le pH ne sont indiqués, ces amateurs se fient aux taux de sucre pour deviner si le vin est mollasson ou bien tendu.

PAS PLUS DE 6 G/L

Alors, c'est là que le taux de sucre est indicatif. Au-delà de 5 ou 6 grammes de sucre, le doute survient et la crainte de tomber sur un vin qu'on n'aimera pas.

Les fabricants de vin et les vendeurs de vin, dont la SAQ, donnent peu d'informations aux consommateurs, donc ces derniers doivent se débrouiller et deviner afin de dénicher les vins qu'ils aimeront. Les pastilles de gout peuvent satisfaire les buveurs de vins courants, mais pas les amateurs de vins de spécialité.

Regardez ces vins. Nous constatons que plus le taux de sucre est élevé, plus les vins sont dits veloutés, peu taniques et peu acides. Ils peuvent être bons, mais pas au gout des amateurs de vins français, italiens ou espagnols.

Adega De Pegões Portugal, sucre 4,5 g/l.
Longshot, Cabernet Sauvignon, Californie, sucre 5,2 g/l.
Sonovino, Vino Rosso, sucre 5,7 g/l.
Revolution Red, sucre 10-13 g/l.
Ménage à Trois, 9-15 g/l.
Tauleto, Umberto Cesari 2013, sucre 10 g/l.
Gran Passione, Rosso Veneto 2018, sucre 10 g/l.
Liano, sucre 10 g/l.

Les 3 derniers sont pourtant d'Italie, donc du pays réputé faire des vins bien acides, mais ici ce sont carrément des vins de type Nouveau Monde.

Alors, comment le consommateur peut-il faire une ségrégation? Son seul indice est le taux de sucre. Il suppose alors que plus le taux de sucre est élevé, plus le vin s'éloignera du type de vin qu'il aime. Et bingo! C'est souvent le cas.

L'oenologue Ronald S. Jackson «affirme que 4 g/l de sucre résiduel en vin rouge supprime l'acidité, l'astringence et l'amertume». (Cité par Deneulin et.al)

Voici donc la véritable utilité de cette indication du taux de sucre, du moins pour les vins rouges.

Sucre dans le vin rouge
Moins de 2 g/l  - vin bien sec
Moins de 4 g/l  - vin sec

Alors, l'amateur de vin classique simplifie à l'extrême: si c'est plus de 5-6 grammes de sucre c'est à risque ou carrément à éviter, car ce sera de style Nouveau Monde, donc trop mou, molletonné, pâteux, trop fruité, pelucheux et d'une trop grande sucrosité. Il demande donc au sommelier et au conseiller en vin de la SAQ de lui suggérer un vin qui contient le moins de sucre possible.

DIS-MOI TON pH

L'idéal serait pour eux de connaitre le niveau d'acidité des vins. Il faudrait alors que la SAQ indique le pH des vins. Ce serait alors si simple. Pour les vins rouges, à pH 3,5 et moins c'est acide; au-delà c'est moins acide. Et ça varie de 25 % à chaque 0,1 de pH.

En résumé, pour les vins rouges, l’indication du taux de sucre réducteur des vins de la SAQ est un indicatif du type de vin. En haut de 5 ou 6 grammes, on est possiblement en présence d’un vin de type Nouveau Monde, de vin industriel, de vin d'épicerie, de vin peu acide. Un style de vin qui pourrait ne pas plaire aux amateurs de vins rouges classiques français, italiens ou espagnols.

__________