Delas - une renaissance

Vous connaissez les produits de la maison Delas en Vallée du Rhône?
Peut-être peu. J’ai l’impression que nous voyons moins leurs produits sur les tablettes qu’autrefois. Il n’y en a que deux actuellement à la SAQ et six à la LCBO. Mais, je crois bien que cette maison va revenir en force sur notre marché.

Il faut dire que l’entreprise avait mauvaise réputation dans les années 1980 et 1990. On disait même que ces vins étaient médiocres.

Delas appartenait depuis 1977 à la maison champenoise Deutz. Les deux maisons sont achetées par Roederer en 1993. Trois ans plus tard, on confie la gestion de l’entreprise à Fabrice Rosset qui embauche aussitôt un nouveau vinificateur d’origine bourguignonne, Jacques Grange. Cet ancien œnologue de Chapoutier a revampé les processus de vinification et a équipé en neuf la cave.

Il apporte de nouvelles techniques comme l'éraflage complet de la vendange, la macération préfermentaire à froid, le pigeage manuel. De plus, il utilise maintenant davantage de fûts de bois de meilleure qualité.

Les anciennes cuves en acier ont été remplacées par des petites cuves en béton de 85 hl afin de faire une meilleure sélection et vinification par parcelle, par terroir. Elles permettent aussi de mieux contrôler la température.

Il n’y a plus de pompage, on fait tout le travail du jus par gravité. Les nouvelles cuves qui s’ouvrent sur le haut permettent un pigeage à la main adapté à chaque vin. Jacques affirme aussi surveiller aisément la fermentation du haut de ses cuves, comme un cuisinier au dessus de ses chaudrons. «On voit mieux tout le processus d’en haut que d’en bas.»

Il achète les 600 fûts de chêne nécessaires à la production chez un seul fournisseur, François Frères en Bourgogne. Jacques Grange nous dit «je ne suis pas intéressé de jouer du tonneau pour arômatiser mes vins. Je me concentre donc entièrement sur l’élément raisin.»

Enfin, avant l’embouteillage, on utilise une toute nouvelle filtreuse assez impresionnante. Cet appareil, assez cher, fait ce qu’on appelle une microfiltration tangencielle. La technique est utilisée en Allemagne depuis quelques années. Le liquide circule parallèlement à la membrane (dans les tubes à droite), ceci afin de limiter l'accumulation des particules à la surface du filtre, comme ça se fait lors de la filtration frontale. L’appareil est aussi utilisé par certaines brasseries, des cidreries, des laiteries....

La microfiltration tangentielle permet d’obtenir simultanément la clarification et la stabilisation microbiologique des vins.

Une réputation

Donc, une réputation à refaire. Une section du sit web de Delas est même intitulée «UNE RENAISSANCE».

De plus, le sympathique Hervé Robert, directeur export, nous dit «Il est aussi vrai que la valeur des millésimes comme 2003,2004 et 2005 que nous sommes en mesure de pouvoir présenter actuellement est une aide précieuse dans l'entreprise de "reconstruction" à laquelle nous nous attelons depuis plusieurs années déjà.»

Jacques Grange et son équipe font donc plus de 30 vins dans 23 appellations. Ils proviennent de vignes soit en propriétés soit en location ou encore en achats de raisins.

Nous en avons dégusté une quinzaine, en voici quelques-uns pour vous donner une idée du nouveau style de la maison.

Ses vins

St-Esprit 2005
Un côtes-du-rhône rouge très fruité, riche, consistant et d’un bel équilibre. Il est composé principalement de cépage avec un peu de syrah. 400 000 bouteilles. 30 % du vin est élevé dans le chêne, «l’autre partie est conservée en cuves pour préserver les arômes fruités.»  Prêt à boire.**1/2
Il sera disponible à la SAQ et à la LCBO en octobre.

Châteauneuf-du-Pape Haute Pierre 2005
Un châteauneuf velouté aux notes de cuir chaud. Gourmand. Une belle saveur chocolatée gourmande donné par la grenache. Des nuances d’épices rappelant la syrah qui compose moins de 20 % de l’assemblage.  Équilibré et très long. ****
Une production moyenne de 20 000 bouteilles
Plus de 100 caisses à venir. Le prix serait 36 ou 38 $.

