Des bordeaux 2004

Les bordeaux 2004 sont maintenant passés dans l'ombre des 2005. Après le millésime surchauffé de 2003, 2004 a la réputation d'être plus classique pour ne pas dire ordinaire. Ceux qui vendent du vin disent qu'on devrait acheter du 2004 parce qu'il est moins cher que les autres millésimes. Est-ce que cela vaut la peine?

Pour nous aider à réfléchir sur ce millésime, l'Académie du vin de l'Outaouais a organisé une dégustation de 10 vins de Bordeaux 2004. Il y en avait de la rive droite et de la rive gauche, de plusieurs appellations.

Voici le compte rendu de cette dégustation qui s'est faite en demi aveugle. On connaissait le nom des vins présentés, mais on ne savait pas dans quel verre ils étaient. Toutefois, je connaissais l'identité du 10e.

Aperçu général
Tous les vins sauf un me semblaient très peu expressifs au nez. Ils sont possiblement dans ce que les producteurs appellent leur «période de fermeture». C'est un phénomène connu, mais peu expliqué. Les vins mis en bouteille se refermeraient sur eux-mêmes, comme on dit. Cette période peut durer de 2 à 4 ans. Les vins sont alors moins expressifs autant au nez qu'en bouche. C'est une période ingrate pour leur dégustation. 

Alors, voici les brefs commentaires sur ces vins. Je les donne dans le même ordre qu'ils ont été servis.

Malescot St-Exubérie 2004
Le boisé est encore très apparent et dominant, les tanins sont asséchants. il y a une petite saveur de poivre, mais le vin n'offre pas grand plaisir pour le moment. 82 $ 

Lagrange 2004
Il s'ouvre très lentement. Une belle texture, une bonne dose d'acidité qui le rend très vivace et très frais. Superbe, chaleureux et persistant.Toutefois, plusieurs participants à la dégustation l'on trouvé trop acide. Alors, si vous n'aimez pas les vins acides passez votre chemin.  49 $

Léoville Barton 2004
Le seul vin qui était vraiment très ouvert. Des saveurs intenses de cuir et d'encens. Les mêmes saveurs reviennent en bouche. C'est très beau et très long. Le vin a une certaine délicatesse et semble déjà mature! Saint-Julien. 73 $  

Ducru-Beaucaillou 2004
Très tannique, une masse de fruit. Costaud. Riche. Bel équilibre et très long. Saint-Julien. 110 $ 

Trotanoy 2004
Des arômes de petits fruits et de fumée. Très fruité en bouche. De beaux tanins, un beau grain, granuleux. Très long. Pomerol. 115 $ 

Canon la Gaffelière 2004
Moyennement ouvert sur des notes de cuir. Opaque. Un très beau fruit. Une belle attaque, puis fruité pour finir sur du bois. Saint-Émilion. 82 $ 

Smith Haut-Laffite 2004
Opaque, des arômes de noix, de cuir et de céréale (sarrasin) Souple en bouche, de belles saveurs. Tanins fins, une certaine délicatesse. Agréable et long. Plusieurs participants l'ont trouvé trop boisé. Pauillac. 67 $  

Pichon Baron 2004
Une masse de jolis fruits. De la mâche. Encore tout d'un bloc. Épaule large, mais élégant. Un boisé encore un peu apparent. Long. Une belle structure.  Pauillac.  99 $

Pontet-Canet 2004
Des arômes discrets de petits fruits. Une belle attaque tout en fruit. Une texture serrée. Un beau gommant pas encore délié. Tannique, profond, très long. Superbe. C'est le vin qui m'a le plus impressionné de la dégustation. Pauillac. LCBO 673004  83 $ 

Cos d'Estournel 2004
Lui, je ne l'ai pas goûté à l'aveugle. Des arômes de petits fruits, de confiture chaude. Attaque souple, puis de beaux tanins prennent toute la place. C'est plein et ample. Long. Saint-Estèphe. 129 $ 

 Donc, une belle dégustation, toutefois assez difficile, les vins s'ouvrant peu. Ces vins obtiennent quatre étoiles, mais plusieurs de justesse. J'ai été assez généreux. De mes collègues disent que 3 1/2 étoiles serait plus juste. Ce sont d'ailleurs des vins qu'on devrait regoûter dans deux ou trois ans et qui seraient à maturité, pour la plupart, vers 2015.

Les prix sont ceux de l'opération Bordeaux Primeur 2004 de la LCBO, sauf pour le Pontet-Canet qui est disponible en Ontario.