TROP DE VINS EN ENTREPÔT À LA SAQ

Il y aurait trop de vins dans les entrepôts de la SAQ !

La société d’État dit qu’elle a un surplus de 70 000 caisses dans ses deux entrepôts. Elle a donc annoncé à ses fournisseurs qu’il n’y aura pas de nouvelles commandes de vins de spécialité en approvisionnement par lot avant le 15 septembre.

Ce sont des milliers de vins de qualité produits en plus petites qualités par de bons vignerons. 

Les ventes de ces produits auraient fortement diminué depuis le début de la crise de Covid-19, affirme la SAQ. «Depuis le début de la pandémie, nous réalisons entre 70 % et 75 % des ventes périodiques ce qui fait en sorte que nous avons accumulé un surplus d’inventaires de près de 70 000 caisses dans nos entrepôts.»

La direction du monopole des vins affirme que le comportement des clients a changé. Ses clients achèteraient moins de produits de qualité pour se tourner vers les vins d’entrée de gamme.

«Nous avons observé dans notre commerce, et ailleurs, que les clients prennent moins de temps pour magasiner, ils sont plus réticents à demander des conseils et ils tendent à acheter des produits connus, en plus grande quantité», écrit la SAQ à ses fournisseurs.

Donc, la SAQ prévoit que cela va perdurer et elle concentrera son offre sur les vins d’entrée de gamme.

Elle dit ainsi que «somme toute, avec les inventaires et commandes déjà émises, nous n’avons pas besoin d’émettre aucune commande supplémentaire avant la P07-2020 (15 septembre) et ce, pour toutes les catégories de spécialités par lot.»

Il faut dire aussi que la SAQ ne laisse plus entrer les agents promotionnels dans les succursales depuis le début de la pandémie. Ce qui fait qu’ils ne peuvent plus pousser leurs produits et ne les font plus déguster aux conseillers. Les conseillers ne connaissent donc plus les derniers arrivages puisqu’ils n’ont pas l’occasion de les déguster.

Avant la pandémie, les conseillers en vin choisissaient une partie des vins de spécialité à faire venir dans leur succursale. Maintenant, c’est le siège social qui choisit ce qui sera envoyé dans les magasins. «Les produits sélectionnés respectent une saine répartition entre les catégories, dit la SAQ, afin d’avoir une bonne représentativité, les tendances des ventes, l’intérêt des clients par succursale, les inventaires ainsi qu’un équilibre dans les prix.»

Devant cela, des agents promotionnels craignent maintenant que la direction de la SAQ ne les laisse plus jamais entrer dans les magasins.

Les prochaines commandes de vin de spécialité se feront donc pour les fêtes de Noël.

La vérificatrice générale du Québec avait reproché en 2016 aux gestionnaires du monopole de très mal gérer la catégorie de vins en achat par lot. Elle avait noté que le taux de rotation de ces vins étaient deux fois moins élevés que celle des vins en approvisionnement continue ce qui accroissait ses couts.

Ajout le 8 juin.
Plusieurs lecteurs suggèrent à la SAQ de faire des ventes à rabais pour écouler ses surplus de vin.

 

Il y a trois catégories d’approvisionnement de vin a la SAQ.

Les vins courants, environ 1200, dit aussi vins réguliers. Ce sont les gros vendeurs, les vins produits et achetés en grande quantité. Des vins qualifiés quelques fois de vins industriels. L’approvisionnement est régulier et continue. Aussitôt que le stock diminue la SAQ en commande afin qu’il n’y a pas de rupture et que ces vins soient toujours disponibles sur les rayons.

Il y a ensuite les vins de spécialités. Ce sont les vins que l’on retrouve dans la section Cellier ou le long des murs. Des vins produits en plus petites quantités, des vins souvent plus chers, en général plus de 18 $. Ce groupe se divise en deux. Il y a premièrement les vins de spécialité en approvisionnement continue dont les stocks sont renouvelés automatiquement. Cette catégorie en approvisionnement continue a été fortement accrue ces dernières années. Ils seraient maintenant environ 2000.

Puis la dernière catégorie, les vins de spécialité en approvisionnement par lot. Ce sont des milliers de vins (environ 9000) produits en plus petites quantités. Ils ne sont pas nécessairement renouvelés lorsqu’ils sont tous vendus, mais une a deux fois par année selon le bon vouloir de l’employé de la SAQ responsable de cette catégorie.