St-Joseph Les Challeys 2004

Un beau vin d’entrée de gamme en Saint-Joseph au fruité agréable, aux arômes d’épices délicates. Une finale délicieuse sur les petits fruits. 100 % syrah. J’ai dû être très emballé par ce vin, je lui ai donné 3 ½ étoiles! ***1/2
Servir avec le bœuf grillé. 65 000 bouteilles.
150 caisses à venir en juin au prix de 26,75 $. 10678245

St-Joseph Les Challeys 2005
Il a été embouteillé en décembre. Le nez est encore discret. Le bois encore présent. Belle bouche, masse de fruits, rond. À revoir après quelques mois de bouteilles. ***
«Je ne supporte pas les odeurs de brett. Je ne supporte pas les déviances microbiennes» Jacques Grange

Crozes-Hermitage rouge Le Clos 2005
Un vin opaque aux arômes d’épices et de cuir. Un beau fruité presque mentholé. Des saveurs de cerise noire. Un vin de soif.  Tout en équilibre. Une longue finale sur les petits fruits. Chaleureux. ***
Pour accompagner les grillades et les volailles.
100 % syrah. Seulement 7000 bouteilles.
150 caisses à venir 45 $
Le 2003 est disponible en Ontario.

Sainte-Épine Saint-Joseph rouge 2005
Le vin est opaque, tout en retenu pour le moment. Très fruité, sur une belle trame tannique. Tout en syrah. ****
150 caisses à venir 49,75 $

Chante-Perdrix Cornas 2003
Des arômes extravertis de fleur, de violette, de chocolat noir et de réglisse. Costaud, tout d’une pièce. Substantiel et très long. Un cornas atypique, mais un 2003 typique, rappelons qu’il a fait très chaud cette année-là.
Élevage de 14 à 16 mois en fûts de chêne de un à trois ans.
À mettre en cave quelques années. ****

Chante-Perdrix Cornas 2005
Un vin opaque, très enveloppé. De magnifiques saveurs de framboises. D’une grande finesse, épicé, chaleureux, très long. Une finale sur le poivre. ****

Côte-Rôti Seigneur de Maugiron 2005
Opaque, moyennement ouvert pour le moment, ecore sur la retenue. Belle substance. À carafer. 15 000 bouteilles. À mettre en cave au moins cinq ans. ****
84 $, 25 caisses bientôt à Signature.

Hermitage rouge Marquise de Tourette 2003
Très ouvert, violette, prune, bleuet. Très bon. Un millésime 2003 torride. Un hermitage atypique de l’avis même du vinificateur Jacques Grange qui nous dit «j’ai bien hâte de voir ce que cela donnera dans quatre à cinq ans.»
Arrivé à la LCBO en novembre dernier, il en reste peu de bouteilles. ****
LCBO 12450
49 $ en Ontario

Hermitage Marquise de la Tourette 2005
Un très bel hermitage au fruité gras, massif, des saveurs goudronnés. Très riche. Le porte-étendard de la maison Delas. Une finale très longue. Un vin charnu et imposant.  Un vin de garde à revoir après quelques années de cave. ****

La Ladonne 2004
J’en ai parlé cette semaine, voir la note ici.

Hermitage Les Bessards 2003

Un hermitage comme je les aime. Très opaque. Des arômes de graphite. Opulent, massif, des tanins costauds, mais sans aspérités. Fabuleusement long.  À boire une par année pendant les sept prochaines années. Une production de 6000 bouteilles. 100 % syrah. Pour accompagner une viande rouge saignante. *****
124 $
25 caisses à Signature bientôt.
 10773381

Hermitage est une toute petite appellation de 134 hectares. La production totale annuelle de toute l’appellation ne dépasse pas 500 000 bouteilles.

Condrieu La Galopine 2005
Un vin blanc superbe au beaux arômes de viognier, parfumé, des saveurs de coing (pomme,poire). Très long. 13 000 bouteilles.  ***1/2

Condrieu Clos du Boucher 2003
Très différent du précédent, des fruits confits et surtout
une agréable saveur qui me rappelle l’écorce de bouleau. Un très beau viognier à consommer sans tarder. ***
Le Clos du Boucher est une parcelle voisine de Château Grillet. 6500 bouteilles. 59 $ en Ontario  LCBO- 12484.
Le 2000 est 74 $ à la SAQ.

D'autres vins de la maison Delas...

Voir aussi le site de Delas.