Le terroir et le vigneron, Jacky Rigaux

Le terroir, ça vous dit quelque chose. On entend beaucoup parler ces derniers temps. Certains disent qu’on se fait casser les oreilles avec ça et traitent certains vignerons et autres personnels du monde vinicole de terroiristes.

Si vous voulez savoir ce qu’est le terroir et surtout ce qu’en pensent certains vignerons, il faut lire le livre de Jacky Rigaux, Le Terroir des vignerons. C’est en fait un recueil d’articles écrits par les plus grands parmi les grands vignerons.

Il faut dire qu’ils ne font pas seulement de grands vins, ils écrivent bien. Ces 50 disciples d’Henri Jayer se retrouvent chaque année pour parler du vin.

Il y a là Bruno Clair, Aubert de Villaine, Anne Gros, Patrice Rion, Didier Dageneau…

On y lit qu’il est «possible de maintenir une production de vins de terroir, à la diversité déroutante et au risque parfois d’une qualité aléatoire, mais source de plaisirs raffinés…»

Le terroir, c’est «la géologie, la pédologie, la topologie, la climatologie…»

On y parle du vin industriel, des clones, du productivisme, des désherbants, des engrais, des levures aromatiques, des portes-greffe, de la sélection massale, de viticulture respectueuse de l’environnement, de l’école américaine de vinification…

Des extraits :

«N’oublions jamais que si le cépage est le prénom, le terroir reste le nom de famille pour toujours.» Léonard Humbrecht

«Sur le Tertre Roteboeuf, pour ne parler que du merlot, je pourrais faire deux crus, mais j’aurais l’impression de couper les cheveux en quatre.» François Mitjavile

«Le talon d’Achile de la Bourgogne d’aujourd’hui, c’est son appellation régionale Bourgogne[…]

Sur les dix plus grandes compagnies de vin au monde, une seule est française[…]

C’est sans doute en insistant sur la valeur du lieu, plus que sur le savoir technique en matière de vinification et d’élevage, que le Bordelais pourra affronter sereinement la concurrence avec les imitations californiennes, australiennes, africaines ou chiliennes.»
Jacky Rigaud

«S’il est un métier qui permet d’élever l’âme et l’esprit, c’est bien celui de l’Artisan […]

Un terroir c’est une identité et une identité ne souffre pas d’aménagement.»
Alphonse Mellot

«Si on intervient trop sur le vin, grâce aux technologies œnologiques modernes, on ne fait qu’atténuer sa spécificité, on banalise les différences.
Nous croyons que le vin relève de l’artisanat et non de l’industrie.»
Nady Foucault.

«Le client innocent s’extasie devant des parfums flatteurs de framboise, de violette, de fraise fabriqués en usine. Les viticulteurs authentiques qui n’ont pas recours à ces artifices, sont en dégustation hélas souvent dépassés par ceux qui maquillent [...]

Il y a dans notre pays tellement de magnifiques coins à vigne, véritables instruments de musique qui attendent simplement le retour de leur musicien!»
Nicolas Joly

«J’ai un rêve… c’est que le 21e siècle rapproche les vignerons du monde entier et fasse progresser encore plus la qualité…» Henry Jayer

Et enfin quelques titres :
Le terroir de Babel, Jacques Perrin
Terroir ou signature, Jean-Louis Laplanche
Cul-terreux philosophe, Mac Jambon
Naissance des nouveaux terroirs californiens, Christopher Howell

Bon! Ça vous a peut-être mis l’eau à bouche, le verre à la main.

C’est un livre captivant.

Évidemment, c’est un point de vue, un des points de vue, dirais-je. Ces gens parlent de terroir, poussent le terroir, parce qu’ils en ont un. Ils ont la chance d’avoir un terroir, un «climat», un cru, un grand cru. Alors, ils veulent de faire entendre et se faire comprendre.

Bonne lecture.

Le terroir et le vigneron
Jacky Rigaux
Édition Terre en vues
2006, 350 papes
ISBN: 2952301646
Prix : 28 € + 8 € de frais de port pour le Québec.

Courriel de l’éditeur : terre.en.vues@wanadoo.fr