Abasourdis, mortifiés et indignés

Le syndicat des employés de la Société des alcools du Québec ne comprend vraiment pas la décision du gouvernement Legault de maintenir les magasins de la SAQ ouverts en pleine crise de la pandémie de Conoravirius.

Le gouvernement a en effet décrété aujourd'hui que les magasins d'alcool faisaient partie des commerces essentiels.

« Nous ne vous cacherons pas que nous sommes complètement abasourdis, mortifiés et indignés par la décision prise par nos leaders patronaux et gouvernementaux», écrit dans un communiqué le comité exécutif du syndicat SEMB-SAQ (CSN) qui représente 5500 employés de magasin de la SAQ.

Les employés se disent débordés et surtout ils craignent pour leur sécurité. «Jour après jour, les files s’allongent devant les succursales, les mesures de prévention prises par la SAQ font de moins en moins le poids et les cas d’infection continuent de grimper», lit-on dans le communiqué du syndicat.

Les dirigeants du syndicat réaffirment leur position en écrivant que  «nous croyons sincèrement que les succursales devraient être fermées».